Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#1  18 Feb 2011 06:56:06

Hieronymus
Administrateur
Date d'inscription: 21 Jul 2010
Messages: 142

Astrologie : victime du divorce entre Science et Connaissance ?

L'ASTROLOGIE : VICTIME DU DIVORCE ENTRE SCIENCE ET CONNAISSANCE ?
Article de HIERONYMUS  pour la presse © 2011


Depuis des temps immémoriaux l’Astrologie était constamment vénérée comme une discipline majeure dans l’ordre des connaissances, superstition des anciens ? Pas tant que cela, peu de gens savent que Galilée, Kepler et même Newton, tous astronomes émérites s’adonnaient également à l’astrologie, plus près de nous encore Elisabeth Tessier ne fait pas mystère d’avoir souvent « conseiller » François Mitterrand, Jacques Chirac ayant eu « son » astrologue en la personne de Joëlle de Gravelaine ; cependant à notre époque le sujet est devenu sulfureux et il n’est pas bon d’en faire étalage, quelque part l’Astrologie ne passe plus dans la grille de lecture, que s’est-il donc passé pour que cette discipline se soit retrouvée ainsi mise au ban de l’ordre des disciplines admises ?

http://sboisse.free.fr/science/pseudo/images/astrologie.gif L’exemple des astronomes-astrologues ci-dessus mentionnés indique que le divorce « science-connaissance » a été progressif, jusqu’au XVII siècle les 2 disciplines allaient de pair sans problème puis l’apparition de la « démarche scientifique » avec Galilée et d’autres, en voulant instituer un « caractère objectif » à la science, a tendu à circonscrire de plus en plus son domaine en excluant tout ce qui est de l’ordre de l’indémontrable : les questions religieuses et métaphysiques, les arts en général, l’astrologie entre autres .. au XIX siècle période du triomphe du scientisme, la rupture est définitivement consommée et l’astronomie est presque devenue une sorte d’anti-astrologie .. le but de cet article n’est pas de rentrer dans un débat épistémologique trop fastidieux mais force est de reconnaître que l’astrologie dans ses fondements est foncièrement incompatible avec une représentation scientifique de l’univers et pour cause !

Il ne peut y avoir aucune explication scientifique de l’astrologie, la réalité de cette discipline est absolument indémontrable d’un point de vue rationnel, celle-ci ne peut se concevoir que d’un point de vue ésotérique à condition d’admettre l’axiome de base de l’Astrologie : le principe d’analogie entre le Microcosme et le Macrocosme, hormis ce principe qui était une évidence pour les Anciens, l’astrologie perd toute signification et n’est plus qu’une simple divagation de l’esprit à ranger dans la catégorie des superstitions, mais comment faut-il comprendre et interpréter ce principe d’analogie entre le Microcosme et le Macrocosme ?

Dans l’exemple du thème individuel d’un individu, le microcosme correspond à l’individu, le macrocosme figure l’univers qui est pour nous le système solaire et non pas le cosmos, le principe d’analogie consiste à considérer que l’individu au moment de sa naissance est une reproduction, une sorte de reflet de l’univers dans ses principes, mais quel est donc cet univers et quels sont ces principes reflétés par l’individu dans son thème de naissance ?

Notre univers ou macrocosme est incarné par notre système solaire et les planètes qui le composent, la mythologie gréco-latine est en fait une Cosmogonie ou représentation de l’univers sous forme de principes, dans ce système il convient de ne plus considérer les planètes uniquement comme des blocs de matière inerte se mouvant dans l’espace mais comme l’incarnation de véritables principes métaphysiques régissant l’existence ; un horoscope n’est en fait rien d’autre que la « mise à plat » des rapports entre eux de ces différents principes par rapport à l’univers entier, il est établi en calculant la position des planètes entre elles dans le ciel (constitué par les 12 signes du zodiaque) au moment de la naissance de l’individu ou microcosme, son étude consiste en l’interprétation des lignes de force existantes entre les planètes (principes métaphysiques) c’est ce qui va composer le caractère d’un individu et déterminer ensuite (vaste question) plus ou moins sa destinée ; à côté du thème d’une personne on peut très bien dresser l’horoscope d’une entreprise, d’un traité ou même d’un état à partir de la date de sa fondation, il semblerait à ce sujet que la Constitution des Etats Unis n’ait pas été ratifiée à n’importe quel moment si l’on en juge par sa remarquable stabilité ..

A quoi correspondent les planètes du système solaire et les signes du zodiaque ?
- pour résumer le zodiaque correspond à la découpe du ciel ou cosmos en 12 signes de 30° chacun, ces 12 signes sont formés par la combinaison entre les 4 éléments : feu, terre, air, eau et les 3 états : cardinal, fixe, mutable (tout ceci est très ésotérique) le 1er degré du Bélier étant toujours fixé par le point vernal de l’équinoxe du printemps (convention invariable !), le solstice d’été est le 1er degré du Cancer, l’équinoxe d’automne est le 1er degré de la Balance et le solstice d’hiver le 1er degré du Capricorne, invariable !
- afin d’abréger, il convient de laisser de côté les planètes trans-saturniennes et de ne considérer comme principes essentiels que les 2 luminaires et les 5 planètes observables à l’œil nu formant le septénaire cosmique vénéré par les Anciens ainsi :
- le Soleil représente le principe de volonté ou le Soi
- la Lune le principe de conscience ou le Moi
- Mercure le principe reliant ces 2 derniers ou l’intellect
- Vénus l’affectif ou la puissance d’union
- Mars l’énergie ou la puissance d’action
- Jupiter le principe d’expansion ou l’espace
- Saturne le principe de concentration ou le temps

On le voit d’après cet énoncé, dans la compréhension de l’Astrologie, il n’est à aucun moment question de mesure physique, de rapport de masse ou de distance, la physique moderne n’a rien à y faire, les planètes n’envoient pas de « rayon » sur les individus, seul le positionnement, l’agencement des planètes/principes entre elles et dans le ciel/zodiaque forment la cartographie de l’individu lors de sa naissance, il convient sans doute de se remémorer la parole « Dieu fit l’homme à son image » pour entrevoir la profondeur de cet axiome de base, le principe de l’analogie entre l’homme/microcosme et l’univers/macrocosme qui fonde l’Astrologie..

L’adhésion à cet axiome détermine l’acceptation ou non de l’astrologie comme système véridique, mais un tel axiome étant par nature absolument indémontrable, plus de l’ordre de la philosophie que de quoi que ce soit de « réel », il est donc inacceptable du point de vue de la science ordinaire et tous ces concepts ésotériques ne sont plus alors que rêverie et fumisterie, la science moderne étant par nature anti-ésotérique ne peut que rejeter totalement l’Astrologie comme un système n’étant basé sur rien de vérifiable et donc étant parfaitement fantaisiste !

http://blogs.rtl2.fr/.a/6a010534a85cc1970b0147e1cd8aa0970b-320wi

Cette démystification de l’Astrologie n’a pas pour but d’emporter adhésion de ses adversaires ou rejet de ses partisans mais doit permettre d’éclairer quelles peuvent être les prétentions légitimes de l’Astrologie si l’on reconnaît la validité de ses fondements, à ce sujet petit tour d’horizon des pratiques les plus courantes de l’Astrologie à notre époque :
- Horoscope des journaux : foutaise pure et simple, fait beaucoup de tort à l’Astrologie véritable..
- Prédictions, pronostics sur l’avenir :très sujet à caution et pour tout dire, fonctionne rarement, n’en déplaise à certains astrologues ; à chaque fois ils se plantent ou plutôt ils font du 50/50 de réussite statistique quand par exemple il leur est demandé de se prononcer sur les résultats de prochaines élections ..
- Etude des caractères, description des personnalités : possède une grande part de vérité, il y a un certain niveau de déterminisme mais qui n’est pas absolu ou plutôt dont le caractère relatif est inhérent à l’astrologie elle-même, ainsi un horoscope n’est jamais monolithique mais est le plus souvent constitué d’aspects se contredisant mutuellement, le travail de l’astrologue consiste par intuition à tâcher de définir quelles peuvent être les tendances « lourdes » s’imposant au sujet au milieu de toutes les autres tendances, mais avec un résultat parfois incertain, il faut bien le reconnaître ..

Enfin ce modeste exposé vise surtout à éradiquer des légendes ou fausses idées qui concerneraient l’Astrologie, elle n’est pas et ne peut pas être fondée scientifiquement, aussi si déterminisme astrologique il y a, ce dernier ne peut être considéré comme étant absolu!

Dernière modification par Hieronymus (18 Feb 2011 07:07:00)


"Trois choses demeurent: la foi, l'espérance et l'amour, mais la plus grande des trois c'est l'amour" ( I Corinthiens 13.13 )

Hors ligne

 

#2  18 Feb 2011 07:46:50

Boris
Missionnaire
Date d'inscription: 9 Jan 2011
Messages: 124

Re: Astrologie : victime du divorce entre Science et Connaissance ?

Trés bon article Hieronymus, tout à fait d'accord sur l'étude des caractères et la description des personnalités et sur les prédictions journaliéres qui sont comme tu le dit de la simple foutaise.

Un thème astral donne les grandes lignes de vie comme la chiromancie.

A propos de chiromancie qu'en penses tu ?


Les tigres de la colére sont plus sages que les chevaux du savoir.
William Blake

Hors ligne

 

#3  18 Feb 2011 09:11:17

Pégase
Modérateur
Date d'inscription: 15 Feb 2011
Messages: 130

Re: Astrologie : victime du divorce entre Science et Connaissance ?

Bonjour. Je vois que Hiéronymus relance le débat sur l'astrologie.

Sur l'aspect prédiction: notons quand même qu'il y a des astrologues particulièrement compétents, notamment en France. André Barbault avait par exemple, plus de 30 ans à l'avance (!), insisté sur l'année 1989 comme devant être un tournant pour l'URSS. Et pas seulement pour l'URSS mais pour le monde entier. Le moins que l'on puisse dire c'est que c'est bingo ! La crise des années 2010 avaient de même été pronostiquées à l'avance.
Encore faut-il être un astrologue brillant et compétent. Hors c'est là que ça devient problématique, l'astrologie étant envahie actuellement par une pléthore de personnes qui cherchent plus à se rendre intéressantes et célèbres en inventant des martingales ou nouvelles recettes qu'à réellement servir la discipline.
Citons aussi le polytechnicien Daniel Verney auteur de deux ouvrages particulièrement brillants, qui a déserté l'univers astrologique sans doute dégoûté par l'incurie de ses protagonistes.

Sur l'aspect de demande de "preuves" scientifiques soulevées par House à une époque. Il existe des statistiques, les célèbres statistiques de Michel Gauquelin, qui montrent un effet de lever ou de culmination de Mars pour les sportifs de haut niveaux. De même, on a un effet Jupiter pour les acteurs, Saturne pour les hommes de science, Lune pour les écrivains. Ces statistiques ont posées beaucoup de problèmes aux nombreux comités rationalistes qui se sont acharnées sur elles. Sans succès réel à mon avis. Il faudra longtemps avant qu'elles ne soient acceptées. Et pour de nombreuses raisons. Je ne développe pas pour le moment.
Didier Castille a fourni récemment de nouvelles statistiques tout aussi intéressantes et prometteuses. Se renseigner sur le net.

Petite erreur de Hiéronymus à mon avis sur le Soleil qu'il relie au Soi. Pour moi le Soleil est l'idéal du Moi. Petite nuance d'importance, même si l'idéal du moi peut être un reflet du Soi. À mon sens le Soi est symbolisé par Saturne, ce pourquoi d'ailleurs la Kabbale l'associe au Saint, c'est-à-dire l'Esprit d'Elohim Vivant.


"L'ancienne tradition selon laquelle le monde doit être consumé par le feu, au bout de 6000 ans, est vraie, ainsi que je l'ai appris de l'Enfer" William Blake, 1790.

Hors ligne

 

#4  18 Feb 2011 20:52:29

Hieronymus
Administrateur
Date d'inscription: 21 Jul 2010
Messages: 142

Re: Astrologie : victime du divorce entre Science et Connaissance ?

@ Boris
la chiromancie? je n'en ai que de vagues notions
mais je pense que cela correspond a une realite
je crois que pour tous les arts divinatoires
la dimension d'intuition fait partie du genie humain,
elle est essentielle pour pouvoir pratiquer la divination
l'obtention de "vision" requiert une forme d'etat de transe

@ Pegase
la fameuse question du Soi, qu'est ce que le Soi?
on revient a ces eternelles discussions semantiques
depuis la psychanalyse de Jung et de ses detracteurs
perso je ne me risquerais pas a ce debat qui me parait
assez abscon, en gros le Soi c'est l'Ame et le Moi le mental
mais alors il faut definir ce qu'est l'Ame? on en a pas fini ..
sans doute mieux vaudrait oublier ce terme de Soi et se
contenter d'exprimer que le Soleil symbolise la volonte

Jupiter pour les acteurs? je voyais cette planete
plutot associee aux carrieres politiques, p'tet les 2?
enfin Saturne et le Saint ? Saturne est certes en tant que
Chronos dieu du temps, la limite qui circoncit notre manifestation
mais je suis toujours interloque par cette fascination que la tradition
juive manifeste vis a vis de Saturne tandis que les Grecs veneraient
Jupiter, d'un cote les bons vivants de l'autre les pisse froid, sur la
duree ce sont plutot les pisse froid (Juifs adorateurs de Saturne)
qui l'ont emporte culturellement sur la civilisation hellenistique?


"Trois choses demeurent: la foi, l'espérance et l'amour, mais la plus grande des trois c'est l'amour" ( I Corinthiens 13.13 )

Hors ligne

 

#5  18 Feb 2011 22:03:08

Succube
Sage
Date d'inscription: 21 Dec 2010
Messages: 748

Re: Astrologie : victime du divorce entre Science et Connaissance ?

Article majeur, Hiéronymus! Merci mille fois d'avoir aborder ce sujet.

Sujet délicat, s'il en est, de la confrontation entre la science "moderne" et la science des "Anciens", si je puis m'exprimer ainsi.

Il me semble que l'essentiel se situe effectivement dans une perception du monde, une sorte de ressenti ou une connaissance permettant ce ressenti d'un Univers qui est un tout.

Il s'agit, à mes yeux, d'une évidence! Tout est lié, rien ne se crée sans rien, les méandres de chaque énergie (je ne sais si ce terme est adéquat?) mènent à une forme vivante, elle-même intégrée dans un ensemble qui interagit en le sachant plus ou moins (plutôt moins:) ).

Je garde pourtant dans l'idée que l'évolution devrait permettre au rationalisme scientifique d'admettre l'aspect métaphysique dans ses données, et réciproquement.
Nous devrions donc logiquement et à condition d'une ouverture d'esprit suffisante déclencher une aptitude à comprendre, accepter, vivre avec, vivre ensemble qui ne peut qu'amener vers un meilleur de la Conscience. Du moins, je le souhaite.

Assez d'accord, par ailleurs, avec Pégase et votre commentaire lui répondant, sur le sujet du Soi et du Moi et de leur interprétation sujette à désaccord. Je trouve que la définition concernant le soleil qui serait "l'idéal du Moi" est assez pertinente. J'y adjoindrais Mars et Jupiter.

Quant au Soi, si Saturne en est certainement un des éléments majeurs, il ne peut exister sans Venus et la Lune.

Enfin, merci à Pégase de son rappel d'André Barbault qui fit un travail extraordinaire et Dieu sait combien difficile, en matière d'astrologie mondiale.

Bien évidemment, Elisabeth et consors (pas fait exprès!) continuent de me faire beaucoup rire, que ce soit dans les pages du Fig ou dans celles de n'importe quel autre TV mag..... Mais, bon, si ça fait plaisir à M'âme Michu, on ne va pas lui retirer ce bonheur quotidien! Ce serait tellement injuste!rire


La langueur porte bien plus loin l'esprit que n'importe quelle philosophie. Succube

Hors ligne

 

#6  19 Feb 2011 08:59:38

Pégase
Modérateur
Date d'inscription: 15 Feb 2011
Messages: 130

Re: Astrologie : victime du divorce entre Science et Connaissance ?

À Hiéronymus: ne nous emballons pas. Je voulais juste apporter une précision. Le Moi et le Soi sont dans une relation d'opposition. Le Soi est ce qui déborde infiniment le Moi, c'est l'image de Dieu en nous comme l'explique fort bien Jung.

La Terre et la Lune supportent l'image du Moi, représentent le Moi. Mais cette petitesse qu'est le Moi a besoin d'un complémentaire, symbole de force et de majesté, qui devient l'idéal vers lequel tendre. Mais cet idéal n'est pas pur car fortement dépendant des désirs du Moi. C'est le Soleil, qui est donc bien une image du Soi en quelque sorte, mais pas de façon nette. Bon j'espère être assez clair. inquiet La meilleure preuve que le Soleil n'est pas le Soi, c'est que les natifs du Lion donnent plus souvent l'impression d'être centrés sur leur personne (bon je ne veux pas vexer ici les natifs du Lion qui lirai cela.. je raisonne ici dans les généralités et à la limite de l'abstraction.. Pour moi il n'y a pas de bons ou mauvais signes..). Un bon exemple:  Napoléon.. Le signe astrologique qui correspond le mieux au monde spirituel et au Soi est le Verseau, sous domination de Saturne précisément.  Quant à la volonté elle est précisément une qualité du Moi.

Jupiter pour les acteurs: oui car ils sont en représentation et occupent tout l'espace. Mais Gauquelin avait effectivement trouvé les mêmes résultats pour les politiques. clindoeil Ce qui montre à quel point les politiques et les acteurs sont cousins. langue

Jupiter, Dieu de l'Olympe pour les Grecs, et donc maître absolu, depuis que l'Homme avait quitté les séjours édéniques. Il faut relativiser. Les Juifs plus portés sur la relation au Transcendant absolu ont donc de ce fait mis l'accent sur Saturne.
N'oublions pas que les Grecs plaçaient Saturne comme le maître de l'âge d'Or, celui de l'innocence. Donc rien à voir avec du pisse-froid... clindoeil Ce qui montre bien que Grecs comme Juifs sont d'accord pour faire de Saturne l'équivalent du Saint, maître des Mondes. Alors pourquoi Saturne n'est-il pas au centre du système solaire ? J'ai proposé dans un texte paru dans L'astrologue que Saturne représente très probablement le centre de notre galaxie. Il serait dans cette optique le centre absolu, le soleil étant un dérivé et centre relatif propre à notre système.


"L'ancienne tradition selon laquelle le monde doit être consumé par le feu, au bout de 6000 ans, est vraie, ainsi que je l'ai appris de l'Enfer" William Blake, 1790.

Hors ligne

 

#7  19 Feb 2011 09:15:37

Pégase
Modérateur
Date d'inscription: 15 Feb 2011
Messages: 130

Re: Astrologie : victime du divorce entre Science et Connaissance ?

Bien d'accord avec Succube sur Elizabeth.. grosourire J'ai acheté une fois un bouquin d'elle parce qu'il y avait des thèmes de personnalités qui m'intéressait. Je me suis dit: j'aurai pas totalement perdu mon argent.. Et bien si.. langue les thèmes étaient faux ou mal montés.. grosourire Même pas capable de faire le travail de base.. applaudi

Oui André Barbault est vraiment quelqu'un de brillant, un admirable autodidacte, qui mériterait le Nobel d'astrologie si ce prix existait.. Je donne ici son site, je ne peux que conseiller sa visite, c'est une véritable mine d'or: Barbault rire je m'aperçois que l'entrée du site a changé.. Je laisse découvrir.. Pour moi qui vient de parler de Saturne, cela ressemble fort à une belle synchronicité.. fier

Sur les planètes: chacune peut-être mise en lien avec le Moi ou le Soi, selon que l'un l'emporte ou l'autre..

Même Saturne peut-être fort égocentrique.. Les astrologues de métier connaissent parfaitement ces saturniens infantiles collés aux jupes de leur mère.. Il faut donc savoir relativiser et ne pas être systématique. Il n'en reste pas moins que les renonçants, ceux qui ont mis leur moi de côté pour embrasser l'absolu, sont par essence fils de Saturne. Je pense ici aux moines, quelque soit les religions..


"L'ancienne tradition selon laquelle le monde doit être consumé par le feu, au bout de 6000 ans, est vraie, ainsi que je l'ai appris de l'Enfer" William Blake, 1790.

Hors ligne

 

#8  19 Feb 2011 09:58:03

Boris
Missionnaire
Date d'inscription: 9 Jan 2011
Messages: 124

Re: Astrologie : victime du divorce entre Science et Connaissance ?

Je viens de visiter le site d'André Barbault, incroyable de densité, j'ai lu le théme d'Adolf Hitler, sa richesse de détails, l'analyse faites par l'auteur est tout à fait remarquable, suivant pas à pas le dictacteur tout au long de sa vie passant par tous les thémes associés des actes du sujet, mort de ses parents, premier discours, etc...

Merci pour ce lien.


Les tigres de la colére sont plus sages que les chevaux du savoir.
William Blake

Hors ligne

 

#9  20 Feb 2011 04:30:56

Hieronymus
Administrateur
Date d'inscription: 21 Jul 2010
Messages: 142

Re: Astrologie : victime du divorce entre Science et Connaissance ?

d'abord sur l'article lui meme
il vise juste a demystifier et a donner une grille d'explication de ce qu'est l'Astrologie
celle ci est l'etude de l'horloge cosmique du monde et son interaction sur les creatures
cependant, en exposant le principe d'analogie qui relie le microcosme au macrocosme
c'est bien UN MYSTERE MAJEUR qui vient d'etre enonce, seuls ceux (ou celles) disposant
d'une sensibilite aux Mysteres sont generalement capables d'en percevoir la signification

@ Pegase
Saturne devorant ses enfants, Jupiter ne dut sa survie qu'a une ruse de sa mere
les Grecs ont bien place le bienveillant Jupiter (meme s'il est parfois colereux)
au sommet de l'Olympe ce qui a passablement occulte le tenebreux Saturne


"Trois choses demeurent: la foi, l'espérance et l'amour, mais la plus grande des trois c'est l'amour" ( I Corinthiens 13.13 )

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire