Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#1  4 Jan 2011 13:07:07

House
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 1042
Site web

Une éponge chimique pour piéger le CO2

Mis au point à l'Institut Lavoisier, à Versailles, le MIL-101 peut stocker 400 fois son volume de dioxyde de carbone, un gaz à effet de serre.



Des «cages» à médicaments

Certains solides hybrides ont la capacité d'emmagasiner des molécules de grande taille et de les restituer ensuite progressivement sur des périodes plus ou moins longues. D'où l'idée de les utiliser pour délivrer des médicaments au fur et à mesure des besoins du patient. Des essais ont montré que le relargage de l'ibuprofène (un antiinflammatoire) dans l'organisme pouvait s'étaler sur six jours, évitant ainsi la prise quotidienne de ce médicament. Mais ce temps de diffusion peut atteindre trois semaines avec une substance anticancéreuse récemment testée ! Encore à l'étude, des «cages» chimiques dotées de pores de 5 milliardièmes de mètre de diamètre pourraient stocker de l'insuline. On imagine le soulagement pour les diabétiques obligés de se piquer plusieurs fois par jour ! À noter que ces produits ne sont pas toxiques et sont éliminés par l'organisme.



http://i52.tinypic.com/2nb648y.jpg



Le mil-101 vient de battre un record. Mise au point à l'Institut Lavoisier (université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines-CNRS), cette «poudre miracle» est capable de séquestrer, à température ambiante, d'énormes quantités de dioxyde de carbone (CO2), l'un des principaux gaz à effet de serre. Un mètre cube de ce matériau poreux à l'extrême est capable de contenir jusqu'à 400 mètres cubes de CO2, soit deux fois plus que les produits actuellement sur le marché ! Ce qui laisse entrevoir un immense champ d'applications, en particulier dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Il y a quelques jours, le chimiste Gérard Férey, qui dirige ces travaux prometteurs à l'Institut Lavoisier, a expliqué en détail, devant l'Académie des sciences, à Paris, le mode de fonctionnement de cette fascinante «éponge à CO2».

À l'instar de tous les représentants de la nouvelle famille des «solides hybrides», découverte à la fin des années 1990, le MIL-101 est composé de parties organiques et inorganiques reliées entre elles par des liaisons fortes. L'ensemble forme un squelette qui abrite des cavités de très grande dimension (à cette échelle bien sûr), de l'ordre de 3,5 nanomètres contre 2,2 nanomètres pour les matériaux actuels, sur les parois desquels les molécules de CO2 viennent se fixer par adsorption.



Sept à dix ans d'attente avant la mise sur le marché

Cette poudre qui à l'avantage d'être dénuée de toute toxicité pourrait notamment servir de filtre pour réduire les émissions polluantes des véhicules, qu'il s'agisse du CO2 ou des oxydes d'azote (NOx), également présents dans les gaz d'échappement. «Si des industriels décident de se saisir de ces technologies ils sont les bienvenus, mais il y a encore un gros travail de génie chimique à réaliser», souligne Gérard Férey, qui estime de sept à dix ans le délai nécessaire avant une mise sur le marché. La firme chimique allemande BASF commercialise déjà, sous la marque Basolite, un autre solide hybride mis au point par l'Institut Lavoisier, le MIL-53, en vue de stocker des gaz et notamment de l'hydrogène.

«Les résultats obtenus dans ce domaine sont supérieurs aux recommandations du Département américain de l'énergie avec un taux d'incorporation d'hydrogène de 8 % en poids mais à une température très basse de - 196 °C très coûteuse à obtenir. L'objectif est d'arriver aux mêmes performances en remontant autour de - 120 °C», poursuit Gérard Férey.

D'un point de vue plus fondamental, les travaux de son équipe, à paraître sur le site Internet de la revue scientifique Langmuir, ont permis d'«élucider les mécanismes de formation des solides hybrides» et donc «de prédire les arrangements atomiques à l'intérieur du squelette».

Ce qui laisse entrevoir la possibilité de fabriquer ces matériaux «sur mesure pour des applications ciblées» aussi bien dans le domaine de l'énergie et du développement durable que de la santé (voir encadré ci-contre). «La chimie, si décriée par le passé, commence à se révéler incontournable pour faire face aux problèmes sociétaux actuels et y apporter des solutions», conclut Gérard Férey.


Source


"Pour le sceptique, le doute est une fin; pour l’esprit méthodique, le doute est un moyen."

Hors ligne

 

#2  28 Jan 2011 05:11:38

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: Une éponge chimique pour piéger le CO2

http://www.celsias.com/media/uploads/admin/biofuel_1.jpg

Parallèle au post d'House, une nouvelle particulièrement réjouissante, enfin en ce qui me concerne : après cinq années de recherche, Bio Fuel Systems (BFS) s’apprête à lancer le déploiement industriel d’une technologie innovante permettant de produire un carburant comparable au pétrole fossile à partir des rejets excessifs de CO2. L’alternative au pétrole serait-elle finalement une autre forme de pétrole ?

Une usine BFS de dépollution et valorisation s’étendant sur un hectare permettrait, dans un scénario optimal, d’absorber 12 000 tonnes de CO2 par an et d’assurer une production continue et annuelle d’environ 5 500 barils de pétrole. Pour produire un baril, BFS annonce capter 2 168 kg de dioxyde de carbone et neutraliser définitivement 937 kg de ce même gaz à effet de serre après combustion.
Si personne ne leur met de bâtons dans les roues…

SOURCE

Alors, vous voyez…il n'y a pas que des Bad News (cf.  Moon Martin) n'est-ce pas cartho?! On te vois plus du côté de "Chez New Wave" gnarf, t'as plus rien à nous faire écouter? langue Trop de travail? grosourire


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#3  14 Feb 2011 15:29:45

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: Une éponge chimique pour piéger le CO2



L'explication en vidéo applaudi
Ça remonte le moral, si, si!

Dernière modification par Max (14 Feb 2011 15:30:54)


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#4  14 Feb 2011 21:54:54

Voyageur
Missionnaire
Date d'inscription: 24 Jun 2010
Messages: 193

Re: Une éponge chimique pour piéger le CO2

Très intéresssant! Merci Max!
Voici une autre vidéo de 9 minutes sur la production de biopétrole à base de micro-algues:

Hors ligne

 

#5  14 Feb 2011 22:34:42

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: Une éponge chimique pour piéger le CO2

De rien très cher Voyageur, te voilà donc du carburant avant de tomber en panne sèche.

Ta vidéo est intéressante, il faut croire qu'il y a encore de l'espoir, ce dont je ne doute pas.

Dernière modification par Max (14 Feb 2011 22:36:27)


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire