Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#1  21 Aug 2011 11:24:59

Crystelle
Missionnaire
Date d'inscription: 18 Jun 2010
Messages: 370

La fin de l’Internet illimité ?

La fin de l’Internet illimité ? Selon le site OWNI J

Je me permets de revenir vers vous tous, car comme vous l’avez sans doute lu, voire entendu, d’après le site cité ci-dessus, ce serait bientôt  la fin de l’Internet illimité, sauf  que certains, ne le voient pas de cette manière !  Car serait-ce un procédé de bafouer le droit à l’information ? Et de "contrôler" le net ? Moi je pense que oui ! Voire pourquoi pas les réseaux sociaux ?


Partageons, partageons les découvertes et les connaissances. Mettons nous à la place de ceux qui cherchent. Ne laissons personne dans l'ignorance.

Hors ligne

 

#2  21 Aug 2011 11:36:35

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: La fin de l’Internet illimité ?

Bonjour Crystelle,

A mon avis, ce n'est certainement pas une question de pognon…
Et j'ai bien peur que cette façon de procéder divulgue en effet une main mise (un contrôle absolu) sur l'information quelle qu'elle soit !…


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#3  21 Aug 2011 11:52:14

Crystelle
Missionnaire
Date d'inscription: 18 Jun 2010
Messages: 370

Re: La fin de l’Internet illimité ?

Bonjour  Tobeor !
Des clients ont commencé à réagir face à cette idée inadmissible ! comme aussi à l'exemple, l'association 'UFC-Que choisir ! Pour eux c'est «Inacceptable», comme le met en sous titre, le Parisien.fr !  A voir les commentaires sur le Parisien.fr, les lecteurs sont stupéfaits ! Et moi aussi d'ailleurs !


Partageons, partageons les découvertes et les connaissances. Mettons nous à la place de ceux qui cherchent. Ne laissons personne dans l'ignorance.

Hors ligne

 

#4  21 Aug 2011 12:15:18

Crystelle
Missionnaire
Date d'inscription: 18 Jun 2010
Messages: 370

Re: La fin de l’Internet illimité ?

Extrait d'un article du Figaro.fr,  un porte-parole d'Orange, Jean-Marie Culpin, confirme à demi-mot, ce que nous apprend le site Owni, néanmoins, ce foutage de g... serait pour limiter les téléchargements ! Bah voyons !


Extrait du Figaro Copier-coller

«Inacceptable»

Si les opérateurs affirment que les associations de consommateurs adhèrent à leur réflexion, la plus virulente d'entre eux, l'UFC Que Choisir, dément. Edouard Barreiro, en charge des questions numériques au sein de l'association, cité par Owni, affirme déjà que «cette décision reste inacceptable». Selon lui, «limiter Internet sur le fixe n'a aucune justification économique, poursuit-il. Les coûts fixes ne varient pas selon la consommation des utilisateurs, ou très peu. Les opérateurs cherchent à rançonner des deux côtés: d'abord les fournisseurs de contenus comme Google, puis les consommateurs. Les opérateurs se croient tout puissants». L'Arcep, le régulateur des télécoms, aurait également qualifié ce revirement de «bizarre».

De son côté, un porte-parole d'Orange, Jean-Marie Culpin, campe sur ses positions. «Il y a certains forfaits sur lesquels on risque de mettre des seuils», confie-t-il à Owni. Il admet toutefois que cette stratégie est valable pour les «gens qui téléchargent des films toute la journée» mais qu'elle est en revanche «inacceptable si cela impacte davantage de clients». Preuve en est que la réflexion n'est pas encore arrêtée.

Anticipant la colère des usagers, certains FAI préfèrent même déjà se détacher du débat. À l'image de Numericable qui explique ce samedi soir n'être «en rien» associé aux réflexions en cours. «La société n'est plus membre de la FFT depuis plusieurs mois», fait savoir un porte-parole.

Dernière modification par Crystelle (21 Aug 2011 12:16:00)


Partageons, partageons les découvertes et les connaissances. Mettons nous à la place de ceux qui cherchent. Ne laissons personne dans l'ignorance.

Hors ligne

 

#5  21 Aug 2011 13:20:53

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: La fin de l’Internet illimité ?

Lire également ci-dessous…
Pas mal de contradictions entre les parties !…


Les opérateurs réfléchiraient à la fin de l'internet fixe illimité

Source
http://www.liberation.fr/economie/01012 … e-illimite


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#6  23 Aug 2011 14:02:50

Crystelle
Missionnaire
Date d'inscription: 18 Jun 2010
Messages: 370

Re: La fin de l’Internet illimité ?

Suite de la fin d'Internet  en illimité. Article du Nouvel Obs



La fin de l'internet illimité ? Pas pour tout de suite...



Face à la polémique sur de futurs abonnements internet "plafonnés", les opérateurs font marche arrière, sans pour autant abandonner l'idée. Par Boris Manenti

Serait-ce la fin des abonnements internet dits "illimité" ? C'est l'idée évoquée par la Fédération Française des Télécoms (FFT) - qui regroupe Orange, SFR et Bouygues Télécom - dans ce qui n'est pour l'instant qu'un document de travail, révélé par le site Owni.fr.

Fini les forfaits illimités, place à l'internet segmenté en fonction des usages. La nouvelle a eu l'effet d'une bombe auprès des internautes, effrayés de voir leur facture augmenter, laissant place à une pluie de démentis.

Dans son document, la FFT caresse ainsi l'idée de plusieurs forfaits d'accès à l'internet "fixe" avec des "plafonds de consommation", avec différentes conséquences en cas de dépassement comme la "réduction du débit" ou "le blocage". Un modèle tout droit inspiré de l'internet sur mobile.

Face à la levée de boucliers, les opérateurs ont pris leurs distances avec le projet de la FFT.

Bouygues a démenti "tout projet" de forfaits plafonnés : "Il n'en a jamais été question". SFR lance, sur Twitter, qu'il n'y a "pas de projet en ce sens chez SFR". (voir une cature d'écran sur l'article)

"Chez Numericable, nous ne sommes pas du tout concernés", lance de son côté Jérôme Yomtov, secrétaire général de Numericable. "Cela n'a jamais été envisagé et nous ne le ferons pas", assure-t-il au "Nouvel Observateur".

Même son de cloche chez Free qui se dit "plus que réservé sur la pertinence d'une telle proposition". Dans le groupe Iliad, on concède simplement : "Il n'y a pas de volonté chez Free de toucher à l'illimité". Free avait imposé sa vision d'un forfait d'accès à internet "tout compris".

Seul Orange confirme à mots voilés une réflexion sur la segmentation des forfaits internet. "Il y a une réflexion sur la segmentation des offres, mais sur une limitation, il n'y a pas de notion de bridage dans la réflexion en cours", affirme un porte-parole de France Telecom à l'AFP. Plus tôt, un porte-parole d'Orange confirmait à Owni.fr : "oui, il y a certains forfaits sur lesquels on risque de mettre des seuils", sans toutefois préciser lesquels...

"Les grands opérateurs ont simplement dit qu'ils vont vers la différenciation de leurs offres et que ceux qui consomment le plus pourraient être mis davantage à contribution", résume tout en nuance le directeur général de la FFT, Yves Le Moël, au "Figaro".
Proposition de découpage par gamme pour l'internet fixe (voir capture d'écran sur l'article)


Une saturation prétexte

Dans son document, la Fédération française des télécoms justifie son projet de plafonnement des offres internet fixe par une saturation du réseau. Une saturation qui serait le fait d'internautes "goinfres" qui consomment toute la bande-passante.

"5% à 10% des consommateurs utilisent 80% de la bande passante car ils passent leur temps à télécharger des films, font de la vidéo en permanence, passent la journée sur Facebook, YouTube, Dailymotion...", plaide Yves Le Moël, stigmatisant "ceux qu'on appelle les 'Net-goinfres'".

Si la saturation des réseaux est une réalité pour l'internet mobile, elle semble beaucoup plus floue pour l'internet fixe. Du côté du gendarme des télécoms, l'Arcep, on dit ne "pas avoir eu connaissance d'une saturation de l'internet fixe".

"La saturation des réseaux n'existe pas pour l'internet fixe", croit savoir Edouard Barreiro, spécialiste nouvelles technologies et télécoms à l'UFC-Que Choisir.

"Seule persiste une congestion aux points de peering [interconnexions physiques entre les réseaux, NDLR] qui doit être réglée entre fournisseurs d'accès et fournisseurs de contenus. Le fond du problème est que tous les Français rentrent du boulot à 18h et vont sur internet pour regarder des vidéos YouTube ou télécharger des photos Facebook. Face à cela, la segmentation des offres n'est en rien une solution...", lance-t-il.

"La saturation sur l'internet fixe ADSL n'existe pas", renchérit un expert en réseaux, sous couvert d'anonymat. "Ce n'est qu'un prétexte pour mettre fin à la logique de forfait pour imposer la logique téléphonique de facturation 'à la minute', c'est-à-dire au volume consommé", estime-t-il.

Plus que pour augmenter les prix, cette segmentation serait un bon moyen pour confondre les clients, incapable de comparer les offres des opérateurs. Une recette largement éprouvée sur le mobile. Une thèse appuyée par Edouard Barreiro : "La segmentation permettra surtout de rendre les offres incomparables les unes entre elles".

La polémique qui tâche
A gauche, comme à droite, les politiques dénoncent le projet de la FFT, vu comme une régression.

"L'accès à internet libre et équitable est fondamental et ne doit pas être remis en cause", souligne Patrick Bloche, député socialiste en charge des médias. De son côté, Laure de la Raudière, député UMP en charge des médias et du numérique, affirme être "farouchement opposée à toute segmentation des offres". Elle se dit "inquiète de voir que l'internaute devient de plus en plus un simple consommateur de services vendus par les opérateurs".

Des critiques encore plus virulentes émanent des associations de consommateurs qui évoquent une proposition "inacceptable". Julien Vacheret, fondateur de la jeune Association française des usages de l'internet (AFUI), estime lui que "les opérateurs préparent cette segmentation des offres depuis longtemps et n'ont pas l'intention de modifier leurs plans, malgré leurs déclarations d'intention".

Reste que si tous les opérateurs ne s'accordent pas sur une telle segmentation des offres, un tel lancement sera très difficile sur le marché ultra-concurrentiel des opérateurs télécoms.

Boris Manenti - Le Nouvel Observateur

Dernière modification par Crystelle (23 Aug 2011 14:04:55)


Partageons, partageons les découvertes et les connaissances. Mettons nous à la place de ceux qui cherchent. Ne laissons personne dans l'ignorance.

Hors ligne

 

#7  23 Aug 2011 21:04:07

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: La fin de l’Internet illimité ?

Vers la fin de l'Internet fixe illimité ?
Info rédaction, publiée le 22 août 2011

http://nsa28.casimages.com/img/2011/08/23/110823091026646865.jpg



Un document de la Fédération française des Télécoms évoque la possibilité d'une réduction du débit pour les consommateurs ayant dépassé un certain seuil de consommation. Ces offres limitées pourraient concerner entre 5 et 10 % des internautes.

Alors que des millions de foyers disposent aujourd'hui d'un accès au web et que le nombre d'utilisateurs se multiplient de plus en plus, l'Internet pourrait bien ne plus être aussi accessible qu'avant. C'est ce que laisse sous-entendre le document émanant de la Fédération française des Télécoms, qui regroupe notamment les principaux fournisseurs d'accès à internet, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Rendu public par le site Owni, il évoque la possibilité d'instaurer une limitation de la bande passante, autrement dit de supprimer les offres d'Internet illimitées pour les internautes qui franchiraient un certain seuil de consommation. Une mesure créée, selon les FAI, dans le but de résoudre l'engorgement des réseaux.

Directeur général de cette fédération, Yves Le Moël explique dans une interview accordée au Figaro : "Il s’agit de très, très gros consommateurs, une frange de clients très particuliers que l’on retrouve dans tous les pays. Ils passent leur temps à télécharger des films, font de la vidéo en permanence, passent la journée sur Facebook avec de la vidéo, YouTube, Dailymotion, etc." Selon les estimations de la Fédération, 5 à 10% des internautes utiliseraient en effet 80% de la bande passante et pourraient donc se voir poser une limitation de leur activité voire des tarifs différents. Toutefois, le directeur général a confié que "l’utilisateur ordinaire d’Internet n’avait aucune crainte à avoir".

Une décision qui crée la polémique

Interrogé sur le sujet, Eric Besson, le ministre de l'Industrie, a rejeté une telle hypothèse, indiquant dans un communiqué cité par Le Monde : "Le gouvernement n'envisage aucune restriction de l'accès à Internet et travaille bien au contraire au développement du très haut débit fixe et mobile sur l'ensemble du territoire et pour l'ensemble des Français". Quant à l'association UFC-Que Choisir, elle l'a qualifié de proposition "inacceptable". "Les opérateurs cherchent à rançonner des deux côtés: d’abord les fournisseurs de contenus comme Google, puis les consommateurs. Les opérateurs se croient tout puissants", juge Edouard Barreiro, en charge des questions numériques au sein de l’association.

Si Yves le Moël a indiqué que rien n'était décidé pour l'instant sur ces offres limitées, il a toutefois précisé que les FAI étaient bien décidés à faire quelque chose pour ceux qui dépassent le plafond.

Source
http://www.maxisciences.com/internet-il … 16452.html


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#8  23 Aug 2011 23:22:19

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: La fin de l’Internet illimité ?

Salut à tous les 2,

Visiblement c'est toujours la même technique:
ils lancent un pavé dans la mare, voient les remous que ça occasionne.
Puis sortent les effets de manches : "ça ne concernera pas tout le monde"
Puis laissent s'écouler un bon laps de temps on va alors avoir l'impression que leur idée est enterrée.
Alors elle va ressortir et faire l'objet de débats pipés à l'avance à l'assemblée natio... à leur assemblée.
Au final ils feront enterriner la réforme à la va-vite comme jtepousse par le sénat pour la transformer en loi car tout le monde doit se plier à la loi.
Je prédis tout ça bien avant mars 2012... allez savoir pourquoi mon petit doigt me l'a soufflé.

La rubrique "psychologie et contrôle" est finement choisie.


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#9  24 Aug 2011 11:45:25

non666
Disciple
Date d'inscription: 4 Nov 2010
Messages: 53

Re: La fin de l’Internet illimité ?

L'intéréssant, dans cette affaire , c'est qu'en 1996, le minitel "produisait" plus d'argent en France , qu'internet, dans le monde entier...

Un G7 sur les "autoroutes de l'information", sous Mitterand avait accepté l'idée US d'un reseau mondial, libre et totalement gratuit dont les etats unis assuraient la logistique via l'ICANN et un certain nombre d'enormes serveurs racines, tous aux etats unis ou dans des pays vassalisés stables (Japon, Pays nordiques, GB...)

La perte de controle par les autres pays une fois enterinée, on en revient a une logique de profit car de toute façon, il faut bien financer les reseaux....

Idem pour les indexateurs (Google, Yahoo) qui ne sont plus que de vaste agences publicitaires mettant en première page , tout doucement, les sites qui paient le plus chaque mot clef.

Facebook, quand a lui n'est au final qu'un enorme reseau de renseignement permettant d'etablir des "nodes" , c'est a dire des liens entre individus et profitant de votre propre organbisation de regroupement pour savoir a quelle cvoterie appartient tel ou tel "ami".
Vous pouvez meme collaborer activement au renseignement US en denoncant sur des photos une de vos relation ce qui leur permet d'avoir des profils complet pour tout le monde.

Quand aux messageries , elle deviennent gratuites et vous permettent meme de stocker TOUS les emails de votre vie.... mais cela signifie aussi que le renseignement electronique passe par la...

Au final, entre la perte de controle , les enjeux commerciaux et les enjeux de renseignement la gratuitement n'a été instauré que quelques années pour mieux imposer notre dependance.

Hors ligne

 

#10  24 Aug 2011 13:51:32

Crystelle
Missionnaire
Date d'inscription: 18 Jun 2010
Messages: 370

Re: La fin de l’Internet illimité ?

Profitant de ce troisième passage, pour saluer tous ceux que je ne connais pas, ainsi que tous ceux que je connais; et pour écrire, que je suis d’accord avec non666.

Ceci n'est que mon petit point de vue.
Car même si l’intention de Mark Zuckerberg en créant Face Book, lorsqu’il était étudiant,   était sans doute honorable et faite de bonne intention, maintenant, Face Book, est un puits sans fond d’information sur les uns et les autres. Par exemple, je remarque que rare sont ceux qui n’ont pas beaucoup d’amis, ou si peu, que peut-être, ne vaut-il mieux pas y être inscrit. (Ca évite bien des moqueries et de frustration) Car le but de certains, voire de beaucoup, c’est d’avoir le plus d’amis possible dans son profil, jusqu’à  en avoir de manière complètement irraisonné. 

En gros on pourrait inventer un adage Face Book : Les amis, de mes amis, sont mes amis ; les informations de mes amis, et des leurs, le sont aussi.

Ce n’est pas une source, c’est un puits sans fond, qui ne tarira jamais. J’ai des exemples concrets, qui m’ont sidéré, mais que je garderai de raconter.  Et pour continuer sur Face Book, je souhaitais émettre mon étonnement grâce au reportage passé sur M6 il y a quelques jours, sur Mark Zuckerberg, qui a l’air visiblement de fasciner tout le monde, sauf moi ; car je me demande s’il n’est pas devenu un homme dont on fait petit à petit, de lui, un pantin. On lui apprend à se tenir, on lui apprend à parler aux médias, on le surprotège plus que de raison, on contrôle ses rendez-vous, etc. etc. Mais en demandait-il autant ?  Je ne sais plus comment mettre une capture d'écran, mais à l’occasion, j’essaierais de déposer des photos de Mark Zuckerberg, avant et après, la manière de se tenir est, en effet, un vrai changement.

Dernière modification par Crystelle (24 Aug 2011 13:53:18)


Partageons, partageons les découvertes et les connaissances. Mettons nous à la place de ceux qui cherchent. Ne laissons personne dans l'ignorance.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire