Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#1  22 Aug 2011 22:17:08

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Ere Messianique - Le messie d'Israël son retour et sa gloire

ÈRE MESSIANIQUE - LE MESSIE D’ISRAËL, SON RETOUR ET SA GLOIRE

Je vous communique avec son accord, ce billet de Nolan Romy reçu par mail pendant mes vacances, cet article est en réalité une introduction à son nouveau livre :

Le Messie d’Israël, Son Retour et Sa Gloire


ce livre n'est pas encore présent  sur le net, il a eu toutefois la gentillesse de me l'envoyer et m'a autorisé courtoisement à en copier ici un chapitre de mon choix je vais donc le lire rapidement et viendrai déposer un chapitre intégralement ici, en espérant faire un choix judicieux pour les lecteurs.
cartho
En attendant voici un préambule :




ARTICLE DE NOLAN ROMY - août 2011



A chaque jour suffit sa peine dit-on ! C’est bien le cas en ce moment. Il n’y a pas un jour où l’on n'entende pas parler d’un krach boursier, pas un jour où l’on entend pas une émeute ou un massacre, pas une semaine sans que des catastrophes naturelles ou pas ne se produisent et c’est sans compter les ruines, les faillites et les licenciements qui ne cessent d’augmenter.



Que se passe t-il ?


C’est sans doute une bonne question mais cela ne reste que du domaine de l’interrogation et ne nous indique rien de plus. Peut-être faudrait-il se poser de meilleures questions ? Par exemple : Qu’avons-nous fait ? N’avons-nous pas été trop loin ?

Nous voyons poindre alors une lueur de clarté, un semblant de réponse. A de bonnes questions alors nous trouvons de bonnes réponses.



Oui sans aucun doute nous avons été trop loin, bien trop loin ! Trop loin dans notre superficialité, trop loin dans notre orgueil et beaucoup trop loin dans notre avidité.

Pouvoir, domination et ignorance sont sans doute les partenaires les plus efficaces dans ce que nous devons nommer effondrement et inversion de nos valeurs morales. Or, c’est précisément ce qui se passe sous nos yeux actuellement. Il ne s’agit plus d’une ou deux Institutions qui se désintègrent maintenant, c’est le système des Nations entières qui s’effondre, c’est des pays avec leurs Institutions complètes qui tombent en poussière.



Nous devons constater que les œuvres des hommes ne sont que des jouets de papier face à la marche de l’humanité. Mais que nous inspire la marche de cette humanité si ce n’est que d’amers regrets ? Alors que notre société se vante de ses progrès sans cesse croissants, ceux de l’homme, ne sont même pas à la traîne… ils n’ont fait qu’un misérable sur place depuis deux mille ans. L’intention humaine n’a d’orientation que le profit et le plaisir instantané. La recherche du pouvoir et de la puissance immédiate n’a été que la seule orientation éducative choisie pour toutes les générations. Aujourd’hui, nous en avons le résultat ! Nous récoltons ce que nous avons semé !

Il était bien normal de la part des parents d’envoyer leurs enfants à l’école pour en faire des érudits mais c’était sans compter que l’école quant à elle n’avait d’autres souci que de produire des producteurs, des consommateurs et des dictateurs qui à leur tour devaient faire produire les autres et ainsi de suite. Les parents quant à eux n’avaient pas d’autres choix que de participer au système en place.



Quelque soit le secteur d’activité dans lequel nous regardons d’un peu plus prêt, il est pourri, et rongé par cette lèpre que nous nommons corruption. Ainsi va notre société et que l’on ne vienne pas me prétendre que cela ira mieux avec le socialisme, le communisme, l’écologie, l’extrême droite ou gauche ! Il n’y a plus aujourd’hui un seul de ces systèmes qui fonctionne correctement. L’argent roi est maintenant en fin de carrière et les seules économies de marché qui perdurent encore sont ceux des économies parallèles c’est-à-dire l’argent criminel… digne héritage du monde capitaliste et communiste réunis !



Pourquoi une telle catastrophe ?


Il existe une réponse mais elle ne fait plus du tout l’unanimité à notre époque. Il s’agit de la moralité et de la dignité. Ces valeurs aujourd’hui bafouées et rejetées par une grande partie du peuple ont cessé avec l’effacement des principes religieux qui étaient enseignées. Clairement, cela signifie que les cours d’éducation civique sont un échec, ils ne remplaceront jamais le sens de la moralité parce que celle-ci appelait également un sens de la vie sur lequel venait se greffer une foi en cette vie et une valeur des peuples qui fondaient l’histoire elle-même. Dans l’éducation civique, il n’y que des règles de comportement mais il n’y pas d’appel au sens de ces mêmes règles et l’aspect historique de ces comportement à respecter. L’éducation civique n’est pas porteuse d’un sens de l’évolution historique du peuple même  si l’éducation nationale prétend le contraire. Si le ministère de l’éducation avait raison, nous aurions au moins assistés à une amélioration des comportements au sein de nos écoles. Mais c’est hélas le contraire !



La Foi, un bien grand mot voir (gros) mot en cette étrange époque ! Et oui, la religion (Catholique en particulier) a donné une bien triste image de son institution ses derniers mois. L’Islam n’est pas en reste non plus, avec ses attentats et ses répressions et avec ses revendications et ses menaces perpétuelles, ne nous indiquent rien de bon dans un proche avenir. Comme je l’ai déjà dit plus haut, plus aucune Institution ne tient debout, toutes s’effondrent les unes après les autres brefs, nous avons perdu la foi !



Toujours est-il, qu’il reste encore des croyants fidèles, sincères et qui en particulier ne font pas de vagues, ils sont discret et prient en silence, ils ne croient plus, ils sont convaincus !

Ces fidèles pour la plupart sont juifs mais ils ne le sont pas tous.  Ils n’appartiennent plus vraiment à des consistoires rabbiniques (autre Institution souvent défaillante et se préoccupant plus de politique que de Dieu). Ces fidèles ont décidés et ont compris que leur judaïsme leur appartenait et n’était en aucune façon la propriété des rabbins et des Consistoires et de ce fait, ils ont décidés de prendre leur destin en mains pour une seule bonne raison, accomplir la parole Sinaïtique.



Pour ce faire, ces fidèles de la Torah, ont aussi compris que si la paix devait enfin régner sur terre, il leur fallait décidé de faire un geste spirituel, fort, puissant et surtout porteur d’un message redoutable pour toute l’humanité, une sorte d’accomplissement au-delà de l’imaginable.



Ce geste incroyable mais nous devrions plutôt dire, ce sacrifice inouï, ils sont prêt à l’accomplir maintenant en déclarant officiellement qu’ils quittent le pays d’Israël non pas par lassitude ou peur mais par accomplissement du message divin qui disait :



« mais vous vous serez pour moi une dynastie de pontifes et une nation sainte.” Tel est le langage que tu tiendras aux enfants d’Israël ».
(Exode 19:6)



Ce geste qualifié de fou par certains est sans doute l’acte ultime d’obéissance à Dieu mais il va bien au-delà si l’on songe aux conséquences terrestres de ce geste. La foi certes, soulève bien des montagnes mais un tel retrait de la nation juive de ses terres, serait un séisme psychique, politique et stratégique sans parler de l’aspect économique. Que pourrait-il se passer après une semblable décision ?



Soyons clair, le gouvernement israélien est loin d’être prêt à quitter Israël. Mais au sein de la population il y a de plus en plus de gens qui critiquent ouvertement ce gouvernement ainsi que son incapacité à trouver des solutions durables pour une paix équitable. Même en Israël où il faisait bon vivre, les contestations sociales prennent une ampleur qui n’est pas sans conséquences pour la stabilité politique et économique du pays.



Ces croyants se disants fidèles à Dieu mais se comportant tout à fait normalement sans afficher publiquement leur appartenance à une communauté en particulier, n’acceptent plus le jeu trouble dans lequel la société prétendument moderne veut les faire jouer.



« C’est un jeu de dupe disent-ils », « Nous n’avons aucun avenir en Israël, c’est une terre qui n’est plus sainte et qui, chaque jour est bafouée et profanée. Ce n’est pas pour assister à ça que nous sommes revenue chez nous. Jamais Israël n’a été une nation comme les autres et en conséquence, jamais Israël ne doit être gouverné de la même façon que les autres nations.

Nous avons une mission messianique à accomplir celle que nos ancêtres acceptèrent d’accomplir. Nous, leurs descendants nous devons continuer cette mission en nous comportent comme un exemple pour les autres nations. Nous devons reconstruire le Temple et être les intercesseurs entre les nations en conflit tel était notre rôle. Mais la mondialisation et la globalisation mondiale empêchent les peuples particuliers à vivre selon leurs particularismes et leurs vocations singulières. C’est une conspiration contre la foi et la liberté d’être autre chose qu’un produit manufacturé ! »



Ces paroles émanent de Chevouel Schneider, un juif vivant en diaspora et refusant de monter en Israël (Alya[1]). Celui-ci est favorable à ce mouvement de croyant fidèle à la Tradition Sinaïtique et tout comme eux, il déclare encore :



« Il faut dès aujourd’hui préparer l’ère messianique. L’heure où le Messie va arriver pour l’accomplissement et la confrontation ultime est à présent très proche. Nous avons depuis un an et demi les signes qui se révèlent les uns après les autres et rien ne semble arrêter ce compte à rebours. Je veux dire par préparer l’ère messianique, trouver une nouvelle terre, fonder une nouvelle nation juive pour y construire un sanctuaire juif ! Une sorte d’arche pour y protéger notre culture, notre savoir et notre connaissance. Pour être plus explicite, je dirais qu’il faut dès à présent nous construire une sorte de « ville de refuge » mais à la différence d’avec les villes de refuge mentionnée dans la Torah, maintenant elles n’y abriteront plus les assassins involontaires mais les derniers gardiens fidèles de la Parole Sinaïtique »



Voilà qui a le mérite d’être clair. Je répète que cette poignée de fidèles de la Torah sont d’une simplicité et d’une humilité déconcertante et ne sont absolument pas des illuminés. Ils sont bien au contraire très lucides et logiques avec eux-mêmes, ils perçoivent bien les énormes contradictions entre leur vocation cultuelles et la vie moderne prôné par le gouvernement qu’ils n’hésitent pas à accusé de corruption active et de s’enrichir sur le dos des guerres avec les palestiniens.



C’est précisément cette lucidité qui m’a poussé à m’intéresser à ces juifs désireux de quitter un pays tellement désiré pour en faire don au nom d’une parole de paix et de lumière. Quand on est prêt de cette manière à tout abandonner pour accomplir un acte d’une telle foi, c’est qu’au font de soi, il doit exister une certitude de l’accomplissement divin.



J’ai donc écrit Le Messie d’Israël, Son Retour et Sa Gloire pour faire état d’une promesse divine, celle de l’arrivée de l’ère messianique. Personne ne sait dire si les récents événements qui se déroulent sur terre, sont l’œuvre du Messie des Juifs mais ce qui demeure certain à présent, c’est qu’il se prépare quelque chose qui va bouleverser nos croyances, nos certitudes et notre cartésianisme.



Une chose est déjà certaine, nous sommes aux premières loges pour assister à notre déclin. Il a commencé hier et je ne sais pas de quoi demain sera fait.

Nolan Romy - août 2011


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire