Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#1  3 May 2011 21:55:31

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

La Lémurie

LA LEMURIE

L'histoire de la Lémurie commence au XIXe siècle avec la découverte des Lémuriens, un sous-ordre de primates, lointains cousins de l'homme. Or, ces petits animaux posaient aux savants de l'époque un problème quasi insoluble, car ils habitaient sur le pourtour de l'océan indien sans la possibilité matérielle d'être en communication les uns avec les autres.
Ni les partisans de Darwin, dont le célèbre ouvrage « De l'origine des espèces » était paru en 1859, ni leurs adversaires acharnés ne parvenaient à expliquer l'étrange dispersion des Lémuriens. C'est alors que naquit l'hypothèse d'un continent perdu, appelé Lémurie, qui séduisit de nombreux naturalistes. Voici, par exemple, ce que déclara l'un d'eux, l'Allemand Ernst Heinrich Haeckel : « Certains faits (notamment d'ordre chronologique) semblent indiquer que l'homme est apparu sur un continent maintenant englouti dans l'océan Indien. Ce continent s'étendait le long de l'Asie du Sud, atteignait l'Inde et les îles de la Sonde à l'est, Madagascar à l'ouest et les rivages du sud-est de l'Afrique. D'étranges particularités de la géographie animale et végétale rendent l'existence d'un tel continent très probable ... Et si, comme nous le supposons, la Lémurie est le lieu de naissance de l'homme, on comprend mieux les migrations humaines. ». Mais cette hypothèse, qui avait réussi à retenir l'attention du monde scientifique pendant quelque temps, ne tarda pas à perdre toute crédibilité. Toutefois, loin de disparaître totalement, elle fut reprise par certains groupes ésotériques. Notamment par les membres de la Société théosophique
En 1858, Mme Helena Blavatsky, la cofondatrice du mouvement théosophique, publia « La Doctrine secrète », ouvrage dans lequel elle révélait l'existence d'êtres supérieurs, les « mahatma », qui gouvernaient secrètement le monde. Pour écrire « La Doctrine secrète », Helena Blavatsky affirmait s'être inspirée d'un livre très ancien, le Livre de Dyzan. que les mahatma lui auraient montré au cours de ses visites astrales. Cet ouvrage atlante était écrit dans une langue maintenant oubliée, appelée la langue «  senzar ». Il racontait l'histoire de l'Atlantide, mais aussi celle de la Lémurie.

Le souvenir des continents perdus a fasciné les hommes depuis l'origine des temps. Les Lémuriens, petits animaux très primitifs (à droite), dispersés sur le pourtour de l'océan Indien, avaient conduit certains naturalistes à imaginer l'existence d'un continent disparu, la Lémurie. Les aborigènes australiens (à gauche) et les indigènes de la Nouvelle-Guinée (ci-dessous) en seraient les lointains survivants.
http://carthoris.free.fr/Images/Lemurie%20-%20Peuplades.jpgQue penser de cette hypothèse ?

http://carthoris.free.fr/Images/Lemurie%20-%20Lemurien.jpgÉcrite dans un style souvent fort obscur, La Doctrine secrète enseignait que sept « races-souches » devaient se succéder sur Terre. La première race était invisible. La seconde à peine visible. Les Lémurien, créatures qui tenaient plus du singe que de l'homme, constituaient la troisième race. Vinrent ensuite les premières créatures véritablement humaines, les Atlantes. Victimes de la magie noire, ils disparurent complètement de la surface de la planète. Nous sommes la Cinquième race. Nous donnerons naissance à la sixième race, qui retournera vivre en Lémurie. Avec la septième et dernière race, les hommes seront prêts à quitter la Terre pour aller vivre sur Mercure.
Grâce à ses dons paranormaux, Mme Blavatsky pouvait donner une description précise du continent perdu. Certains habitants avaient quatre bras. D'autres, un oeil derrière la tête qui leur donnait une « vision psychique ». Tous vivaient dans des grottes ou des trous Creusés à même le sol et communiquaient par télépathie. Le continent. qui s'étendait du pied de l'Himalaya au cercle Antarctique occupait presque tout l'hémisphère Sud. Les aborigènes d'Australie, les Papous et les Hottentots seraient les descendants des survivants de la catastrophe qui détruisit la Lémurie, il y a 40 millions d'années.
Lorsque Mme Blavatsky disparut, en 1891. Annie Besant et W. Scott-Elliot, autres membres influents du mouvement théosophique, reprirent et complétèrent l'histoire de la Lémurie et de ses habitants.
Les « maîtres » confièrent à Scott-Elliot une série de cartes qui représentaient des étapes critiques de l'évolution du monde. Regroupées en six cartes principales, elles figurent dans « The Story of Atlantis and the Losi Lemuria l'Histoire de l'Atlantide et de la Lémurie perdue » ouvrage qui parut en 1896.
Dans ce livre. Scott-Elliot raconte comment les Malins, responsables de la création de l'Univers. choisirent la Lémurie comme lieu de développement de la troisième « race-souche ». Au début. ces créatures tenaient plus du mollusque que de l'homme, car elles manquaient de structure. Peu à peu, elles se solidifièrent et avec l'apparition du squelette, elles acquirent la position debout.
La face aplatie et la peau brune. ces créatures faisaient entre 3,50 ni et 4,50 m. D'apparence encore très animale, le museau prédominait dans un visage qui n'avait pas de iront à proprement parler. Des yeux très écartés leur permettaient de voir aussi bien de Côté que devant  Quant à leur troisième oeil situé derrière la tête, il est devenu la lande pinéale de l'homme actuel. Autre particularité amusante, la forme des talons était telle qu'elle permettait la marche arrière aussi bien que la marche avant !

Hermaphrodites, les premiers Lémuriens ne devinrent vivipares qu'avec l'apparition progressive de sous-races. Les croisements avec des bêtes qui eurent lieu pendant cette période de changement sexuel donnèrent naissance aux ancêtres des grands singes actuels. Ces croisements avec des créatures inférieures offensèrent les êtres surnaturels qui avaient prévu de s'incarner pour aider l'évolution des Lémuriens. Heureusement des Vénusiens se proposèrent Pour jouer ce rôle.
Très complexe, le livre de Scott-Elliot décrit l'évolution de sous-races ainsi que les Changements géographiques qui contribuèrent à celte évolution. L'auteur explique notamment comment, après la catastrophe qui engloutit la plus grande partie de la Lémurie. seule survécut la péninsule atlante. où apparut plus tard la quatrième « race-souche », et comment les représentants de cette race atlante évoluèrent petit à petit vers un type plus humain - taille plus petite, peau plus blanche -, et ce, jusqu'à l'apparition de l'homme de Cro-Magnon.

http://carthoris.free.fr/Images/Lemurie%20-%20Carte.jpg

Si l'on en croit Scott-Elliot. les Atlantes atteignirent un niveau de civilisation très élevé. Leurs savants avaient mis au point des avions propulsés par le « vril ». l'énergie de la force-pensée. Seuls les riches possédaient ces appareils, qui volaient à plus de 160 km/h. A noter que ces avions décollaient à la verticale, comme les plus modernes avions à réaction.
En 1923 Rudolf Steiner, qui, quelques années auparavant avait quitté les théosophes pour fonder la Société d'anthroposophie, donna sa propre version de la vie sur le continent perdu. Malgré leur faiblesse d'esprit, les Lémuriens, qu'il décrit dans son livre Cosmic Memory : Atlantis and Lemuria, se montrent capables de soulever des poids prodigieux par la seule force de leur volonté. Lorsque l'âme dominait leur corps, les Lémuriens étaient hermaphrodites et ne possédaient qu'un seul oeil. La séparation des sexes survint après une période de « densification » de la Terre, où les corps physiques acquirent plus d'importance. Ce changement dans la présence physique entraîna également une amélioration de la vision.
Connue seulement des occultistes, la Lémurie acquit une notoriété publique dans les années 1920. Tout commença une vingtaine d'années auparavant, lorsque l'écrivain Frederick Spencer Oliver, sous le pseudonyme de Phylos le Tibétain, fit paraître un roman intitulé A Dweller on two planets « Habitant de deux planètes ». Le héros de ce roman, le maître Quong, vivait sur le mont Shasta, en Californie du Nord, en compagnie d'autres sages dans une communauté dont le but était de préserver la science des Anciens.

http://carthoris.free.fr/Images/Lemurie%20-%20Mont%20Shasta.jpgOr, le 22 mai 1932, un article du Los Angeles Times Star affirmait que les survivants d'une ancienne race vivaient sur les pentes du mont Shasta. L'auteur de cet article, un journaliste du nom d'Edward Lanser, racontait comment, alors qu'il voyageait en train vers Portland (Oregon), il avait aperçu d'étranges lumières rouges et vertes sur la montagne. Le chef du train lui avait alors parlé des « cérémonies » que célébraient les Lémuriens. Intrigué, le journaliste ne tarda pas à se rendre sur les lieux. Arrivé dans la petite ville de Weed, plusieurs témoins confirmèrent avoir aperçu d'étranges lumières, mais personne ne semblait savoir où se trouvait le mystérieux village.
Après avoir interrogé de nombreux habitants de Weed, Lanser apprit l'existence de l'« éminent » professeur Edgar Lucin Larkin, qui s'intéressait de très près à la colonie secrète du mont Shasta. Grâce à un télescope perfectionné placé sur un promontoire, il observait les activités de la communauté. C'est ainsi qu'il avait vu un temple immense de marbre et d'onyx, plus beau que les temples mayas. Les Lémuriens étaient grands et portaient les cheveux coupés très courts. Habillés de robes blanches immaculées, ils avaient beaucoup d'allure. Ils achetaient dans les magasins de Weed de grandes quantités de soufre, de sel et de lard qu'ils payaient avec des pépites d'or ! Malheureusement, pour tous ceux que ces richesses n'auraient pas manqué d'attirer, les Lémuriens avaient le pouvoir de devenir invisibles, « un secret hérité de leurs maîtres tibétains ». Ils savaient également protéger leur village d'une barrière énergétique qui repoussait tout visiteur indésirable.
Tout, dans cet incroyable article, est bien entendu faux, ou du moins grossièrement exagéré. Un certain professeur Larkin a bien existé, mais il n'avait rien d'un « éminent professeur ». Passionné de recherches occultes, il s'occupait également de l'observatoire du Mount Lowe, en Californie. Cet observatoire appartenait à la Pacific Electric Railway, qui y gardait un petit télescope à la disposition d'éventuels touristes.

Le professeur Larkin, éminent ou non, aurait de toute façon été bien incapable de remplir le rôle que lui avait assigné Edward Lanser : il était mort en 1924, huit ans avant la parution de l'article dans le Los Angeles Times Star ...
De tous les continents perdus, la Lémurie n'est certes pas le plus vraisemblable.


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire