Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#11  6 Jun 2011 16:35:16

Stefnou
Coopérateur
Date d'inscription: 30 May 2011
Messages: 24

Re: La théorie d' un message d' avertissement dans la Grande Pyramide

CHRONOLOGIE DES SYSTÈMES



Le cloisonnement temporel
Puisque selon le plan de l' hypothèse (la construction géométrique du Basculement de la Terre accréditée par la pyramide de Khéops) l' époque de la chambre de la reine (antédiluvienne ou "hier") serait différente de l' âge diluvien de la pyramide (diluvienne ou "aujourd'hui"), des dispositions devraient exister et être visibles dans son architecture intérieure afin d' éviter tout anachronisme destructeur de cette théorie du message d' avertissement.

L' axe du temps
Si les deux systèmes allégoriques des chambres royales décrivaient chacun et de la même manière un cycle diluvien complet: du déplacement de la croûte terrestre (la chambre royale) jusqu'à la décantation des eaux du reflux (le couloir ascendant ou le boyau), alors, une direction horizontale selon l' axe sud-nord, de la chambre royale vers le bouchon de fermeture et un sens chronologique du sud, le flux, vers le nord, le reflux, apparaîtraient.

http://img15.hostingpics.net/pics/161903Systmesetchronologie15.png


http://img15.hostingpics.net/pics/379526Systmesetchronologie25.png


http://img15.hostingpics.net/pics/956743Systmesetchronologie35.png


http://img15.hostingpics.net/pics/341688Systmesetchronologie45.png


http://img15.hostingpics.net/pics/299128Systmesetchronologie55.png

Dernière modification par Stefnou (18 Nov 2014 18:55:37)


Le Soleil levant sur un nouvel horizon

Hors ligne

 

#12  7 Jun 2011 17:21:32

Stefnou
Coopérateur
Date d'inscription: 30 May 2011
Messages: 24

Re: La théorie d' un message d' avertissement dans la Grande Pyramide

Remarques

Le boyau, supposé d' origine avec la construction du monument, qui relie le haut de la grande galerie à la première chambre de « décharge » située au dessus de la chambre du roi, n' apparaîtrait pas comme une anomalie à la règle du cloisonnement temporel, puisque cette chambre Davison est complètement isolée par des parois en bonne et due forme et peut donc héberger n' importe quelle époque.

http://img15.hostingpics.net/pics/631805BoyauetchambreDavison.png



La sape (trou) percée au travers du plancher de la chambre du roi confirmerait très bien cette règle, d' abord parce que cette chambre serait le seul élément du système allégorique situé à ce niveau qui ne changerait pas d' époque diluvienne, durant le passage du mécanisme actionné au mécanisme vierge, ensuite parce que ce dallage troué serait bien l' équivalent d' un isolant temporel perforé, contrairement à un évidement dans une paroi brute d' équarrissage comme une niche, un boyau ou un puits.

http://img15.hostingpics.net/pics/228991Sapechambreroi.png



Les embouchures inférieures des conduits de ventilation de la chambre de la reine sont isolés de cette chambre par des tympans car, le mécanisme ayant fonctionné aurait déplacé d' eux, temporellement et géographiquement, la calotte glacière posée sur cette Terre (image de la chambre qui suivrait le temps présent). En effet, il n' arrête pas de neiger aux pôles mais, les précipitations qui y tombaient "hier" et y créaient de la glace avant un déluge ne sont plus celles d' après, comme tombant "aujourd'hui" sur une nouvelle terre polaire ayant remplacée l' autre, puisque la croûte se serait déplacée.

L' évacuation du reflux du système antédiluvien (lié au mécanisme de la chambre de la reine) par le couloir horizontal, vérifierait la règle de l' isolement temporel puisqu' il contournerait soigneusement, sans paradoxalement le prendre, celle relative au système de la chambre du roi (le couloir ascendant) et rejoindrait la chambre souterraine par son propre boyau en s' arrêtant allégoriquement au bouchon de la grotte.

Dans la grotte, creusée à la frontière entre le corps pyramidal et le plateau de Gizeh, la petite maçonnerie isolerait le raccordement entre le boyau et le puits d' un remblai compact et d' âge de ses constituants indéterminé.

Le double mécanisme dans la chambre du roi
De nombreux indices sembleraient le confirmer. En effet, les embouchures inférieures des conduits d' aération de cette chambre sont divisées en deux, matérialisant ainsi un double emploi et donc deux déluges. De plus, les dimensions de cette chambre insistent sur le chiffre deux:
– deux dalles du plancher sont divisées en deux
– la diagonale est le double de la hauteur
– la longueur est le double de la largeur
– le volume externe du sarcophage est le double du volume interne
– et le plancher est confondu avec la section horizontale de la pyramide dont la surface vaut la moitié de celle de la base.


Enfin, selon l' architecte Gilles Dormion, le plafond supposé en double chevrons de la chambre du roi serait composé en réalité d' une triple épaisseur de cinq coudées égyptiennes chacune et hisserait alors son faîtage à mi-hauteur de la Grande Pyramide.

Le conduit nord de la chambre du roi
L' absence éventuelle de minuterie par absence de niches en rapport dans le conduit nord, selon R. Gantenbrink, ne causerait pas d'  anachronisme puisque la chambre du roi, le libage du corps pyramidal et le monde extérieur seraient tous d' un même âge diluvien, d' un part et que la dualité voudrait que le conduit nord prenne l' âge diluvien en s' associant au mécanisme dual futur et le conduit sud, ceux des ères antédiluvienne puis diluvienne, comme lié à ce mécanisme passé d' abord et futur ensuite.

La lecture et le sens du temps
Cette analyse confirmerait deux axes de lecture des éléments architecturaux dans ce monument qui comporteraient chacun leur propre sens de l' écoulement du temps:
– une lecture horizontale dans le sens du sud vers le nord car, chaque système allégorique royal est orienté suivant un axe sud-nord dans lequel leurs fluides diluviens s' écoulent de la chambre royale vers la descenderie
– une lecture verticale dans le sens du bas vers le haut car, ces même systèmes racontent chacun un déluge dans l' histoire de la Terre, de l' ère antédiluvienne d' en bas jusqu'aux âges diluvien et postdiluvien d' en haut.


Conclusion
L' analyse de la chronologie des systèmes royaux ferait apparaître de nouveaux mécanisme et système, d' âge futur, elle confirmerait en outre la nécessité de l' isolation temporelle entre deux âges, les lectures horizontale et verticale ainsi que l' hypothèse du message d' avertissement.

Dernière modification par Stefnou (18 Nov 2014 18:56:57)


Le Soleil levant sur un nouvel horizon

Hors ligne

 

#13  8 Jun 2011 08:16:34

Saint Just
Administrateur
Date d'inscription: 17 Jul 2010
Messages: 219

Re: La théorie d' un message d' avertissement dans la Grande Pyramide

L' analyse de la chronologie des systèmes royaux ferait apparaître de nouveaux mécanisme et système, d' âge futur, elle confirmerait en outre la nécessité de l' isolation temporelle entre deux âges, les lectures horizontale et verticale ainsi que l' hypothèse du message d' avertissement.

Bonjour merci de l'exposé

comment faut-il lire "système d'âge futur" ?
vous voulez dire que la technologie utilisée n'est pas en rapport avec l'époque
ou bien que les egyptiens n'en sont pas les auteurs ?


"Un peuple n'a qu'un ennemi dangereux : c'est son gouvernement." Louis Antoine de Saint Just

Hors ligne

 

#14  8 Jun 2011 14:35:13

Stefnou
Coopérateur
Date d'inscription: 30 May 2011
Messages: 24

Re: La théorie d' un message d' avertissement dans la Grande Pyramide

Bonjour Saint Just,

J' entends par "mécanisme" l' objet "secret" de la théorie de Lheureux et Martin, soit une chambre royale munie d' un plancher capable de s' effondrer (comme il serait conçu pour) sous l' effet de l' air comprimé qui serait coincé au plafond par le remplissage de la pièce avec de l' eau versée depuis l' extérieur du monument (les embouchures extérieures des conduits d' aération). Ce "mécanisme secret" (nom donné par Lheureux et Martin dans leur théorie) suggérant dans son fonctionnement un déluge à deviner évoquerait une allégorie (devinette) diluvienne et, par sa mise en scène à l' aide de l' ensemble des autres pièces architecturales situées à son niveau, un système (architectural) allégorique décrivant la survenue d' un déluge cataclysmique sur notre monde (la Terre que la pyramide de Khéops représenterait en tant qu' hémisphère sud d' aujourd'hui).

J' entends par "système" l' ensemble des éléments architecturaux comprenant, par exemple pour celui relatif à la chambre du roi:

- les deux conduits d' aérations (sud et nord)
- la chambre du roi
- l' antichambre du roi (avec ses herses)
- les deux petits couloirs de liaisons (chambre/antichambre et antichambre/grande galerie)
- la grande galerie
- et le couloir ascendant fermé à son extrémité par ses trois blocs bouchon.


Un âge désigne une ère, ou époque, dont le commencement et la fin seraient délimités par un cataclysme diluvien planétaire cyclique: un déluge détruirait l' ancien monde et en ferait naître un nouveau (une "remise à zéro"). Le symbole visible serait celui du nouveau Soleil puisqu' un déplacement de la croûte terrestre créerait de nouveaux points cardinaux et ferait donc se lever et se coucher le Soleil en de nouveaux lieux.

L' analyse de la chronologie de ces deux systèmes (ceux comprenant la chambre du roi d' une part et celle de la reine d' autre part) révèlerait, sauf erreur, un âge futur du système architectural situé au niveau de la chambre du roi, c' est-à-dire par rapport à notre époque présente (l' époque que Khéops représenterait aussi) qu' un déluge futur (figuré par le mécanisme de la chambre du roi) menacerait de destruction.

Le système d' âge futur représenterait donc l' ensemble des pièces architecturales de la Grande pyramide qui est situé au niveau de la chambre du roi et qui utilise la "technologie" constructive en usage à l' époque de sa construction (-2 500 selon les égyptologues et archéologues, à partir de -4 000 selon cette théorie).

Pour être précis, le mécanisme diluvien de la chambre du roi serait d' âge présent (à la fin d' "aujourd'hui" comme une menace future) et son système architectural serait d' âge futur ("demain" après le déluge): selon l' analyse de la chronologie des systèmes.

Si les égyptiens de l' antiquité étaient les concepteurs de ce monument comment pouvaient-ils connaître, dans l' hypothèse du message d' avertissement, toutes ces choses: déluges cycliques, planète "Vulcain", préhistoire et tout ce savoir: architecture, mathématiques, astronomie, électricité, physique, que notre civilisation connait imparfaitement depuis peu alors qu' elle existe depuis 6 000 ans ?

Dernière modification par Stefnou (8 Jun 2011 14:41:41)


Le Soleil levant sur un nouvel horizon

Hors ligne

 

#15  8 Jun 2011 20:13:55

Stefnou
Coopérateur
Date d'inscription: 30 May 2011
Messages: 24

Re: La théorie d' un message d' avertissement dans la Grande Pyramide

LES TROIS DÉLUGES

La Grande Pyramide parlerait de trois déluges, deux qui seraient internes et artificiels et un troisième qui, en plus, serait externe et réel. En effet, si un déluge océanique arrivait, ses eaux emporteraient les corps des nombreuses victimes dans leur reflux vers leur lit ainsi que les débris des civilisations anéanties, l' océan et son lit deviendrait alors leur fosse commune et un hommage respectueux devrait leur être rendu.

Ainsi, dans chacun des trois mécanismes allégoriques, un honneur serait effectivement donné à la mémoire des disparus puisque chacun d' eux se terminerait par une pierre tombale:
– le bloc en granite de la grotte, située entre le boyau et le puits, recouvrirait symboliquement une fosse commune «océanique » destinée allégoriquement à être remplie par les eaux du premier déluge (répétée dans la chambre souterraine collectrice de ces eaux diluviennes)
– le bloc triple de granite situé en bas du couloir ascendant et correspondant au deuxième et à un troisième déluge possible
– le bloc en calcaire placé sous l' épitaphe au dessus de la porte d' entrée de la pyramide mausolée
– le minuscule bloc, disparu aujourd'hui, qui recouvrait peut-être le petit trou creusé dans le fond du petit couloir borgne prolongeant la niche à encorbellement dans la chambre de la reine.


La grotte muni de gradins et d' alcôves, passage obscur et obligé dans l' exploration du monument, ferait office de chapelle funéraire et la Grande Pyramide, avec son épitaphe et son architecture intérieure austère, sombre et solennelle, évoquerait un mausolée.

S' il s' agissait bien de la représentation allégorique de deux déluges à l' intérieur de la pyramide alors, puisqu' un déluge est à cheval sur deux mondes, on devrait pouvoir le constater allégoriquement avec le deuxième, puisque celui-ci serait apparemment le seul de ces trois cataclysmes évoqués qui pourrait correspondre à cette situation. Effectivement, le couloir horizontal d' accès à la chambre de la reine, genèse antédiluvienne émergée du premier déluge, rejoint bien la partie basse cloisonnée de la grande galerie, genèse non immergée du second, qui serait parcourue par le reflux océanique du second déluge sortant du mécanisme de la chambre du roi, via son antichambre.

Si un cataclysme était dû à un déplacement de la croûte Terrestre plutôt qu' au basculement du monde, ce qu' un effondrement de plancher et le glissement des trois blocs bouchon suggéreraient, son évocation influencerait l' orientation géographique du monument et de son architecture, liés. Effectivement, les quatre côtés de la Grande Pyramide du plateau de Gizeh sont orientés en faisant rigoureusement face aux quatre points cardinaux et le plan contenant son architecture intérieure s' oriente comme une « boussole » sur les pôles nord et sud.

Réciproquement, si la croûte terrestre se déplaçait elle modifierait la situation des points cardinaux et ferait se lever et se coucher le Soleil sur l' horizon en un autre lieu et dans un autre temps, l' orientation cardinale familière de la Grande Pyramide confirmerait, donc, son âge diluvien et argumenterait en faveur de l' hypothèse du message d' avertissement.

Quant à la chambre souterraine, son puits répondrait en écho à celui de la grotte, confirmerait la métaphore de la fosse commune océanique collectrice des trois reflux diluviens, renforcerait l' allégorie de cette chambre en tant qu' océan et celle-ci pointerait le doigt de son couloir borgne vers le sud, symbole de la mort.

L' ÂGE DES TROIS SIGNES ZODIACAUX DUAUX

Le Bélier
Son objet, le crochet double, ainsi que son image, le boulet en diorite, ont été retrouvés tous les deux par l' archéologue Waynman Dixon en l' an 1872 dans le conduit nord de la chambre de la reine; ils étaient ensemble cachés derrière le tympan qui scellait l' entrée de ce conduit.

L' étude de la chronologie des systèmes allégoriques confirmerait l' âge antédiluvien de la chambre de la reine et, pour ses conduits placés derrière l' isolant temporel d' un tympan intact, l' âge antérieur anté-antédiluvien. L' éventuelle polémique sur l' emplacement du crochet double: dans le conduit sud plutôt que dans le conduit nord, n' aurait ici aucune importance puisque l' étude de la chronologie des systèmes daterait la partie des conduits nord ou sud, située derrière les tympans, du même âge.

Les objet et image du signe zodiacal du Bélier seraient donc tous les deux d' âge anté-antédiluvien ("avant-hier").

Le Lion
Son objet serait le profil de l' ensemble situé près de l' angle nord-ouest et sculpté devant la niche du mur ouest de la chambre souterraine, qu' une dualité confirmerait; son image serait celle du lion stylisé qui garderait l' unique porte d' entrée de la Grande Pyramide ouvrant sur la descenderie qui communique avec cette chambre souterraine.

La chronologie des systèmes préciserait que la zone constituée par: les chambres de la reine et souterraine, le boyau, la grotte, le puits et la descenderie (voir schéma plan d' ensemble post n°01 et vignettes post n°02) seraient d' âge antédiluvien puisque le bloc en granite de la grotte, ne bouchant pas le passage, ne pourrait pas faire office d' isolant temporel et ne modifierait pas leur époque.

Les objet et image du signe zodiacal du Lion seraient donc tous les deux d' âge antédiluvien ("hier").

Le Verseau
Son objet serait les trois encoches placées en haut des trois glissières dans l' antichambre du roi; son image serait celle de la sculpture de la marche, située tout en haut de la grande galerie et gravée en forme de bec verseur.

La chronologie des systèmes donnerait aux éléments architecturaux de l' antichambre royale, de la grande galerie et du couloir ascendant de l' ensemble vierge du système allégorique (les pièces architecturales situées au delà de la chambre du roi avec son mécanisme neuf), associé au mécanisme diluvien de la chambre du roi, un âge postdiluvien.

Les objet et image du signe zodiacal du Verseau seraient donc tous les deux d' âge postdiluvien  ("demain").

Conclusion
Les chronologies diluviennes étant enfin définies pour chacun des signes zodiacaux duaux, permettent de passer à l' étude de la date du prochain déluge.

Dernière modification par Stefnou (18 Nov 2014 18:58:10)


Le Soleil levant sur un nouvel horizon

Hors ligne

 

#16  8 Jun 2011 22:17:35

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: La théorie d' un message d' avertissement dans la Grande Pyramide

D'abord très satisfait que tu sois venu déposer ici ton étude Stefnou pour celà merci, d'autant que c'est bien suivi et les conclusions posent les bonnes questions ou enchainent bien les étapes. Pour être honnête j'ai un peu de mal avec les données mathématiques mais la lecture feuilleton est interessante.

Je fais un intermède en rapport... hors sujet avec la démonstration, mais dans le sujet général puisqu'il montre modestement les différentes interprétations sur les raisons de l'édification... je ne crois pas que l'amalgame de ces informations soient sur le net

- D'abord pour corroborer la théorie en cours rappelons-nous que les prophètes de pas mal de religions de l'époque, comme la tradition orale prédisaient que Dieu enverrait aux hommes le Déluge, il est légitime de penser alors, qu'outre l'aspect allégorique ces pyramides eurent pu être érigés pour offrir un abri démesuré en regard d'une catastrophe à venir.

- Seconde  explication la création de greniers colossaux pour emmagasiner les récoltes de tout un peuple en prévision de famine ou temps plus secs en ces territoires peu fertiles.

- Troisième explication couramment admise et la moins contestable, la construction de tombeaux "pharaoniques" en hômmage à une puissance égale à celle d'un Dieu... on pensera là à la série du film "La momie"

- Interprétation plus contemporaine qui plaira aux ufologues, celle de bornes de signalisation gigantesques destinées soit à se faire localiser de présences extra-terrestres soit pour les mystiques se faire voir des Dieux de l'Egypte polythéiste.

- Cinquième possibilité, qui pourrait expliquer sans la prouver l'une de tes reflexions stefnou sur le "problème de la connaissance qui ne colle pas à l'époque", que leur construction soit l'oeuvre d'une civilisation plus développée aujourd'hui disparue ayant déjà suvécu a un cataclysme diluvien (mythe Atlante ou autre...)

D'autres théories de chercheurs ou archéologues proposent d'autres pistes:

- En 1856, l'écrivain britannique John Wilson publie un ouvrage où il y affirmait que les pyramides, les obélisques et les temples égyptiens étaient la représentation géométrique et symbolique a des lois instituées par le Créateur pour diriger le mouvement des corps célestes ».

- Pour John Taylor les anciens Égyptiens ont érigé la pyramide de Chéops afin d'exprimer pour l'éternité, hors des atteintes du temps, au delà des modes et des caprices des hommes, les vérités essentielles de l'Univers. L'un des grands secrets révélés par le plus grandiose des monuments de Guizèh concernait, dit-il, le diamètre de la Terre, pour lequel les dimensions de la pyramide indiqueraient une valeur de 12 625,600 km, ce qui correspond à peu près à la valeur actuellement admise par les scientifiques .

- Charles Piazzi Smyth, astronome royal d'Écosse, reprit à son compte ces théories. Pour lui, la Grande Pyramide était notamment le sanctuaire renfermant les étalons de mesure divins - et, à sa grande satisfaction, il trouve que ces unités créées par Dieu sont plus apparentées aux pouces du Royaume Uni qu'au système métrique établi par les Français impies ! Il démontra que l'unité de base avant servi à établir les plans de la pyramide avait été calculée par les Égyptiens d'après l'axe terrestre. Cette unité, qu'il baptisa « pyramidal inch » (pouce des pyramides), équivalait selon lui à 7.00099 pouce anglais. Piazzi Smyth, qui n'avait pas encore lui même visité la Grande Pyramide, travailla d'après les mesures effectuées par ses confrères, qu'il vérifia et revérifia avec le plus grand soin avant de livrer ses propres conclusions : chacun des côtés de la base devait mesurer 232,81 m, et il évalua la hauteur à 148,21 m. D'après ces chiffres - les derniers en date et les plus exacts pour l'époque -, Piazzi Smyth se livra à divers calculs. Il établit ainsi que le quotient de la somme de deux côtés de la base par la hauteur donnait 3.14159, c'est-à-dire exactement la valeur de pi (rapport entre la circonférence d'un cercle et son diamètre).
Théorie séduisante, certes. Mais rien ne nous permet cependant d'affirmer que telles étaient les intentions des bâtisseurs de la Grande Pyramide : on peut trouver toutes sortes de relations particulières entre les diverses dimensions : pour citer un exemple. la surface de chacune des faces latérales est égale à celle d'un carré imaginaire ayant la hauteur pour côté.
Piazzi Smyth avait été par ailleurs fort impressionné par une autre hypothèse émise par l'un de ses contemporains.

- Robert Menzies. Celui-ci prétendait que le labyrinthe intérieur de la Grande Pyramide devait être décrypté à la lumière de cette unité de mesure fondamentale et qu'il révélerait les volontés divines concernant les destinées de l'Humanité, tant pour le passé que pour l'avenir. L'astronome écossais entreprit alors le voyage en Égypte afin de vérifier par lui même ces assertions. Vers 1880, il crut pouvoir être en mesure d'affirmer que le nouveau règne de Dieu sur terre était proche et que ses premiers signes se manifesteraient d'ici quelques années. Cette interprétation biblique des arcanes de la Grande Pyramide était en faveur à l'époque, et les croyants voulaient voir dans le colossal sanctuaire une sorte d'almanach divin établi dans la pierre pour l'éternité. Deux frères anglais, John et Martin Edgar, firent paraître en 1910 un on pouvait lire que la Grande Galerie symbolisait l'âge de l'Évangile. Souscrivant ainsi à l'enseignement de Charles Taze Russel, le fondateur de la secte des Témoins de Jéhovah, les deux auteurs annonçaient que l'année 1914 verrait le déclin de la puissance des peuples païens et que le Christ se lèverait à nouveau dans toute sa gloire.

Deux constats rassemblent toutes ces théories : les connaissances et le savoir pour bâtir de tels monuments ne sont pas en rapport avec l'époque  auxquelles elle furent érigés (-2650 pour Khéops).
Secondo, il ne fait aucun doute qu'elles ont été construites pour perdurer dans le temps d'ailleurs des anciennes 7 merveilles du monde c'est la seule encore debout...


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#17  9 Jun 2011 14:43:26

Stefnou
Coopérateur
Date d'inscription: 30 May 2011
Messages: 24

Re: La théorie d' un message d' avertissement dans la Grande Pyramide

Merci Carthoris pour ton encouragement et pour ces autres théories qui permettent de relativiser la mienne et de rappeler, malgré son apparence dramatique et rationnelle, qu' elle n' est pas réelle, qu' elle n' a pas plus de valeur que les arguments qui la soutiennent et qu' il faut, bien sûr, raison garder: comme les nombreuses relations géométriques et mathématiques que l' on peut obtenir à partir des dimensions de ce monument, capables de soutenir n' importe qu' elle théorie en l' absence de toute cohérence significative, le montreraient.

En revanche, les spéculations géométriques découvertes par François Poisson sur les trois pyramides du plateau de Gizeh donnent, par des relations apparemment cohérentes entre-elles, l' impression d' avoir un sens caché et de nous parler, plutôt que d' essayer de nous égarer dans des suppositions illusoires qui chercheraient midi à quatorze heures: une hauteur et quatre faces duales pour définir quatre bases...et alors ? (merci Carthoris clindoeil ).

http://img15.hostingpics.net/pics/251678Poisson.png

Dernière modification par Stefnou (18 Nov 2014 19:10:05)


Le Soleil levant sur un nouvel horizon

Hors ligne

 

#18  9 Jun 2011 17:59:48

Stefnou
Coopérateur
Date d'inscription: 30 May 2011
Messages: 24

Re: La théorie d' un message d' avertissement dans la Grande Pyramide

LA DATE DU DÉLUGE DUAL


http://img15.hostingpics.net/pics/458947date.png



L' archéoastronome Robert Bauval a attribué au site de Gizeh, dans le contexte culturel et religieux de l' Egypte antique et après de savants calculs, la date de 10 450 avant JC. Il postula en effet que le Sphinx était un Lion qui regardait vers l' est le Soleil se lever devant sa propre constellation le jour de l' équinoxe de printemps, que le Nil proche du site de Gizeh était l' image terrestre de la voie lactée et que les trois pyramides de ce plateau figuraient la constellation d' Orion.

Or, sachant que le mouvement de précession de la Terre, d' un cycle de 26 000 ans environ, fait monter et descendre comme un yoyo cette constellation sur l' horizon de gizeh il calcula, à partir de la mise en scène des trois pyramides (Orion) par rapport au Nil (Voie lactée), que celle-ci précisait la date de 10 450 avant JC durant l' ère du Lion donnée par le Sphinx.

Le Sphinx, selon R. Bauval, ressemblerait donc à un repère temporel bloqué sur le signe zodiacal du Lion à une époque calculable à rebours (l' an -10 450) grâce à l' indication de trois indices: le Sphinx, le Nil et les pyramides. Puisqu' il se trouverait dans la Grande Pyramide du plateau de Gizeh trois signes zodiacaux: le Bélier, le Lion et le Verseau, une association avec les trois indices précédents semblerait possible: le Lion avec le "Sphinx" et le Verseau avec le Nil, comme allant de soi et dont le Bélier, image évidente d' un cataclysme céleste, deviendrait l' objet.

L' indice des apothèmes
Il est étonnant de constater que la particularité architecturale dite de l' apothème (une légère concavité plane des faces de la pyramide), absente sur Khéphren, permet d' obtenir un flash lumineux au lever et au coucher du Soleil les jours de l' équinoxe seulement (entre les équinoxes à d' autres heures et plus longuement) qu' il serait difficile de ne pas identifier à l' image d' un flash céleste et de ne pas associer à la précession terrestre, d' une part, ainsi qu' aux trois pyramides du site de Gizeh puisque Khéops et Mykérinos seraient munies, dualité oblige, de deux apothèmes "Bélier", d' autre part.

Conclusion
Sachant que la mesure de la distance chronologique qui sépare les ères du Lion (1er déluge) et du Verseau (troisième déluge futur), dans le contexte du mouvement de la précession de la Terre, divise le zodiaque en deux durées égales de 12 960 ans, d' une part et que la mesure archéoastronomique (selon R. Bauval) de l' angle que forment les trois pyramides par rapport au Nil, durant l' ère du Lion, donnerait la date de 10 450 avant JC d' autre part, alors et par association, il viendrait que l' échéance du déluge futur s' obtiendrait en ajoutant à cette date cette durée.

Autrement dit, la distance "archéoastronomique" qui séparerait les trois pyramides du Nil sur le plateau de Gizeh, exprimerait la distance "diluvienne" qu' il y aurait entre le Lion et le Verseau, soit: 12 960 - 10 450 =

2 510 après JC.



Remarques
Lorsque la croûte terrestre se déplace, le Lion du plateau de Gizeh se déplace avec et l' information qu' il contiendrait, pour ne pas être faussée, imposerait sa construction après le dernier cataclysme soit, avec des cycles de 6 480 ans, vers l' an -3 970 (6 480 - 10 450).

Dans cette hypothèse, l' une des causes de la forte érosion de ce monument s' expliquerait par des précipitations issues d' importantes masses d' eau supplémentaires, dont le stock captif et l' amplitude de la catastrophe proviendraient de l' "ère glacière" précédente.

Dernière modification par Stefnou (18 Nov 2014 18:59:16)


Le Soleil levant sur un nouvel horizon

Hors ligne

 

#19  10 Jun 2011 20:29:08

Stefnou
Coopérateur
Date d'inscription: 30 May 2011
Messages: 24

Re: La théorie d' un message d' avertissement dans la Grande Pyramide

CHRONOLOGIES DILUVIENNES


http://img15.hostingpics.net/pics/361531Chronologiesdiluviennes.png



Récapitulatif
Les trois signes zodiacaux duaux trouvés dans la Grande Pyramide seraient associés aux trois ères diluviennes suivantes:
- le Bélier serait associé à l' ère anté-antédiluvienne ou, "avant-hier" (en vert foncé sur le schéma)
- le Lion serait associé à l' ère antédiluvienne ou, "hier" (orange clair)
- le Verseau serait associé à l' ère postdiluvienne ou, "demain" (vert clair).


Il n' y en aurait pas pour notre ère diluvienne ("aujourd'hui") qui serait a priori anonyme (rouge clair). Ces trois signes zodiacaux amèneraient trois temps à la durée a priori inconnue:
- celui (gris foncé) compris entre l' âge anté-antédiluvien et l' âge antédiluvien (avant-hier et hier)
- celui (gris moyen) compris entre l' âge antédiluvien et l' âge postdiluvien (hier et demain)
- celui (gris clair) compris entre l' âge anté-antédiluvien et l' âge postdiluvien (avant-hier et demain).


Ces temps, avec une ère zodiacale égale à 2 160 ans, amèneraient les durées correspondantes (car délimitées dans l' absolu par les signes zodiacaux duaux):
- "avant-hier et hier" dure 4 ou 8 fois 2 160 ans car, le signe du Bélier est séparé du signe du Lion par 4 ou 8 secteurs zodiacaux (gris foncé ou gris moyen avec gris clair)
- "hier et demain" dure 6 x 2 160 = 12 960 ans car, les signes du Lion et du Verseau sont séparés par 6 secteurs zodiacaux (gris moyen ou gris foncé avec gris clair)
- "avant-hier et demain" dure 10 ou 2 fois 2 160 ans car, les signes du Bélier et du Verseau sont séparés par 10 ou 2 secteurs (gris clair ou gris moyen avec gris foncé).


Remarque: jusqu' ici tous ces temps sont duaux sauf pour celui qui serait équivalent à "hier et demain".

De ces trois temps, seule l' égalité "avant-hier et hier" + "hier et demain" = "avant-hier et demain" se vérifierait avec des durées égales à (4 + 6 = 10):
- "avant-hier et hier" = 4 x 2 160 = 8 640 ans (gris foncé)
- "hier et demain" = 6 x 2 160 = 12 960 ans (gris moyen)
- "avant-hier et demain" = 10 x 2 160 = 21 600 ans (gris foncé avec gris moyen).


De plus, sachant qu' il y a deux ères diluviennes durant le temps "hier et demain", soit "hier et aujourd'hui" et "aujourd'hui et demain" et en supposant que les cataclysmes seraient réguliers et cycliques, alors, cela amènerait une durée d' ère diluvienne égale à 6 480 ans (12 960 ans / 2 en rouge clair ou foncé et orange clair). En outre, sachant que l' archéoastronome Robert Bauval situe sa date de 10 450 avant JC (celle du premier déluge) au début de l' ère zodiacale du Lion, alors le début et la fin de chaque ère diluvienne pourraient être définis: "avant-hier" (rouge foncé), "hier" (orange clair), "aujourd'hui" (rouge clair) et "demain" (vert clair) commenceraient respectivement au début des ères zodiacales du Scorpion, du Lion, du Taureau et du Verseau.

Ainsi la durée, l' ordre et le repérage chronologique des différentes ères diluviennes seraient maintenant connues.

Toujours dans l' hypothèse de déluges réguliers et cycliques, le temps "avant-hier et hier" serait alors divisé en deux temps inégaux (en vert foncé):

- un temps (rouge foncé) correspondant à une durée d' ère diluvienne (6 480 ans)
- un temps (orange foncé) restant d' une durée égale à celle d' une ère zodiacale de 2 160 ans (8 640 - 6 480 = 2 160 ans).


Enfin, sachant que ce temps ("avant-hier et hier") correspondrait à l' interval zodiacal compris entre les signes du Bélier et du Lion (en gris foncé) et que ce dernier est chronologiquement antérieur au signe du Bélier, logiquement:
- la durée d' ère diluvienne (en rouge foncé) serait celle de l' ère diluvienne du Bélier (signe zodiacal dual lié à l' âge anté-antédiluvien d' une durée supérieure à celle d' une ère zodiacale)
- et cette ère diluvienne serait introduite par l' ère zodiacale du Lion (ère zodiacale relative en orange foncé) comme relativement et chronologiquement à leur interval zodiacal (en gris foncé).


Conclusion et lecture
De tout cela il viendrait que la dualité, une fois de plus, vérifierait la supposition que l' ère "pseudo" diluvienne du Bélier (vert foncé) serait composée de l' ère zodiacale du Lion (orange foncé) suivie de l' ère diluvienne du Bélier (rouge foncé). En effet, "avant-hier" (vert foncé) nous obtiendrions un Lion qui, à la fin de son "règne" (l' ère du Lion relative en orange foncé), verrait apparaître la mise en route d' une machinerie cataclysmique diluvienne dont le premier déluge terrestre surviendrait au début de l' ère diluvienne du Lion (orange clair) durant l' ère zodiacale du Lion (-10 450).

De plus, "aujourd'hui" (rouge clair) nous obtiendrions un autre Lion qui, à la fin de cet autre "règne" (l' ère antédiluvienne en orange clair), verrait apparaître la mise en route d' une autre machinerie duale d' avertissement (la Grande Pyramide avec un mécanisme secret et son allégorie) dont le dernier déluge terrestre, réel ou imagé, arriverait au début de l' ère diluvienne du Verseau (vert clair) durant l' ère zodiacale du Verseau (+2 510).

Enfin, si cette épanadiplose, doublée d' une métaphore et triplée par une allégorie ne ressemblait pas à une preuve, ce serait sans doute parce que l' élégance de son écriture la maquillerait en une signature, mieux, en une patte royale.

Les lions duaux du plateau de Gizeh


http://img15.hostingpics.net/pics/854925Gizapyramid01.png   http://img15.hostingpics.net/pics/222502Lion.png


"L' alter ego choisit la vie au nord tandis que l' original contemple la mort à l' est"

Dernière modification par Stefnou (18 Nov 2014 19:00:45)


Le Soleil levant sur un nouvel horizon

Hors ligne

 

#20  11 Jun 2011 19:33:44

Stefnou
Coopérateur
Date d'inscription: 30 May 2011
Messages: 24

Re: La théorie d' un message d' avertissement dans la Grande Pyramide

http://img15.hostingpics.net/pics/710927Epilogue.png


(cet exposé peut être téléchargé et diffusé librement)

Dernière modification par Stefnou (18 Nov 2014 19:01:44)


Le Soleil levant sur un nouvel horizon

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire