Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#1  12 May 2011 09:10:39

Pégase
Modérateur
Date d'inscription: 15 Feb 2011
Messages: 130

L'Héritage Templier

L'HERITAGE TEMPLIER

Bonjour à tous ! sourire

Voici un lien AgoraVox qui montre que le drapeau européen est bien d'inspiration mariale.. Bien évidemment, l'auteur, à tendance laïque, s'en étrangle langue

Quant à moi j'y vois une confirmation de la main mise de la Dame du chapitre XII de l'Apocalypse sur le continent européen..

Ce continent fait face à la terre du 666 et du capitalisme triomphant que sont les US. Hors, ce nombre 666 apparaît au chapitre XIII de l'Apocalypse. A l'origine le drapeau US avait 13 étoiles parce qu'il y avait au départ 13 états..
Je crois bien d'ailleurs que la pyramide au célèbre œil au sommet, sur les billets de banque, a 13 étages..
Le 13 est d'ailleurs omniprésent sur nombre de logos symbolisant les US.

Mais la Dame se sert aussi souvent du 13 dans ses apparitions avec un mélange entre 13 et 12. Par exemple les apparitions de Lourdes se déroulent sur 156 jours avec 156 = 13 x 12..

J'essayerai de revenir là-dessus plus tard quand j'aurai un peu plus de temps... clindoeil

LE DRAPEAU AMERICAIN EST UN EMBLÊME RELIGIEUX CHRETIEN
Par le redacteur : Le Canard Républicain / Son site avec sources

http://www.lecanardrépublicain.net/local/cache-vignettes/L94xH93/arton474-99663.jpgComment ferez-vous pour inscrire sur le drapeau de l'Union européenne le nombre d'étoiles correspondant au nombre des pays membres ? Rassurez-vous, le drapeau européen ne changera pas. Ce dernier fut initialement le drapeau du Conseil de l'Europe. En 1950, le Belge Paul M.G. Lévy en tant que directeur de l'Information et de la Presse au Conseil de l'Europe, fut chargé de faire aboutir le projet d'un drapeau. Le 8 décembre 1955, le drapeau d'azur avec une couronne de douze étoiles d'or fut adopté par le Comité des ministres du Conseil de l'Europe qui était composé de quinze membres puis, en juin 1985, par les dix de la Communauté européenne. Quelle est alors la signification symbolique de cet emblème ?


Le 19 janvier 1950, Paul M.G. Lévy écrivit à Jacques Camille Paris, Secrétaire général du Conseil de l’Europe, afin de lui soumettre une proposition d’emblème :

« un drapeau blanc portant une croix verte au centre de laquelle se détache l’écusson de Strasbourg, écusson blanc portant une bande transversale rouge. […] .
La croix a été choisie :
[…]
2. Pour symboliser la croisée des chemins.
[…]
4. Comme symbole de l’esprit chrétien.
[…]
La couleur verte de la croix a été choisie :
[…]
2. En hommage au Mouvement Européen. […] »

Cette proposition est à mettre en parallèle avec l’article que Paul M.G. Lévy et Paul Martin publièrent dans Saisons d’Alsace  dont le contenu fait essentiellement référence à la symbolique de la croix.

http://www.lecanardrépublicain.net/IMG/jpg/europa1.jpgLe 5 juin 1950, le comte Richard de Coudenhove-Kalergi, acteur majeur de la construction "européenne", soumit la candidature de l’emblème de l’Union parlementaire européenne -ainsi que du Mouvement Paneuropéen- à J.C. Paris. Dans son courrier, il rappelle que « Ce drapeau a été utilisé par le Mouvement Paneuropéen depuis 1923 et fût adopté officiellement par l’Union Paneuropéenne lors de son premier grand Congrès, qui s’est réuni à Vienne en Octobre 1926 ». Il présente « la croix rouge, comme symbole de la charité supranationale ».

Mais, comme le rappelle Elisabeth du Réau, professeur émérite à Sorbonne nouvelle – Paris III, « Au début d’octobre 1923, paraissait à Vienne un livre intitulé Paneuropa. L’emblème et la devise qui ornaient la première page de couverture étaient la croix rouge et le soleil d’or. L’auteur, Richard de Coudenhove-Kalergi, commentait ainsi la présentation de son ouvrage :

“La croix rouge des croisades du Moyen-Age est le symbole le plus ancien d’une union européenne supranationale. Aujourd’hui elle est l’emblème de l’humanitarisme international. Le soleil figure l’esprit européen dont le rayonnement éclaire le monde entier” »

Pour Anne-Marie Saint-Gille, professeur de littérature et civilisation germaniques à l'Université Lumière-Lyon II, le soleil d’or est à rattacher à « l’hellénisme figuré par l’astre d’Apollon ».

http://www.lecanardrépublicain.net/IMG/jpg/Apollon.jpg

Le 15 octobre 1951, un certain Arsène Heitz travaillant au service du courrier au Conseil de l'Europe, écrivit à Paul M.G. Lévy :

« J’ai l’honneur de vous soumettre un projet de drapeau européen, dont le fond est vert, couleur de l’étendard de Charlemagne, qui lui a été offert par le Pape Léon III, lors du couronnement, le 25 décembre en l’An 800 à Rome.
[…]
La croix rouge représente le sang répandu par les guerriers européens, depuis des siècles. La double croix jaune accompagnant la croix rouge, est l’emblème du monde chrétien, et la couleur du Vatican.
[…]
Un autre projet, représentant le globe et l’Europe, surmonté de la croix des Croisés et l’emblème de Charlemagne, ci-dessous, la devise en latin “Vis-Concordia” (un pour tous, et tous pour un) ».

Le 5 janvier 1952, Arsène Heitz envoya un autre courrier de la même facture au secrétariat général du Conseil de l’Europe en rajoutant que « certaines caractéristiques conviendraient particulièrement au drapeau de l’Union Européenne et de l’Armée » et que « Le fait d’autre part de mettre la croix figurant sur les emblèmes scandinaves, à l’étendard de Charlemagne, peut symboliser l’avènement d’une Europe plus complète que celle de l’Empire Carolingien » .

Le 17 mai 1952, Coudenhove-Kalergi adressa un courrier à Frans van Cauwelaert, membre de l’Assemblée consultative du Conseil de l’Europe. Ce dernier siégea de 1910 à 1961 à la Chambre des Représentants de Belgique pour le parti catholique et reçut son doctorat en philosophie à l’Université Catholique de Louvain. Quel fut l’objet de ce courrier ?

« Mon cher Président et Ami,

Comme vous savez, l’enquête sur le drapeau européen, organisée par le Conseil de l’Europe, a donné une forte majorité relative au drapeau de la croix rouge sur un soleil d’or sur le fond bleu.

La seule difficulté qui se pose c’est l’opposition des turcs contre le symbole de la croix. Afin de le faire acceptable aux turcs, je proposerais de placer le croissant au coin gauche du drapeau ».

Coudenhove-Kalergi envoya une copie de cette lettre à différentes personnalités, en particulier à Paul M.G. Lévy en rajoutant que dans sa pensée « le drapeau de l’Armée Européenne, qui ne contient que des états chrétiens, devrait être sans croissant, tandis que le drapeau des Conseils de l’Europe devrait y ajouter un croissant » .

Le courrier de Coudenhove-Kalergi datant du 15 décembre 1954 adressé à Stéphanos Stephanopoulos, président du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, nous apporte des précisions : « Afin de trancher la question du drapeau officiel, le Secrétariat du Conseil de l’Europe a soumis, en 1952, une douzaine de drapeaux différents à une enquête parmi les membres de l’Assemblée. Des 46 réponses positives, vingt trois furent en faveur du drapeau paneuropéen.

Cependant, le drapeau paneuropéen n’a pas été adopté, à la suite d’une intervention turque rejetant tout drapeau portant un emblème religieux ».

Comment cette affaire s’est-elle terminée ? La réponse nous est donnée par un certain Pierre Uhlig. Ce dernier est agrégé de l’enseignement secondaire supérieur en sciences économiques , fondateur de l’Association des royalistes de Belgique et membre des quakers francophones indépendants . Sur son site  consacré au sanctuaire marial de Jasna-Gora en Pologne, nous pouvons lire ce témoignage :

« Au mois 1987, j’ai rencontré par hasard à Lisieux, devant le Carmel, un Monsieur modestement vêtu qui m’a dit : “C’est à moi qu’on a demandé de dessiner le Drapeau de l’Europe. J’ai eu subitement l’idée d’y mettre les douze étoiles de la Médaille Miraculeuse de la rue du Bac, sur fond bleu, couleur de la Sainte Vierge. Et mon projet fut adopté à l’unanimité, le 8 décembre 1955, fête de l’Immaculée Conception.”
J’étais tellement pressé ce jour–là que je n’ai même pas songé à prendre le nom et l’adresse de mon interlocuteur. Et les mois ont passé.

J’ai voulu rechercher le dessinateur du Drapeau. Je suis donc allé à Strasbourg au début de janvier 1989 pour essayer de retrouver ce dessinateur. Je suis monté au Bureau de Presse du Conseil de l’Europe, où j’ai été accueilli par 2 secrétaires expérimentées, d’une soixantaine d’années, qui savent tout de fond en comble. Là, le dessinateur du Drapeau est connu comme le loup blanc. Il s’appelle Arsène Heitz. Il habite 24 rue de l’Yser. Je suis allé chez lui. Il était là. Il m’a reconnu.
Il est mort maintenant, mais tant qu’il a vécu, il aimait raconter son exploit : avoir dessiné le Drapeau de l’Europe et en avoir fait le Drapeau de la Sainte Vierge !

Le travail de M. Arsène Heitz a duré 5 ans : de 1950 à 1955. Pourquoi 5 ans ? Parce qu’il y a eu 101 projets. Tout le monde avait son idée : les socialistes, les francs–maçons, les Juifs, les Protestants. M. Heitz lui–même a travaillé sur 20 projets.

En 1950, c’était M. Paul M.G Lévy qui était le premier Directeur au Service de Presse du Conseil de l’Europe. C’est donc lui qui fut chargé de faire aboutir le projet de Drapeau. Cet homme très cultivé ne savait pas dessiner. Mais il connaissait M. Arsène Heitz, homme très simple, employé au service du courrier, mais très artiste pour peindre et dessiner. Tous deux étaient de bons catholiques.

Evidemment, il fallait éviter d’évoquer la signification religieuse des douze étoiles et du fond bleu, en vertu de la sacro–sainte laïcité. Mais les Catholiques ont le droit de connaître le fond des choses.

Les douze étoiles ne correspondaient pas, à ce moment–là, au nombre des nations. Le Parlement Européen était “conçu pour” 12 nations, mais le Drapeau de l’Europe est le drapeau du “Conseil de l’Europe”, et ce Conseil n’a jamais comporté 12 nations : il en a comporté successivement 6,9, puis 15,... et actuellement 32.

Les discussions, réunions, commissions et sous – commissions furent innombrables, pendant plus de 5 ans, de 1949 à 1955. Finalement, c’est le 8 décembre 1955 que le dessin de M. Heitz fut retenu... à l’unanimité !

M. Paul M.G. Lévy avait une réunion de 3 jours, fixée aux 7, 8 et 9 décembre, pour faire adopter tout un ensemble de projets. Tous les documents sont datés du 9 décembre, puisqu’on signe l’ensemble à la fin de la réunion. Mais tout alla si vite et si bien que cette assemblée termina son travail le 8 décembre, jour où furent apposées les signatures particulières. Et en sortant de la salle, le gendre de Paul Claudel poussa du coude M. Lévy en murmurant : “Mais c’est aujourd’hui la fête de la fête de L’immaculée Conception !” Et tous deux ont retrouvé sans le vouloir le fameux introït du 15 août : “Un signe grandiose est apparu dans le ciel, une femme revêtue du soleil, la lune sous ses pieds, et sur sa tête une couronne de 12 étoiles.” (Apocalypse XII, 1). Arsène Heitz, lui, homme simple, parlait des 12 étoiles de la Médaille Miraculeuse. M. Lévy, professeur d’économie politique, parlait du chapitre12 de l’Apocalypse.

M. Lévy était secrètement d’accord pour faire aboutir discrètement le projet de M. Heitz en sauvant les apparences, afin de respecter la neutralité la plus absolue. Et malgré plus de 100 projets qui furent en concurrence, c’est le Drapeau de la Sainte Vierge qui triompha au dernier moment. Et ce triomphe se produisit fortuitement le 8 décembre, sans que personne ait pu chercher cette divine coïncidence.

Le Drapeau de l’Europe est bien le Drapeau de Notre–Dame, Reine de la Paix !

Pierre CAILLON
Centre St Jean
61500 Sées (Orne)

Texte écrit en août 1995, à la demande et avec la collaboration de Ch. SAUTEUR, aumônier de l’Hôpital, 71250 Cluny, et imprimé par ses soins. »

Le fait qu’Arsène Heitz soit le dessinateur du drapeau européen se retrouve sur une carte postale du Conseil de l'Europe célébrant en 1975 le vingtième anniversaire du drapeau bleu aux douze étoiles d'or.

http://www.lecanardrépublicain.net/IMG/jpg/Carte_postale.jpg

Légende : M. Arsène Heitz, ancien agent du Conseil de l'Europe, co-auteur et dessinateur de la maquette du Drapeau de l'Europe


Paul M.G. Lévy est aujourd’hui décédé. En 1968, il fut nommé professeur à l'Université Catholique de Louvain et en 2000, il fut anobli au titre de baron par le roi Albert II . Sur la création du drapeau européen, ce dernier a laissé un témoignage  concernant sa signification symbolique en ayant soigneusement omis de dire le principal.

Par un courrier datant du 12 février 1959 adressé à Paul M.G. Lévy, Robert Schuman, l'un des "pères" fondateurs de la construction "européenne" qui est sur la voie de la béatification, se rallia au choix de l’emblème européen officiel. Ce dernier travaillant pour l'Empire américain, s’était peut-être rappelé que cet emblème a quelques similitudes avec le drapeau américain de 1777…

http://www.lecanardrépublicain.net/IMG/jpg/drapeau1777.jpg

En 1777, les treize étoiles figurant les treize colonies remplacèrent la croix de Saint Georges et de Saint André qui symbolisait le lien avec l’Angleterre

Ce n’était sans doute pas pour déplaire au comte Richard Nikolaus de Coudenhove-Kalergi qui, le 18 mai 1950, en recevant le prix Charlemagne, envisageait déjà dans son discours l’Union atlantique.

En tout cas, nous savions déjà que les institutions européennes ne sont pas fondées sur la laïcité, à l’image de la visite de Jerzy Buzek, président du Parlement européen, à Benoît XVI et au Grand maître de l’Ordre de Malte en février dernier.

En France, le drapeau anti-laïque de l’Union européenne est aujourd’hui omniprésent dans ce qui relève de l’État. Ne sommes-nous pas devant une violation caractérisée de la loi de 1905 ?


"L'ancienne tradition selon laquelle le monde doit être consumé par le feu, au bout de 6000 ans, est vraie, ainsi que je l'ai appris de l'Enfer" William Blake, 1790.

Hors ligne

 

#2  12 May 2011 23:31:41

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: L'Héritage Templier

et bonsoir

il est tard je découvre l'article cité Pégase, il nous éloigne du sujet, c'est bien monté et écrit mais j'ai du mal avec pas mal de choses, il va falloir que je lise à tête reposée


“La croix rouge des croisades du Moyen-Age est le symbole le plus ancien d’une union européenne supranationale. Aujourd’hui elle est l’emblème de l’humanitarisme international. Le soleil figure l’esprit européen dont le rayonnement éclaire le monde entier” »

Comment faut-il lire ça ?
la croix templière est à mon avis l'oposée de l'humanisme et d'un quelconque culte solaire.
le rouge y symbolise le sang versé par le christ, c'est une croix chrétienne avec une référence uniquement religieuse comment parler d'Europe unifiée à cette époque nous sommes en 1100, si l'Europe a une quelconque représentation  à cette époque ce qui m'étonnerait... elle ne peut être que géographique et inconnue du templier moyen comme idée d'une nation européenne.
J'ai l'impression que présentée comme dans la citation; l'Ordre du Temple donne naissance à la Franc- maçonnerie d'aujourd'hui c'est totalement faux c'est un non sens... ou c'est ma lecture qui est raccourcie.


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#3  13 May 2011 09:30:27

Pégase
Modérateur
Date d'inscription: 15 Feb 2011
Messages: 130

Re: L'Héritage Templier

Oui, faut pas s'affoler sur cette citation. L'auteur, Richard de Coudenhove-Kalergi, que je ne connaissais pas jusqu'ici, semble être un des premiers à avoir eu une vision de l'Europe unie. Il n'était probablement pas expert en symbolique..

Mais la citation n'est pas fausse... Ce qui a commencé à faire naître une unité au sein des nations, c'est le christianisme d'abord, qui s'est affermi contre l'ennemi commun, à savoir les Maures, ceux-ci étant les porteurs d'une foi neuve et conquérante (et concurrente..).
L'Ordre du Temple étant aux premières loges quant à cette affaire. Or le Temple est supra-national. Il ne connaît qu'une autorité au-dessus de lui, le Pape. Sa puissance est colossale, notamment financière.

Hors c'est tout cela qu' a détruit Philippe le Bel en provoquant la chute du Temple entre 1307 et 1314.

Une Europe unifiée et pacifiée, avec monnaie commune, aurait peut-être été possible sans l'énorme bourde du roi de France...

Il suffit de comparer avec la situation d'aujourd'hui: une Europe unifiée, avec monnaie commune, dans le but de promouvoir la Paix (ne plus reproduire ce qui a amené les deux guerres mondiales), mais on le voit bien, créée au profit des puissances d'argent anglo-saxonnes, à l'Ouest...

Le renversement est frappant. Il s'agit même d'une inversion satanique, pour employer un vocabulaire religieux (que je n'emploie que pour essayer d'être clair..) La foi chrétienne a d'ailleurs été remplacée par la foi au dieu Mammon, ce que permet d'ailleurs le protestantisme du monde WASP, puisqu'on sait que cette confession n'éprouve aucune gêne quant au fric... 

Hors le protestantisme est aussi caractérisé par une absence totale de dévotion mariale qu'il considère comme de l'idolâtrie. Hors c'est précisément le Temple qui a introduit cette dévotion par l'intermédiaire de Bernard de Clairvaux, faisant de la Reine du Ciel, la Souveraine de l'Ordre.. d'où les nombreuses Notre-Dame qui parsèment le sol européen et français notamment, merveilles d'architecture..

On voit déjà ici deux mondes qui s'opposent. Car c'est précisément la Dame du chapitre XII de l'Apocalypse qui doit être la Victorieuse contre les puissances d'argent de la terre du 666...

C'est le Portugal qui recueillit avec l'Écosse, le plus grand nombre de templiers essayant de se soustraire à la justice de l'époque.. Hors il est frappant de constater que le miracle solaire de l'apparition mariale de Fatima du 13 octobre 1917, au Portugal, est jour anniversaire du 13 octobre 1307, jour de l'arrestation des principaux dignitaires de l'Ordre.

On voit ici une secrète correspondance. Mais il y en d'autres. La Franc-Maçonnerie notamment s'est toujours voulue l'héritière du Temple. Hors il est assez frappant de constater que celle-ci au fil du temps s'est de moins en moins attachée à l'édification au sein de chaque maçon du Temple intérieur de Salomon, mais s'est trouvée envahie par des arrivistes aux dents longues, athées anticléricaux, bâtisseurs de républiques et de démocraties.. et la FM pour une très grande partie s'est retrouvée aux mains des puissances d'argent.. La Franc-Maçonnerie est d'ailleurs omniprésente aux USA.

Rappelons ici que le nombre 666 se trouve une seule fois dans l'Ancien Testament, à propos précisément du Roi Salomon, qui touchait annuellement 666 talents d'or... reliant d'une seule phrase, 666 au monde financier, ainsi qu'à Salomon, celui-ci étant le personnage central de toute la mythologie maçonnique. Salomon étant d'ailleurs très riche comme peuvent l'être les US d'aujourd'hui... Mais ça, ça ne va pas durer... clindoeil


"L'ancienne tradition selon laquelle le monde doit être consumé par le feu, au bout de 6000 ans, est vraie, ainsi que je l'ai appris de l'Enfer" William Blake, 1790.

Hors ligne

 

#4  13 May 2011 23:50:44

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: L'Héritage Templier

Super le sujet sur l'héritage templier. Je reviens en prenant un peu plus de temps sur cet article Agoravox qui me taquine grosourire

http://carthoris.free.fr/Images/Templiers.jpg

La bourde de Philippe Le Bel est effectivement dûe à sa convoitise, le propre de la nature humaine surtout chez les tyrans.
Ce que l'on appelaient les "Pauves chevaliers du Christ" étaient tout le contraire de "pauvres" :
des "Grandes maisons", des Places fortes, des Commanderies, un nombre impressionnant de manoirs avec leurs propres ouvriers de la terre et éleveurs. Les chevaliers du temple vendaient une grande partie de leurs récoltes au peuple, ils étaient aussi fabriquant et revendeurs d'épées et d'armures, ils avaient les valeurs rapportées des conquêtes lors des croisades, ils étaint exonérés de toutes taxes et tout impots de part leur statut de soldat et de moine, ils contrôlaient le traffic en Méditérranée, ils récoltaient également en dons d'argents ou de biens (car donner au temple c'était donner à Dieu). Ils étaient les banquiers de la noblesse dont certains fils  de nobles grossisaient leurs rangs... et jouissait de la notorité et du respect... enfin l'existence du fameux "Trésor du Temple" que l'on continue à chercher de nos jours.

De quoi provoquer la jalousie du Roi de France et oublier toute religion, surtout que l'état est quant à lui au bord de la faillite ruiné par les batailles. La chute de l'Ordre du Temple sera donc certainement affaire de gros sous, pour la servir manipulation, calomnie, corruption, discrédit, accusation d'hérésie. En gros rien de neuf sous le soleil quand on veut noyer son chien on dit qu'il a la rage.

Pour en venir au sujet, tous ne seront pas brûlés, loin s'en faut... beaucoup iront rejoindre les Hospitaliers (le mot est bien choisi), ou deviendront des chevaliers errants, comparables à ceux de la Table Ronde gagnant l'Espagne, l'Angleterre, L'Ecosse, le Portugal, Chypre ou d'autres pays.
Ces exilés sont des moines/soldats guidés par la foi, c'est là que j'ai un peu de mal avec l'article qui semble percevoir les survivants de l'ordre du temple comme les précurseurs de la Franc maçonnerie. Qu'ont ils en commun en réalité:
- les grades maçonniques et quelques rites initiatiques certainement inspirés des Templiers, sachant qu'il ont aussi inspirés ceux des Roses croix, je le vois plus comme un recyclage et un pillage de symbolisme.

- la science de batisseur au travers du modèle du Temple de Salomon, j'y voie une similitude d'intérêt à l'époque et non la continuation d'un héritage

- le cas de Pierre d'Aumont l'un des Grand Maître templiers parmi tant d'autres qui après avoir fuit en Ecosse va rejoindre un ersatz de ce qui peut à l'époque s'apparenter à la maçonnerie et sera du coup... excommunié de l'ordre.




à part c'est trois points qui ne constituent pas une preuve, j'ai du mal à considérer la Franc maçonnerie comme une survivance de l'ordre du Temple. Car enfin dans l'ordre des flagrances :

- la Franc-Maçonnerie c'est un culte solaire... l'Ordre du Temple celui de Dieu et du Christ fait homme.

- la franc maçonnerie c'est l'apologie de la laicité... l'ordre du Temple celui de son opposé: la chrétienté

- l'origine des maçons est plus contemporaine de 2 ou 3 siècles que la date de la fin des Templiers.

- La Franc Maçonnerie c'est l'universalité, le mélange ethnique, le monde de la mondialisation que nous supportons aujourd'hui.. l'ordre du Temple ce sont les croisades de conversions par l'épée pour un idéal christique occidental propre à son époque celui de la protection des villes saintes.

Comment alors dire que l'un est né de l'autre alors que tout les opposent, il me semble que penser que les Franc-maçons sont les héritiés des Templiers relève de la légende ou du mythe. ça me semble tellement contradictoire.

Si la Franc-maçonnerie a un héritage et je la voie plus certainement comme une pilleuse de symboles et de rites puisés partout et recycles comme un trophé... il faut a mon avis davantage chercher cet héritage chez les protestants ou les cathares.


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#5  14 May 2011 10:10:06

Pégase
Modérateur
Date d'inscription: 15 Feb 2011
Messages: 130

Re: L'Héritage Templier


à part c'est trois points qui ne constituent pas une preuve, j'ai du mal à considérer la Franc maçonnerie comme une survivance de l'ordre du Temple. Car enfin dans l'ordre des flagrances :

- la Franc-Maçonnerie c'est un culte solaire... l'Ordre du Temple celui de Dieu et du Christ fait homme.


- la franc maçonnerie c'est l'apologie de la laicité... l'ordre du Temple celui de son opposé: la chrétienté 


- l'origine des maçons est plus contemporaine de 2 ou 3 siècles que la date de la fin des Templiers.


- La Franc Maçonnerie c'est l'universalité, le mélange ethnique, le monde de la mondialisation que nous supportons aujourd'hui.. l'ordre du Temple ce sont les croisades de conversions par l'épée pour un idéal christique occidental propre à son époque celui de la protection des villes saintes.


Comment alors dire que l'un est né de l'autre alors que tout les opposent, il me semble que penser que les Franc-maçons sont les héritiés des Templiers relève de la légende ou du mythe. ça me semble tellement contradictoire. 

Si la Franc-maçonnerie a un héritage et je la voie plus certainement comme une pilleuse de symboles et de rites puisés partout et recycles comme un trophé...
il faut a mon avis davantage chercher cet héritage chez les protestants ou les cathares.

Bon tout d'abord je suis pas historien et je connais très mal la FM. Donc tout ce que je dis ressort plus d'un sentiment et d'une intuition...

La FM un culte solaire ? Ben là je vois pas pourquoi et en quoi ?   

Sur l'Ordre du Temple, c'est beaucoup plus complexe que cela... Car autant le Temple a une façade de soumission à Rome, autant il semble bien (voir Jean Markale, Louis Charpentier, Michel Lamy) avoir été, du moins à son sommet, (et là il n'est pas sûr que ce soit le Grand Maître officiel qui fut véritablement à la tête de l'ordre) le support d'une gnose. On peut même dire d'une gnose dualiste. Il suffit de penser au beaucéant templier, noir et blanc, au dallage des cathédrales, alternativement noir et blanc aussi, à l'imposante masse de savoir initiatique d'ordre alchimique et architectural que l'on peut trouver dans les cathédrales, pour s'en convaincre.

À partir de là, le Temple va être conforme a tout ce que présuppose un tel dualisme. Car c'est quoi le dualisme ? C'est affirmer, contrairement à Rome, et à tout exotérisme en général, que les forces obscures sont nécessaires, font partie du plan de Dieu, et que donc elles ne sont pas si négatives que ça, mais révèlent une positivité cachée...
C'est exactement la dialectique du Yin et du Yang taoïste chinois, qui ne diabolise pas à outrance les forces obscures.. Car le propre des exotérismes c'est de faire de Satan, une force qu'il faut de façon quasi absolue (et j'insiste sur ce terme) opposer à la Lumière.  Aucune synthèse, aucun mariage n'est possible ici, entre le Yin et le Yang.. Et donc, de façon logique, les exotérismes mènent au fanatisme religieux, à l'exclusion, à l'obsession de la chute et du Mal..  au rejet du Féminin.. au rejet de la Chair.. (notons ici que sur ce plan les Cathares ont été, comme le monde catholique, incapables d'intégrer la chair..), au rejet des hérétiques..

Le Temple semble avoir de ce fait fraternisé ou du moins avoir une relative clémence et tolérance avec le monde cathare qui présentait la quasi même philosophie et optique quant à ces forces obscures. Le dualisme inégalitaire des Cathares permet en effet, à travers les réincarnations successives, d'assurer le salut de tout homme, même du pécheur le plus endurci. A l'inverse de la damnation définitive du monde catholique qui assure, que Rome le veuille ou non, une relative victoire à Satan. Les cathares ne croyaient pas au libre arbitre. Ce qui assure à tout pécheur une absence de culpabilité quant au péché, culpabilité que Rome au contraire, exacerbe afin d'assurer sa main mise sur le peuple.
Faut-il en déduire que l'absence de libre-arbitre autorise la licence ? Non, car le cathare savait très bien que s'il faisait cela, sa rédemption était compromise et son retour en Éden compromis.. Pour lui, c'était pire que n'importe quoi d'autre.

La fraternisation du Temple avec le monde musulman semble aussi lié à cette capacité de tolérance directement issue de leur philosophie sous-jacente. On trouve d'ailleurs en terre d'Islam, les mêmes ésotérismes faisant de Satan un allié objectif de Dieu. Contrairement à l'Islam classique et traditionnel qui a Satan en horreur et est très obsédé par la pureté (de la chair, etc..)

On voit où je veux en venir. La caractéristique maçonne de réunir en son sein des hommes de confession religieuse différentes, réunis sur l'essentiel, à savoir un sommet à atteindre, Dieu, et un rituel unique pour cela, me semble directement issu de cette tendance templière là. Peut-être que les preuves historiques manquent. Il n'en reste pas moins qu'on peut apercevoir ici une caractéristique commune..
Et ce qui semble aussi distinguer le monde templier (et maçonnique) du monde catholique, c'est l'importance à accorder au savoir par rapport à la foi.. Mais cela est commun à tout ce qui est d'ordre initiatique, comme l'a noté Guénon, par rapport à ce qui est d'ordre mystique, où la démarche de foi est essentielle..

Voilà pourquoi la FM est devenue farouchement chatouilleuse sur le thème de la laïcité, qui n'est que la version profane de cette tolérance là. Empêcher à tout prix les religions exotériques de s'affirmer comme les seules détentrices de la Vérité.. Sur ce plan, je ne peux qu'être d'accord.
Mais au fil du temps, la FM s'est dégradée et on aboutit à un militantisme laïcard et sectaire, tout aussi sectaire que les exotérismes religieux..

De toute façon il n'y a pas une FM, mais plusieurs, qui n'ont rien à voir entre elles.. Quant à la symbolique des divers rituels, je ne suis pas assez connaisseur. Guénon voyait déjà dans la FM de 1717 une Fm dégénérée, le concept de maçon spéculatif lui semblant rétrograde. En bref, pour lui, les maçons auraient dus rester un corps de métier à part entière.. Il accorde d'ailleurs au Compagnonnage une plus authentique pureté initiatique..

Je finis pour préciser que je ne fais pas l'éloge du satanisme comme on a pu le voir ici ou là. Pour moi, il faut toujours suivre la Lumière, même si on descend en Enfer ou dans les Ténèbres.. (cette Lumière n'est autre que le fil d'Ariane, qui permet de remonter.. sans cela, on reste en Bas) Les satanistes que j'ai pu observer ici ou là, ne sont que des libertins trop contents de s'auto-amnistier avec une philosophie contestable, fruit de lectures mal digérées..


"L'ancienne tradition selon laquelle le monde doit être consumé par le feu, au bout de 6000 ans, est vraie, ainsi que je l'ai appris de l'Enfer" William Blake, 1790.

Hors ligne

 

#6  14 May 2011 22:31:16

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: L'Héritage Templier

La FM un culte solaire ? Ben là je vois pas pourquoi et en quoi ?

autant pour moi, j'ai fait un très mauvais raccourci, Ce n'est pas un culte au soleil comme les anciennes civilisations amérindiennes, mais un symbole pour eux. Le soleil est considéré comme un symbole de Dieu chez eux mais aussi symbole de pouvoir et d'éternité... en celà je l'opposait au chistianisme qui n'y fait aucune référence implicite.

La FM est considérée comme effectivement une oeuvre du diable pour l'église catholique romaine.
Pie VII l'a condamée pour sédition, Pie IX l'a décriée comme "une synagogue du diable", Léon XIII l'a qualifiée d'"oeuvre du Diable", toute l'histoire du Vatican s'est résumée les concernant à une exclusion de l'Eglise des FM ...et dernièrement Ratzinger a assimilé l'appartenance à une loge comme "un pêché capital".
Bon personnellement étant croyant mais plutôt anti-clérical je cite ceci non pas, en tant qu'argument contre la FM (mais le fait que se soit pris comme tel ne me gêne pas), mais plutôt pour relever l'opposion entre ces 2 mondes j'ai réagi sur ce sujet tu l'auras compris Pégase parce que j'ai beaucoup de mal à entendre "l'idée de Dieu" dans la Franc-Maçonnerie, mais je m'aperçois à te lire que bien que compliqué ce l'est encore beaucoup plus que je ne l'imaginais... je n'avais pas relevé du tout par exemple la similititude des Beaucéant avec les pavés noir et blancs qui symbolisent la fusion des contraires dans la FM. Je viens de regarder l'un comme l'autre semblent avoir été inspirés par les revêtements du Temple de Jérusalem, nous sommes encore dans un recyclage de symbolisme ésotérique. Diantre j'ai encore beaucoup à apprendre la route et longue et tortueuse.

La caractéristique maçonne de réunir en son sein des hommes de confession religieuse différentes, réunis sur l'essentiel, à savoir un sommet à atteindre, Dieu, et un rituel unique pour cela, me semble directement issu de cette tendance templière là. Peut-être que les preuves historiques manquent. Il n'en reste pas moins qu'on peut apercevoir ici une caractéristique commune..
Et ce qui semble aussi distinguer le monde templier (et maçonnique) du monde catholique, c'est l'importance à accorder au savoir par rapport à la foi.. Mais cela est commun à tout ce qui est d'ordre initiatique, comme l'a noté Guénon, par rapport à ce qui est d'ordre mystique, où la démarche de foi est essentielle..

Voilà pourquoi la FM est devenue farouchement chatouilleuse sur le thème de la laïcité, qui n'est que la version profane de cette tolérance là. Empêcher à tout prix les religions exotériques de s'affirmer comme les seules détentrices de la Vérité.. Sur ce plan, je ne peux qu'être d'accord.
Mais au fil du temps, la FM s'est dégradée et on aboutit à un militantisme laïcard et sectaire, tout aussi sectaire que les exotérismes religieux...

je vais digérer ça, ça m'a l'air très interessant, mais c'est aux antipodes de ce que je percevais jusqu'à hier où je voyais la FM comme une corporation de laïques destinés à détruire toute idée de Déification et l'Ordre du Temple comme des chevaliers de la Christianisation.

merci pour les pistes en tout cas,clindoeil je vais essayer de faire mon propre chemin avec  grosourire


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#7  15 May 2011 08:32:31

Pégase
Modérateur
Date d'inscription: 15 Feb 2011
Messages: 130

Re: L'Héritage Templier

Le soleil est considéré comme un symbole de Dieu chez eux mais aussi symbole de pouvoir et d'éternité... en celà je l'opposait au chistianisme qui n'y fait aucune référence implicite.

D'accord, je vois mieux de quoi il est question..  Le Soleil est quasi partout image de Dieu... Tout comme l'Or, métal solaire, pour les alchimistes. Si le christianisme officiel n'y fait pas référence, c'est par crainte d'un retour au paganisme plus ou moins larvé..  Et aussi pour obéir au commandement "tu ne me fera pas d'image" afin de renvoyer Dieu dans l'Ineffable. Mais je crois qu'un Saint François a plus ou moins glorifié le Soleil comme image de Dieu, faudrait que je retrouve ça; je dis peut-être des bêtises. Sur ce plan je pense qu'il s'agit plus d'une affaire de sensibilité personnelle.. Les personnalités concrètes et charnelles ayant besoin d'images, les autres, plus portées à l'abstraction s'en abstenant..

Malgré tout, ce n'est pas vraiment le Soleil que la FM porte au pinacle, même si on le voit en compagnie de la Lune, sur les colonnes du Temple. C'est plutôt le triangle qui est déjà une image plus abstraite..

La FM est considérée comme effectivement une oeuvre du diable pour l'église catholique romaine.
Pie VII l'a condamée pour sédition, Pie IX l'a décriée comme "une synagogue du diable", Léon XIII l'a qualifiée d'"oeuvre du Diable", toute l'histoire du Vatican s'est résumée les concernant à une exclusion de l'Eglise des FM ...et dernièrement Ratzinger a assimilé l'appartenance à une loge comme "un pêché capital".

Oui, d'accord. Mais je crois que la FM, de par sa structure initiatique, est un danger pour Rome, qui refuse les structures initiatiques, qui refuse la Gnose, qui méconnaît profondément le symbolisme.. 
Ce n'est pas avoué par Rome, celle-ci préférant mettre l'accent sur le côté politique. Et elle a raison par certains côtés. Il existe une FM, notamment en France, profondément athée, anti-cléricale, laïque, plus obsédée par le bonheur humain que par la Gloire de Dieu. Ce n'est pas un scoop, on le sait. Mais Rome pèche gravement par une méconnaissance très nette d'un ésotérisme chrétien qui permettrait de désocculter profondément les textes religieux.. et qui donnerait au christianisme un relief et une crédibilité qu'il n'a pas aujourd'hui.

Il ne faut pas oublier qu'au XVIIIème siècle des catholiques aussi chevronnés qu'un Joseph de Maistre ne voyaient aucune incompatibilité entre la FM (dans la mesure où c'était une FM catholique) et le catholicisme. Bon, c'est vrai qu'il en est sorti sur le tard..

Bon personnellement étant croyant mais plutôt anti-clérical

grosourire Bah moi, je suis même plus anti-clérical, toute chose doit exister dans ce bas monde... rire Mais c'est vrai qu'avec ma mentalité initiatique, bien que non maçon, je n'arrive pas à discuter avec des membres de n'importe quelle église confessionnelle, cela tourne vite au dialogue de sourd... langue

je vais digérer ça, ça m'a l'air très interessant, mais c'est aux antipodes de ce que je percevais jusqu'à hier où je voyais la FM comme une corporation de laïques destinés à détruire toute idée de Déification et l'Ordre du Temple comme des chevaliers de la Christianisation.

Bah, c'est pas totalement faux non plus, mais c'est un peu caricatural, il est vrai.. clindoeil

En ce qui me concerne j'ai toujours considéré les choses comme très complexes et extrêmement emmêlés, ce qui fait que je refuse de porter l'anathème sur telle ou telle structure. Ce sont des hommes qui sont à l'intérieur, ne jamais l'oublier.. 

Faire porter le chapeau par exemple, de façon virulente, sur l'Église de Rome actuelle en raison de l'Inquisition ne me semble pas pertinent. Mais il ne faut pas l'oublier non plus.. clindoeil
De même, diaboliser à outrance la FM, ne me semble pas pertinent, bien que je sois convaincu qu'actuellement, elle soit à des degrés divers, plus ou moins le support des forces d'argent, et bien que je pense que ces forces d'argent n'ont pas besoin de la FM pour aboutir à leurs fins..
Certains jettent le bébé avec l'eau du bain et condamnent pêle-mêle la FM, l'ésotérisme en général, le tout rangé au rayon diableries et sorcelleries..  Inutile de dire qu'une telle attitude est régressive et dangereuse.. Elle est le fait d'ailleurs bien souvent de certains milieux protestants nord-américains.. ceux-ci étant obsédés par la fin du monde et voyant notre époque comme une lutte acharnée entre forces du Bien (les fondamentalistes protestants) et forces du Mal.

Bon on va s'arrêter là.. clindoeil


"L'ancienne tradition selon laquelle le monde doit être consumé par le feu, au bout de 6000 ans, est vraie, ainsi que je l'ai appris de l'Enfer" William Blake, 1790.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire