Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#31  9 Aug 2011 04:06:13

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: Les peuples de la terre grognent.

La même chose en images qui bougent:



Sur la : BBC

Une carte des différents foyers d'émeutes à Londres, lundi soir 08/08:

https://lh5.googleusercontent.com/-D1JCR1gDQIQ/TkCZVkJqWfI/AAAAAAAAHF8/RjnKneR2nxA/s720/london%252520riot.jpg

Dernière modification par Max (9 Aug 2011 04:22:35)


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#32  9 Aug 2011 04:15:51

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: Les peuples de la terre grognent.

Liverpool à son tour touché par les violences

Les émeutes ont gagné Liverpool dans la nuit de lundi à mardi. La police a rapporté que des véhicules ont été incendiés et que des actes de vandalisme ont été commis. Il s'agit de la troisième ville britannique touchée par la vague de violences après Londres et Birmingham.

Les émeutes ont débuté dans la nuit de samedi à dimanche à Londres, après la mort jeudi d'un homme de 29 ans lors d'un échange de coups de feu avec la police. Lundi soir, des bandes de jeunes ont pillé des boutiques et incendié des immeubles dans différents quartiers de Londres et dans le centre de Birmingham.


ats / 09.08.2011 04h06 heure de Paris

Et pendant ce temps là, la bourse de Hong Kong plonge de plus de 6% à l'ouverture, le baril de Brent passe sous les 100 dollars en Asie, nouvelles attaques aériennes à Tripoli, etc, etc.
C'est quoi déjà la chanson avec la Marquise?


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#33  10 Aug 2011 09:13:25

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: Les peuples de la terre grognent.

Il va falloir que je rallume la TV, je viens de faire un tour suite à ton post que je découvre

8h10. Selon plusieurs médias britanniques, un Londonien est hospitalisé dans un état grave. Âgé d'une cinquantaine d'années, il s'est interposé face à un groupe d'une dizaine de jeunes qui pillaient un magasin dans le quartier d'Ealing, à l'ouest de Londres. L'homme a été battu puis délesté à terre de son portefeuille, ce qui rend son identification pour le moment difficile.
Un policier a assisté à la scène sans pouvoir intervenir. Les renforts ont dû affronter le groupe pour récupérer la victime.

6 heures. La population s'organise. Des centaines d'habitants de Londres ont organisé des groupes d'autodéfense, dans un climat tendu mais sans heurt. A Southall, à Enfiedl, les anti-émeutes sillonnaient les rues pour désamorcer les gestes violents

Visiblement aucun mouvement politique là dedans, je vois que ce sont des voyous, qui s'en prennent aux gens sans défense comme dab à 100 contre un, aux biens privés dûrement acquis et aux biens professionnels gagnés par le labeur. Pas de pitié pour ceux-là que la police les matent.


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#34  10 Aug 2011 17:58:01

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: Les peuples de la terre grognent.

Israël: les contestataires veulent étendre le mouvement hors de Tel-Aviv


Les dirigeants du mouvement de contestation sociale qui déferle sur Israël depuis la mi-juillet ont appelé mercredi à des manifestations samedi soir mais pas à Tel-Aviv où s'était déroulé un énorme rassemblement la semaine dernière.

http://static.lexpress.fr/pictures/302/154915_des-israeliens-protestent-dans-les-rues-de-tel-aviv-contre-la-cherte-de-la-vie-et-pour-la-justice-sociale-le-30-juillet-2011.jpg

Nous avons décidé de ne pas organiser de manifestations à Tel-Aviv, mais d'appeler à des défilés dans tout le pays. L'important est de prouver que la protestation ne se limite pas aux habitants de Tel-Aviv, a affirmé à l'AFP Stav Shafir, l'une des responsables du mouvement.

Le dirigeant de l'Union nationale des étudiants, Itzik Shmuli, a affirmé à la radio que deux rassemblements auraient lieu samedi, à Afoula (nord) et à Beersheva (sud).

Interrogée sur un possible essoufflement du mouvement déclenché pour dénoncer la hausse effrénée des prix des logements, Mme Shafir a estimé qu'au contraire les protestations ne cessent de s'amplifier avec désormais 80 camps de tentes de protestation disséminés dans le pays.

Le quotidien Haaretz (opposition de gauche) évoque le danger que le mouvement en arrive au stade de l'ennui avec une possible perte d'intérêt. Même si les gens sont moins nombreux à se mobiliser à la prochaine manifestation et même si les médias décident de ne plus couvrir ce qui se passe (à Tel-Aviv), les organisateurs ne doivent pas se décourager.

Selon un sondage rendu public mardi, la popularité du mouvement de contestation reste très élevée. Il est soutenu par 88% des Israéliens, tandis que 53% d'entre eux affirment être prêts à participer à des manifestations.

http://blogmtl.com/wp-content/uploads/2011/08/bd2d131b5fions_8.jpg.jpg

Le leader étudiant, Itzik Shmuli, a mis en garde le Premier ministre Benjamin Netanyahu contre le risque de violences à l'image des émeutes qui se produisent depuis le début de la semaine en Angleterre.

L'exemple d'un mouvement de protestation complètement hors de contrôle pourrait être un signe d'avertissement à Netanyahu de ce qui risque d'arriver si la population s'aperçoit que le dialogue (avec le gouvernement) n'est pas sincère. Cela pourrait conduire à une explosion de colère ici, a-t-il averti.

Nous voulons un processus sincère et vrai afin d'apporter des solutions réelles et un changement des priorités économiques, a-t-il ajouté cité par le site d'informations Ynet, soulignant la nature pacifique de la contestation.

L'administration des terres domaniales, qui possède la plupart des terres en Israël, a approuvé une série de propositions de M. Netanyahu pour faire baisser les prix des transactions foncières afin d'encourager le logement à des coûts raisonnables.

La terre ne sera plus exploitée comme une source de profit mais servira les citoyens, a promis le ministre du Logement Ariel Attias.

Samedi dernier, plus de 300.000 personnes ont manifesté à Tel-Aviv ainsi que dans d'autres villes pour réclamer la justice sociale et un Etat providence.

M. Netanyahu s'est dit prêt à infléchir son approche ultra-libérale de l'économie pour répondre aux exigences des contestataires. Il a créé une commission chargée de proposer des réformes avec les partenaires sociaux et de présenter des recommandations au gouvernement d'ici un mois.

©AFP / 10 août 2011


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#35  10 Aug 2011 17:59:38

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: Les peuples de la terre grognent.

Contestation sociale en Israël: Netanyahu se dit prêt à revoir son approche de l'économie

Suite de l'article


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#36  10 Aug 2011 18:42:34

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Les peuples de la terre grognent.

… Voici un livre de 30 pages pour les jeunes et les moins jeunes…

Les 5 préceptes d'Indignez-vous de Stéphane Hessel

http://nsa28.casimages.com/img/2011/08/10/110810064549952702.jpg

Indignez-vous, le livre-manifeste de Stéphane Hessel déchaîne les passions.



Le manifeste de l'ancien résistant s'est déjà vendu à plus de 300 000 exemplaires. Cinq citations pour comprendre cet appel à l'indignation.
C'est le best-seller de la fin de l'année 2010. Indignez-vous, de l'ancien résistant Stéphane Hessel, s'est vendu à plus de 300 000 exemplaires (Source Edistat). Quelles sont les raisons d'un tel succès? Son prix attractif - trois euros? La longueur de l'ouvrage - une vingtaine de page? Un concours de circonstances - sortie du livre avant Noël? L'engouement, même inexpliqué, est réel et vire au phénomène de société. On se l'arrache et les libraires peinent à alimenter leurs stocks... LEXPRESS.fr a sélectionné cinq phrases choc de cet appel à l'indignation qui provoque espoir chez certains, et déchaîne les passions chez d'autres. 

http://nsa27.casimages.com/img/2011/08/10/110810064757386742.jpg



1 - Trouver un motif d'indignation
Selon Stéphane Hessel, ancien résistant qui prône les valeurs véhiculées pendant cette période de l'Histoire de France, les raisons de s'indigner existent. Il suffit de les chercher. "Les raisons de s'indigner peuvent paraître aujourd'hui moins nettes ou le monde trop complexe. (...) Mais dans ce monde, il y a des choses insupportables. Pour le voir, il faut bien regarder, chercher. Je dis aux jeunes: cherchez un peu, vous allez trouver. La pire des attitudes est l'indifférence, dire 'Je n'y peux rien, je me débrouille'." 
Le traitement fait aux immigrés, aux sans-papiers, aux Roms sont autant de raisons pour l'auteur de s'indigner. "Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous, d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux. Quand quelque chose vous indigne comme j'ai été indigné par le nazisme, alors on devient militant, fort et engagé." 

2 - Changer de système économique
"L'actuelle dictature internationale des marchés financiers (...) menace la paix et la démocratie." Dans Indignez-vous, l'auteur met en cause notre système économique, dénonçant les écarts de richesses grandissants. Nous n'avons pas su, constate-t-il, tirer les leçons des erreurs de la crise économique, pourtant dévastatrice. "L'écart entre les plus pauvres et les plus riches n'a jamais été aussi important: et la course à l'argent, la compétition, autant encouragée." Et de proposer comme alternative que "l'intérêt général" prime sur "l'intérêt particulier", et le "juste partage des richesses créées par le monde du travail" sur le "pouvoir de l'argent".

3 - Mettre fin au conflit israélo-palestinien
Farouche défenseur de "la Palestine, la bande de Gaza, la Cisjordanie", l'ancien résistant s'est attiré les foudres de plusieurs associations en appelant au boycott des produits israéliens. Revenant sur l'opération "Plomb durci", Stéphane Hessel écrit: "Que des Juifs puissent perpétrer eux-mêmes des crimes de guerre, c'est insupportable. Hélas, l'Histoire donne peu d'exemples de peuples qui tirent les leçons de leur propre histoire." Après la publication de son ouvrage d'une vingtaine de pages, l'ancien résistant a été visé par trente plaintes pour antisémitisme.

4 - Choisir la non-violence
Convaincu que l'avenir "appartient à la non-violence", Stéphane Hessel refuse d'excuser les "terroristes qui jettent des bombes". Mais il affirme qu'on "peut les comprendre". "On peut se dire que le terrorisme est une forme d'exaspération. Et que cette exaspération est un terme négatif. Il ne faudrait pas ex-aspérer, il faudrait es-pérer. L'exaspération est un déni de l'espoir. Elle est compréhensible, je dirais presque qu'elle est naturelle, mais pour autant elle n'est pas acceptable." Et d'ajouter, en se désolidarisant de Jean-Paul Sartre: "Se dire 'la violence n'est pas efficace', c'est bien plus important que de savoir si on doit condamner ou pas ceux qui s'y livrent." 

5 - Endiguer le déclin de notre société
D'importants progrès ont été faits depuis 1948, concède Stéphane Hessel. La décolonisation, la fin de l'apartheid, la chute du mur de Berlin... Mais cette tendance tend, selon lui, à s'inverser depuis les années 2000. "Les premières années du XXIe siècle ont été une période de recul. Ce recul, je l'explique en partie par la présidence américaine de Georges Bush, le 11 septembre, et les conséquences désastreuses qu'en ont tirées les Etats-Unis, comme cette intervention militaire en Irak." "Nous sommes à un seuil, entre les horreurs de la première décennie et les possibilités des décennies suivantes. Mais il faut espérer, il faut toujours espérer."

Source
http://www.lexpress.fr/actualite/societ … 48929.html


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#37  10 Aug 2011 18:54:11

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: Les peuples de la terre grognent.

sourire Merci Tobeor!!!


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#38  10 Aug 2011 19:14:49

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Les peuples de la terre grognent.

… Bon d'accord, c'est Paris Match… Mais !…

LE CHILI EN ÉBULLITION

http://nsa27.casimages.com/img/2011/08/10/110810071955286404.jpg



Le Chili entre dans son troisième mois de protestations, notamment contre la cherté des études, et le déséquilibre en termes de partage des richesses.  Les manifestations sont de plus en plus violentes. Hier, encore une quarantaine de personnes ont été blessées, et près de 300 arrêtées.

ingt ans après la fin de la dictature, la population chilienne a des revendications et n’a plus peur de les formuler. Depuis maintenant plus de deux mois, les Chiliens manifestent, en vrac: pour une réforme de l’éducation, une meilleure répartition des richesses, l'accélération des travaux de reconstruction après le séisme dévastateur de février 2010, ou encore contre un projet de construction de barrages hydroélectriques en Patagonie, mais aussi pour les droits des homosexuels. L’essentiel de la contestation concerne la cherté des études L’Etat ne consacre que 4,4 % du PIB à l’éducation, qui fait partie des plus privatisées du monde –depuis que le dictateur Augusto Pinochet s'est engagé sur cette voie. Résultat: le système éducatif chilien est parmi les plus onéreux et les plus inégalitaires qui soient. Mardi, le cortège, composé majoritairement par des étudiants, comptait quelque 100 000 personnes à Santiago, selon les organisateurs, et 60 000 selon la police. Le défilé a dégénéré quand des petits groupes de jeunes ont commencé à mettre le feu à des voitures, à casser des vitres et à former des barricades. Les forces de l'ordre ont eu recours à des canons à eau et à des gaz lacrymogènes pour les disperser.

Selon le vice-ministre de l'Intérieur, Rodrigo Ubilla, 273 personnes ont été arrêtées et 39 personnes ont été blessées, dont 23 policiers. Les violences «ont eu surtout lieu dans la capitale», a indiqué Ubilla, mais des rassemblements ont également été organisés dans de nombreuses villes alentours, comme à Ñuñoa, dans la province de Santiago, mais aussi dans la ville portuaire de Valparaiso (dans la province éponyme, où des incidents avaient été constatés jeudi dernier), dans la commune proche de Viña del Mar, à Concepción ou encore à Valdivia, capitales de provinces également. Plus au Sud, à Puerto Montt (Province de Llanquihue), des concerts de casseroles ont retenti –comme à Copiapo. Des «cacerolazos» qui ne sont pas sans rappeler ceux qui eurent lieu à l’époque pour dénoncer la dictature militaire de Pinochet entre 1973 et 1990. Dans le Nord, des mouvements solidaires ont notamment eu lieu à Iquique (province du même nom) ou encore Arica (idem).

Source et suite
LA CIDH CONDAMNE LES VIOLENCES POLICIÈRES
LES VELLÉITÉS DE PINERA

http://www.parismatch.com/Actu-Match/Mo … es-321599/


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#39  10 Aug 2011 19:21:37

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Les peuples de la terre grognent.

Et au même moment, nous pouvons lire ceci…

Une remarque: Si on les a perdu, c'est qu'on les les avait… Enfin… certains…


Crise des Bourses : 900 milliards partis en fumée

Plus de 900 milliards d’euros ont été perdus en Bourse en deux jours aux Etats-Unis et en Europe, selon les estimations des analystes de Dexia Securities, la filiale de courtage de la banque franco-belge Dexia.

La facture de la tempête qui s’est abattue vendredi et lundi sur les places financières s’élève au total à 917 milliards d’euros pour les entreprises sur les deux rives de l’Atlantique, précise ce document, qui parle du « coût des grandes peurs de l’an 2011 ».

Le vendredi 5 août, les Bourses européennes avaient chuté en raison de craintes entourant l’économie américaine et des inquiétudes sur une contagion de la crise de la dette en zone euro.

Ce jour-là, Londres avait lâché 2,71 %, Francfort 2,78 % et Paris 1,26 %. Sur la semaine, la Bourse de Francfort avait perdu 13 %, celle de Londres près de 10 %, et celle de Paris près de 11 %.

Lundi 8 août, les places financières avaient été prises de panique après la dégradation historique de la note de crédit des Etats-Unis. La Bourse de New York avait chuté de 5,55 %, sa pire journée depuis décembre 2008. En Europe, Francfort avait plongé de 5,02 %, Paris de 4,68 % et Londres de 3,39 %.

« Comme on peut le voir, l’addition est lourde », a commenté à l’AFP Jean-Paul Pierret de Dexia Securities.

Sur sept mois, c’est environ 3.400 milliards d’euros qui sont partis en fumée, ce qui représente près d’un tiers du Produit intérieur brut des Etats-Unis (14.500 milliards de dollars), selon M. Pierret.

Ces estimations prennent en compte les pertes de 500 entreprises américaines regroupées dans l’indice boursier SP 500 et 600 entreprises européennes recensées par l’indice DJ Stoxx 600, précise Dexia Securities.

Tous les secteurs de l’économie sont représentés, des services à la finance en passant par la santé, le transport, le luxe et la consommation.

On retrouve ainsi les groupes énergétiques américain ExxonMobil, français Total, britannique BP, les banques américaines Citigroup et Goldman Sachs, la française BNP Paribas, la britannique Barclays, l’espagnole Banco Santander, l’allemande Deutsche Bank et les laboratoires pharmaceutiques Merck et Sanofi.

Source
http://www.lesoir.be/actualite/economie … 856003.php


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#40  12 Aug 2011 12:21:16

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Les peuples de la terre grognent.

Le Parti communiste chinois face aux révoltes sociales
Point de vue | LEMONDE.FR | 12.08.11

par Thi Minh-Hoang Ngo, historienne, spécialiste de la Chine contemporaine

La Chine connaît aujourd'hui de multiples révoltes sociales contre l'injustice et l'arbitraire. La grogne est généralisée. Elle ne concerne pas seulement les paysans, victimes de l'expropriation de terres, mais aussi les ouvriers, les migrants, les classes moyennes qui ont pourtant profité de la croissance économique et qui ont vu leurs conditions de vie s'améliorer considérablement depuis que la Chine s'est engagée dans la voie des réformes économiques et s'est ouverte au monde occidental dans les années 1980.

Et pourtant, le fait qu'aussi bien les classes moyennes que les pétitionnaires qui réclament justice et droits auprès du pouvoir central de Pékin, participent au système politique mis en place pendant la période maoïste dans les années 1950, n'est pas le moindre des paradoxes. Nombre d'entrepreneurs, d'intellectuels, d'étudiants sont membres du Parti communiste chinois (PCC), ce qui ne les empêche pas de le critiquer… en privé. Nombre d'entre eux conçoivent la nécessité d'avoir de bonnes relations avec les officiels et bureaucrates du Parti pour satisfaire leurs intérêts personnels.

Mais surtout, il existe des canaux d'expression démocratique à l'intérieur du système communiste chinois : les pétitions en font partie, comme les élections villageoises. En effet, le PCC a pris le pouvoir au nom du peuple, en particulier des paysans au moment de la révolution communiste chinoise. C'est au nom du principe de la souveraineté populaire dont se réclame le PCC que les paysans protestent en utilisant les voies officielles. C'est encore croire en la légitimité du PCC qui se distingue des cadres locaux et autres intermédiaires à l'intérieur du système. Pour combien de temps ?

Le problème des cadres locaux et des intermédiaires œuvrant plus pour leurs intérêts personnels et locaux que pour l'Etat est un problème qui dure depuis le début du XXe siècle, lorsque la Chine a été confrontée à l'Occident et à la construction d'un Etat moderne et centralisé, bien implanté sur le territoire. Le PCC s'est efforcé – non sans maintes difficultés – de résoudre ce problème en formant des élites et des cadres locaux dotés de légitimité et reconnus par la population locale pour leur intégrité et leur dévouement aux intérêts de la collectivité et du Parti. Ce sont ces cadres locaux qui parlent au nom des collectivités locales et qui le font difficilement ou renoncent à le faire lorsque les intérêts de celles-ci entrent en contradiction ou en conflit avec la politique du Parti, en l'occurrence aujourd'hui la politique de modernisation économique qui conduit par exemple à construire des usines sur les terres des paysans.

Quel pourrait être donc l'avenir du PCC et de la démocratie en Chine ? Le maintien du PCC au pouvoir implique une réforme de son système politique, en premier lieu du système d'évaluation et de contrôle des cadres locaux qui existe déjà. Si le PCC réussit à contrôler les cadres locaux pour qu'ils répondent aux normes morales d'équité et de justice, il pourrait tenir par le principe de la souveraineté du peuple qui a été le fondement de sa légitimité au moment de la révolution communiste chinoise pendant la période maoïste… Le défi du PCC aujourd'hui est bien de se distinguer des cadres locaux et de montrer à la population chinoise qu'il ne tient pas seulement par la répression, mais en vertu de principes démocratiques à l'intérieur d'un système politique léniniste.

Ensuite, pour que le PCC se maintienne au pouvoir, il faut qu'il redéfinisse un lien social qui relierait la société directement à son système de valeurs. C'est ce qu'il s'était efforcé de faire au moment de la révolution communiste chinoise qui a substitué des relations impersonnelles fondées sur l'adhésion à des normes morales autour du Parti aux réseaux de relations personnelles. Or, depuis la fin de la période maoïste dans les années 1980, les relations personnelles n'ont jamais été aussi fortes dans la société et à l'intérieur même du système communiste chinois. La société fonctionne en réseaux et échappe de ce fait au contrôle centralisé de l'Etat-parti.

LE MYTHE DE LA RÉVOLUTION COMMUNISTE CHINOISE

Les révoltes du monde arabe ont témoigné de plus d'exigences de libertés dans un contexte de crise sociale aiguë et dans une situation de mondialisation. Les Chinois veulent également plus de libertés, qui impliquent également plus de justice sociale. C'est pour cela que nombre d'entre eux manifestent, se révoltent, protestent, grognent depuis l'adoption du marché par le système politique chinois. Le PCC saura-t-il ménager plus de libertés à l'intérieur de son système politique qu'il devra réformer s'il veut durer ? Rien n'est moins sûr. Les néo-maoïstes, nostalgiques de la période révolutionnaire maoïste, souhaitent consolider le système politique chinois tel qu'il a été mis en place dans les années 1950 et rétablir un lien direct avec la population au nom du principe maoïste de la ligne de masse.

Pour ces néo-maoïstes, la population n'a jamais été aussi politisée que sous Mao, lors des campagnes de masse. Il se pourrait qu'ils aient des représentants au prochain congrès du PCC en 2012 qui prévoit le renouvellement d'une grande partie de la direction du Parti. Le mythe de la révolution communiste chinoise – la révolution des paysans pauvres – peut paradoxalement attirer les soutiens des paysans expropriés au nom de la justice sociale ou encore des ouvriers, jadis privilégiés par le système maoïste. De ce fait, rien n'est moins sûr que le système politique hérité de Mao n'implose de sitôt.

Que pourrions-nous faire de notre côté pour la démocratisation de la Chine ? Les Etats et les peuples occidentaux ont un rôle à jouer dans l'avenir de la Chine. Par exemple, une relecture du Contrat social de Rousseau avec les Chinois permettrait peut-être de faire le pont entre l'Occident et la Chine. Et si l'avenir démocratique de la Chine résidait dans une réflexion sur le pacte social, en d'autres termes le système de valeurs, de principes, et de lois, qui lierait ensemble la société chinoise, l'Etat, l'Occident et le monde ? Ainsi, un Etat de droit intégré au système international multipolaire pourrait peut-être se développer en Chine. La rencontre avec la Chine se ferait d'autant plus que la question du pacte social se pose également dans les systèmes et les sociétés démocratiques occidentales qui connaissent actuellement une crise importante et une période de mises en questions.

Source
http://www.lemonde.fr/idees/article/201 … _3232.html


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire