Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#1  2 Oct 2010 01:35:49

infomysteres
Coopérateur
Date d'inscription: 26 Jun 2010
Messages: 43
Site web

L'Histoire de l'Humanité

L'HISTOIRE DE L'HUMANITE
Article de DIDIER SALVIGNOL  pour la presse © 2011


Le Début du système solaire

D'après la datation radio métrique (s'appuyant sur l'hypothèse d'une variation régulière au cours du temps de la radioactivité des corps), les scientifiques donnent un âge au système solaire d'environ 4,56 milliards d'années.
D'après les anciens documents occultes en accord sur ce point avec les plus vieux enseignements Hindous, notre système solaire aurait un âge proche de 1,956 milliard d'années [1].
Les caractéristiques des différentes races ayant peuplées la Terre vont être traitées dans cet article mais il peut être utile auparavant de donner quelques généralités les concernant. La vision de l'histoire de l'humanité selon la doctrine ésotérique sera principalement exposée. Des compléments d'informations provenant d'autres auteurs seront rajoutés mais le fil historique est celui prôné par la doctrine ésotérique.
Pourquoi avoir fait ce choix ?
Parce que, à ma connaissance, c'est la seule vision qui permette d'avoir une vue globale et complète de l'ensemble des races ayant vécues sur Terre.
Il sera question de races et sous-races. Le terme de sous-race ne doit pas être compris comme étant une race « inférieure » mais comme une race « fille », c'est-à-dire une sous-composante de la race. Tout comme un pays est décomposé en région, une race principale est décomposée en plusieurs races « filles » ou sous-races.

D'après H. P. Blavatsky, les cinq statues de Barman (ou Bâmiyan, ville de province du Kapisa au Nord Ouest de Kaboul) sont l'œuvre d'Initiés de la quatrième Race et représentent la diminution progressive de la taille des cinq Races:
- La première (173 pieds de haut) représente la première race
-La seconde (120 pieds de haut) représente celle des « Nés-de-la-Sueur »
- La troisième (60 pieds de haut) représente la troisième Race
- La quatrième et la cinquième sont plus petites, la dernière dépassant un peu la taille d'un homme de taille élevée de la cinquième Race.
Les statues ont été recouvertes de plâtre et modelées à nouveau pour représenter Buddha, mais les figures primitives, taillées dans le roc, précèdent de bien des siècles l'âge du Bouddha
Robert Charroux parle également des deux plus grandes statues en indiquant que la tradition indique qu'elles sont à l'image des deux premières races (qui eurent un corps éthéré). Il précise également que les statues de l'Île de Pâques représenteraient la troisième race (toujours selon la Tradition).
Alors que selon Annie Besant, les statues de l'île de Pâques (qui s'élèvent à environ 27 pieds, c'est-à-dire 8 mètres) représentent des hommes de la quatrième Race à sa période moyenne.



Première race humaine : l’Île Blanche (Avallon)

Nous avons vu précédemment que la théosophie décomposait les cycles de vie en sept chaînes planétaires (dont chacune forme ce qui est appelé une ronde comportant sept globes). La première race humaine (en relation avec le principe Atmique prôné par la doctrine ésotérique, c'est-à-dire le principe supérieure de l'être) manifestait l'Unité. Elle prit refuge au pic du mont Mérou, le cap du Pôle Nord, dans un lieu connu sous le nom de l'île blanche.
Remarque: L'Île Blanche, de la mythologie grecque (décrite comme un lieu des Enfers) n'a rien à voir avec l'Île Blanche traitée ici.
La première race humaine était sans sexe. Elle avait une grande forme filamenteuse indéfinie, changeante, vague de matière éthérée ; sa couleur était clair de lune, blanc jaunâtre aux nuances changeantes. Elle était douée uniquement du seul sens de l'ouïe et d'une vague conscience du feu.
Le sens de l'ouïe est le premier à se développer.
Cette race était appelée parfois Race des Dieux parce que la seule conscience qu'ils possédaient était d'un caractère très élevé. Les humains étaient aussi appelés « Auto-générés » , parce qu'ils ne provenaient pas de parents humains.
Ces êtres se reproduisaient par scissiparité ou par bourgeonnement (comme aujourd'hui encore pour les protistes, créatures qui leur ressemblent le plus). Ils croissaient, leurs dimensions grandissaient, puis ils se divisaient d'abord en deux moitiés égales et, plus tard, en portions inégales produisant des descendants plus petits qu'eux, lesquels croissaient à leur tour et produisaient par bourgeonnement de nouveaux petits. Pour bien se rendre compte du procédé, il faut étudier la reproduction des amibes et des hydres.

Il ne faut pas oublier que cette race était en phase d'involution. C'est-à-dire que l'Esprit descendait dans la matière.
Cette île est parfois associée à Thulé (ou Ultima Thulé).

Le premier grand historien grec connu, Hérodote, parlait déjà de Thulé : « C'est une île de glace, située dans le grand Nord, où vécurent des hommes transparents [2]. »
Il est fort probable qu'il faisait référence à l'Île Blanche.
Et la transparence des hommes est une manière de dire que les corps étaient très éthérés.
Alexandra Schreyer indique que l'île est aussi appelée « l'île tournoyante ». L'île tournerait car elle serait fixée à l'aimant terrestre (provenant peut être d'une météorite enfouie) ce qui la ferait pivoter. Elle précise que cette île représente le centre suprême nommé différemment selon les Traditions : île Blanche, Avallon ou Shambhalla ou Pays de l'Agartha [3].



Deuxième race humaine : Hyperborée

La deuxième race, en relation avec le principe Atmique et Bouddhique prôné par la doctrine ésotérique, manifestait la dualité. Le sens du toucher se développe et elle commence à répondre aux sollicitations de l'air aussi bien qu'à celles du feu. Leur couleur était jaune d'or, avec des variétés de nuances allant de l'orangé au citron le plus pâle.
Cette race était, tout comme la première, en phase d'involution. Peu à peu elle descend dans le monde matériel.
Deux types principaux apparaissent:
1) Êtres asexués qui reproduisent par expansion et bourgeonnement, comme la première race. A mesure que les formes deviennent plus dures et enveloppées d'une coquille plus épaisse de matière terrestre, ce mode de reproduction n'est plus possible et elles émettent de petits corps qu'on a appelés, au figuré, des « gouttes de sueur », parce qu'ils exsudent, comme la sueur, de la peau humaine, visqueux et opalins, puis durcissent, peu à peu, croissent et acquièrent différentes formes. On lit dans les Pourânas que toutes les races naquirent des pores de la peau de leurs ancêtres.
2) A mesure que le temps s'écoule de légères indications de sexualité commencent à apparaître dans ces « Nés-de-la-Sueur » de la seconde race; ils montrent des rudiments des deux sexes et c'est pourquoi l'on dit que ce sont des androgynes latents.

Peu à peu des terres plus étendues émergeaient à la surface du désert aqueux, formant un vaste fer à cheval, le second continent, appelé Hyperboréen ou Plaksha. Il occupait le nord de l'Asie, joignant le Groenland au Kamtchatka, il était limité au sud par la mer qui roulait alors sous ses eaux les sables du désert de Gobi. Il comprenait le Spitzberg, une partie de la Suède, de la Norvège et des îles Britanniques. Le climat était tropical et une végétation luxuriante revêtait les plaines ensoleillées.
Platon parle (au IV siècle avant Jésus Christ) de l'Hyperborée.
Selon certains auteurs, les deux premières races sont confondues en une seule.
Par exemple, Alexandra Schreyer indique que L'Hyperborée était également nommée Ultima Thulé ou Île Blanche et qu'il y vivait « une race divine, spirituelle, élevée au niveau (le conscience cosmique. On appelait ces habitants les grands transparents et leur continent fut englouti par un cataclysme. »



Troisième race humaine : Lémurie

La troisième race (en relation avec les principes Atmique, Bouddhique et Manasique de la doctrine ésotérique) manifestait la triplicité. Son origine se situait dans le désert de Gobi, Tibet, Mongolie, Himalaya, l’Australie, Tasmanie, île de Pâques; à l'ouest, elle s'étendait jusqu'à Madagascar et une partie de l'Afrique. Tout cela ajouté à la Suède et la Norvège, à la Sibérie et au Kamtchatka, déjà existants, forma un vaste continent, l'énorme Lémurie.
Cette race constitue la dernière étape de la phase d'involution. L'objectif principal des êtres de cette époque étaient d'apprendre à maîtriser le corps physique.

Serge Hutin [4] explique qu'il ne faut pas confondre les trois continents Gondwana, Lémurie, et Mu:
- Gondwana (Grande Lémurie) était très grand. Il était situé dans l'Antarctique, une grande partie de l'océan Pacifique et de l'océan Indien, en Amérique du Sud, en Afrique centrale et méridional, et en Inde du Sud (Dekkan).
- La Lémurie était située dans l'Océan indien (Madagascar, une partie de l'Afrique, et le Dekkan en sont un témoin géologique).
- Mu était situé dans l'océan Pacifique. L'île de Pâques et la Californie en sont des vestiges.
Mu et Lémurie sont des vestiges de Gondwana qui a été démantelé par des cataclysmes.
Vers 1830, le zoologiste anglais Slater s'est demandé comment les Lémures (ordre inférieur de primates) ont fait pour se trouver à la fois à Madagascar et en Malaisie (car ils ne pouvaient pas avoir traversé l'Océan Indien à la nage). Une seule hypothèse était donc possible selon lui : l'existence d'un continent disparu, auquel il donna le nom de Lémurie .
A en lire l'encyclopédie en ligne Wikipédia, « les connaissances en géologie infirment aujourd'hui cette hypothèse ». Mais nul part il n'est indiqué pourquoi. Quelle « connaissance » infirme cette hypothèse ? Rien n'est dit pour répondre à cette question.
D'après Annie Besant, dans cette race la vue s'ajoute peu à peu à l'ouïe et au toucher. Le langage devient monosyllabique avec la troisième sous-race.
La forme, encore grossière et mal venue, devient distinctement une forme humaine, au-dessus de laquelle plane la monade, et qui est prête à recevoir l'intelligence qui en fera un humain.
Anton Parks écrit que de très nombreuses traditions de par le monde rapportent que l'Homme primordial était androgyne ou encore hermaphrodite.
D'après la Genèse, Ishsha (la femme) fut tirée du flanc de Ish (l'homme).
En fait, Is (l'ancêtre) était un être androgyne. Il fut transformé par les rabbins qui compilèrent la Genèse en Ish (l'homme). Traduit correctement, le texte indique donc que la femme a été issue de l'être androgyne, et non de l'homme.

Selon Annie Besant, la séparation des sexes, dans la quatrième sous-race, du type intermédiaire de la troisième race, a eu lieu il y a 18 millions d'années.
Edgar Cayce dit que c'est en Atlantide qu'eut lieu la première séparation des sexes. Il semblerait qu'il y ait un léger décalage dans le temps avec l'indication fournie par Annie Besant mais celle-ci précise que « les deux premières sous-races de l’Atlantide coexistèrent avec la sixième et la septième sous–race lémurienne » et «dans la sixième et la septième sous-race (lémurienne), la reproduction sexuelle est devenue universelle. »
La reproduction sexuelle est donc universelle au moment où la race de l'Atlantide prend naissance.
Les descendants de la race Lémurienne sont les aborigènes de l'Australie et de la Tasmanie, les Malais, Papous, Hottentots et les Dravidiens du sud de l'Inde. Toutes les races nettement noires ont une descendance Lémurienne.

Anne et Daniel Meurois Givaudan écrivent qu'il y a plus de 10 millions d'années que les humains ont perdu leur chemin... Cette notion de « perte de chemin » est, sans doute, relative au fait que la phase d'involution de l'être se termine. Il n'est donc plus connecté à sa partie spirituelle comme c'était le cas auparavant. La matière attire de plus en plus l'individu jusqu'à lui faire oublier son origine spirituelle. C'est en cela qu'il a « perdu son chemin ». Et il devra retrouver ce dernier lors des phases d'évolution.
Ils précisent également que la rupture de l'"homme à sa divinité a marqué également la fin de l'amitié qui liaient les hommes aux animaux.
Selon eux, « au début, lors de la première civilisation humaine, en Himalaya, les Hommes et les Animaux vivaient en paix. Les hommes étaient encore divinisés. Les animaux enseignaient aux hommes tout comme les hommes enseignaient aux animaux.
Puis vint la rupture entre monde animal et monde humain. Et l'homme s’introduisit une duplicité maladive : orgueil, cruauté, doute [5]... »
Gurudas explique quelque chose de similaire en disant que « les Lémuriens étaient complètement autonomes et vivaient en harmonie avec autrui et les rythmes de la nature. Toutes les communications s'effectuaient sur le plan mental par le biais de la télépathie. La capacité de former des sons et le développement du langage ne se manifestèrent que vers la fin de l'ère lémurienne. Lorsque la recherche de la connaissance du monde matériel eut prévalu, la Lémurie fût détruite car l'harmonie des forces de la nature fut rompue [6]. »

Edgar Cayce situe l'engloutissement de la Lémurie vers « - 200 000 avant Jésus Christ où le continent atlante commençait à se développer.
Ceux qui sentaient la fin sont allés en Oregon, Arizona, Utah, Côte Ouest USA et Extrême Orient. »
Guy Tarade indique que la dernière grande entité de race que l'on adora, vénéra jusqu'à la démence, descendit sur notre planète 80 000 ans avant notre ère. Cette entité de race se perpétua pendant de longues générations. Ses initiés se partagèrent la Terre. C'est de ces temps lointains que nous viennent les titres de roi et d'empereur.

Avec l'apparition des cultes, vint le Mal et son opposé, le Bien, au niveau des instincts, des désirs, des qualités-défauts, des vice-vertus. Entre temps, les races primitives en évolution commencèrent à se civiliser. Ce furent elles qui prirent la relève.
Il dit également que lorsque l'on parle de « chute », ce terme s'adresse aux survivants de ces vieilles races et non pas aux hommes de notre temps. Des entités comme Lucifer, Satan, Belzébuth proviennent de ces vieilles civilisations. Pour lui, « on n'a pas encore réussi à détruire leur légende extraordinaire qui mérite, en dépit des jugements personnels, le respect, car en eux s'exprima un autre Verbe, celui des desseins insondables de l'INFINI ».



Notes
[1] - La généalogie de l'homme, Annie Besant. Éditions Advar.
[2] - Thulé, le soleil retrouvé des Hyperboréens. Jean Mabire, Éd. Robert Laffont.
[3] - Jules Vernes et Arsène Lupin  Tome 11 , Alexandra Schreyer.
[4] - Le Monde Inconnu (Le), n° 63. 07-08 198>, La Lémurie et Mu, Serge Hutin.
[5] -Le Peuple Animal,  Anne et Daniel Meurois Givaudan.
[6] - Elixirs Floraux et médecine vibratoire, Gurudas, Éd. Le Souffle d'OR.

http://www.infomysteres.com/images/origine_vie_liv.jpg

Biographie de l'auteur

Didier Salvignol, 39 ans, est informaticien de métier (principalement dans le milieu du développement de logiciels et de base de données). L’informatique a toujours été une passion pour lui et est devenue ensuite sa profession. Depuis toujours, il est également attiré par tous les « mystères » de la vie et en particulier tous les sujets tabous de la société (histoire cachée, ésotérisme, ufologie, sciences alternatives, spiritualité, etc.). Il aime comprendre les diverses visions du monde. Il n’a aucune croyance ni aucun dogme particulier mais puise dans des ouvrages aussi différents que variés afin d’obtenir les éléments de réponse aux questions qu’il se pose.Son livre sur Amazon

Dernière modification par infomysteres (17 Feb 2011 23:31:09)


Hors ligne

 

#2  17 Feb 2011 22:03:39

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: L'Histoire de l'Humanité

Pourquoi avoir placé ce fil sur cette plage:

la raison en est simple, nous avons la chance d'avoir parmi nous des alchimistes et non des moindres  et des ésotéristes. Passionné pour ma part de cette théorie sur la transformation de la matière en lumière, je serais infiniment curieux de recueillir leurs avis sur cet article ... elle est extraite du  livre "LES ORIGINES DE LA VIE" de Didier Salvignol, membre chez nous sous le pseudo Infomystères.

Merci Didier de nous permettre de déguster un bout de ton joyau, et pour reprendre Jean Claude Carton, "un livre indispensable pour sa bibliothèque". je sais de quoi je parle j'ai été l'un des premiers à l'acheter (et il est à présent bien corné). Arrivé au passage que nous expose ci dessous Didier, ça m'a rappelé bien entendu le Livre " de la Matière et la Lumière" de Patrick Burensteinas... voici pourquoi je dépose le tout sur la plage Alchimie... au plaisir de vous lire...


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#3  18 Feb 2011 08:08:01

Boris
Missionnaire
Date d'inscription: 9 Jan 2011
Messages: 124

Re: L'Histoire de l'Humanité

Vraiment bien, je vais le commander.


Les tigres de la colére sont plus sages que les chevaux du savoir.
William Blake

Hors ligne

 

#4  18 Feb 2011 08:59:05

Saint Just
Administrateur
Date d'inscription: 17 Jul 2010
Messages: 219

Re: L'Histoire de l'Humanité

oui c'est Captivant,
Et donne envie de creuser sur le sujet
Bravo à l'auteur.


"Un peuple n'a qu'un ennemi dangereux : c'est son gouvernement." Louis Antoine de Saint Just

Hors ligne

 

#5  10 Mar 2011 04:35:21

Hieronymus
Administrateur
Date d'inscription: 21 Jul 2010
Messages: 142

Re: L'Histoire de l'Humanité

bonjour Didier
et merci pour ce resume d'ouvrage
qui m'a agreablement rappele d'anciennes lectures

j'ai lu il y a fort longtemps la Cosmogonie des RoseCroix de Max Heindel
les periodes decrites cidessus polaire, hyperboreenne, lemurienne
se trouvent longuement decrites dans la partie intitulee
"cosmogenese et anthropogenese"
on retrouve presqu'exactement la meme chose chez Rudolf Steiner
lorsqu'il ecrivit "chroniques de l'Akasha"
depuis ces 2 ouvrages m'ont plonge dans un abime de perplexite
qui n'a pas cesse jusqu'a aujourd'hui
le mystere demeure ..

Heindel meurt avant la 1ere guerre mondiale, Steiner peu apres
et depuis juste qq. ecrits, Annie Besant de la societe theosophique
mais pas d'auteur de la dimension de ceux precites ou qu'on pourrait
encore comparer a Blavatsky, les mouvements esoteriques actuels ne
font que proceder a des repetitions et des compilations, bien ennuyeux

voici un peu les reflexions qui me viennent directement
il y en aurait beaucoup d'autres, je dois pour cela
d'abord me replonger dans cet enseignement

cordialement


"Trois choses demeurent: la foi, l'espérance et l'amour, mais la plus grande des trois c'est l'amour" ( I Corinthiens 13.13 )

Hors ligne

 

#6  13 Mar 2011 15:20:29

infomysteres
Coopérateur
Date d'inscription: 26 Jun 2010
Messages: 43
Site web

Re: L'Histoire de l'Humanité

Bonjour,

Je n'ai pas lu "Cosmogonie des RoseCroix" de Max Heindel, ni "Chroniques de l'Akasha" de Rudolf Steiner.
Je ne pourrais donc pas donner mon avis sur ces livres.

Annie Besant est comparable à H.P. Blavatsky dans la mesure où elle s'inspire des propos de Blavatsky (elle le dit elle-même dans ses livres et ne le cache pas). Disons qu'elle a permis de vulgariser les propos de Blavatsky (qui, il est vrai, sont parfois très ésotériques -c'est à dire voilés- et donc difficilement compréhensibles).
H.P. Blavatsky est née 30 ans avant Rudolf Steiner ou Max Heindel.
Je ne suis donc pas certain que ce soit elle qui ait repris les propos de Steiner & Heindel.
Mais je dirai qu'en fait,peu importe... Chaque auteur apporte sa pierre à l'édifice.

Ce que je sais, c'est que j'ai appris à comprendre ces anciennes civilisations principalement dans les propos d'Annie Besant puis de H.P. Blavatsky.
J'avais lu beaucoup de textes sur ces sujets auparavant écris par d'autres auteurs mais rien qui comportait une théorie aussi structurée et complète que ce qu'elles apportent.

Peut être qu'en lisant Max Heindel ou Rudolf Steiner, j'aurai abouti à la même compréhension, mais ne l'ayant pas fait, je ne peux pas le savoir. Je vais tâcher de m'acheter ces livres pour le savoir...

depuis ces 2 ouvrages m'ont plonge dans un abime de perplexite qui n'a pas cesse jusqu'a aujourd'hui
...
les mouvements esoteriques actuels ne font que proceder a des repetitions et des compilations, bien ennuyeux

Je trouve cela normal d'être perplexe face à ce genre de littérature car elle est difficillement assimilable à ce que l'on a l'habitude de lire dans les livres d'histoire communément enseignés.
Mais ce qui est intéressant dans l'étude des anciennes civilisation, ce n'est pas juste les évènements historiques, mais c'est toute la philosophie (ou théorie) qui va autour.
Il est important de faire l'analogie entre :
- les 7 races (ou civilisations) et les 7 plans (Atmique, Boudhhique, Manasique, ..)
- les 7 races et l'évolution au sens théosophique du terme : 3 phases d'involution de l'Esprit dans la matière. 1 phase d'équilibre ou d'évolution dite "intellectuelle". Puis 3 phases d'évolution de la matière vers l'Esprit.
- les 7 races et les différents niveaux de conscience

Décrire la relation qui existe entre tout cela est un peu l'objectif que je me suis donné en écrivant mon livre.
Il oblige à prendre de la hauteur, à relier des disciplines que beaucoup pensent ne pas être reliables entre elles (mais qui, pour moi, le sont).


Hors ligne

 

#7  13 Mar 2011 23:30:14

Hieronymus
Administrateur
Date d'inscription: 21 Jul 2010
Messages: 142

Re: L'Histoire de l'Humanité

bonsoir

je ne conteste pas le caractere d'anteriorite de Blavatsky
d'initiatrice en qq sorte de l'esoterie occidentale
mais R. Steiner m'apparait plus profond
plus universaliste, enfin opinion
toute personnelle

ce qui devrait etre creusee comme question
c'est toute cette chronologie de la paleontologie
officielle en rapport avec les donnees esoteriques
si A. Besant fait remonter a 18 millions d'annees
la periode de separation des sexes qui correspond
en gros au milieu de l'epoque lemurienne, cela pose
qq interrogations, quid des dinosaures que l'on dit
eteints depuis 60 millions d'annees en gros?
perso j'ai de gros doutes sur la paleontogie officielle
on a photographie au Texas des empreintes de pied
d'hommes a cote de celles de dinosaures, petit hic
soit l'homme est bcp plus vieux que 1 a 2 millions
d'annees qu'on lui attribue generalement, soit les
dinosaures bcp plus jeunes que les 60 millions
d'annees minimum qu'ils auraient .. hmm?

un petit retour sur cette si mysterieuse periode lemurienne
elle aurait vu non seulement le mystere de la separation des sexes
mais aussi l'apparition de la roue de la vie et de la mort et egalement
l'apparition du "mal" avec les esprits luciferiens, ca fait beaucoup
pour une meme periode meme si tous ces profonds bouleversements
se seraient etales sur plusieurs millions d'annees, assez fascinant ..
a suivre


"Trois choses demeurent: la foi, l'espérance et l'amour, mais la plus grande des trois c'est l'amour" ( I Corinthiens 13.13 )

Hors ligne

 

#8  19 Mar 2011 13:48:35

infomysteres
Coopérateur
Date d'inscription: 26 Jun 2010
Messages: 43
Site web

Re: L'Histoire de l'Humanité

ce qui devrait etre creusee comme question c'est toute cette chronologie de la paleontologie officielle en rapport avec les donnees esoteriques

C'est exactement le genre de question que je me pose.
J'ai commencé à y réfléchir mais je n'ai pas encore terminé de faire le tour de la question.
Dans ce lien, j'ai fait un début de comparaison :
Calendrier Histoire de l'humanité
Mais cela reste à affiner. C'est une ébauche pour le moment...

si A. Besant fait remonter a 18 millions d'annees la periode de separation des sexes qui correspond en gros au milieu de l'epoque lemurienne, cela pose qq interrogations, quid des dinosaures que l'on dit eteints depuis 60 millions d'annees en gros?

Je ne comprends pas la question. Quel rapport entre la séparation des sexes et les dinosaures ?

Edgar Cayce indique que vers 50 000 ans (précisément en 50 722) avant Jésus Christ, les Atlantes et autres nations se sont réunies pour décider comment combattre les animaux préhistoriques qui
devenaient menaçants pour l'homme. Ils auraient utilisé les éléments (l'air, l'océan, et la Terre) afin d'en tirer les énergies nécessaires pour combattre le règne animal. L'axe des pôles fut changé, ce qui causa la fin des animaux préhistoriques.

Alors que l'histoire "officielle" indique que les dinosaures ont disparu depuis 65 à 70 millions d'années.

Remarque:
Il existe aussi des théories officieuses indiquant que les dinosaures ne seraient pas totalement disparus. Certains auraient pu trouver refuge dans la Terre creuse.

Les 18 millions d'années correspondent au début de l'humanité "Physique" sur Terre. Auparavant les corps étaient plus éthérés.
Il ne faut pas oublier que cette période annonce la fin de l'évolution matérielle (descente de l'Esprit dans la matière).
La première civilisation était très éthérée. Puis elle le devient de moins en moins lors de l'évolution matérielle.
Il faut toujours garder à l'esprit les 7 phases de l'évolution :
- 3 phases de descente (de la 1ère à la 3ème civilisation) : Evolution matérielle
- 1 phase d'équilibre (4ème civilisation) : Evolution intellectuelle
- 3 phases de remontée (de la 5ème à la 7ème civilisation) : Evolution spirituelle
Nous sommes actuellement en phase de remontée. C'est pourquoi nous entendons parler du mot "ascencion".

on a photographie au Texas des empreintes de pied d'hommes a cote de celles de dinosaures, petit hic soit l'homme est bcp plus vieux que 1 a 2 millions d'annees qu'on lui attribue generalement, soit les dinosaures bcp plus jeunes que les 60 millions d'annees minimum qu'ils auraient .. hmm?

Il y a en effet une grande polémique sur la date de disparition des dinosaures.

Ce que tu dis est rapporté -entre autres- par Erich Von Däniken.

De plus, des figurines datant de plus de 3 500 ans trouvées au Mexique représente -entre autres- des dinosaures.
Comment les anciens mexicains ont-ils eu connaissance de leur existence ?

Il existe de nombreuses gravures (pierres d'Ica) représentants des humains cotoyant des dinosaures. Or officiellement, les dinosaures ne sont pas censés avoir cotoyés les humains.
Donc pourquoi ces représentations ont-elles été gravées sur ces pierres ?

un petit retour sur cette si mysterieuse periode lemurienne elle aurait vu non seulement le mystere de la separation des sexes mais aussi l'apparition de la roue de la vie et de la mort et egalement l'apparition du "mal" avec les esprits luciferiens, ca fait beaucoup pour une meme periode meme si tous ces profonds bouleversements se seraient etales sur plusieurs millions d'annees, assez fascinant ..

- separation des sexes :
La première race était trop proche de l'Union (Esprit) pour avoir besoin de la dualité des sexes.
Au cours de la deuxième race, cette séparation des sexes serait devenue "latente" (en cours de formation).
Et au cours de la troisième race, cette séparation se serait réalisée. Ce n'est même que dans cette troisième race que les corps commençaient à avoir une apparence "humaine". Auparavant, il n'y avait pas vraiment de forme ou alors une forme très "grossière".

- apparition de la roue de la vie et de la mort
Qu'est-ce que la mort si ce n'est quitter son corps physique pour rejoindre des plans plus élevés ?
Les deux premières races étant déjà dans des plans plus élevés, avaient-elles besoin de "mourir" dans le sens où nous l'entendons ?
Les deux premières races n'avaient pas perdues la connexion avec les plans supérieurs. Elles étaient encore en "contact".
Cette perte de connexion avec les plans supérieurs a commencé avec la troisième race. D'où, le début de la vie et la mort.

- apparition du "mal" avec les esprits luciferiens :
Lucifer est souvent comparé à Satan (le "mal").
Or Lucifer, dans la conception théosophique, n'est que le symbole de la "chute" de l'homme.
Cette chute de l'homme n'est que la représentation de la descente de l'Esprit dans la matière (qui a eu lieu progressivement de la première à la 3ème, voir 4ème race).
Lucifer est le symbole de l'être qui est parti de l'Esprit pour aller vers la matière.
Certes, en oubliant l'Esprit (son origine), il a "chuté" mais c'est en quelque sorte une chute nécessaire et choisie. Car ce n'est qu'en explorant la matière que l'Esprit peut ensuite remonter (ascencionner) en ayant amplifié sa conscience des nouvelles expériences qu'il a vécu.
Le "mal" par contre est né également de la dualité.

Donc si on résume, les trois points que tu cites (séparation des sexes, vie et mort, et mal) proviennent de la dualité de l'homme qui a commencé à se faire sentir à partir de la 3ème race.


Hors ligne

 

#9  21 Mar 2011 03:59:27

Hieronymus
Administrateur
Date d'inscription: 21 Jul 2010
Messages: 142

Re: L'Histoire de l'Humanité

cher Didier
un grand merci pour ce post exhaustif
je tache a mon tour d'eclaircir mes propos
j'ai ete jete un oeil sur le Calendrier histoire de l'humanite
tres interessant, il faut approfondir ce genre de travaux
car on a a notre epoque
soit du tout esoteriste
soit du tout scientiste
mais quasi rien entre les 2

perso j'ai qq reserves vis a vis de la paleontologie officielle
que je soupconne au meme titre que les theories de Darwin
d'avoir ete dictee en vue d'une ideologie precise
cela dit, certaines donnees sont incontestables

separation des sexes et dinosaures?
bah oui, il me semble que le processus de separation des sexes
a du avoir lieu a peu pres en mm temps pour tout le regne animal
or les dinosaures devaient etre sexues que je sache?
donc leur extinction a du etre bien posterieure a cette separation
il faudrait se poser la question de toutes ces dates en paleontologie ..

Edgar Cayce que j'estime etre un grand voyant, n'est pas pour autant
infaillible, certains auteurs peuvent etre geniaux ds un domaine
et nettement deficients ds d'autres, j'en ai vu des exemples
cette date de congres en - 50722 me laisse sceptique

des traces d'homme cotoyant des traces de dinosaures
les hommes ce n'est pas les 1 ou 2 millions d'annes maximum
qu'on leur prete avec cette legende de l'East side story du rif africain
et sur l'extinction des dinosaures, je trouve incroyable que des
squelettes de plusieurs dizaines de millions, de millions! d'annees
puissent etre conservees en cet etat, y a qq chose qui cloche ..
la encore faudrait revoir toutes ces datations de la paleontologie

l'homme, l'homo devait etre bipede des l'origine, ces representations
decrivant un singe se levant progressivement sont risibles, en fait
tout semble indique que les grands singes ou anthropoides seraient
des formes d'hominides qui auraient degenere tres tot et non l'inverse
lors des 2 premieres epoques, polaire et hyperboreenne, ces formes
physiques humaines, encore tres peu elaborees par rapport a ce
que nous connaissons a notre epoque, devaient etre immortelles
le corps bourgeonnait (a la facon des hydres) pour donner naissance
a d'autres semblables mais chaque "individu" persistait en son etre
de la meme facon que de nos jours les creatures unicellulaires se
reproduisent encore et toujours par scissiparite sans mourir toutes,
la reproduction sexuee est a la fois cause et consequence de la mort

perso j'ai lu (il y fort longtemps) Chronique de l'Akasha de R.Steiner
c'est plus court que Cosmogenese et anthropogenese de M.Heindel
(2eme partie de la cosmogonie des Rose Croix, un grand classique)
je trouve Steiner un peu plus subtil et aussi plus profond que Heindel
mais jamais ces 2 auteurs ne se contredisent vraiment, ma conviction
est qu'ils sont alles puiser a la meme tradition, et que Blavatsky ou
A.Besant expriment sensiblement la meme chose, source unique ..

je pourrais encore gloser et rajouter un paquet de questions
mais tachons de proceder par etape pour affiner notre vision
j'en reste donc la (mais pour y revenir sans doute bientot)


"Trois choses demeurent: la foi, l'espérance et l'amour, mais la plus grande des trois c'est l'amour" ( I Corinthiens 13.13 )

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire