Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#11  12 Jan 2011 00:48:02

john lloyds
Missionnaire
Date d'inscription: 28 Nov 2010
Messages: 188

Re: Le Créationnisme philosophique et/ou scientifique

Vraiment extraordinaire, merci. Finalement, donc, l'évolution serait un phénomène très discontinu ? de longues stagnations sans modifications notoires (les trilobites par exemple qui ont duré plusieurs centaines de millions d'années) et puis tout-à-coup, sur une période très brève, des changements importants ?

Hors ligne

 

#12  12 Jan 2011 00:58:35

House
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 1042
Site web

Re: Le Créationnisme philosophique et/ou scientifique

Je pense que plusieurs facteurs interviennent, l'environnement joue un grand rôle car si une mutation est défavorable dans un certain milieu elle peut être favorable dans un autre ...


"Pour le sceptique, le doute est une fin; pour l’esprit méthodique, le doute est un moyen."

Hors ligne

 

#13  12 Jan 2011 02:40:35

Hieronymus
Administrateur
Date d'inscription: 21 Jul 2010
Messages: 142

Re: Le Créationnisme philosophique et/ou scientifique

c'est curieux mais Darwin meme s'il a eu qq intuitions
pour moi fondamentalement il n'explique rien ou plutot son oeuvre
est une sorte de tautologie qui "collait" a l'ambiance de l'epoque
c'est a dire l'obsession materialiste qui devait rejeter d'office
toute autre explication du mystere du "vivant" que celle
liee uniquement a des processus bio-chimiques ..
'tout est chimie' disent nos scientifiques!

je pense qq chose de tout a fait different, la question n'est pas:
'quand la matiere est elle devenue vivante ?' mais plutot serait:
'quand et comment la vie s'est elle incarnee dans la matiere?'
car la vie existait prealablement a la matiere et celle ci n'est selon moi
qu'une densification posterieure, une sorte de chute, on devrait en fait
plutot se demander comment sont apparues les choses mortes
car a l'origine tout etait vie, celle ci emplissait tout ..

suis je creationniste? non je ne pense pas, je me mefie de ces termes
c'est en fait bcp plus vaste et complique (car la creation est compliquee)
que cela, c'est a voir comme un mode de pensee esoterique ou alchymique,
qui ne se limite pas a l'observation 'scientifique' des phenomenes, a une sorte
d'approche segmentaire mais vise au contraire une vraie 'connaissance globale'
cordialement


"Trois choses demeurent: la foi, l'espérance et l'amour, mais la plus grande des trois c'est l'amour" ( I Corinthiens 13.13 )

Hors ligne

 

#14  12 Jan 2011 09:09:39

Boris
Missionnaire
Date d'inscription: 9 Jan 2011
Messages: 124

Re: Le Créationnisme philosophique et/ou scientifique

John à écrit :

"Vraiment extraordinaire, merci. Finalement, donc, l'évolution serait un phénomène très discontinu ? de longues stagnations sans modifications notoires (les trilobites par exemple qui ont duré plusieurs centaines de millions d'années) et puis tout-à-coup, sur une période très brève, des changements importants ?"

Nous avons un exemple de fossile vivant qui n'a pas évolué d'un iota depuis plusieurs millions d'années :

Le Coelecante

Dernière modification par boris (12 Jan 2011 09:15:08)


Les tigres de la colére sont plus sages que les chevaux du savoir.
William Blake

Hors ligne

 

#15  12 Jan 2011 09:46:27

House
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 1042
Site web

Re: Le Créationnisme philosophique et/ou scientifique

Le Coelecante je ne connaissais pas ... j'ai lu que les espèces encore existantes de ces poissons sont menacées d'extinction ...

Cela dit, il n'est écrit nulle-part que l'évolution est une "obligation", il peut exister des milieux stables et non favorables aux mutations ...


la vie existait prealablement a la matiere

est-ce ton point de départ d'une "vraie connaissance" ?


"Pour le sceptique, le doute est une fin; pour l’esprit méthodique, le doute est un moyen."

Hors ligne

 

#16  13 Jan 2011 15:06:27

john lloyds
Missionnaire
Date d'inscription: 28 Nov 2010
Messages: 188

Re: Le Créationnisme philosophique et/ou scientifique

Je ne voudrais pas répondre à la place de Hieronymus, mais je comprends tout-à-fait ce qu'il veut dire, et, à franchement parler, je partage sa réflexion. Peut-être pas les conclusions, mais déjà sa remise en cause.

Nous devons nous mettre dans la peau de la grand-mère à Tobéor (voir plus haut dans le fil), et appliquer cette analogie à nous-même, nous sommes finalement les grands-mères d'une culture qui pourrait être réduite à néant dans un avenir plus ou moins proche.

Je pense qu'en parlant de la vie avant la matière, Hieronymus fait sans doute référence au prologue de Saint-Jean, ou peut-être à une autre référence du même acabit. Certes ce texte peut paraître religieux, et cette réflexion peut sembler tomber dans les mêmes travers que les spéculations évangélistes sur le créationnisme, mais il n'en est rien, car on tombe là, non dans une analyse religieuse exotérique, mais une connaissance d'ordre initiatique, qui peut d'ailleurs fort bien se passer d'un Dieu.

Rappelez-vous de la réaction de JL Maxence à idfm quant à la catégorisation de la FM en religion ; il a vivement protesté, et il n'avait pas tort. Nous sommes dans le cadre de la FM (la FM authentique, celle que Guénon pensait perdue), dans un cadre initiatique.

La vie avant la matière, c'est, comme je l'ai brièvement expliqué sur idfm, ce vers quoi un prétendant à l'initiation doit s'orienter au premier niveau. Ce sont les "petits mystères" d'Eleusis. En alchimie, c'est la réduction du métal dans son état originel. Le stade de cette première étape est représenté par la mort (tête de mort, corbeau, cercueil, bête immonde etc ...). En clair, un apprenti doit réintégrer son état originel avant la chute, comme première étape, cad s'extraire de son état matériel.

Que vient faire Darwin là-dedans ? La réponse prolonge le questionnement que l'on pourrait avoir sur la seconde étape (les grands mystères). Si la vie peut quitter une forme matérielle pour retrouver son état originel, peut-elle faire le chemin inverse, réintégrer sa forme matérielle, et tant qu'à faire, revêtir une forme différente? L'alchimie répond par oui. Je ne répondrais pas à la place des FM, car déjà beaucoup ne sont pas d'accord entre eux, et ensuite parce qu'il faut précisément un très haut niveau d'initiation pour y répondre (sans compter que, le cas échéant, les frères ont fait serment de silence). Mais je m'aventurerais à avancer qu'elle répondrait oui aussi.

Celui qui comprend bien ce mécanisme comprend aussitôt la signification du sceau templier, les 2 cavaliers sur un seul cheval, emblème mystérieux pour un profane mais parfaitement clair pour qui a un minimum de culture ésotérique.

Ce pour quoi ces découvertes de mutations spontanées m’intéressent grandement. House nous a fait part de ses connaissances en la matière, mais celles-ci se réduisent au niveau cellulaire, si j'ai bien compris. Je ne sais pas où en sont les découvertes en matière de mutation organique, ni même s'il en existe, mais c'est à ce niveau qu'il faut porter la réflexion. Je me souviens avoir vu dans un reportage, c'était un amphibien je crois, qui avait sa patte qui repoussait quand elle était coupée. C'est dans ce cadre qu'il faudrait imaginer une mutation spontanée, un organisme qui ait la capacité de se changer dans son ensemble, même de manière modeste. L'enjeu est de taille, car si un jour quelqu'un découvre ce phénomène, c'en est fini de Darwin.

Hors ligne

 

#17  4 Feb 2011 14:41:56

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Le Créationnisme philosophique et/ou scientifique

L'ÉVOLUTION PEU ENSEIGNÉE AUX ETATS-UNIS

La majorité des profs de biologie américains n'enseigne pas la théorie de l'évolution, ou la présente à égalité avec le créationisme.

C'est ce qui ressort d'une enquête menée auprès d'un échantillon représentatif de 926 enseignants de biologie dans les écoles publiques, publiée dans Science. Conduite par Michael B. Berkman et Eric Plutzer du Department of Political Science de la Pennsylvania State University, elle croise des données sur les enseignants, sur les couleurs plus ou moins conservatrices des communautés locales et sur l'enseignement délivré.

Le bilan peut faire frémir, et explique pourquoi tant de responsables politiques - au plus haut niveau du parti Républicain par exemple - tiennent des discours qui les feraient passer pour des attardés intellectuels en Europe de l'Ouest.

Source et suite
http://sciences.blogs.liberation.fr/hom … -unis.html


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#18  23 Feb 2011 23:43:17

Meryl Burbank
Modérateur
Lieu: rêveland
Date d'inscription: 20 Feb 2011
Messages: 630

Re: Le Créationnisme philosophique et/ou scientifique

Le créationnisme me fait peur, très peur.....

On commence par ne plus enseigner la théorie de Darwin. Une fois que le peuple a perdu la connaissance, on change les textes des religions établies et on crée une nouvelle religion qui sert les intérêts de quelques uns....

Voilà pourquoi j'ai du mal avec la thèse de "La bible dévoilée" trés bien résumée par Carthoris
http://www.archives-dossiers-secrets.fr … .php?id=68


Alia Petitscarabé :
- "Je saurai attendre...."

Hors ligne

 

#19  6 Mar 2011 02:33:26

infomysteres
Coopérateur
Date d'inscription: 26 Jun 2010
Messages: 43
Site web

Re: Le Créationnisme philosophique et/ou scientifique

john lloyds a écrit:

La croyance au créationnisme, j'ai rien contre, chacun est libre de sa croyance, mais l'enseignement officiel, c'est autre chose.
...
Le darwinisme, d'ailleurs, n'aurait jamais du être enseigné, non plus, comme une théorie finie. Il aurait du l'être comme une hypothèse, car il n'est rien d'autre.

Ces deux phrases sont un excellent état des lieux de la situation.

Nous avons d'un côté un dogme religieux (créationnisme).
Et également un dogme scientifique (évolutionnisme). Le mot n'est malheureusement pas trop fort. Il est parfaitement approprié.
Et c'est pour cela, je pense, que Jean Rostand disait que l'évolutionnisme était "un conte de fée pour grande personne".
ça ressemble à de la science, ça en a l'apparence extérieure, mais dés que l'on soulève le voile, nous sommes très étonnés de voir que les fondations sont faites sur du sable. C'est très mouvant. Il suffit de peu de choses pour que tout l'édifice s'effondre.

J'aimerai aussi rajouter qu'il ne faut pas croire que tous les créationnistes sont d'accord avec la création du monde en 6 jours. Il n'y a pas que du "dogme" qui sert de référence à ces auteurs. Il y a parfois de "vrais" arguments (ce que je pourrais appeler des arguments factuels qui sont les seuls que la science devrait utiliser normalement - même si c'est loin d'être le cas dans la pratique -)

Lorsque Harun Yahya critique l'évolutionnisme, il le fait très souvent avec des arguments factuels.
Il est très facile de contrer la théorie de l'évolution car elle n'a rien de scientifique.
Elle n'est pas basée sur des faits mais sur des théories ou hypothèses qui ne tiennent que parce que généralement les auteurs sont très forts pour "jouer" avec les mots.



House a écrit:

Tous les jours on découvre des pièces du puzzle, la théorie de Darwin a été affinée avec le temps, par exemple le cas des mutations spontanées ... aujourd'hui on parle de Théorie synthétique de l'évolution

La théorie a été tellement "affinée" qu'elle ne devrait plus être appelée "darwinisme". Car elle a tellement changée que l'on est en droit de penser que Darwin lui-même ne serait sans doute pas d'accord avec certaines nouvelles théories évolutionnismes.
C'est normal qu'une théorie évolue. Je n'ai rien contre. Bien au contraire, c'est sain et parfaitement naturel.
C'est juste que que je ne sois pas certain que le mot "darwinisme" soit de nos jours approprié.

Rémy Chauvin, dans son livre « Le darwinisme ou la fin d'un mythe », Ed. Du Rocher fait cette remarque :
« Il y a trois ans de cela, je me plongeai dans les théoriciens du darwinisme dont certains sont des plus ennuyeux; je constatai même que Darwin était beaucoup plus nuancé et beaucoup moins fou que ses enragés sectateurs; ce qui me stupéfia le plus, ce fut la pratique d'un mode de raisonnement incroyable, dont on ne se sert nulle part ailleurs dans les sciences, et qui consiste à considérer les hypothèses comme des faits, alors que par ailleurs on les déclare (ce qu'elles sont réellement) invérifiables.


House a écrit:

Pourtant il y a tellement de chose qui vont dans ce sens [à propos de la théorie de Darwin] ... la théorie de Darwin est nécessaire pas suffisante évidemment ...

House, peux-tu me citer ces "choses" s'il te plait ?
Je serai très intéressé de les découvrir.

boris a écrit:

Nous avons un exemple de fossile vivant qui n'a pas évolué d'un iota depuis plusieurs millions d'années :
Le Coelecante

Le cœlacanthe est un de ces mythes que les évolutionnismes ont voulu faire passer pour des preuves scientifiques de l'évolution (malheureusement les impostures de ce genre ne sont pas rares. Elles sont plutôt la "règle".)
En étudiant un fossile d'un poisson de 410 millions d'années, certains ont considérés qu'il était doté d'un poumon primitif, d'un cerveau développé, d'un système digestif et circulatoire prêt à fonctionner sur terre, et d'un mécanisme primitif de marche (même Bones n'aurait pas fait mieux !).
C'était donc le poisson idéal pour être l'intermédiaire entre l'animal marin et l'animal terrestre.
Et donc, la théorie de l'évolution était "prouvée".

Sauf que, depuis 1938 plusieurs cœlacanthes ont été pêchés un peu partout dans le monde. Et il fut remarqué qu'il n'y avait ni poumon primitif ni grand cerveau. Ce poisson était censé être prêt à fonctionner sur terre alors qu'il vit dans les profondeurs et ne s’approche jamais des rives.

On pourrait se dire que c'était une simple "erreur" de parcours chez les évolutionnistes.
J'aimerai alors qu'on m'explique pourquoi de nos jours, dans certains aquariums ce poisson est accompagné du commentaire suivant :
« Cette radiographie montre les nageoires pédonculées du Cœlacanthe, mais tube creux (dénommé chorde) qui équivaut à notre colonne vertébrale »

On continue à faire passer ce poisson comme l'intermédiaire entre le milieu marin et le milieu terrestre. Sur quelle base scientifique ? Si quelqu'un a la réponse, je suis preneur...
Lorsque Jean Rostand parlait d'évolutionnisme en terme de "conte de fée pour grande personne", n'avait-il pas raison ?

La beauté de l'évolutionnisme est que ça parait scientifique, ça parait crédible.
Le principal problème est qu'il n'y a aucune preuve, et je dirai même qu'il y a souvent plus d'arguments "contre" que "pour".
Les évolutionnismes se créent des preuves de toute pièce pour rendre leur théorie crédible. Car factuellement, elle ne l'est pas.



Meryl Burbank a écrit:

Le créationnisme me fait peur, très peur...

Qu'un religieux cherche à "vendre" ses croyances, cela ne me gène pas. Car, à la base, tout le monde sait que la religion est un dogme. Et donc libre aux gens à adhérer ou non au dogme.
Que des scientifiques cherche à vendre "l'évolution" me gène beaucoup plus. Car normalement la science devrait être factuelle. C'est le cas dans beaucoup de domaines scientifiques mais pas dans celui de l'évolutionnisme. Et c'est ça qui me dérange beaucoup.
J'aime la science quand elle est "scientifique". Quand elle devient "dogmatique", je trouve cela dangereux.

Quelles sont les différences factuelles entre les créationnistes et les évolutionnistes ?

La première espèce a été créée (créationnisme). La première espèce apparaît par génération spontanée (évolutionnisme).

Les espèces ne sont pas reliées entre elles (créationnisme). Les espèces sont reliées entre elles (évolutionnisme).

Les mutations sont négatives (créationnisme). Les mutations sont le mécanisme d'évolution (évolutionnisme).

Les organes ont toujours été complets mais ne sont utilisés que s'ils deviennent nécessaire (créationnisme).
Il y a eu évolution graduelle des organes (évolutionnisme).

Il existe une intelligence, une volonté qui crée les espèces (créationnisme).
La transformation s'effectue par la volonté des individus (transformisme de Lamarck).
La transformation s'effectue par un quasi automatisme, au hasard, sans volonté (évolutionnisme de Darwin).

Des espèces ne peuvent pas se transformer en d'autres espèces (créationnisme). Des espèces peuvent se transformer en d'autres espèces tout au long de l'évolution (évolutionnisme).

Il y a tout de même un point commun entre les évolutionnistes et les créationnistes. C'est que pour tous les deux, les espèces s'adaptent au milieu ambiant.

Et souvent, là où les évolutionnistes "jouent" avec les mots, c'est que ce qu'ils appellent "évolution" peut parfaitement être considéré comme une "adaptation" (et donc les créationnistes ne sont pas en désaccord avec ce point).

Les créationnistes posent la question suivante aux évolutionnistes :
« Quand nous voyons une maison nous savons qu’elle est le produit des mains humaines. Ce sont des faits observables et si quelqu’un affirmait qu’elle s’est bâtie toute seule, on le prendrait pour un idiot ! »
Les évolutionnistes pourraient répliquer que lorsqu'une maison est fabriquée, elle ne se fabrique pas d'un seul tenant. Elle suit un processus d'évolution en quelque sorte car avant de se créer, il y a un plan (ou prototype) de dessiné, puis les fondations sont faites, le gros oeuvre est bâti, et ensuite les finitions sont réalisées. Il y aurait donc tout de même un processus d'évolution qui permettrait à la maison de se créer.

Pour mettre tout le monde d'accord, nous pourrions reprendre les propos d'Ervin Laszlo lorsqu'il écrit qu'« en fin de compte, la controverse évolutionnisme/créationnisme est futile. La question n'est plus de savoir si l'univers a été conçu ou s'il a évolué, mais plutôt de comprendre qu'il a été conçu pour évoluer. »

J'aimerai revenir sur les 6 jours de la création.
Esotériquement parlant, ces 6 jours ne doivent pas être pris au pied de la lettre.
Il faut les considérer de manière similaire à ce que la tradition hindoue nomme "jour de Brahma" (qui dure 4,32 milliards d'années).
Chaque "jour" est une ère, une période durant laquelle un aspect de la "Force" se manifeste.
Originellement lorsque les textes parlaient de ces "jours", il n'y a aucune référence à une quelconque création ou à une quelconque évolution.
Il s'agit juste d'aspect de la "Force Unique originelle".
Chaque aspect se manifeste dans un certain ordre. Mais ce n'est pas pour cela qu'il y a évolution.
L'Etre n'a pas à évoluer car il est déjà "complet" à son origine.
L'Etre n'a pas à être créé car il existe depuis toujours.
Quelque chose qui est complet à son origine peut-il évoluer ? La complétude peut-elle être complétée ?
Quelque chose qui existe depuis toujours a-t-il été créé ? S'il existe depuis toujours, y-a-til eu création ?



Hieronymus a écrit:

la question n'est pas: 'quand la matiere est elle devenue vivante ?' mais plutot serait: 'quand et comment la vie s'est elle incarnee dans la matiere?' car la vie existait prealablement a la matiere et celle ci n'est selon moi qu'une densification posterieure, une sorte de chute, on devrait en fait plutot se demander comment sont apparues les choses mortes car a l'origine tout etait vie, celle ci emplissait tout ..

Je suis assez d'accord avec ce que tu dis Hiéronymus. Tu poses -à mon avis- les bonnes questions.

à l'origine, tout était vie ? Qu'est-ce que l'origine ?

Pour définir une origine, il faut être capable de définir une base qui n'a pas besoin d'être engendrée.
D'après Ervin Laszlo cette base est la « mer virtuelle d'énergie » ou vide quantique. Il le définit comme un champ d'énergie fluctuante et subtile extrêmement dense qui emplit l'espace entier.

Le philosophe Ludwig Wittgenstein écrivait que « La solution de l'énigme de la vie dans l'espace et le temps se trouve hors de l'espace et du temps ».

Pour terminer cet article, j'aimerai vous soumettre un extrait de mon livre Origine de la Vie, synthèse des théories existantes:

S'il fallait faire un parallèle entre les concepts utilisés par les physiciens, les ésotériciens et les religieux, voici une manière dont il est possible de voir les choses.
- Le vide quantique des physiciens ou la Mer de Feu (l'Akâsha se manifestant sous forme d'éther) des ésotériciens ou le Dieu des religieux représente le même concept. Il n'a pas d'origine car il « Est » et s'explique par lui-même. Il est un Tout inséparable, indivisible. Le temps n'existe pas à ce niveau de réalité. Il est donc tout à fait inadéquat de dire que ces concepts existent depuis toujours. Le mot « toujours » n'a pas de sens lorsque l'élément qu'il traite n'est pas sujet au temps. Or c'est le cas pour le vide quantique, la Mer de Feu ou Dieu.
- Dans la terminologie des physiciens, l'Esprit pourrait être considéré comme un quantum (c'est à dire une quantité définie mais ne pouvant être conçue que dans un ensemble non sécable) particulier d'énergie. Le vide quantique est l'ensemble des quanta alors que l'Esprit serait un quantum particulier. Ce quantum doit tout de même être considéré comme rattaché au vide quantique car ce dernier, rappelons le, forme un tout insécable. Même si une de ces parcelles veut être considérée « en particulier », elle n'en reste pas moins attachée à son origine.
L'Esprit est caractérisé par un aspect ondulatoire, mais en quelque sorte, il se « prépare » à devenir un corpuscule.
Pour les ésotériciens, l'Esprit est une « étincelle » de la Mer de Feu. Elle représente donc une partie du tout, mais là aussi, il s'agit d'une partie non encore individualisée et toujours rattachée au tout (il ne faut donc pas considérer l'étincelle comme étant distincte de la Mer de Feu)
Pour les religieux, l'Esprit est le Fils de Dieu. Il est donc également une parcelle de Dieu et en possède toutes les caractéristiques.
Toutes ces notions ont donc le même sens.
- Dans la terminologie des physiciens, l'âme serait une onde qui devient un corpuscule d'énergie. C'est à dire qu'elle commence à avoir des caractéristiques propres et « individuelles » (ce qui n'est pas le cas de l'Esprit qui a des caractéristiques purement ondulatoires et qui ne peut donc pas être mesuré ou observé en tant qu'individualité).
Pour les ésotériciens et les religieux, l'Esprit donne naissance à l'âme qui lui est nécessaire pour se véhiculer en tant qu'individualité.
L'Esprit ne sait pas dire « moi » (car il est un ensemble et non pas une individualité). L'âme, elle, sait parler de « moi ». Elle devient une personne, un individu.
- Dans la terminologie des physiciens, le corps physique pourrait être considéré comme un corpuscule énergétique (âme) qui se transforme en corpuscule de matière physique.
Pour les ésotériciens et les religieux le corps physique est également le véhicule de l'âme (c'est ce qui lui permet de se mouvoir dans le monde matériel).

Lorsque la science, les religions et les doctrines ésotériques ne chercheront plus à se critiquer mutuellement mais travailleront ensemble, alors la Connaissance fera un grand pas.

Je ne suis pas le seul à penser cela.
Selon Claude Bernard « la Science ne contredit pas les observations et les données de l'Art et je ne saurais admettre l'opinion de ceux qui prétendent que le positivisme scientifique doit tuer l'inspiration. Suivant moi, c'est le contraire qui arrivera nécessairement. J'ai la conviction que, quand la physiologie sera assez avancée, le poète, le philosophe et le physiologiste s'entendront tous. »

Emmanuel Kant acceptait aussi l'idée de l'existence de vie immatérielle lorsqu'il disait : "J'avoue, dit-il, que je suis très disposé à affirmer l'existence de natures immatérielles dans le monde et de placer mon âme à moi dans la catégorie de ces êtres. Il sera un jour prouvé, je ne sais où ni quand, que l'âme humaine, même dans ce monde, est indissolublement liée à toutes les natures immatérielles du monde des esprits, qu'elle agit sur elles, et en reçoit des impressions." (Traüme eines Geistersehers, cité par C.C. MASSEY, dans sa préface du Spiritismus de VON HARTMANN)

Et Nikola Tesla a dit que « le jour où la science commencera à s’intéresser aux phénomènes non physiques, elle fera plus de progrès en une décennie que dans tous les siècles de son existence. »

Pythagore formalisa parfaitement bien cette philosophie universelle. Il fonda une école initiatique dans laquelle il fit entrer la morale, la science et la religion. Sa doctrine était basée sur une science expérimentale et accompagnée d'une organisation complète de la vie.

De nos jours, il nous manque un Pythagore. Il nous manque des gens qui ne cherchent pas à diviser (pour mieux régner ?) mais qui cherchent à relier les connaissances entre-elles.

Nous sommes -d'après certaines idées en vogue de nos jours- dans une ère de changement.
J'espère vraiment que l'un des changements sera celui de ne plus diviser les disciplines entre elles mais au contraire de toutes les relier. Car je suis convaincu que ce n'est que comme ça que la connaissance s'approfondira...


Hors ligne

 

#20  6 Mar 2011 11:16:06

Boris
Missionnaire
Date d'inscription: 9 Jan 2011
Messages: 124

Re: Le Créationnisme philosophique et/ou scientifique

Alors là, je suis baba !

Un post mémorable, clair, explicite, ma pensée profonde telle que je n'aurais jamais pu l'exprimer, merçi à l'auteur.


Les tigres de la colére sont plus sages que les chevaux du savoir.
William Blake

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire