Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#1  8 Jun 2010 21:42:49

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Hégémonie du Pétrole

SUR L’HEGEMONIE DU PETROLE

http://carthoris.free.fr/Images/Perception%20d%e9cal%e9e.jpg

Comme toutes les ressources finies, la production de pétrole a commencé et finira à zéro. Entre ces deux extrêmes, la production passe nécessairement par un maximum. On appelle ce maximum le "pic de Hubbert", du nom du géologue qui l'a calculé le premier. Il se produit approximativement quand la moitié du pétrole disponible a été extraite. Une fois ce pic franchi la production diminuera inexorablement d'année en année, alors que la consommation, elle, augmente car l'inde et la chine s'éveillent et consomment de plus en plus...
Les conséquences : Une offre qui diminue avec une demande toujours plus forte provoque une flambée des prix.


Concrètement, l'explosion des prix du brut signifie, entre autre :

1.    La fin de la globalisation
Plus personne n'ira faire fabriquer des biens à 10 centimes la douzaine à l'autre bout du monde si le prix du pétrole atteint des sommets. Ainsi nombre de produits redeviendront, comme autrefois, des produits de luxe (par exemple, les bananes et le cacao pour les européens). Cela signifie également un bouleversement immense de l'économie qui aura le plus grand mal à s'adapter.

2.    La fin de l'industrie aéronautique et du tourisme international.
Ces industries sont extrêmement sensibles au prix du pétrole. Dans un premier temps ils pourront survivre en augmentant leurs tarifs mais l'inévitable envolée du brut signera leur perte.

3.    La fin de l'industrie automobile Faute de personnes pouvant se payer le carburant..

4.    Un crash boursier global. Tout les produits de consommations seront hors de prix, l'argent perdra toute valeur (ouf...ENFIN!) car il ne se mange pas, ni ne se boit. Les dirigeants, voyant leur pouvoir auprès des peuples fondre comme neige au soleil, envisagerons les solutions les plus radicales et utiliserons leur armement nucléaire dans un dernier sursaut de démence.


A ceux qui douteraient de l'utilisation de l'arme nucléaire expliquez leur que...« Seul un fou peut dire : Nous fabriquons des charrues, en grand nombre, pour ne pas labourer les champs! ».

Source anonyme : Blog


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#2  28 Jun 2010 21:32:01

infomysteres
Coopérateur
Date d'inscription: 26 Jun 2010
Messages: 43
Site web

Re: Hégémonie du Pétrole

Carthoris a écrit:

Comme toutes les ressources finies, la production de pétrole a commencé et finira à zéro. Entre ces deux extrêmes, la production passe nécessairement par un maximum. On appelle ce maximum le "pic de Hubbert", du nom du géologue qui l'a calculé le premier.

Ceci serait effectivement valable si le pétrole était une "ressource finie".
Or de plus en plus d'indices laissent à penser que ce n'est pas le cas.

Deux théories s’opposent sur le pétrole :
1) Le pétrole serait une ressource fossile, limitée, déposée sous la croûte terrestre et issue de matière organique pressurisée et décomposée
2) Le pétrole serait une ressource abiotique que l'on pourrait appeler "le sang de la terre". Il ne serait pas issu de la matière organique mais créé constamment par la Terre. Il servirait au jeu subtil des plaques terrestres préservant des blocages brutaux et des secousses violentes.
Il est aussi possible qu'il y ait deux types de pétrole : type fossile et type abiotique.


Suivant la deuxième hypothèse, la pénurie est un mythe.

Un article du New York Times du 26 septembre 1995 avançait que « les puits de pétrole se remplissent à nouveau naturellement » selon Malcolm Browne. Le docteur Whelan affirme que certains puits se remplissent au même rythme qu’on les exploite. Un puits d’Eugene Island dans le Golfe du Mexique, en 1973, donnait 15000 barils par jour, pour décliner à 4000 barils par jour en 1989, puis subitement produisit 13000 barils par jour. D’autres cas furent recensés.
En Russie nombre de puits se sont remplis à nouveau et l’exploitation atteint des records sur des puits sensés être à sec depuis des décennies…


On peut également citer un article paru initialement dans le Courrier International :

Il se passe des choses étranges sur le champ de pétrole Eugène Island 330, dans le golfe du Mexique. Découvert en 1973, il a d’abord fourni jusqu’à 15 000 barils par jour, puis la production est descendue à 4 000 barils en 1989. Mais, mystérieusement, la situation s’est renversée. Exploité par la PennzEnergy, de Houston, le gisement d’ Eugene Island
produit maintenant 13 000 barils par jour. Les réserves atteindraient 400 millions de barils, au lieu des 60 estimées naguère. Mieux : d’après les chercheurs, ce brut ne date pas de la même époque géologique que celui qui en sortait il y a dix ans. D’où cette théorie révolutionnaire : Eugène Island se remplit vite, peut-être à partir d’une source située à plusieurs kilomètres sous terre. Le pétrole ne serait donc pas aussi rare qu’on le prétend. « Ça m’a vraiment estomaquée », raconte Jean Whelan, géochimiste à la WoodsHole Oceanographic Institution (Massachusetts). Mais les géologues s’expliquent mal pourquoi les réserves du Proche-Orient, le principal gisement, ont plus que doublé ces vingt dernières années, malgré un demi-siècle d’exploitation intensive et le peu de nouvelles nappes découvertes. Il faudrait un sacré tas de cadavres de dinosaures et de végétaux préhistoriques pour expliquer les quelque 660 milliards de barils que renferme cette partie du monde, souligne Norman Hyne, professeur à l’université de Tulsa (Oklahoma). Pour les géologues, ces éruptions proviennent de simples fissures dans des gisements peu profonds, mais ils n’en sont pas sûrs. Comme ces suintements se produisent souvent dans les eaux profondes, et non pas au niveau du plateau continental, plus proche de la surface, Jean Whelan se demande s’ils ne sont pas liés à une source souterraine plus éloignée. Cet été, un mini sous-marin affrété par l’université d’Etat de Louisiane essaiera de placer des instruments sur les orifices par lesquels s’échappe le pétrole à proximité d’Eugène Island. Jean Whelan espère ainsi évaluer à quelle la vitesse le champ de pétrole refait le plein.
Nous devons savoir si c’est une question d’années ou de millénaires.

En 1970, les Russes ont creusé un puits de 12 200 m de profondeur.
Depuis, ils en ont creusé 310 autres leur permettant d’avoir une production supérieure à celle de l’Arabie Saoudite.
En creusant à ces profondeurs, ils tombent sur du pétrole "abiotique" (et non pas du pétrole "fossile").
Tous les puits creusés par les Russes ont été fait sur Terre.

BP a commis l'imprudence de faire la même chose dans l'océan, dans le Golfe du Mexique sur une plateforme de forage à 1600 m de profondeur. Et ils ont foré aux alentours de 10 000 m de profondeur.
La plate forme pétrolière qui a explosé le 20 avril 2010 (et dont la fuite pourrait durer plus de 2 ans suivant les dires de BP) est également composée de pétrole "abiotique".

Alors dans ce cas, pourquoi faire croire aux gens que le pétrole est une ressource finie ?


Pour répondre à cette question, on pourrait citer Ernest Oppenheimer qui disait il y a un siècle :

« la seule manière d’augmenter la valeur d’un produit est d’en réduire la production tout en parlant de pénurie. »

Aurait-t-il été écouté ?

Source: www.infomysteres.com - Fuite plate forme pétrolière BP


Hors ligne

 

#3  28 Jun 2010 22:01:49

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: Hégémonie du Pétrole

Excellente intervention Infomystères et exposé de 2 théories pertinentes à souhait.

A dire vrai j'abondais plutôt dans le sens du blogueur que j'ai cité mais à cette nouvelle lecture j'en déduis que pénurie ou mythe, la thèse conclusive que tu sites est bien dans l'air du temps:

« la seule manière d’augmenter la valeur d’un produit est d’en réduire la production tout en parlant de pénurie. »

Voilà une nouvelle perspective que je n'avais pas du tout envisagé !


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#4  28 Jun 2010 22:13:52

House
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 1042
Site web

Re: Hégémonie du Pétrole

Par contre j'ai trouvé ça sur recherche.fr

La théorie du pétrole abiotique (aussi connue sous la dénomination anglaise de modern Russian-Ukrainian theory) fut essentiellement soutenue par les Soviétiques dans les années 1950 et 1960. Son principal promoteur, Nikolai Kudryavtsev, postulait la formation de pétrole dans le manteau terrestre à partir d'oxyde de fer II (FeO), de carbonate de calcium (CaCO3) et d'eau. Il indiquait également que cette réaction devait théoriquement se produire si la pression est supérieure à 30 kbar (correspondant aux conditions qui règnent naturellement à une profondeur supérieure à 100 km dans le manteau terrestre).

Rendue obsolète au fur et à mesure que la compréhension des phénomènes géologiques et thermodynamiques en jeu progressaient[1], la théorie du pétrole abiotique reste marginale au sein de la communauté scientifique. En pratique, elle n'a jamais pu être utilisée avec succès pour découvrir de nouveaux gisements.



1.Glasby, GP, "Abiogenic origin of hydrocarbons: An historical overview", Resource Geology, Volume 56, 1:83-96, 2006.

Source

mais il n'y a qu'une source partout sur le net c'est Glasby, je l'ai trouvé en PDF


"Pour le sceptique, le doute est une fin; pour l’esprit méthodique, le doute est un moyen."

Hors ligne

 

#5  28 Jun 2010 23:53:59

infomysteres
Coopérateur
Date d'inscription: 26 Jun 2010
Messages: 43
Site web

Re: Hégémonie du Pétrole

Merci House pour ta réponse.
Cela m'a permis de comprendre que j'avais mal "relativisé" le mien.

J'aurai dû en effet insister sur le fait que la théorie du pétrole abiotique est controversée.
Tout comme tout ce qui a trait au pétrole.

Il est très difficile de savoir quoi que ce soit dans ce domaine. On ne peut faire que croire.

D'après Eric Laurent (auteur du livre « La face cachée du pétrole ») le choc pétrolier de 1973 au cours duquel les pays producteurs auraient imposé leur loi n’est qu’un gigantesque bluff. Il n’y a jamais eu de véritable pénurie, mais une manipulation des compagnies pétrolières et des pays producteurs qui se sont entendus secrètement pour augmenter les prix du pétrole.


Par contre dans ce même livre, il est d'avis que de nos jours il y a réellement un "pic pétrolier".

Lorsque j'écoute l'interview citée dans la source de mon message précédent (Interview de Lindsey Williams, 10/06/2010, Partie 1), personnellement, la théorie du pétrole abiotique me "parle" (mais c'est un argument purement subjectif et sans réelle valeur, je le conçois très bien !).



La Tribune nous dit qu'en Russie la production de pétrole renoue avec la croissance en 2009.

Et quand on voit la courbe de la production de pétrole http://futura24.voila.net/petrole/petrole_pays1.jpg
On constate qu'il y a toujours des courbes qui montent !

Depuis les années 1970, on nous répète sans arrêt qu'il ne va plus y avoir de pétrole mais rien de concret ne le montre.
Excepté peut être les chiffres fournis par les compagnies pétrolières.
Mais sont-ils crédibles ?


Eric Laurent, dans son ouvrage « La face cachée du pétrole » nous explique que les chiffres concernant l'ampleur réelle des ressources pétrolières mondiales sont faux, qu'ils émanent des pays producteurs ou des compagnies pétrolières. Une véritable conspiration du silence et du mensonge. Les producteurs exagèrent le niveau de leurs réserves, accroissant ainsi leur influence et leur poids financiers; les compagnies pétrolières, en faisant de même, envoient un message rassurant à leurs investisseurs quant à leur profitabilité. Les gouvernements des Etats consommateurs, en fermant les yeux, évitent l'impopularité. De plus, le prix du pétrole payé par les consommateurs constitue un véritable transfert de richesse pour les Etats, à travers les taxes. En France, le montant des taxes sur le pétrole, si on ajoute la TVA, dépasse 75%.


Je ne nie pas que -peut être- le pic pétrolier existe.
Mais l'inverse ne me choquerait pas non plus.
Personnellement, je n'en sais rien.

J'aime bien la remarque de l'article http://www.agoravox.fr (malgré le fait que cet auteur argumente son message contre les théoriciens du pétrole abiotique) :

Peut-être qu’un jour il y aura un consensus général sur le fait qu’une partie au moins du pétrole est en effet d’origine abiotique. Peut-être y a-t-il en effet de profondes ceintures de méthane 30 km au-dessous de la surface du globe. Mais la question importante à garder à l’esprit est la suivante : Quelles sont les conséquences pratiques de ce débat sur les problèmes actuels de l’épuisement des ressources de pétrole dans le monde ?

J'aime bien aussi la conclusion de ce site http://911nwo.info :

Malgré des recherches appuyées sur le sujet, nous ne savons pas à ce jour qui croire à ce jour tellement ce dossier hyper-stratégique est rendu opaque par les lobbies pro-NWO : Il nous semble objectivement que les lobbies pro-NWO ont tout intérêt à jouer la carte du pic pétrolier et à l’exagérer. Il semble aussi que les gisements pétrolifères « classiques » (proches de la surface) arrivent peu à peu à épuisement…

Inversement, si du pétrole très abondant réside à très grande profondeur comme le pensent les adeptes de la théorie du pétrole abiotique, il est difficile d’imaginer que cette manne soit inépuisable pour autant.

Nous penchons donc pour le moment pour une situation intermédiaire, où le pétrole serait en diminution dans les champs pétrolifères « classiques » mais potentiellement bien plus abondant que ce qu’affirment les lobbies pétroliers et leurs experts adoubés, avec des gisements possibles à très grande profondeur, sans pour autant confirmer l’existence du pétrole abiotique et inépuisable et avec la limite de faisabilité des forages à de telles profondeurs


Hors ligne

 

#6  29 Jun 2010 00:22:22

House
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 1042
Site web

Re: Hégémonie du Pétrole

La montée de la Chine doit avoir un lien avec l'augmentation de la production mondiale ...

Le pire serait qu'ils exploitent le pétrole sans vraiment savoir combien ils ont en réserve ... ou bien en étant trop optimistes sur leur estimations ... Estimations suspectes de certains pays de l'OPEP

Si un faux pic pouvait permettre de se tourner vers d'autres sources d'énergie moins polluantes à la limite ... (je me demande si c'est une réflexion intelligente ... roll )


"Pour le sceptique, le doute est une fin; pour l’esprit méthodique, le doute est un moyen."

Hors ligne

 

#7  2 Aug 2010 22:44:46

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: Hégémonie du Pétrole


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#8  6 Mar 2011 15:59:06

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Hégémonie du Pétrole

PETROLE Cruel sera le reveil

le crash pétrolier...
Documentaire De 1h20 Diffusé sur arte le 16/09/08
Historique et avenir de l'énergie fossile la plus prisée au monde.

En rassemblant des images d'archives, des documents de la NASA et des extraits de films, le réalisateur Ray McCormack et le journaliste Basil Gelpke prévoyaient déjà, il y a deux ans, la crise du pétrole dans laquelle nous sommes entrés. Dans un tour du monde d'experts, leur documentaire montre comment, en 150 ans, l'homme a presque épuisé des réserves qui ont mis plusieurs millions d'années à se constituer. Ce constat soulève des questions inquiétantes pour l'avenir proche : combien de pétrole reste-t-il ? Se pourrait-il qu'une guerre éclate entre des pays s'arrachant les dernières réserves ? La recherche se tourne vers de nouvelles sources d'énergie, pour que l'on puisse un jour pallier l'épuisement de ces ressources non renouvelables. Ainsi, au-delà de l'avenir du pétrole et de son histoire, le film s'interroge sur la question énergétique dans sa globalité, sans doute la plus importante et la plus complexe de notre époque, dont il expose avec clarté et rigueur les paramètres écologiques, économiques et politiques...











Dernière modification par tobeor (6 Mar 2011 16:00:15)


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire