Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#11  25 Jun 2011 22:14:37

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Longue vie en vue - rêve ou cauchemar ?

Du suicide «orgasmiquement assisté» au cauchemar génétique

Mourir, demain, d’un orgasme «explosif»? C’est la prédiction du biologiste franco-croate Miroslav Radman. Il formule aussi d’autres propositions, nettement plus cauchemardesques.

http://nsa28.casimages.com/img/2011/06/25/110625101949792576.jpg



Les organes génitaux –chacun l’apprend à des âges variables— sont indispensables à l’obtention de l’orgasme. Mais depuis plus d’une décennie, les spécialistes des neurosciences ont progressivement découvert et démontré que le cerveau l’est au moins autant. Pour faire simple la stimulation – réussie—  des zones érogènes a pour conséquence réflexe de faire entrer en action les circuits cérébraux de «récompense» ce qui conduit à la perception consciente de sensations de plaisirs dont l’intensité ne cesse de croître avant l’acmé. Et point n’est besoin d’ajouter que la quête partagée de l’orgasme est, dans la très grande majorité des cas, très largement éloignée de la reproduction.

Questions: l’orgasme aura-t-il, demain, de nouvelles fonctions? Assistera-t-on bientôt à la mise au point d’un suicide «orgasmiquement assisté»? C’est l’une des prophéties que formule le biologiste Franco-Croate Miroslav Radman dans un récent et bien dérangeant ouvrage destiné au «grand public», Au-delà de nos limites biologiques ; les secrets de la longévité (Plon).

L’auteur explique en substance qu’au vu des découvertes faites dans son laboratoire sur certaines bactéries, les hommes de sciences disposent aujourd’hui des moyens techniques de prolonger la vie de leurs contemporains. Depuis deux siècles, nous gagnons déjà chaque année — «naturellement» — environ trois mois d’espérance de vie. Et selon ce biologiste nous pourrions, si nous en avions le «courage», amplifier artificiellement ce phénomène. Il suffit pour cela d’un peut d’imagination et de quelques subtiles modifications du patrimoine génétique humain.

«Allongement du temps de jeunesse»

Miroslav Radman a aujourd’hui 66 ans. Il est présenté, très simplement, par son éditeur comme «l’un des papes de la biologie moléculaire». Et il est persuadé avoir, dans son laboratoire, découvert les secrets de la longévité qui va «révolutionner l’humanité et relancer l’espoir de vaincre enfin le cancer».  Ne reste plus qu’à avoir le «courage» d’effectuer les premiers tests sur l’homme. Il prévient en avant-propos :

«Cet ouvrage s’interroge sur la possibilité de prolonger la vie humaine avec l’allongement de son temps de jeunesse. Mais loin de vouloir assommer le lecteur avec un défilé de considérations scientifiques assénées du haut de ma chaire, je me vois plutôt, à travers ce texte, comme m’invitant chez lui à bavarder autour d’un bon verre de vin ! Il ne s’agit donc pas de littérature, ni de science, pas même de science-fiction, mais plutôt de science-inspiration.»

Allons-y pour le bon verre de vin, la «science-inspiration» et l’antique perspective de l’éternelle jeunesse. Mais, précisément, que viennent faire l’orgasme et la mort dans une telle perspective transhumaniste? Pourquoi phosphorer sur les moyens de rendre la mort «hyper joyeuse»? Tout simplement parce que prolonger la vie humaine, même dans de formidables proportions, ne changera rien, ou presque, à la peur de la mort. Il importe donc d’avoir la certitude que le moment de mourir pourra être un moment de plaisir énorme: «mourir de plaisir!».

Source et suite
http://www.slate.fr/story/40139/suicide … -genetique


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#12  22 Aug 2011 12:18:51

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Longue vie en vue - rêve ou cauchemar ?

'Draco' : le médicament qui pourrait guérir de tous les virus existants
20/08/2011

http://nsa27.casimages.com/img/2011/08/22/110822122503852526.jpg



Ce pourrait être la découverte la plus importante de ce siècle en matière de santé. Un médicament, qui serait aux virus ce que les antibiotiques sont aux bactéries, a été conçu par des chercheurs du prestigieux MIT (Massachussetts Institute of Technology).

Un acronyme aux consonances barbares désigne un médicament révolutionnaire : Draco (Double-stranded RNA Activated Caspase Oligomerizer). Son inventeur, le docteur Rider, ne cache pas son enthousiasme et s'ouvre au Daily Mail : "La découverte des antibiotiques a révolutionné le traitement des infections bactériennes et nous espérons que ceci révolutionnera le traitement des infections virales."

Des résultats encourageants

En théorie, ce médicament est capable d'anéantir tous les virus, du simple rhume... au HIV. Cela ressemble au bagou de quelque marchand d'orviétan, mais les expériences effectuées jusque-là exaltent notre chercheur Todd Rider : "Il est certainement possible qu'il y ait des virus que nous ne pourrons traiter, mais pour l'heure, nous n'en avons trouvé aucun."

Draco a eu raison de 15 virus, dont la dengue, la grippe H1N1 et la poliomyélite, donc pas les moindres. Cet antiviral traque les cellules infectées et les extermine en les "poussant" au suicide. Le plus surprenant est que les cellules saines restent intactes.

Il faut comprendre que pour se dupliquer, un virus s'empare des cellules et produit de l'ARN (acide ribonucléique) à double brin ; les cellules saines en sont exemptes. Pour se prémunir contre cette duplication délétère, des protéines censées inhiber ce processus en se fixant sur l'ARN étranger, sont produites naturellement par les cellules, mais cela ne suffit pas toujours. Aussi les chercheurs du MIT ont-ils eu l'idée d'adjoindre à cette protéine une autre protéine qui entraîne les cellules infectées vers une mort programmée (ce que les biologistes appellent l'apoptose). C'est un peu le principe du rasoir à deux lames de Gillette : la première protéine détecte l'intrus et la seconde l'extermine.

L'antiviral DRACO délivré en pharmacie dans 10 ans ?

Certes, toutes les expériences ont été réalisées sur des cellules (humaines et animales) cultivées en laboratoire. Jusqu'à présent, Draco n'a guéri que des souris. Dans tous les cas, les recherches se poursuivent. Les chercheurs songent désormais à étudier les effets de leur traitement sur d'autres animaux. Puis viendra le temps d'expérimenter sur l'être humain.

Selon le Daily Mail, ce médicament "pourrait être sur les étagères de pharmacies dans dix ans". Notre monde, sous sa chape de pessimisme occasionné par un afflux de mauvaises nouvelles, a bien besoin d'un bol d'air pur pour se ressourcer.

L'ironie, c'est que le laboratoire Lincoln du MIT, chargé de ce projet, se trouve sous la coupe du département de la Défense des Etats-Unis. Du coup, l'armée américaine est une bienfaitrice de l'humanité (l'armée bienfaitrice, c'est ce que l'on appelle un oxymore..). De toute évidence, la menace des armes biologiques incite les militaires à investir lourdement dans des recherches aux retombées plutôt heureuses pour la société civile.

Relayée par le site du MIT et la revue scientifique PLoS ONE, cette information sur cette découverte ne manquera pas de susciter de formidables espoirs auprès d'une humanité souffrante : imagine-t-on un monde sans le fléau de toutes ces maladies invalidantes dont on nous rebat les oreilles dans les médias ?

Source
http://www.lepost.fr/article/2011/08/20 … s-virus%5D


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#13  8 Sep 2011 11:47:59

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Longue vie en vue - rêve ou cauchemar ?

Pourrons-nous repousser les limites de l'âge ?


http://nsa27.casimages.com/img/2011/09/08/110908115342502571.jpg



Par Dominique Desaunay
Hugo Aguilaniu, chercheur au Laboratoire de Biologie Moléculaire de la Cellule est notre invité pour tenter de répondre à la question : « Pourrons-nous repousser les limites de l'âge ? »

Comment les cellules s'endommagent-elles avec le temps et provoquent le vieillissement ? Pourrons-nous réduire la dégradation des cellules et ainsi vivre plus vieux, voire rajeunir ? Existe-t-il dans la nature, des exemples de rajeunissement, de remise à zéro de l'horloge biologique ?
Pour tenter de répondre à ces questions, nous recevons Hugo Aguilaniu, chercheur au Laboratoire de Biologie Moléculaire de la Cellule.

Ecouter (26'31")
http://telechargement.rfi.fr.edgesuite. … 6_0933.mp3

Source
http://www.rfi.fr/emission/20110816-2-c … formatique


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire