Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#1  16 Oct 2010 11:46:01

Crystelle
Missionnaire
Date d'inscription: 18 Jun 2010
Messages: 370

Ces malades qui nous gouvernent

Je souhaitais ouvrir un sujet à ce propos et déposer des réflexions d'autres internautes que j'avais trouvé très juste d'un autre forum, et déposer également autre chose que moi même j'avais  déjà déposé. Mais avant cela, autre chose.
Pourquoi ce sujet ici, pourtant déjà si débattu ailleurs ? Voilà pourquoi ! Ce qui me fit froid dans le dos, c’est cette confidence faite par Fofana assassin d’Ilan Halimi, à un co-détenu :

Extrait du blog d'Elsa Vigoureux

Et son souhait, toujours selon cet ancien co-détenu, c'était de retourner en Afrique, où il s'imaginait devenir un grand chef de guerre, et rejoindre la zone rebelle.
Source Elsa Vigoureux journaliste qui a assisté au procès à huis-clos et tenu jours par jours, un blog  sur le quel elle raconte  le procès.Le proces Fofana

Alors la question que je me pose est celle-ci : quelles seraient les noms des maladies mentales attribués aux dirigeants, et ces malades qui nous gouvernent, qui pour certains, arrivent même nous faire sur la tête et dont pour d'autres, auraient plus leur place bien au chaud dans un HP que dans des ministères !  Donc quelles seraient les noms des maladies donné par les Psychiatres ? Car si l'Assassin d'Ilan Hlimi serait resté introuvable que serait-il devenu ? il le dit lui même ci-dessus ! Combien de psychopathes dirigent des pays ?



La description parfaite du psychopathe. Source par anjo 06 juin 2009 Autre FORUM

La description parfaite du psychopathe.
On en tient un excellent spécimen.
Les personnes sous emprise psychologique.
Un type sur de lui , calculateur et froid , prenant plaisir à humilier et à torturer.
Avec l'absence de remords , de culpabilité et l'arrogance pour couronner le tout.
Il a froidement torturé à mort un homme pour de l'argent et pour un peu ce serait lui la victime.
Tout à fait caractéristique.

D'ailleurs , plus généralement , les caïds de banlieue , les parrains de mafias et les chefs de gangs sont des psychopathes.
Ils entrainent les autres dans leur délire en les manipulant mentalement , en faisant du chantage sur la virilité , entre autres.
Chacun se sent obligé de suivre le groupe dans les bastons et les mauvais coups pour ne pas passer pour une lavette aux yeux des autres.
Alors qu'au fond ils préféreraient vivre en paix tranquillement.
A la tête des gangs , on trouve toujours des psychopathes.
Une autre caractéristique des psychopathes est le courage physique , une espèce d'inconscience face au danger , lié certainement au sentiment d'invincibilité qui souvent les caractérise et qui les fait souvent prendre des risques inconsidérés.
Ce qui a pour effet d'augmenter l'admiration et la soumission du groupe.
Les membres ne se rendent pas compte du caractère pathologique de leur chef , ils sont subjugués et veulent lui ressembler (en allant à l'encontre de leurs tendances profondes).
Le courage et la sureté de soi étant des buts à atteindre pour beaucoup de gens faibles.

Je ferait aussi une analogie avec le monde animal.
Beaucoup de mâles dominants ont des caractéristiques psychopatiques.
Ils sont égoïstes , violents , dominateurs , ils harcèlent constamment leurs congénères.
Les plus sociables et bienveillants sont les dominés.   

Source  06 juin 2009 à 22:47:56 par anjo Autre FORUM

Dernière modification par Crystelle (16 Oct 2010 12:16:39)


Partageons, partageons les découvertes et les connaissances. Mettons nous à la place de ceux qui cherchent. Ne laissons personne dans l'ignorance.

Hors ligne

 

#2  18 Oct 2010 00:21:46

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: Ces malades qui nous gouvernent

PATHOLOGIE DU POUVOIR

Quand on comprend la véritable nature de cette influence : qu’elle est sans conscience, sans émotion, égoïste, froide et calculatrice, dénuée de tous standards moraux ou éthiques, on est horrifié, mais en même temps, tout commence à s’éclairer soudainement. Notre société perd de plus en plus son âme parce que les personnes qui la dirigent et qui donnent l’exemple sont sans âme ils n’ont littéralement aucune conscience.

Quand vous en venez à comprendre que les rênes du pouvoir politique et économique sont entre les mains de personnes sans conscience qui ne possèdent pas de faculté d’empathie, cela permet de regarder ce que nous appelons le « mal » d’une façon totalement nouvelle. Le mal n’est plus seulement une question morale ; il peut alors être analysé et compris scientifiquement. Lorsque les législateurs et les grands patrons du monde des affaires sont des psychopathes, leur façon de penser et de raisonner — leur « moralité » devient la culture et la « moralité » communes des populations qu’ils gouvernent. Quand cela se produit, le mental de la population est « infecté » de la même façon qu’un agent pathogène infecte un corps physique. La seule manière de nous protéger contre cette pensée pathologique est de nous « vacciner » contre elle, et cela est se fait en apprenant le plus possible de connaissances sur la nature de la psychopathie et sur son influence sur nous.  Tout d’abord, il faut souligner que les « fous » n’ont pas besoin de l’adhésion de larges populations, mais seulement d’une minorité puissante qui puisse à la fois « orienter » la population et la contrôler. Regardez les sondages aux États-Unis. Cela fait des années que la popularité de Bush se maintient autour de 30% et il s’agit de la population dans son ensemble. Mais parce que Bush est soutenu par une minorité très puissante les gens qui détiennent les médias, l’industrie de l’armement et ses soutiens au sein de l’armée, les compagnies pétrolières, etc. Le mécontentement populaire ne compte pas. Et du moment que la politique de Bush n’affecte pas négativement l’Américain moyen de façon trop flagrante, celui-ci ne se sent pas suffisamment menacé pour vouloir y changer quelque chose. Aux États-Unis  et ailleurs dans le monde  même le peuple le plus oppressé et le plus injustement traité est facilement contrôlé par la peur et la crainte de perdre le confort matériel auquel il a accès : divertissements, sports, jeux, etc. Même l’échec du système éducatif, médical et des garanties sociales, ne pousse pas les gens à réellement remettre la situation en question. Nous avons affaire — pour reprendre les termes d’Aldous Huxley à une dictature scientifique : du pain et des jeux. Il y a la carotte et le bâton. Tant que les gens peuvent continuer à vivre dans l’illusion, ils le font. Quand l’illusion commence à se fissurer, alors le pouvoir actionne le bâton. Ils s’imaginent aussi que de toute façon, Bush n’a plus que quelques années devant lui. Le système s’auto-régulera. Le livre de Lobaczewski nous montre pourquoi cette façon de penser est extrêmement naïve. Le système qui est en place est un système pathologique qui est en désaccord profond avec la manière d’être ou la nature de la plupart des gens. Les gens de conscience sont dirigés par des gens sans conscience. Ce fait constitue l’injustice primordiale, et il est la base des autres maux de la société. Ce système est resté secret pendant de nombreuses années parce qu’il y avait encore des gens de conscience qui se trouvaient à des postes élevés, mais avec le temps, ils ont tous été remplacés ou mis à l’écart d’une manière ou d’une autre, et maintenant la pathologie du système est à découvert, mais personne ne s’en soucie. Si vous regardez l’Histoire de ces cinquante dernières années, vous découvrirez que pratiquement tous les personnages publics qui sont mort tragiquement avaient une conscience, se souciaient du peuple, et avaient suffisamment d’influence pour causer des problèmes aux individus de type pathologique. La seconde partie de votre question est très importante, parce que c’est cette idée que nous sommes tous plus ou moins pervers ou pathologiques, que nous avons tous une part d’ombre selon les termes de Jung qui sert de support majeur au système pathocratique et permet aux psychopathes de se cacher parmi la population générale. On nous a convaincus que nous n’étions tous que des animaux et que tout le monde était capable de devenir un Hitler, un Bush ou un Mengele, si les circonstances s’y prêtaient. Nous y croyons parce que dans notre vie, nous avons tous fait des choses dont nous avons honte, pour lesquelles nous avons des remords. Nous connaissons ces pensées qui nous viennent dans des moments d’intense émotion, des pensées dont nous ne voudrions pas que les autres les connaissent ou les entendent. Nous sentons que nous avons cette part d’ombre en nous, une part de nous-mêmes dont nous ne sommes pas fiers. Parce que nous ressentons ce sentiment de honte et de remords concernant cet aspect de nous-même, nous projetons sur les autres cette capacité. Faire une telle projection revient à commettre l’erreur fatale. Dans une société (comme les États-Unis aujourd’hui), où le président peut mentir en toute impunité sur des questions de vie ou de mort, un environnement pathologique est créé, au sein duquel le mensonge devient acceptable. La violence est acceptable. La cupidité est acceptable. Cela fait partie intégrante de l’idéologie du Rêve américain : tout le monde peut réussir, peu importe ceux à qui vous devrez faire du mal pour y arriver. Et c’est par les actes qu’ils doivent commettre pour réellement réussir que les germes de la pathologie sont semés. Dans cet environnement, les gens de conscience qui sont faibles et influençables endossent les caractéristiques du type pathologique afin de survivre et de réussir. Ils voient que leurs dirigeants mentent et trichent, et ils en déduisent que s’ils veulent avancer, alors ils peuvent eux aussi mentir et tricher.

Comment peut-on discerner les psychopathes des gens sains ?
Pouvez-vous nous faire le portrait du véritable psychopathe ?
Pouvez-vous nous donner des exemples permettant de faire le lien avec quelque chose de plus général ?
Quelles sont les facultés qui leur font défaut ?

Un psychopathe, c’est exactement cela : une personnne sans conscience. La chose la plus importante à retenir est qu’il se dissimule sous un masque de normalité qui est souvent si convaincant que même les experts sont trompés et, en conséquence, ces psychopathes deviennent « les Serpents en costume cravate » qui contrôlent notre monde. C’est la réponse en bref. La culture populaire voit les psychopathes comme des personnages tels Hannibal Lecter, héros du « Silence des agneaux », c’est à dire des tueurs en série. Cependant, bien qu’un certain nombre de psychopathes soient des criminels et aient eu affaire à la justice et que certains soient en fait des tueurs en série, un grand nombre d’entre eux n’ont jamais d’ennui avec la justice. Ce sont les plus intelligents, et aussi les plus dangereux parce qu’ils ont trouvé des moyens d’utiliser le système à leur avantage. Un grand nombre de traits caractérisent les psychopathes : l’un des plus évidents est l’absence totale de conscience. Tout sens de remords ou d’empathie envers les autres est absent chez eux. Ils peuvent être extrêmement charmants et sont experts pour charmer et hypnotiser leur proie par la parole. Ils sont également irresponsables. Rien n’est jamais leur faute ; quelqu’un d’autre ou le monde en général est toujours à blâmer pour tous leurs « problèmes » ou leurs erreurs.
Les psychopathes utilisent la pitié pour manipuler les autres. Ils vous convainquent de leur donner encore une chance, et de ne parler à personne de ce qu’ils ont fait. Ainsi, un autre trait — l’un des plus importants — est leur capacité à contrôler le flux d’information. Ils sont également incapables d’éprouver des émotions profondes.
Toute notre vie émotionnelle est un mystère pour eux, et en même temps, elle leur fournit un outil formidable pour nous manipuler. Pensez à ces moments où nous sommes profondément affectés par nos émotions, et à quel point notre capacité à réfléchir s’en trouve affaiblie.
Maintenant, imaginez que vous êtes capable de feindre une telle émotion, tout en restant calme et calculateur, tandis que la personne avec laquelle vous échangez est véritablement prise dans un tourbillon émotionnel. Vous pourriez avoir recours aux larmes ou aux cris pour obtenir ce que vous voulez, tandis que votre victime serait poussée au désespoir par les émotions qu’elle vivrait.

Il semble aussi qu’ils n’aient pas de réelle conception du passé ou du futur, vivant entièrement pour leurs besoins et désirs immédiats. En raison de la stérilité de leur vie intérieure, ils recherchent souvent de nouveaux frissons, depuis le sentiment de puissance ressenti en manipulant les autres jusqu’à l’engagement dans des activités illégales pour la simple poussée d’adrénaline qu’elles procurent. Leur propre sens déformé de l’honneur les pousse à tromper et à injurier les non-psychopathes et leurs valeurs. En contradiction avec les idéaux des gens normaux, les psychopathes ressentent comme un comportement normal le fait de rompre les promesses et les accords. Non seulement ils convoitent les biens et le pouvoir et les revendiquent comme un droit, simplement parce qu’ils (les psychopathes) existent et qu’ils peuvent se les approprier, mais ils prennent aussi un plaisir particulier à spolier autrui et usurper leurs biens ; ce qu’ils peuvent plagier, escroquer et extorquer sont des fruits bien plus savoureux que ceux qu’ils peuvent récolter par un travail honnête. Ils réalisent aussi très tôt à quel point leurs personnalités peuvent avoir des conséquences traumatisantes sur les personnalités des non-psychopathes, et apprennent comment tirer avantage de cette source de terreur afin d’atteindre leurs objectifs. À présent imaginez à quel point les êtres humains qui sont totalement ignorants du sujet pourraient être abusés et manipulés par ces individus s’ils étaient au pouvoir dans différents pays, feignant d’être loyaux envers les populations locales tout en insistant sur les différences physiques évidentes et facilement discernables entre groupes (telles que la race, la couleur de peau, la religion, etc.). Les humains psychologiquement normaux seraient dressés les uns contre les autres sur la base de différences insignifiantes tandis que les déviants au pouvoir, dont la différence fondamentale par rapport au reste d’entre nous est l’absence de conscience, l’incapacité à éprouver des sentiments pour un autre être humain, récolteraient les bénéfices et tireraient les ficelles.Je pense que cela décrit de façon assez juste la situation à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui.Pouvez-vous donner des exemples à même de nous aider à comprendre le problème de manière plus générale ?

Voici quelques exemples de comportement psychopathique rapportés par d’autres auteurs : Une mère joue à cache-cache avec sa fille de 4 ans. Elle tient un grand couteau de cuisine dans la main. Elle dit à sa fille : « je vais compter jusqu’à cent, et si je te trouve, alors je te couperai les pouces ». La petite fille, terrifiée, se cache dans son placard, et la mère qui sait que c’est probablement l’endroit où elle se cache la laisse là, terrifiée, effrayée, traumatisée, jusqu’à la fin du jeu. Quand la mère ouvre la porte, elle se penche sur sa fille et entaille la peau d’un de ses pouces.
Une famille a deux fils. L’un d’eux se suicide avec un fusil de chasse. Le Noël suivant, les parents offrent ce même fusil à leur autre fils comme cadeau de Noël. Quand on leur demande pourquoi, ils répondent : « C’était une arme excellente ».
Comment un tel comportement peut-il être compatible avec un système de croyance qui nous dit que nous avons tous une étincelle divine en nous, ou que tout le monde a une conscience ?
Pouvez-vous imaginer faire de telles choses à vos propres enfants ?

Notre système de morale ne nous donne aucun moyen de traiter cette maladie. Elle doit être comprise pour ce qu’elle est. Ces personnes ne peuvent être «  soignées »
Imaginez ce même individu au pouvoir, et vous serez en mesure d’expliquer des scandales comme celui d’Enron. HARE rapporte des cas de psychopathes qui s’en prennent aux personnes âgées. Imaginons qu’une personne âgée ait été escroquée des économies de toute une vie  manifestement par un psychopathe. Un autre psychopathe contactera la victime, se faisant passer pour un avocat qui, moyennant finance, pourra récupérer son l’argent. La victime empruntera alors de l’argent à un ami ou un proche et le perdra au profit de l’avocat marron.
Dans le monde d’aujourd’hui où l’information est contrôlée par un petit nombre d’agences de presse, et où ces agences ont beaucoup de points communs avec les gouvernements pathologiques, un plus grand nombre de gens peuvent être influencés et infectés par le processus de pensée pathologique. Un exemple est la célèbre remarque que fit Madeleine Albright en 1996, quand on l’interrogea sur les cinq cent mille morts en Iraq la plupart étant des enfants conséquence de l’embargo. Elle répondit qu’elle pensait que « cela en valait la peine », c’est à dire que ces morts étaient le prix nécessaire à payer pour écraser Saddam Hussein. Il s’agit incontestablement d’une logique pathologique, et pourtant combien d’Américains ont-ils entendu cette réponse et n’y ont pas réagi ? Quiconque n’a pas été scandalisé en entendant cette déclaration a été infecté par la pensée pathologique, a été ponérisé. L’infection pathologique a déformé sa pensée.



Adaptation de : http://www.mondialisation.ca


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#3  14 Feb 2011 09:47:23

mike7917
Apprenti
Date d'inscription: 14 Feb 2011
Messages: 41

Re: Ces malades qui nous gouvernent

on nous conditionne dans un système où il n y a plus de limite nulle part, où l'on est en compétition avec autrui, on nous apprend à avoir un caractère de prédateur, c'est ainsi que les fous apparaissent .

Hors ligne

 

#4  22 Mar 2011 13:18:19

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Ces malades qui nous gouvernent

Le pasteur Terry Jones l'a fait: il a brûlé le Coran

Le pasteur intégriste américain Terry Jones a mis à exécution dimanche sa menace de mettre en scène un autodafé public d'une copie du Coran, un projet qui avait suscité un tollé il y a six mois dans le monde musulman mais aussi chrétien.

Les condamnations de dizaine de chefs d'Etat et du pape Benoît XVI contre ce que l'Organisation de la conférence islamique (OCI) avait qualifié de "grossière provocation" s'étaient succédées et le pasteur avait renoncé à son projet, définitivement avait-il alors déclaré.

Mais dimanche, affirmant avoir "tenté de donner au monde musulman l'opportunité de défendre son livre" et n'avoir pas reçu de réponse, il a fait brûler un exemplaire du Coran lors d'une cérémonie ouverte au public à Gainesville (Floride, sud), en présence d'une trentaine de personnes.

Dimanche, à l'issue d'un "procès" et environ huit minutes de délibération organisée par ce groupuscule chrétien fréquentant le "Dove World Outreach Center" (en français, "Centre colombe pour aider le monde"), le Coran a été jugé "coupable" puis "exécuté". Un exemplaire du livre sacré des musulmans avait été mis à tremper pendant une heure dans du kérosène. Il a ensuite été placé dans une urne en métal disposée au centre de l'église, et un pasteur, Wayne Sapp, y a mis le feu avec un briquet à barbecue.

Des participants se sont pris en photo pendant que le livre brûlait, et les restes ont ensuite été mis dehors et éteints.

La vidéo dure plus d'une vingtaine de minutes. Certaines images peuvent choquer les sensibilités. Ce n'est qu'une information relayée par Sudpesse, en aucun cas, une prise de position.



http://www.youtube.com/watch?v=1F7b0EQ2 … r_embedded

Source
http://www.lanouvellegazette.be/actuali … 9193.shtml

Dernière modification par tobeor (22 Mar 2011 15:26:21)


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#5  22 Mar 2011 14:18:53

Lermontov
Missionnaire
Date d'inscription: 7 Feb 2011
Messages: 120

Re: Ces malades qui nous gouvernent

Pour avoir eu affaire à la psychiatrie classique, pour avoir été en tant que malade dans differents hopitaux psychiatriques et pour avoir eté en psychanalyse lacanienne pendant plus de quatorze ans, je me permet d'etre en desaccord total avec votre vision de la psychopathie.
Penser que ce sont tous des meurtriers est un délire ni plus ni moins. Il y a six pour cent des personnes,  " atteints de psychopathie, qui passent a l'acte et ce passage a l'acte est rarement un meurtre. Cela peut etre un suicide, un lancer de pierre dans une fenetre, un cri, n'importe quoi mais fort peu de meurtre. Il y a plus de violeurs dans nos rues que de psychopathes, mot d'ailleurs qui ne veut rien dire. Il est donc facile de s'en servir.
Evidement, le cinema a fait beaucoup de mal en faussant la vision de la maladie mentale. " Hannibal Lecter " n'existe pas. Quatre vingt pour cent des meurtres sont commis, non par des psychopathes sorties des livres de Harris, mais par des gens de la famille de la victime, c'est a dire par des gens normaux comme vous et moi. 
Nous, les gens qui composent la societé, certains d'entre nous avons des tendances psychopathiques et ce ne sont pas des monstres pour autant. La nosologie psychiatrique ne veut rien dire. On m'a qualifié de psychotique, c'etait un psychiatre assez connu. Seulement, quand j'ai vu la carafe de Whiskey sur son bureau presque vide ainsi que senti son haleine, j'ai été rassuré. Il etait bien alcoolique, et vous m'accorderez que ca n'est pas un délit.
Que le NOM ait a sa tete des gens peu sympathiques, c'est certains. Mais il est faut d'affirmer que ce sont ( tous ) des psychopathes. Ce sont des salopards tout simplement comme il en existe dans la vie de tous les jours. La psychopathie n'a rien a voir la dedans. Mais c'est plus facile, cela suggere l'idée que le mal vient d'ailleurs et qu'il est forcement issu d'un esprit malade. Et bien non, tous nous sommes capables du mal. C'est ce que disait Albert Camus en reponse a la question de son fils et c'est ausi ce qui distingue un psychopathe d'un homme normal. L'enfant demandait au grand écrivain " Papa, qu'est ce que c'est qu'un homme ? "  Camus lui a répondu la meilleure des réponses  " Un homme mon fils, c'est quelqu'un qui se retient ".
Le psychopathe ne se retient pas car il jouit de son acte, c'est sa sexualité tout comme la sexualité d'une ménagere obsedée par le ménage sera de le faire et de le refaire, ce menage. Le mal est commis, en majorité, par des gens normaux. il importe de le savoir sinon on a une vue de la personnalité abserrante. Les nevroses, qui sont en grand nombre, commettent certainement plus de meurtres que les pauvres psychopathes si facile a saisir. Le mythe du psychopathe tres intelligent est faux.
Evidement, chacun croit ce qu'il veut et je précise, pour avoir ete moderé en raison de telles opinions, que ceci n'est qu'un avis et ne saurait etre la verité puisque la verité est relative.
bien a vous


De plus, il est faux de dire qu'on ne peut rien faire contre cette maladie. Il y a des psychopathes qui delirent et qui voient le diable la ou il n'est pas. Un medicament anti-delireique, que certains d'entre vous prennent peut etre comme laxatif ( c'est la pure verité ), est efficace pour contrer le delire. Beaucoup d'entre sont dans des hopitaux psy car contrairement a ce qu'on dit, ils sont assez facilement reperables parce qu'il ne presentent pas tous la meme pathologie. Ceux auxquels vous pensez tous, c'est ce que j'appelle des psychopathes normaux ou sociauxpathes. il peut y avoir des psychopathe phobiques, obsedes, psychotique, paranoiaques, enfin il y en a autant qu'il y a de gens. C'est aussi ce que j'aimerais dire, c'est qu'avant de les condamner, noublions pas que derriere ces tableaux cliniques, il y a des gens qui souffrent.  L'homme n'a besoin de personne pour commettre le mal. Il n' a pas besoin du Diable, d'hannibal lecter, de Melmoth, du dieu pan. Il est assez grand pour faire le mal tout seul. Assumons donc ce que nous faisons et n'allons pas chercher ailleurs ce qu'il y a en nous. Tchernobyl ou Fukushima, c'est nous, des gens bien normaux, comme dit ma concierge, des gens tres comme il faut.

Le medicament laxatif et anti psychotique  s'appelle dogmatil. Ma tante en prenait pour son transit intestinal et se demandait toujours pourquoi elle n'avait rien a dire quand elle en prenait. Vous avez d'autres anti_psychotiques employes pour d'autres pathologies, ce qui est assez logique car l'anti_psy est un deshinibiteur ( censé enlevé les inhibitions ) et un anxiolytique. Tout comme vous avez certains medicaments classiques qui ont un effet psy tres net. je pense a certains anti douleur comme le topalgic qui, a l'origine sert aux anesthesies pour les operations. Et bien quand vous prenez un anti douleur comme le topalgic, vous n'avez plus mal a la tete et en plus vous voyez des soucoupes volantes roses ...

Dernière modification par Lermontov (22 Mar 2011 16:51:40)

Hors ligne

 

#6  22 Mar 2011 15:23:56

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Ces malades qui nous gouvernent

Bonjour Lermontov,

Merci pour ces éclaircissements…

Il est vrai que j'aurais mieux fait de me renseigner tout d'abord.

Je vais donc "supprimer" ce mot qui désigne (voir #4):

1 - Discipline médicale qui a pour objet l'étude des maladies et des effets qu'elles provoquent (lésions, troubles).
http://www.futura-sciences.com/fr/defin … ogie_2800/

2 - La pathologie, terme provenant du grec ancien, est littéralement le discours, la rationalité (λογία logos) sur la souffrance (πάθος pathos), et désigne dans une acception commune : « l'étude des maladies ». La pathologie s'intéresse notamment à l'étude des causes des maladies (étiologie) et à leurs mécanismes (physiopathologie).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pathologie

Dernière modification par tobeor (22 Mar 2011 15:27:15)


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#7  22 Mar 2011 16:41:12

Lermontov
Missionnaire
Date d'inscription: 7 Feb 2011
Messages: 120

Re: Ces malades qui nous gouvernent

Ne supprimes rien de ton post. je n'ai fais qu'affirmer, avec conviction, mon avis. La Nosologie psychiatrique, tout comme cette pseudo science, c'est de la foutaise? le dr oury, il y a trente ans, pensait avec felix guattari, qu'en chine, il ne devait pas y avoir de psychotique a cause de la revolution.

Le docteur Bergeret, sans doute s'ennuyait-il ce jour la, a cree, une entité nosologique qu'on appelle border line et qui veut dire " un truc entre la psychose et la nevrose. La psychiatrie est completement desemparée, depuis longtemps, devant la maladie mentale qu'elle ne peut comprendre. Elle l'aborde avec des tiroirs, des cases, des tests, des etiquettes tout en ne comprenant pas qu'elle a des etres humains devant elle. Elle a son service des medicaments dont elle se sert abondament pour faire taire le malade. Je dis bien pour le faire taire. J'ai eu l'occasion de m'en rendre compte plusieurs fois. De temps en temps, un electro-choc mais le mieux c'est la poignée de medoc que promene la gentille infirmiere psy qui propulse dans un etat de conscience proche du sommeil. Ainsi,les maladess sont tout a fait correct, cool, comme il faut.
Savez vous que dans les HP, on me defendait de parler avec les gens psychotiques parce que ca accelerait leur processus psychotique. En gros, ils allaient delirer. Quand au psychopathe de la clinique Laborde, il avait comme fonction :  " cuisinier ". Rigoureusement vrai. Et il valait mieux ne pas dire du mal de ses salades.
J'ai pu discuter avec de nombreux psy pour une raison simple : je n'etais pas fou. Ils m'ont tous confirmé ce que je vous dit. Les hopitaux psy sont des mourroirs, au mieux des garderies. Il y a un moyen tres facile de le savoir. Passez une petite semaine avec une petite deprime dans un HP. Vous serez convaincu.

En ce qui concerne le mot pathologique, je vois pas trop le rapport entre un psychopathe et la pathologie. Bien que je tire sur la psychiatrie, mon propos est de demythifier la notion de " psychopathe " qui serait a l'oeuvre dans ces diaboliques personnes qui nous gouvernent. Franchement, la, je pouffe. Croire que les personnes psychopathes aient fait un club et que par miracle, elle soient toutes en position de pouvoir, ca serait formidablement etonnant. Nous cherchons tous, a ne pas assumer qui nous sommes et ce dans beaucoup de domaines. Plus personne n'assume quoi que ce soit. Le mal, c'est le diable, le nucleaire, c'est le tsunami. Le chomage, c'est la crise. Il n'y a rien en moi qui soit mauvais, c'est a l'exterieur. Et bien, non.
Il n'y a pas plus de psychopathes qu'il n'y en avait en 50. d'ailleurs, il y a des femmes psychopathes. on en a fait un myhe et ca n'est pas pour rien. La psychiatrie est une escroquerie qui a reussi. Au fait, savez vous dans quelle categorie professionnelle, il y a le plus de psychopathes : Chez les psychiatres. Etonnant, non ?

Dernière modification par Lermontov (22 Mar 2011 16:43:32)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire