Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#1  15 Oct 2010 13:05:46

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Surpopulation - "Dans le secret de l'Elite"

SURPOPULATION - DANS LE SECRET DE L'ELITE


Rappelez-vous l’objet que nous vîmes mon âme
Ce beau matin d’été si doux
Au détour d’un sentier une charogne infâme
Sur un lit semé de cailloux
Baudelaire




Nous allons parler ici « d’Arche », non pas de l’antique histoire de Noé qui selon la Bible voulu préserver le règne humain et animal, mais de celle de contemporains et non des moindres, qui cherchent à préserver non pas le genre humain mais le règne végétal et plus particulièrement celui qui touche au nutritif... un petit peu comme si le monde allait disparaître sous peu et qu’il faille préserver les précieuses graines pour replanter et rebâtir. Paranoïa ou solution finale en cours, foutaises de conspirationistes diront certains, certes… et pourtant quelques faits notables se doivent d’éveiller l’attention du lecteur averti ; un petit tour d’horizon en vidéos avant d’attaquer le sujet de fond.




***
Tout d’abord cette vidéo confession d’Aaron Russo tournée il y a 3 ans suite à un entretien avec Nicolas Rockfeller. Dans cet interview  confessé  par Aaron Russo l'objectif final révélé par Nick Rockefeller est l'instauration d'un gouvernement mondial couplé par
la réduction de la population mondiale
et l'implantation d'une puce d'identification dans le corps de chaque individu.





***
Second petit détour par d’Atlanta en Géorgie ou la FEMA : agence fédérale pour les situations d’urgence stocke un demi million de cercueils y compris des cercueils de très petites tailles pour les enfants. Voici la Firme qui les fabriquent :

Ces cercueils hors normes outre leur nombre impressionnant ont les caractéristiques suivantes : Ils ne sont pas biodégradables et ils sont étanches de manière à préserver le corps de contamination bactériologique avec l’extérieur en cas de pandémie







***
Troisième tour d’horizon le Mémorial Giorgia Guidestone que nous avons évoqué il y a peu ICI

Pour rappel :

Dix commandements sont gravés sur les deux faces de 4 pierres érigées verticalement. Ils sont écrits en 8 langues différentes : l'anglais, le russe, l'hébreu, l'arabe, l'hindi, le chinois (mandarin), l'espagnol (castillan) et le swahili.
1. Maintenir l'humanité en dessous de 500 000 000 individus en perpétuel équilibre avec la nature.
2. Guider la reproduction intelligemment en améliorant la forme physique et la diversité.
3. Unir l'humanité avec une nouvelle langue mondiale.
4. Traiter de la passion, la foi, la tradition et toutes les autres choses avec modération.
5. Protéger les personnes et les nations avec des lois et des tribunaux équitables.
6. Laisser toutes les nations régler leurs problèmes externes et internes devant un tribunal mondial.
7. Éviter les lois et les fonctionnaires inutiles.
8. Équilibrer les droits personnels et les devoirs sociaux.
9. Faire primer la vérité, la beauté, l'amour en recherchant l'harmonie avec l'infini.
10. Ne pas être un cancer sur la terre, laisser une place à la nature. Laisser une place à la nature.

Car c’est souvent en recoupant les informations que nos sens se mettent en éveils, fort de cet enseignement, entrons dans le sujet...


.::LE BUNKER DE L’APOCALYPSE – « SVALBARD DOOMSDAY VAULT »::.



Quand Bill Gates décide, par le biais de la Fondation Gates, d’investir environ 30 millions de dollars dans un projet, cela mérite qu’on s’y intéresse, non ? Et en ce moment, aucun projet n’est plus intéressant que celui qui est entrain d’être construit dans un endroit reculé du monde, l’archipel norvégien de Svalbard.

http://carthoris.free.fr/Images/Svalbard%20-%20Construction.jpgBill Gates, en association avec la société Monsanto, la Fondation Rockefeller, la fondation Syngenta ainsi que le gouvernement norvégien, investit des millions dans la construction d’une banque des sémences, sous une montagne de l’île de Spitzberg, un ilot de la Mer de Barents, à environ 1 000 Km du Pole Nord. Et chaque fois que Bill Gates, la Fondation Rockefeller, Monsanto et Syngenta se rencontrent sur un projet commun, cela vaut la peine de creuser un peu plus profondément sous les roches de Spitsbergen, car on y trouve des choses fascinantes.

Le nom de code officiel du projet est "Svalbard Global Seed Vault " , mais entre eux les partenaires l’appellent « le coffre fort de l’apocalypse » (doomsday vault) Si on en croit le communique de presse officiel, il s’agit d’une grotte artificielle, creusée sous une montagne à proximité du hameau de Longyearbyen, fermée par des doubles portes anti-explosions, équipées de systèmes d’alarme, de sas-anticontamination et aux parois renforcées par du béton armé d’un mètre d’épaisseur.

Il est prévu d’y stocker jusqu’à trois millions de variétés de semences provenant du monde entier afin de
" garantir la préservation de la diversité des produits agricoles pour le futur "
. Les semences seront spécialement emballées pour prévenir la formation de givre. Il n’y aura pas de personnel présent en permanence mais la relative difficulté d’accès du coffre-fort facilitera la surveillance du site à distance.

Je suis certain que vous n’avez pas prêté attention à la petite phrase, tout obnubilé que vous êtes par les détails techniques de ce communiqué. Le document dit, afin de garantir la préservation de la diversité des produits agricoles pour le futur. Quelle vision du futur ont les sponsors de ce projet pour qu’ils envisagent une menace globale sur la disponibilité des semences agricoles ? Ces semences sont déjà protégées, en plusieurs exemplaires, dans les différentes banques de semence qui existent à travers le monde.

http://carthoris.free.fr/Images/Svalbard%20-%20Front.jpgSelon leur communiqué de presse, c'est presque « prêt pour le business ». La chambre forte aura des portes doubles à l'épreuve des explosions, avec des détecteurs de mouvement, deux sas et des murs en béton armé d'un mètre d'épaisseur. Elle contiendra jusqu'à trois millions de variétés différentes de semences du monde entier, « de sorte que la diversité végétale puisse être préservée pour l'avenir », selon le gouvernement norvégien. Les semences seront spécialement enveloppées pour les préserver de l'humidité. Il n'y aura pas de personnel à temps plein, mais l'inaccessibilité relative de la chambre forte facilitera la surveillance de toute activité humaine éventuelle.

Avons-nous raté quelque chose ? Leur communiqué de presse déclarait, « de sorte que la diversité des plantes puisse être préservée pour l'avenir ». Quel avenir, prévu par les sponsors de l'arche de Noé végétale, menacerait la disponibilité actuelle des semences, leur quasi totalité étant déjà bien à l'abri dans des chambres fortes aux quatre coins du monde ?



Chaque fois que Bill Gates, la Rockefeller Foundation, Monsanto et Syngenta s’associent dans un projet commun, cela vaut le coup de creuser la question un peu plus profondément que les rochers du Spitzberg. Et quand on prend la peine de le faire, on trouve généralement des choses fascinantes.

Le premier point remarquable est l’identité des parrains de l'arche de Noé végétale

La Fondation Bill & Melinda Gates pionnier dans le domaine de la micro informatique avec le succès de Microsoft. En 2000, Bill Gates crée la Fondation Bill & Melinda Gates qui a pour objectif d'apporter à la population mondiale des innovations en matière de  santé et d’acquisition de connaissances (budget 102,8 milliards de $US). En janvier 2007, le Los Angeles Times souligne certaines initiatives contradictoires avec son action philanthropique, dont des campagnes de vaccinations financées dans le delta du Niger notamment par la Fondation Gates qui investirait parallèlement dans des entreprises comme Eni, Royal Dutch Shell, Exxon Mobil, Chevron et Total, des compagnies éminemment responsables de la pollution dans cette région.

Le Gouvernement Norvégien

La Fondation Rockefeller Fondation privée qui est à l’origine de la "révolution génétique", ayant investi plus de 100 millions de dollars ces 30 dernières années dans la recherche génétique). 20 ans plus tard, on constate que la "Révolution Verte" (qui était définie comme "LA" solution pour résoudre les problèmes de famine dans le monde) était en fait une brillante opération marketing afin de développer une activité mondiale d’agro-business qui permettrait ensuite à la Rockefeller de détenir une position de monopole dans le domaine agricole… exactement comme le grand-père Rockefeller l’avait fait dans l’industrie pétrolière américaine 50 ans auparavant !

DuPont/Pioneer Hi-Bred : Le géant de l’agriculture industrielle, le plus grand détenteur au monde de brevets agricoles pour des semences OGM et les produits agrochimiques qui les accompagnent.

Syngenta : Multinationale basée en Suisse et qui est spécialisée dans les OGM et les semences agro-industrielles.

CGIAR : Réseau mondial crée par la Fondation Rockefeller pour promouvoir son idéal de pureté génétique à travers la modification des pratiques agricoles à travers le monde.

Monsanto : Spécialisée dans les biotechnologies végétales, originellement entreprise de produits chimiques (PCB, agent orange massivement utilisé par l'armée américaine lors de la guerre du Viêt Nam, Roundup, etc.), devenu l’un des principaux producteurs de semences génétiquement modifiées (90% des OGM   plantés dans le monde).

Le Global Crop Diversity Trust (GCDT) est chargé de gérer le Svalbard Global Seed Vault (le "Bunker de l’Apocalypse") Le GCDT a été fondé en 2006 par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAOUN) et par Bioversity International (anciennement International Plant Genetic Research Institute), une émanation du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale. La Fondation Gates est la plus impliquée dans ce projet, elle a investit environ 30 millions de $US. Le budget 2009 est de 12,6 millions de $US dont plus de 7 millions qui proviennent de la Fondation Gates…

Source : blueman



Tout cela étant bien évidemment habillé d’un discours scientiste, positiviste et glorifiant le marché et la libre entreprise comme unique avenir pour une agriculture globalisée, fournisseuse de « cash crops » plutôt que d’aliments pour la population locale. . .

La même Rockefeller Foundation avait crée de toutes pièces la Révolution Verte, suite à un voyage d’étude au Mexique, en 1946, organisé par Nelson Rockefeller et l’ancien secrétaire à l’agriculture lors du New Deal Henry Wallace, fondateur de la multinationale semencière « Pioneer Hi-Bred Seed Company ».

La « Révolution Verte » avait été vendue à l’opinion publique comme « la » solution pour résoudre les problèmes de famine dans le monde… à commencer par les pays « test » comme le Mexique, l’Inde et autres. Rockefeller ne laissait rien au hasard et n’achetait pas seulement la presse pour chanter les louanges de sa « Révolution » . Il avait également spécifiquement ciblé les « experts » travaillant pour les éditeurs scolaires, leur versant des « bourses » afin d’influencer leur plume. Des génération d’écoliers (NdL&I : dont moi) ont ainsi lu dans leurs manuels de géographie des articles à la gloire de la Révolution Verte (. . .)

En réalité, comme l’ont démontré les analyses économique et politiques réalisées 20 ans plus tard, la « Révolution Verte » était en fait une brillante opération marketing afin de développer une activité mondiale d’agrobusiness qui permettrait ensuite à la Rockefeller de détenir une position de monopole dans le domaine agricole… exactement comme le grand-père Rockefeller l’avait fait dans l’industrie pétrolière US cinquante ans auparavant.

Il n’est donc pas surprenant de voir la Rockefeller se soucier de son fonds de commerce agricole et de chercher à préserver dans les glaces de l’arctique les semences qu’elle vendra très cher aux agriculteurs du monde quand la catastrophe climatique aura éradiqué l’agriculture paysanne.

Comme le dit Kissinger: "Si vous contrôlez le pétrole, vous contrôlez le pays, mais si vous contrôlez les semences, vous contrôlez l’alimentation. Et celui qui contrôle l’alimentation tient la population en son pouvoir".



http://carthoris.free.fr/Images/Svalbard%20-%20Map.jpg



POURQUOI SVALBARD MAINTENANT ?


http://carthoris.free.fr/Images/Svalbard%20-%20Archi.jpg

On peut légitimement se demander pourquoi Bill Gates, la Fondation Rockefeller les principaux géants du génie génétique agroalimentaire comme DuPont et Syngenta avec le CGIAR, construisent une arche de Noé végétale en Arctique.

Tout d'abord, qui utilise ce genre de chambre forte à semences ? Les sélectionneurs et les chercheurs sont les principaux utilisateurs de ces coffres. Aujourd'hui, les plus importants reproducteurs sont Monsanto, DuPont, Syngenta et Dow Chemical, les géants mondiaux des plantes OGM brevetées. Depuis début 2007, Monsanto détient, avec le gouvernement des États-Unis, les droits mondiaux des brevets pour les plantes dites « Terminator » ou Technologie de Restriction d'Utilisation des OGM. Terminator est une technologie de mauvais augure, qui fait qu'une semence commerciale brevetée se « suicide » après récolte. Le contrôle des semenciers privés est total. Un pareil contrôle et une telle mainmise sur la chaîne alimentaire n'ont jamais existé auparavant dans l'histoire de l'humanité.

http://carthoris.free.fr/Images/Svalbard%20-%20Stock.jpgCette ingénieuse caractéristique Terminator force les agriculteurs à retourner chaque année chez Monsanto ou d'autres semenciers OGM pour obtenir de nouvelles semences de riz, de soja, de maïs, de blé ou de toute autre culture dont ils ont besoin pour nourrir la population. Si c'était largement adopté dans le monde, on pourrait peut-être en une dizaine d'années faire de la majorité des producteurs de nourriture du monde de nouveaux serfs féodaux, asservis à trois ou quatre géants semenciers comme Monsanto, DuPont ou Dow Chemical. Bien entendu, cela permettrait à ceux qui possèdent ces sociétés privées, peut-être aux ordres de Washington, de refuser des semences à certains pays en voie de développement, ceux dont la politique irait à l’encontre des intérêts du gouvernement étasunien. Ceux qui disent « ça ne pourrait pas arriver dans ce cas » devraient s'intéresser de plus près aux événements mondiaux actuels. La simple existence de cette concentration de pouvoir chez trois ou quatre géants privés de l'agroalimentaire étasunien est en elle-même une raison juridique suffisante pour interdire toute culture OGM - même si le gain de moisson était réel, ce qui n'est manifestement pas le cas.

http://carthoris.free.fr/Images/Svalbard%20-%20Graines.jpgCes compagnies privées, Monsanto, DuPont, Dow Chemical, n'ont guère d'antécédent sans tache en termes de gestion de la vie humaine. Elles ont développé et multiplié des innovations du style dioxine, PCB, Agent Orange. Elles cachent depuis des décennies les preuves manifestes des risques de cancers et d'autres graves conséquences pour la santé humaine, liées à l'usage de produits chimiques toxiques. Elles ont enterré des rapports scientifiques sérieux sur le glyphosate. Cette substance, très répandue dans des herbicides utilisés partout dans le monde, est toxique quand elle s'infiltre dans l'eau potable (9). Elle est l’un des ingrédients de base du Roundup de Monsanto, un herbicide lié à l'achat de la plupart des semences génétiquement modifiées de cette société. Le Danemark a interdit le glyphosate en 2003, quand il fut confirmé qu'il contaminait les nappes phréatiques du pays. La diversité des semences stockées dans les chambres fortes à gènes est la matière première pour la reproduction des plantes et pour de nombreuses recherches biologiques fondamentales. Plusieurs centaines de milliers d'échantillons sont distribués chaque année à de telles fins. La FAO répertorie quelque 1400 chambres fortes à semences dans le monde, les plus importantes étant gardées par le gouvernement des États-Unis. D'autres grandes chambres fortes sont détenues par la Chine, la Russie, le Japon, l'Inde, la Corée du Sud, l'Allemagne et le Canada, par ordre de taille décroissante. Par ailleurs, le CGIAR exploite une chaîne de chambres fortes pour semences dans des centres choisis aux quatre coins du monde.
Le CGIAR, créé en 1972 par les fondations Rockefeller et Ford pour propager leur modèle de Révolution Verte agroalimentaire, contrôle la plupart des chambres fortes à semences privées, depuis les Philippines à la Syrie en passant par le Kenya. Toutes ces chambres fortes à semences actuelles contiennent plus de six millions et demi de variétés de semences, près de deux millions d'entre elles sont « distinctes ». L'arche de Noé de Svalbard aura la capacité d'abriter quatre millions et demi de graines différentes.




LES OGM COMME ARME DE GUERRE BIOLOGIQUE ?


http://carthoris.free.fr/Images/Svalbard%20-%20Archi%2003.jpg

Nous arrivons maintenant au cœur du problème, à savoir la dangerosité et l’utilisation potentiellement abusive du projet de Bill Gates et de la Fondation Rockefeller à Svalbard. Le développement de semences brevetées pour la plupart des grandes cultures vivrières, comme le riz, le maïs, le blé et pour les céréales fourragères comme le soja, pourrait-il être utilisé dans une horrible forme de guerre biologique ?

Le but explicite du lobby des eugénistes – financé depuis les années 20 par de riches familles élitistes, comme Rockefeller, Carnegie, Harriman et autres – était de mettre en pratique ce qu'ils appelaient l'« eugénisme négatif », l'extermination systématique des lignées indésirables. En 1939, Margaret Sanger, eugéniste alerte, fondatrice de Planification Internationale de la Maternité et intime de la famille Rockefeller, menait à Harlem une opération nommée « The Negro Project ». Comme elle le confiait à un ami dans une lettre, « nous voulons exterminer les populations noires ».

http://carthoris.free.fr/Images/Svalbard%20-%20Archi%2002.jpgEn 2001, Epicyte, une petite entreprise de biotechnologie de Californie, annonçait la mise au point d’un maïs génétiquement modifié contenant un spermicide capable de rendre stériles les hommes qui en mangeaient. Epicyte avait à cette époque un accord de coentreprise pour diffuser sa technologie avec DuPont et Syngenta, deux des sponsors de l'arche de Noé végétale à Svalbard. Depuis, Epicyte a été rachetée par une société de biotechnologie de Caroline du Nord. Il était étonnant d'apprendre qu'Epicyte avait développé son maïs OGM spermicide avec des fonds de recherche du ministère de l'Agriculture étasunien, ce même ministère qui, en dépit de l'opposition du monde entier, a continué à financer le développement de la technologie Terminator, actuellement détenue par Monsanto. Dans les années 90, l'OMS lançait, pour des millions de femmes entre 15 et 45 ans du Nicaragua, du Mexique et des Philippines, une soi-disant campagne de vaccination contre le tétanos, une maladie que l’on peut contracter en marchant par exemple sur un clou rouillé. Les hommes et les garçons n'étaient pas vaccinés, bien qu’ils soient vraisemblablement tout aussi susceptibles que les femmes de marcher sur des clous rouillés.

À cause de cette curieuse anomalie, le Comité Pro Vida de Mexico, une organisation laïque catholique romaine, devint méfiant et fit tester un échantillon du vaccin. Les tests révélèrent que le vaccin antitétanique en train d'être distribué par l'OMS aux femmes en âge de concevoir, contenait de la gonadotrophine chorionique ou hCG, une hormone naturelle qui, combinée à une anatoxine tétanique, provoquait l’activation d’anticorps qui rendaient la femme incapable de maintenir sa grossesse. Il a été dit qu'aucune femme ne fut vaccinée. Plus tard, il apparut que la Fondation Rockefeller avec le Comité sur la Population de Rockefeller, la Banque Mondiale (qui abrite le CGIAR), et l'Institut National de la Santé des États-Unis, étaient impliqués dans un projet long de 20 ans, lancé en 1972, afin de mettre au point un agent abortif dissimulé dans un vaccin contre le tétanos pour l'OMS. Par ailleurs, le gouvernement de Norvège, l'hôte de l'arche de Noé végétale de Svalbard, a fait un don de 41 millions de dollars pour développer un vaccin antitétanique spécial, ayant la capacité de provoquer l'avortement. Est-ce une coïncidence si ces mêmes organisations, de la Norvège jusqu'à la Fondation Rockefeller en passant par la Banque Mondiale, sont également engagées dans le projet de chambre forte pour semences à Svalbard ? Selon le professeur Francis Boyle, auteur de la loi sur l'anti-terrorisme et les armes biologiques promulguée par le Congrès étasunien en 1989, le Pentagone est « désormais préparé à disputer et à gagner la guerre biologique » dans le cadre de deux directives de stratégie nationale de Bush adoptées en 2002, « sans que le public le sache ». Boyle ajoute que, de 2001 à 2004, le gouvernement fédéral étasunien a dépensé 14,5 milliards de dollars – une somme faramineuse – pour des travaux uniquement liés au bioterrorisme civil.

http://carthoris.free.fr/Images/Svalbard%20-%20Tunnel.jpgRichard Ebright, biologiste à l'Université Rutgers, estime que plus de 300 institutions scientifiques et quelques 12.000 personnes aux États-Unis ont aujourd'hui accès à des agents pathogènes convenant à la guerre biologique. L'Institut National de la Santé du gouvernement étasunien est doté de 497 subventions uniquement pour la recherche sur les maladies infectieuses à potentiel de guerre biologique. Bien entendu, la justification est la défense contre une éventuelle attaque terroriste, une excuse couramment employée aujourd'hui. Le gouvernement étasunien dépense de nombreux dollars dans le génie génétique lié à la guerre biologique. Selon Jonathan King, professeur en biologie au MIT, « les programmes de bioterrorisme en pleine expansion représentent la naissance d'un important danger pour notre propre population ». King ajoute : « bien que ce genre de programme soit toujours qualifié de défensif, avec les armes biologiques les programmes défensifs et offensifs se recouvrent presque complètement ».


L'avenir nous dira, à Dieu ne plaise, si l'arche de Noé végétale de Bill Gates et de la Fondation Rockefeller au Svalbard fait partie d'une autre Solution Finale, celle entraînant l'extinction définitive de la Grande Planète Terre.



Source du texte Le Bunker de l'Apocalypse : F. William Engdahl - Global Research 05/12/2007 – Traduction de Grégoire Seither


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#2  16 Oct 2010 15:48:45

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: Surpopulation - "Dans le secret de l'Elite"

Communiqué officiel de "Global Seed Vault" pour la presse


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#3  16 Oct 2010 17:12:09

Mondialisation
Coopérateur
Date d'inscription: 31 Aug 2010
Messages: 14

Re: Surpopulation - "Dans le secret de l'Elite"

Très intéressant, merci sourire

Hors ligne

 

#4  28 Dec 2010 22:21:46

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: Surpopulation - "Dans le secret de l'Elite"

Une annonce grave du mois d'aout qui semble être passée pratiquement inaperçu pour la plus part d'entre nous. Une annonce grave pour deux raisons :

            • La première concernant strictement les faits : on ne peut pas tirer continuellement sur la corde, elle va casser!

            • La deuxième est que, doucement mais surement, on amène le public a accepter une diminution de la population, mais sous quelle forme? Là, je vous laisse à vos hypothèses...Mais il n'y en a pas beaucoup!


Les ressources annuelles de la planète ont été consommées en neuf mois.


A partir du 21 août et jusqu'à la fin de l'année, les Terriens vivront à crédit sur les ressources de la planète.

Chaque année, l'ONG Global Footprint Network (GFN) calcule le jour où la consommation de l'humanité en ressources naturelles a épuisé ce que la planète est capable de fournir en une année, de la filtration de l'eau douce à la fourniture de matières premières, y compris alimentaires.

Cette année 2010, annonce l'ONG ce lundi 16 août, l'"Earth Overshoot Day" - littéralement le "jour du dépassement" - aura lieu le samedi 21 août.

"Ce qui signifie qu'il aura fallu moins de neuf mois pour épuiser le budget écologique de l'année", relève le président de GFN, Mathis Wackernagel.

L'an passé, la limite avait été atteinte le 25 septembre, mais ce n'est pas parce que la consommation s'est emballée, souligne-t-il. C'est juste que cette année, on a révisé toutes nos données et on s'est rendu compte que jusqu'ici, on avait surestimé la productivité des forêts et des pâturages: en clair, on avait exagéré la capacité de la Terre" à se régénérer et à absorber nos excès.

"On refait les calculs chaque année et on essaie de ne pas exagérer: si on ne sait pas ou si on a un doute, on prend les données les plus conservatoires".

"Nous ne pouvons plus continuer de consommer à crédit"

GFN calcule ainsi les fournitures de services et de ressources par la nature et les compare à la consommation humaine et à ses rejets - déchets mais aussi émissions polluantes comme le CO2.

"A la fin des années 1980, notre empreinte écologique était globalement équivalente à la taille de la terre. Aujourd'hui, c'est 50% de plus", insiste l'ONG.

"Si vous dépensez votre budget annuel en neuf mois, vous allez probablement être extrêmement inquiet: la situation n'est pas moins grave quand il s'agit de notre budget écologique", reprend M. Wackernagel. "Le changement climatique, la perte de biodiversité, la déforestation, les pénuries d'eau et de nourriture sont autant de signes que nous ne pouvons plus continuer de consommer à crédit".

A ce stade, poursuit-il, les données sur la récession depuis 2008 ne sont pas encore très claires, "même si les données préliminaires montrent qu'elle a eu un impact significatif sur les consommations, comme l'énergie qui a baissé en Europe et aux Etats-Unis. Mais ce n'est pas le cas en Chine".

Pour inverser la tendance, il faut "arriver à ce que la population mondiale commence à décroître", un tabou qui se lève peu à peu parmi les démographes et les défenseurs de l'environnement, y compris au sein des Nations unies.

"Les gens pensent que ce serait terrible, pour nous ce serait en fait un avantage économique. Mais c'est un choix. On n'en veut pas encore", assure Mathis Wackernagel.

SOURCE

Dernière modification par Max (28 Dec 2010 22:27:41)


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#5  28 Dec 2010 23:32:18

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: Surpopulation - "Dans le secret de l'Elite"

Pour inverser la tendance, il faut "arriver à ce que la population mondiale commence à décroître", un tabou qui se lève peu à peu parmi les démographes et les défenseurs de l'environnement, y compris au sein des Nations unies.

"Les gens pensent que ce serait terrible, pour nous ce serait en fait un avantage économique. Mais c'est un choix. On n'en veut pas encore", assure Mathis Wackernagel.

Bien vu Max en plein dans le sujet,

ceci me rappelle les propos vomitoires d'Attali

"Dès qu’il dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte alors cher à la société ; il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement, plutôt qu’elle ne se détériore progressivement.
On pourrait accepter l’idée d’allongement de l’espérance de vie à condition de rendre les vieux solvables et de créer ainsi un marché. Je crois que dans la logique même du système industriel dans lequel nous nous trouvons, l’allongement de la durée de la vie n’est plus un objectif souhaité par la logique du pouvoir.
L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures dans tous les cas de figure.
‘L’euthanasie deviendra un instrument essentiel de gouvernement."


Source :  livre d'Attali : L’homme nomade , Ed. Le Livre de Poche, 2005

Idée ou constat, les propos de  Mathis Wackernagel comme ceux d'Attali (pour ceux qui croiraient que ça se passe loin de chez) nous font bondir d'indignation.
Pour Wackernagel, dans le non-dit a demi avoué, nous sommes dans la survie d'"une élite élue" et la destruction des autres à son profit.
Pour Attali nous sommes est dans le gêne indésirable, celui de la vieilllesse et dans un propos de servitude,  je perçois cette phrase comme de l'eugénisme avoué dans ce qu'il a de plus abject.

ça n'accroit pas la parano, ça renforce juste le sentiment de révolte et de haine au profond. Personnellement ce qui m'inquiète c'est que 20 ans en arrière ces propos auraient provoqués un tollé d'indignation, hors aujourd'hui cela ne choque personne.



Une annonce grave du mois d'aout qui semble être passée pratiquement inaperçu pour la plus part d'entre nous. Une annonce grave pour deux raisons :

Oui la constation d'indifférence est aussi flagrante qu'inquiètante. Dans ce  nouveau siècle ces propos n'étonnent, n'alertent ni n'émeuvent personne A même s'interroger si il faut continuer à lire ce genre de choses pour se sentir finalement aussi seul à s'en émouvoir.
Je ne sais pas si c'est un constat, une idée mais quoique qu'il en soit en première lecture ce n'est pas une dénonciation de dérive du système mais plutôt une approbation, le totalitarisme libéral dans toute sa splendeur.
Où sont les contre pouvoirs pour faire taire ce genre de charognards ?


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#6  1 Jan 2011 12:05:34

Mondialisation
Coopérateur
Date d'inscription: 31 Aug 2010
Messages: 14

Re: Surpopulation - "Dans le secret de l'Elite"

Juste une remarque sur la "surpopulation".

Il n'y a AUCUNE surpopulation. C'est un matraquage médiatique qui sert justement à nous faire accepter une guerre prochaine ou autre. Nous ne sommes pas trop nombreux en terme d'êtres humains ! Par contre, si on prend en compte que 20% de la planète consommation 80% des ressources, là, effectivement les 80% de pauvres restants sont une menace pour l'empire anglo-saxon. L'ONU dernièrement parlait de 10 milliards d'humain nourrissable correctement avec une agriculture bio ! la seule question c'est : comment répartir les richesses. Et c'est bien là le pourquoi de cette réduction de population ! on ne veut pas distribuer les richesses, on veut éliminer ceux à qui on doit les donner. C'est d'ailleurs tout le combat du siècle.

Hors ligne

 

#7  4 Jan 2011 22:26:15

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: Surpopulation - "Dans le secret de l'Elite"

horsdefrance (1788)
Inscrit Libé +Suivre cet internaute | Profil
    Le nombre de victimes augmente ?
    Simple comme bonjour : il n'y a qu'à regarder la courbe de croissance de la population humaine.

    D'ailleurs, c'est la surpopulation humaine qui est la principale cause du désastre écologique en cours.

Posté Lundi 03 janvier à 17h38

Trouvé il y a quelques minutes sur le forum de Libé. Le serpent fait son chemin, insidieusement.


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#8  12 Jan 2011 14:51:39

Boris
Missionnaire
Date d'inscription: 9 Jan 2011
Messages: 124

Re: Surpopulation - "Dans le secret de l'Elite"

D'un autre côté, faut reconnaître que nous sommes trop nombreux sur cette petite planéte, à l'époque du Christ (réél où supposé peu importe, c'est une autre histoire) nous étions 50 millions, au début du vingtiéme siécle nous atteignons le premier milliard, à l'époque de ma naissance il y a 50 ans, 3 milliards , aujourd'hui en cette nouvelle décénnie nous arrivons pratiquement à 7 milliards.

Vertigineux ! Non ?


La faute à qui ?

Sans aucun doute à l'emballement de notre systéme industrialisé qui à permis de nourrir plus de bouches sur des parcelles se réduisant, pour combien de temps encore ?

Quand j'entends dire que notre planéte pourrait subvenir au besoin de 10 milliards d'humains, j'ai les cheveux qui se dressent sur la tête, possible mais dans quelle conditions de vies ? Désolé mais pas pour moi, dans ce cas je préfére en finir, vivre dans un monde de fourmis, trés peu pour moi. j'apprécie trop les "grands espaces".

Quelles sont les solutions ?

Pour ma part, vu la situation d'urgence dans laquelle nous nous trouvons, deux possibilités voire trois :

- La nature va s'occuper de nous ( j'ai comme l'impression qu'elle est bien au rendez vous).
- Une troisiéme guerre mondiale, pas mal, c'est pas que j'apprécie, loin de là mais je m'y prépare.
- Un mix des deux, alors là c'est le plus terrible et franchement j'ai pas de bons pressentiments.


Les tigres de la colére sont plus sages que les chevaux du savoir.
William Blake

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire