Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#1  6 Oct 2010 23:55:59

House
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 1042
Site web

John E. Mack

L'intérêt de Mack pour l'aspect spirituel de l'expérience humaine est comparée par le New York Times à celle du William James (qui fut également à Harvard) qui, comme lui, fut controversé pour ses efforts à relier spiritualité et psychiatrie.

Source et Présentation de John E. Mack

Le thème dominant du travail de sa vie est l'exploration de comment les perceptions du monde de quelqu'un affectent ses relations.

Techniques d'entretien

"interroger un patient implique de trouver un équilibre délicat entre, d'une part, lui permettre de raconter son histoire à sa manière, et, de l'autre, parvenir à obtenir les informations nécessaires pour le diagnostic et le traitement. La plupart des experts s'accordent sur le fait que l'entretien idéal débute par des questions ouvertes, se poursuit avec d'autres plus spécifiques, pour se terminer par des questions précises et détaillées. "

Lorsqu'il s'agit d'enfants, l'entretien peut-être assez délicat à ce niveau:



Dans cette vidéo on peut observer que les questions fermées de J. Mack peuvent influencer les enfants (qui sont éduqués à allez dans le sens de la suggestion des adultes, qui plus est dans une école).
Un biais: les enfants ont eu tout le temps de discuter entre eux avant l'arrivée de J. Mack, et de discuter avec les adultes. De même, l'orientation des questions, l'insistance sur des points particuliers peuvent faire que l'enfant cherche à rajouter des informations.


http://i52.tinypic.com/ezgvus.jpg Non, Mack ne viole pas la déontologie en pensant que:

"Les enlèvements s'apparentent à une expérience psychologique et spirituelle qui se produit et trouve peut-être son origine dans une autre dimension."

En 1996, le comité admit que Mack n'avait pas violé les règles déontologiques de la profession. L'avocat de Mack précise que ce dernier ne croit pas nécessairement aux extraterrestres venus de l'espace, mais qu'il ne croit pas non plus à la thèse de la maladie mentale de ses patients. 

Mais ignorer qu'il puisse exister des explications médicales aux abductions tels que la paralysie du sommeil ou des formes de cataplexie n'est ce pas aller à l'encontre des règles de base:

# Compétence du praticien : celui-ci se doit de tenir à jour ses connaissances, dans sa spécialité pour être "au top" de sa compétence et ne pas intervenir s'il se sait non-compétent.
# Responsabilité et Qualité scientifique : le psychologue doit être en mesure de justifier ses choix de méthode...

En effet, Mack à fait se rencontrer des personnes se pensant victimes d'abduction, dans des sortes de thérapies de groupe où la réalité de l'abduction n'est pas niée et où l'on traite finalement cela comme un traumatisme réel. Peut-il justifier de ses choix thérapeutiques ? As t-il soumis ses patients à des tests médicaux durant leur sommeil ? Je ne pense pas ...

A VOIR ABSOLUMENT










merci à crystelle pour le lien


"Pour le sceptique, le doute est une fin; pour l’esprit méthodique, le doute est un moyen."

Hors ligne

 

#2  14 Feb 2011 23:38:19

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: John E. Mack

À titre d'information :

« Lorsque vous parlez à un psychotique qui vous raconte quelque chose qui ressemble à une psychose,
vous sentez que ce n’est jamais arrivé… Je peux le dire, je sais que c’est quelque chose que la personne veut me faire croire, qu’elle déforme la réalité. Il n’y a rien de comparable ici, ces gens sont des personnes saines me parlant d’événements dont ils se rendent bien compte qu’ils paraissent fous. Ils ont conscience de cela.
Ils se posent plein de questions, ils doutent d’eux-mêmes. Mais ils décrivent une expérience réelle et intense, une lumière, quelque chose que l’on fait à leur corps.
La qualité de la façon dont ils en parlent est celle d’une personne parlant d’une expérience qui lui est réellement arrivée. »


« le fait qu’un phénomène défie toutes les explications conventionnelles, et même heurte notre notion de la réalité, ne nous autorise pas à ignorer son existence, pas plus qu’il ne devrait nous empêcher d’étudier ses caractéristiques ainsi que leurs significations. La moindre des choses serait d’ailleurs que les professions médicales exerçant dans le domaine de la santé mentale se familiarisent avec les états qui causent de telles angoisses, chez leurs patients, ou clients potentiels. »

http://www.passporttothecosmos.com/images/MACK3HR.jpg

John E. Mack

Il né à New York le 4 Octobre 1929. Obtient son doctorat en médecine à l’université de Harvard en 1955. À la fin des années 60, il fonde l’unité psychiatrique de l’hôpital de Cambridge et lui donne rapidement une réputation mondiale.

En 1972, il devient professeur titulaire en psychiatrie à l’université de Harvard, et en dirigera le département durant de nombreuses années.

Au fil de sa carrière, John Mack s’est intéressé à la manière dont nos perceptions affectent les relations que nous avons les uns avec les autres.

Diplômé de l’institut de psychanalyse de Boston, et certifié en psychanalyse pour enfant comme pour adulte, il travailla en outre à l’exploration des rêves et des cauchemars. Il se pencha également sur le sujet délicat du suicide des adolescents et consacrera de très nombreuses publications à l’ensemble de ses travaux.

En 1977, c’est la consécration : il obtient le prestigieux Prix Pulitzer pour une imposante biographie de Lawrence d’Arabie.

À travers le récit de la vie de T. E. Lawrence, il poursuit son observation de la frontière entre le monde intérieur d’un homme et le « monde réel » dans lequel les décisions prises s’inscrivent.

Ce professeur de psychiatrie de la stature de John E. Mack se penche sur un phénomène de société mystérieux et assez répandu, les rencontres rapprochées, n’a rien de surprenant en soi.

Pour un éminent spécialiste en santé mentale qui compte alors - nous sommes en 1990 - pas loin de trente années d’expérience dans le domaine, les récits de rencontres supposées avec des entités non humaines, dans lesquelles des témoins voient des êtres d’origine extraterrestre, constituent un passionnant espace de recherche sur les mécanismes mentaux.

Rapidement les patients se succèdent et l’affaire se complique. Ces gens ne ressemblent en rien aux malades de toutes sortes que John Mack soigne depuis des décennies. Il rencontre des dizaines d’entre eux, affine son diagnostic jusqu’à être obligé de se rendre à l’évidence :il ne s’agit pas… d’un problème mental !

Mort en 2004, il a été renversé par une voiture, en sortant d'un diner à Londres. L'enquête a conclu à un accident.

Pour en savoir un peu plus sur ce surprenant personnage : ICI

WIKI

en anglais

Dernière modification par Max (14 Feb 2011 23:44:38)


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire