Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#211  22 Sep 2011 21:21:04

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: L'univers

http://madsenblog.dk/wordpress/wp-content/uploads/madsenblog-observatory1.jpg

Des neutrinos, particules élémentaires de la matière, ont été mesurés à une vitesse dépassant légèrement celle de la lumière, jusqu'alors considérée comme une limite infranchissable, ont annoncé jeudi des physiciens du CNRS.

Ce résultat totalement inattendu, vérifié pendant six mois par les spécialistes de l'expérience internationale Opera, doit toutefois encore être confirmé par d'autres expériences.


©AFP / 22 septembre 2011


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#212  22 Sep 2011 21:50:35

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: L'univers

«Si c'est vrai, c'est une véritable bombe pour la physique, c'est une découverte comme il en arrive tous les siècles», commente Thibault Damour, grand spécialiste de la relativité d'Einstein à l'Ihes (Institut des hautes études scientifiques à Bures-sur-Yvette).

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/43/Thibault_Damour_portrait.png/800px-Thibault_Damour_portrait.png

SUITE de l'article.


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#213  22 Sep 2011 21:50:39

Dread
Missionnaire
Lieu: LoveLand
Date d'inscription: 1 Nov 2010
Messages: 451

Re: L'univers

J'aimerais savoir si la pensée est encore plus rapide .....

EUH.... puisque le temps n'existe que dans notre dimension, causer de rapidité semble désuet ? Non ? (je sais pas... apportez vos lumières mes amis svp !)
http://img.over-blog.com/400x316/0/32/67/10/01/le-temps-qui-passe.jpg

PS : Evitez les formules ! grosourire

Dernière modification par Dread (22 Sep 2011 21:51:47)


C'est une sotte présomption, d'aller dédaignant et comdamnant pour faux ce qui ne nous ne semble pas vraisemblable.
Montaigne.

Hors ligne

 

#214  23 Sep 2011 00:41:09

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: L'univers

La pensée, pour moi elle est hier, aujourd'hui, demain, elle est là et ailleurs, elle est l'instant présent. Elle est "in-mesurable", sauf son principal paramètre: la connerie, dont se parent nos gouvernants.

Suite à la découverte des chercheurs du CNRS qui pourrait remettre en cause la théorie de la relativité, la communauté scientifique s'interroge.

http://www.mannecy.fr/img_o/C_est_le_jour_du_Big_Bang.jpg

E = mc2. L'énergie est égale à la masse multipliée par la vitesse de la lumière au carré. C'est de loin l'équation la plus connue de toute la physique, celle qui illustre pour le grand public la théorie de la relativité d'Einstein. Difficile d'imaginer qu'elle puisse être fausse.
Et pourtant, si les mesures de Dario Autiero et de ses collègues du CNRS à Lyon se confirment, «cela remet en question toute la relativité restreinte d'Einstein, découverte en 1905, et qui a pourtant été depuis vérifiée par de très nombreux tests», résume Thibault Damour, physicien spécialiste de la relativité à l'Ihes. Le Français attend de voir la suite et rappelle qu'il a vu dans sa carrière «un certain nombre d'annonces qui se sont révélées fausses».

SUITE de l'article.


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#215  23 Sep 2011 00:48:29

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: L'univers

Si la théorie de la relativité est remise en cause, il faudra certainement remettre en cause la mécanique quantique, bref tout un pan de la physique, c'est un immense champ d'investigation qui va s'ouvrir aux chercheurs. La physique serait-elle en train de rejoindre la SF, ou l'inverse? gnarf


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#216  24 Sep 2011 09:16:09

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: L'univers

Voyage dans la « nébuleuse du poulet qui court » !
Publié le 23 septembre 2011 par Pyxmalion


http://nsa28.casimages.com/img/2011/09/24/110924092242745405.jpg

Lambda Centauri Nebula également appelée nébuleuse du poulet qui court !




L’Observatoire Européen de l’hémisphère sud (ESO) offre un portrait grandiose de la « nébuleuse du poulet qui court ».

Certains l’appellent la « nébuleuse du poulet qui court » (running chicken nebula) de par sa forme évocatrice. Toutefois, tout le monde ne s’accorde pas à voir un poulet en mouvement … et garde le nom de Lambda Centauri Nebula (IC 2944).
Située dans la constellation du Centaure, à plus de 6 500 années-lumières de la Terre, la nébuleuse a été capturée par la caméra à large champ WFI (Wide Field Imager) installée sur le télescope de 2,2 m. de diamètre de l’Observatoire de La Silla.

Certes invisible à l’oeil nu, le vaste nuage moléculaire occupe une surface dans le ciel austral aussi importante que celle de la Pleine Lune. Gigantesque, le nuage tissé d’hydrogène (et autres gaz en plus petite quantité) abrite des dizaines d’étoiles très jeunes. C’est une nurserie stellaire en pleine effervescence ! Une poignée d’entre elles se fait remarquer, leur rayonnement ultraviolet dévastateur, illumine l’ensemble de la nébuleuse, de long en large ! Le paysage, riche en détail et tout en nuances, montre un relief mouvementé et comme crevassé à certains endroits. Ces puits sombres ou poches noires visibles dans la partie supérieure droite de l’image sont des globules de Bok. Ils renferment des étoiles en gestation. La poussière qui les enveloppe arrête la lumière éblouissante des étoiles du voisinage. L’un de ces groupes de taches sombres, nommé « globule de Thackeray » a eu droit à son portrait en 2002 par le célèbre télescope spatial Hubble.

Source et suite
http://www.paperblog.fr/4884673/image-d … qui-court/


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#217  27 Sep 2011 22:36:45

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: L'univers

Ce soir, la Lune sera la plus proche possible de la Terre
Info rédaction, publiée le 27 septembre 2011


http://nsa27.casimages.com/img/2011/09/27/110927104404261130.jpg



Cette nuit, la Lune sera à la distance la plus proche qu'elle puisse être de la Terre. Selon les experts, cet évènement ne devrait pas avoir d’important retentissement sur notre planète et devrait même être quasiment invisible pour nous.

L’orbite lunaire est ovale. Ainsi, par période, elle est plus près de la Terre qu’à d’autres moments et notamment lorsqu’elle est à son périgée, à 30.000 kilomètres d’ici. Elle n'est à sa distance maximale de la Terre que lorsqu’elle est à son apogée, à 385.000 kilomètres. Son orbite variant à chaque fois très légèrement, la Lune n'est donc jamais véritablement à la même distance de la Terre, rapporte le National Geographic.

"Une superlune apparait lorsqu’elle est à son périgée et qu’elle s’apprête à entamer une nouvelle phase", explique Raminder Singh Samra, un astronome du centre spatial H.R. MacMillan, à Vancouver, au Canada. Quand le phénomène se produit au moment où c’est la pleine lune, le satellite peut alors nous apparaître jusqu’à 14% plus grosse indique ce scientifique expliquant le terme de "superlune".

En mars, les astronomes avaient déjà pu observer une pleine lune à son périgée, ce qui avait fait d’elle la plus grosse lune jamais observée depuis 18 ans. Selon les experts, une nouvelle superlune aura donc lieu ce soir. Malheureusement elle sera presque invisible depuis la Terre car le Soleil se situera dans la même région du ciel et n’éclairera donc pas la Lune de façon optimale pour nous.

Aucune conséquence pour la Terre

De même, si l'on en croit les spécialistes, cette proximité (relative) n’aura aucun retentissement physique tel qu’un tremblement de terre, comme certains le croyaient. Pourtant, Jim Todd, directeur du planétarium de l’Oregon explique que les importantes marées générées par l’alignement du Soleil et de la Lune peuvent avoir un retentissement indirect sur les plaques tectoniques. Cependant, il ajoute lui-même "qu’aucune preuve n’a été établie pour mettre en évidence l’activité sismique due à la lune atteignant sa périgée".

Source
http://www.maxisciences.com/lune/ce-soi … 17286.html


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#218  29 Sep 2011 12:56:22

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: L'univers

Les chercheurs de l'ESO capturent la "nébuleuse de l'oeuf au plat"
Info rédaction, publiée le 28 septembre 2011


http://nsa28.casimages.com/img/2011/09/29/110929010405439768.jpg



Des astronomes de l'Observatoire européen austral (ESO) ont utilisé le télescope VLT pour observer une étoile plutôt originale. Baptisée "nébuleuse de l'oeuf au plat", celle-ci présente un coeur bien rond et beaucoup plus vif que son "blanc" aux contours brouillés.

Le surnom est peut être cocasse mais la découverte est bien réelle. Au sein de l'Observatoire européen austral, les astronomes ont découvert une étoile "hypergéante jaune" tout à fait particulière. Eloignée de 13.000 années-lumière de la Terre, celle-ci présente un aspect tout à fait inhabituel : celui d'un oeuf au plat, avec le jaune (son coeur) et le blanc. D'où le surnom loufoque de "nébuleuse oeuf au plat" qu'ont décidé de lui donner les chercheurs, rapporte le communiqué de l'ESO.

En vérité, dans la version officielle, l'étoile a un nom bien sérieux : IRAS 17163-3907, car outre son aspect étrange, elle possède également des caractéristiques exceptionnelles. Son diamètre est environ mille fois supérieur à celui du Soleil, qu'elle dépasse également en luminosité en brillant 500.000 fois plus que l'astre. Sans ses capacités étonnantes, l'étoile aurait d'ailleurs pu ne jamais être repérée par le Very Large Telescope (VLT) de l'ESO comme elle l'a été.

En outre, les "hypergéantes jaunes" sont à une phase extrêmement active de leur évolution et éjectent des quantités de gaz et de poussière aux alentours. Selon les calculs, cette nébuleuse aurait ainsi projeté en seulement quelques centaines d'années près de quatre fois la masse du Soleil. Des résidus qui forment aujourd'hui la double-coque qui entoure l'étoile riche en silicate mélangé à du gaz. Enfin, l'observation de l'activité de IRAS 17163-3907 a également démontré que l'étoile n'allait pas tarder à exploser et mourir. Si tel est le cas, ce serait alors l'une des prochaines explosions de supernova dans notre galaxie.

Source
http://www.maxisciences.com/n%E9buleuse … 17334.html


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#219  29 Sep 2011 22:41:21

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: L'univers

Pluie exceptionnelle d’étoiles filantes le 8 octobre !
Publié le 29 septembre 2011 par Pyxmalion


http://nsa27.casimages.com/img/2011/09/29/110929104448766167.jpg

Avis de grosse pluie d'étoiles filantes le 8 octobre !



Cette année, l’essaim météoritique les « Draconides » s’annonce exceptionnel avec une estimation de plus de 700 étoiles filantes par heure !

Si vous avez manqué le rendez-vous annuel avec le célèbre essaim d’étoiles filantes « les Perséides » le 13 août dernier ou encore s’il vous a déçu, dérangé par la luminosité de la Pleine Lune, ce n’est pas grave. Les dernières prévisions pour les « Draconides » annonce un pic d’activité pour le 8 octobre dépassant largement celui des « Perséides » : environ 750 par heure !

Plutôt discret, l’essaim météoritique des « Draconides » connait périodiquement de remarquables embardées ! Comme en 1933 ou 1946, deux crus exceptionnels avec un taux de météores dépassant allégrement les 6 000 à 10 000 par heure ! Waouh ! Cela laisse rêveur. Ce sont de véritables tempêtes comme on peut en voir rarement. Les anglo-saxons parlent, eux, de douche (meteor shower) !
Plus récemment, les observateurs japonais eurent une belle surprise en 1998, les « Draconides » semèrent dans le ciel 700 étoiles filantes par heure en moyenne ! Pas mal, n’est-ce pas ?!

Pour le cru 2011, l’Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Ephémérides (IMCCE) prédit pour la soirée du 8 octobre (nuit du 8 au 9 octobre) un taux horaire équivalent. Les plus pessimistes tablent sur un pic d’une centaine de météores par heure et les plus optimistes montent à 1 000 par heure ! Jérémie Vaubaillon, prévisonniste aguerri à l’IMCCE, s’appuie sur les modélisations des trajectoires des particules laissées par les comètes, en l’occurrence la comète 21P Giacobini-Zinner, pour annoncer deux maximum au cours de cette longue nuit. Une moyenne de 750 météores par heure devrait s’abattre dans le firmament ! Le premier pic devrait survenir entre 17 h et 18 h TU (19 h et 20 h, heure française). A cette heure-là, la nuit n’est pas encore installée en France. Les observateurs les plus privilégiés sont alors plus à l’est, dans les douces contrées de l’orient méditerranéen (Chypre, Grèce, Turquie, …) ! Il faudra donc patienter le deuxième pic d’activité qui devrait se manifester vers 22 h-23 h (les prévisions sont susceptibles d’être modifiées entre temps).
La seule ombre à ce tableau qui promet d’être extra-ordinaire, est lumineuse (!) : la présence de la Lune gibbeuse. Certes, c’est préférable à une Pleine Lune (souvenez-vous cet été, les « Perséides » rendues en partie invisible par la Pleine Lune …) mais elle est néanmoins à 90 % de la totalité. Une gêne qui réduira la visibilité des météores les plus petits et moins lumineux. On se consolera bien sûr avec un taux horaire élevé qui décuple les chances d’en surprendre, traversant la voûte céleste. Sans oublier, les plus gros d’entre eux – lumineux et fulgurants bolides – qui ne craignent pas le bain de lumière lunaire.

Cette nuit du 8 octobre devrait être un régal, arrosée par des centaines d’étoiles filantes. Comme son nom l’indique, l’essaim a son radiant dans le Dragon, plus exactement dans sa tête (sa gueule). Serpentant entre la Grande Ourse et la Petite Ourse, la constellation est circumpolaire donc visible toute la nuit.


http://nsa27.casimages.com/img/2011/09/29/11092910475741472.jpg

Graphique de l'IMCCE montrant les deux "veines" à l'origine de la pluie du 8 octobre



La comète 21P Giacobini-Zinner est à l’origine de cette pluie. Découverte en 1900, elle essaime des centaines de milliers de petits grains au cours de sa révolution de 6,6 années autour du Soleil. C’est lorsque la Terre rencontre ces essaims ou « veines » de débris (quelques microns à quelques centimètres) que se produisent les pics d’activité, à l’instar des célèbres – et plus réguliers – « Perséides » (août), « Léonides » (novembre) ou « géminides » (décembre). La vitesse de pénétration dans l’atmosphère des « Draconides » est de seulement 20 km par seconde !

Les conditions météo de ces derniers jours permettent d’imaginer qu’elles resteront en votre faveur ce 8 octobre, temps clair et douceur à la tombée de la nuit. Afin de se prémunir de l’humidité (habituelle en cette période) et de la fraicheur, prévoir des vêtements chauds. Naturellement, il est recommandé de s’éloigner le plus possible des agglomérations urbaines et de toute pollution lumineuse, nuisibles à l’observation du ciel nocturne. Inutile d’en rajouter à la Lune gibbeuse. Pour mieux embrasser la voûte céleste, en particulier dans la direction nord où grimpe le Dragon, il est préférable de s’allonger (couverture, tapis, chaise longue, …).
Avec de la chance, l’activité qui règne sur le Soleil ces temps-ci pourrait produire des aurores boréales exceptionnelles, visibles jusque dans l’Europe du Sud. Une forte éruption solaire pourrait, en effet, offrir semblable spectacle.
Autrement, si vous possédez un instrument d’observation (même de faible grossissement), vous pourrez vous en mettre plein les yeux, entre deux pics d’activité, en observant la Lune (notamment le « terminateur », zone de partage entre le jour et la nuit sur la Lune) et bien sûr, Jupiter. Impossible de ne pas la remarquer au-dessus de l’horizon est. Gros point doré, dominant la constellation du Bélier.

Source
http://www.paperblog.fr/4905230/pluie-e … 8-octobre/


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#220  29 Sep 2011 22:44:46

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: L'univers

Les richesses de la constellation d’Orion
Publié le 28 septembre 2011 par Pyxmalion


http://nsa28.casimages.com/img/2011/09/29/110929105123667885.jpg

La constellation d'Orion photographiée par Roger © Bernal Andreo




Phénoménal ! Sur cette image composite, on embrasse la totalité de la grande constellation d’Orion et, au-delà, au travers, en filigrane, les multiples nuages de gaz et de poussières, les formations stellaires en perpétuelles évolutions.

A l’oeil nu, nous ne voyons, hélas, que les étoiles les plus brillantes, celles avec lesquelles on dessine depuis l’antiquité, la mythique constellation d’Orion. De toutes les étoiles, c’est d’abord la rouge-orangé Betelgeuse, l’épaule gauche du Chasseur que l’on remarque. Plus bas, impossible d’ignorer le trio Alnitak, Alnilam et Mintaka, trois belles étoiles bleues parfaitement alignées (d’un point de vue uniquement terrestre !) et qui représentent la ceinture ou baudrier du Géant. Il n’est pas rare de les désigner comme les Trois Rois Mages … En dessous, l’éblouissante Rigel est associée à son pied droit.

En parcourant cette image fabuleuse, le regard complètement séduit et conquis, on recense des dizaines de régions diverses et variées, riches en matière interstellaire, riche en couleurs. Peint sur le poignard (ou l’épée, c’est selon), on reconnait la « nébuleuse d’Orion », célèbre foyer actif qui réunit des étoiles très jeunes, aux côtés de cocons tissés de gaz et de poussières … Cet objet céleste connu aussi sous le terme M42 n’est, en réalité, qu’une partie d’un gigantesque nuage.
A l’orée d’Alnitak (la première des trois étoiles de la ceinture), on reconnait aisément la fameuse « tête de cheval » et la « nébuleuse de la flamme ». En faisant défiler la souris, l’exploration nous conduit devant « la tête de sorcière » ou encore « la boucle de Barnard ». Un voyage fabuleux comblé par les milliers d’étoiles dispersées dans cette partie du ciel.

Cette superbe image, un chef d’oeuvre signé Roger Bernal Andreo, nous révèle les centaines de trésors dont nos yeux sont d’ordinaire, privés !

Une image captivante qu’il est recommandé d’afficher en plein écran – et la meilleure résolution possible – pour en explorer la richesse !

Source
http://www.paperblog.fr/4902475/image-d … n-d-orion/


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire