Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#21  5 Apr 2011 22:36:44

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Réchauffement climatique

Il paraît que la cause n'est pas toujours humaine…

Les phases de réchauffement global naturel seraient plus fréquentes que ce que l'on pensait           
Mardi, 05 Avril 2011

Selon une nouvelle étude, la Terre aurait subi des périodes de réchauffement planétaire plus fréquemment que ce que l'on pensait. L'étude, publiée dans la revue Nature, a également démontré que ces périodes de réchauffement étaient dues à des émissions de dioxyde de carbone (CO2) provenant des réservoirs de carbone océaniques. L'étude de ces évènements de réchauffement primitifs permet aux scientifiques de prédire comment le changement climatique actuel influence les schémas de circulation océanique et des écosystèmes.

Au cours du Paléocène et de l'Éocène (il y a entre 65 et 34 millions d'années), notre planète a connu de nombreuses périodes de réchauffement planétaire qui se sont déclenchées très rapidement et ont duré des dizaines de milliers d'années. Ces évènements de réchauffement se sont arrêtés lorsque la Terre est entrée dans une phase de refroidissement il y a 40 millions d'années.

La période de réchauffement la plus étudiée est appelée le maximum thermique du Paléocène-Éocène (ou PETM pour Palaeocene-Eocene Thermal Maximum), il y a 56 millions d'années, au cours de laquelle les températures mondiales ont augmenté de 4 à 7° C. Le PETM aurait été provoqué par l'émission de gaz à effet de serre provenant de sédiments enfouis. Lorsqu'elle s'est terminée, il a fallu quelque 200 000 années pour que les températures retournent à la normale.

Dans son étude, le Dr Sexton, aux côtés de ses collègues de la Scripps Institution of Oceanography, de l'université de Southampton au Royaume-Uni et de l'université de Bremen, en Allemagne, s'est penché sur les autres évènements de réchauffement moins drastiques du Paléocène et de l'Éocène. Connus sous le nom d'évènement hyperthermique, ces épisodes sont caractérisés par une augmentation de température de 3° C et ont duré près de 40 000 années.



Source et suite
http://www.catnat.net/veille-catastroph … on-pensait


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#22  5 Apr 2011 23:32:59

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Réchauffement climatique

Arctique : trou record dans la couche d'ozone

Le phénomène s'explique par un hiver particulièrement froid dans la stratosphère et la présence de substances nocives, désormais interdites de production.

La couche d'ozone a perdu 40% de sa densité au-dessus du pôle nord cet hiver, battant un nouveau record. Comme toutes les données exceptionnelles touchant au climat, l'ampleur de ce «trou» est inquiétante, notamment parce que l'ozone filtre les ultraviolets nocifs pour les êtres vivants. Il serait toutefois erroné d'y voir l'effet de la seule main de l'homme. Selon les experts de l'Organisation mondiale de météorologie, qui ont présenté mardi ces résultats, l'ampleur du phénomène s'explique par un hiver particulièrement froid dans la stratosphère cette année.

La destruction de l'ozone requiert la combinaison de deux facteurs : une température dans la stratosphère inférieure à -78°C, et la présence d'espèce chlorées, les chlorofluorocarbones (CFC) et les halons, utilisées autrefois dans les réfrigérateurs, les propulseurs d'aérosols et les extincteurs. La température très basse de la stratosphère plongée dans la nuit polaire conduit à la formation de nuages et à des réactions chimiques qui transforment ces substances inoffensives en substances nocives pour l'ozone, dès le retour du soleil au printemps.



Source et suite
http://www.lefigaro.fr/environnement/20 … -ozone.php

+

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualit … tique.html


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#23  6 Apr 2011 17:44:11

Succube
Sage
Date d'inscription: 21 Dec 2010
Messages: 748

Re: Réchauffement climatique

Bonjour,

Le printemps est assez exceptionnel. Aujourd'hui fut une journée quasi estivale : plein soleil, chaleur (24/25°) à 30 km au sud de Paris, peu de vent.

Résultat :

Qualité de l'air prévue pour le 06/04/2011 :  Moyenne

Indice ATMO de l'agglomération de Paris :  5
dû au(x) polluant(s) : Ozone

Niveaux maximum sur les stations mesurant la pollution ambiante de l'agglomération compris entre :
110 µg/m3    et    140 µg/m3    pour l'Ozone (O3)
140 µg/m3    et    160 µg/m3    pour le Dioxyde d'Azote (NO2)
40 µg/m3    et    60 µg/m3    pour les Particules (PM10)
Situation météorologique :

D'après les données de Météo France :   
Temps ensoleillé , vent faible à modéré de secteur sud à sud-est, Tmax: 24°C
Indice ATMO
10  Très mauvais
  9  Mauvais
  8  Mauvais
  7  Médiocre
  6  Médiocre
5  Moyen
  4  Bon
  3  Bon
  2  Très bon
  1  Très bon

http://w2.airparif.asso.fr/services/icar_img.php?date=jour&zoom=

Personnellement je suis située à peu de choses près là où ça devient vaguement jaune (médiocre) ... probleme

Depuis hier, j'ai les yeux qui me brûlent dès le milieu d'après-midi. Chaque fois qu'il fait un peu beau et chaud dans cette région c'est comme ça, et c'est de pire en pire avec les années qui passent. (Et que personne n'ose dire que c'est parce que je vieillis, sinon je souffle et je vous envoie les cochonneries qui stagnent ici!langue)

Alors est-ce que ce trou inhabituellement important dans la couche d'ozone est lié ou pas, je ne sais pas, mais y a de quoi se poser des questions.


La langueur porte bien plus loin l'esprit que n'importe quelle philosophie. Succube

Hors ligne

 

#24  7 Apr 2011 15:21:41

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Réchauffement climatique

Le Gulf Stream menacé à court terme ?           
Mercredi, 06 Avril 2011

Selon des études menées par des océanographes Allemands et Hollandais, une gigantesque poche d'eau douce dans l'océan Arctique pourrait gagner l'Atlantique et potentiellement affecter le Gulf Stream, courant océanique qui contribue de manière substantielle au climat tempéré de l'Europe de l'Ouest.

Cette accumulation inhabituelle s'explique par une hausse des volumes d'eau rejetés par des fleuves du Canada et de Sibérie et par la fonte de la banquise, deux conséquences du réchauffement climatique, ont précisé les chercheurs.

Si elle gagne l'Atlantique, cette eau douce pourrait dans le pire des cas modifier le Gulf Stream, explique Laura De Steur, de l'Institut royal des Pays-Bas pour la recherche marine. Selon le chercheur allemand Benjamin Rabe, de l'Institut Alfred Wegener, la teneur en eau douce de l'océan Arctique a augmenté de 20% depuis les années 1990.



Source et suite
http://www.catnat.net/veille-catastroph … urt-terme-


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#25  10 Apr 2011 23:22:41

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Réchauffement climatique

De nouveaux records de chaleurs ont été battus hier samedi

Hier était le dernier jour de fortes chaleurs avant l’arrivée d’une dégradation par l’Ouest dès ce dimanche.
Ce samedi, le mercure avait déjà considérablement baissé sur la côte basque. On relevait 21.9°C hier matin à Biarritz et seulement 16°C dans l’après-midi à cause de la levée du vent d’Ouest, et cette tendance du mercure à la baisse va se généraliser dès ce dimanche sur l'ensemble du sud-ouest du pays.

De nouveaux records de chaleurs ont été enregistrés notamment dans le sud-ouest.
À Bordeaux on a relevé 29.5°C, il s’agit là d’un nouveau record pour un début de mois d’avril, tout comme à Cahors où on a relevé 30°C cet après-midi.
Dans l’Aude, c’est à Durban Corbières que le record d’un mois d’avril a été battu avec 32.2°C.

D’autres relevés de températures maximales hier samedi :
30°C à Orange, 29.9°C à Mont-de-Marsan et à Carpentras, 29.4°C à Auch, 29.2°C à Agen et à Avignon, 29.1°C à Montauban, 29°C à Nîmes et à Carcassonne, 28.9°C à Toulouse.

Source
http://www.meteo-world.com/news/index-3335.php


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#26  12 Apr 2011 10:00:24

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Réchauffement climatique

Antarctique :l'eau fondue des calottes glaciaires regèle en profondeur           
Lundi, 11 Avril 2011

Selon une étude parue dans la version en ligne de la revue américaine Science, la glace sous la calotte de l'Antarctique fond régulièrement et forme des poches d'eau qui regèlent en profondeur, créant jusqu'à la moitié de l'épaisseur totale de la glace. Cette découverte pourrait bouleverser la compréhension de l'accroissement des couches de glace, leurs mouvements et leurs réactions au changement climatique.

Les glaciologues ont toujours pensé que les couches de glace dans l'Antarctique se formaient depuis la surface et s'accroissaient par le dessus, avec l'accumulation de la neige au cours des millénaires.

Les scientifiques ignoraient ce qui se passait en profondeur. Ils pensaient généralement aux couches de glace comme à la fabrication d'un gâteau à savoir qu'on commence par une couche qui s'ajoute à une autre couche. "Mais dans ce cas, c'est comme si quelqu'un avait injecté une couche très épaisse de glaçage à la base  ", explique Robin Bell, géophysicien à l'Université Columbia (Lamont Doherty Earth Observatory, New York), co-responsable du projet AGAP (Antarctica's Gamburtsev Province Project). « L'eau a toujours été connue pour être un élément important de la dynamique des couches de glace mais surtout comme un lubrifiant », poursuit le chercheur. « Alors que les couches de glace changent, nous voulons pouvoir prédire l'ampleur de ces changements et tous nos modèles incluent de l'eau liquide sous la glace », précise-t-il.

Selon ces chercheurs, l'eau qui a de nouveau gelé dans les profondeurs de l'Antarctique représenterait jusqu'à 24% de la couche de glace autour du Dôme A, un haut-plateau de 4 206 m formant la plus grande élévation de la plaque glaciaire de l'Antarctique Est. Cette plaque a une superficie de 9,8 millions de km2, soit l'équivalent des Etats-Unis.

Ces travaux s'inscrivent dans le cadre d'une étude menée par six pays sur les montagnes invisibles Gamburtsev, un chaîne plus grande que les Alpes, « enterrées » sous plus de trois kilomètres de glace. En 2006, les chercheurs auteurs de cette étude ont découvert que des lacs d'eau liquide occupaient de vastes surfaces à certains endroits sous l'Antarctique. En 2008 et 2009, ils ont organisé une expédition et à l'aide d'instruments de géophysique. Ils ont pu créer des images en trois dimensions de la chaîne de montagnes Gamburtsev, obtenant des images détaillées des couches de glace recouvrant ces montagnes et des nappes d'eau sub-glaciales.

Source
http://www.catnat.net/veille-catastroph … profondeur


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#27  12 Apr 2011 21:28:06

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Réchauffement climatique

L'Europe doit se préparer à des sécheresses et inondations en série
AFP
12/04/2011

Parallèlement, le réchauffement climatique devrait entraîner une augmentation de l'intensité des épisodes pluvieux, accentuant les risques d'inondations soudaines comme celles d'août 2002 en Europe de l'est.
L'Europe doit se préparer à affronter des épisodes de sécheresse et d'inondations en série, sous l'effet des changements climatiques, a averti mardi un expert du Groupe intergouvernemental d'experts de l'ONU sur l'évolution du climat (Giec)."Les changements climatiques vont poser deux problèmes majeurs en Europe concernant l'eau: une augmentation du déficit en eau dans le sud de l'Europe et une augmentation des inondations dans d'autres endroits", a expliqué lors d'une conférence de presse Zbigniew Kundzewicz, auteur de la partie sur les ressources en eau des rapports du Giec."Les méthodes actuelles de gestion de l'eau risquent de ne pas être adéquates pour réduire les impacts négatifs des changements climatiques", a-t-il prévenu lors d'une table ronde organisée par la Commission économique de l'ONU pour l'Europe.

Selon le climatologue polonais, le sud de l'Europe devrait plus souffrir que le nord, des études montrant déjà une fréquence plus importante des températures élevées et de périodes de sécheresse plus longues, provoquant des déficits en eau dans ces régions.

L'agriculture devrait durement en pâtir tandis que l'énergie hydro-électrique devrait enregistrer une baisse de production de 20 à 50%. De même, les pollutions des eaux devraient devenir plus denses.

Ces phénomènes pourraient encore être aggravés par une urbanisation galopante, les campagnes ayant une meilleure capacité d'absorption de l'eau que les villes bétonnées.

Des inondations gigantesques qui se déroulaient avant tous les cent ans pourraient revenir tous les 50 ans, voire 20 ans, s'est alarmé M. Kundzewicz.L'expert reconnaît que les dizaines modèles de prévision existants ne s'accordent pas tous sur certains éléments des conséquences des changements climatiques.Reste qu'il y a consensus sur certaines régions comme la Sibérie ou encore la Méditerranée, car les "différents modèles coïncident", a-t-il fait valoir.

Source
http://www.lalibre.be/societe/planete/a … serie.html

+

Le sud de l'Europe devrait plus souffrir que le nord

Source
http://www.dhnet.be/infos/monde/article … serie.html


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#28  13 Apr 2011 11:18:29

cosmos
Disciple
Date d'inscription: 30 Jan 2011
Messages: 71

Re: Réchauffement climatique

2 tourbillons géants dans l'atlantique

http://nsa26.casimages.com/img/2011/04/13/110413023510840772.jpg

Pour une raison inexpliquée, on vient de découvrir 2 vortex géants d'environ 400 kms de diamètre dans l'océan Atlantique.
LIEN

http://nsa25.casimages.com/img/2011/04/13/110413023548956627.jpg

Traduction:
Des vortex géants découverts par des scientifiques dans l'océan atlantique
Avec cela, il ne se passe rien sur notre planète, ni sur les pôles magnétiques et ni  sur le champ magnétique terrestre !

Rappelez-vous que c'est la montée du niveau des mers et des océans qui peut provoquer l'inversion des pôles magnétiques terrestres.

Surveillez donc la montée du niveau des mers et des océans.

Des scientifiques américains ont découvert deux tourbillons géants qui bouillonnent dans l'océan Atlantique, au large des côtes de la Guyane et le Suriname.Cette découverte est devenue sensationnelle car cette partie de l'océan a été étudiée à fond, et personne n'a rien prévu  de tel pour apparaître dans cette zone. Plus important encore, personne ne peut comprendre d'où les tourbillons viennent et quelles surprises qu'ils peuvent réserver aux gens.

Selon le scientifique brésilien Guilherme de Castellane, les deux cheminées ont environ 400 kilomètres de diamètre. Jusqu'à présent, ce  phénomène n'était pas connue sur Terre. Les entonnoirs aurait une forte influence sur les changements climatiques qui ont été enregistrés au cours de ces dernières années.

"Les entonnoirs tournent vers la droite. Ils se déplacent dans l'océan comme des frisbees géants, deux disques jetés en l'air. Leur rotation se fait à un taux de un mètre par seconde, la vitesse est suffisamment grande par rapport à la vitesse des courants océaniques, et les trémies de leur bord externe ont une hauteur de vague de 40 cm, "a déclaré Castellane.

Même pendant les mois secs, lorsque le mouvement des courants océaniques et le débit du fleuve Amazone arrive pratiquement à un statu quo, les cheminées ne disparaissent pas. Par conséquent, la nature des entonnoirs ne dépend pas de l'écoulement de l'eau, que l'un des plus grands fleuves du monde apporte dans l'océan.Le phénomène naturel, qui crée des tourbillons, est inconnue à la science moderne.

En fait, le phénomène des tourbillons géants dans l'océan mondial n'est pas nouveau pour la science.Dans la plupart des cas, les cratères, ou des anneaux, comme les scientifiques les appellent, sont formés à la suite de ce qu'on appelle les courants verticaux. Ceux-ci, à leur tour, apparaïssent en raison de différences dans la densité de l'eau qui apparait en raison de la différence des températures des couches d'eau. C'est un secret de polichinelle de dire que l'eau froide est plus épaisse et plus lourde, et qu'elle descend sous les masses d'eau chaude, qui sont plus légères. C'est la raison pour laquelle les courants chauds dans l'océan mondial coulent toujours près de la surface, tandis que le débit des courants froids est plus proche du fond.

Toutefois, un tel mouvement de l'eau ne peut pas toujours s'appuyer sur la différence de températures de la colonne d'eau. La différence de salinité peut également en être une raison. Le mécanisme est le même. La densité de l'eau salée est plus élevée, cette eau est plus lourde et elle se rapproche de la partie inférieure, poussant l'eau salée. Ce genre de fusion verticale se produit fréquemment dans les régions tropicales en raison des températures élevées qui conduisent à l'évaporation de l'eau de la surface. Le sel ne s'évapore pas avec l'eau . Il reste dans l'océan, ce qui élève le niveau de la salinité sur la couche supérieure de l'eau. Cette couche «noie» et laisse la place à des eaux plus salées de moindre profondeur.

Ces mouvements verticaux de l'eau créent des tourbillons géants. Les tourbillons, de dizaines, voire de centaines de kilomètres de diamètre, peuvent durer des mois voire des années, disent les scientifiques. Cependant, lemouvement vertical des eaux est un processus lent. Pourquoi ces tourbillons existent-ils sur une si longue période? Ceci est en partie dû à l'effet du champ magnétique de la Terre. En outre, l'eau de mer contient de nombreux ions, Na et Cl par exemple. Pour couronner le tout, les molécules d'eau sont des dipôles qui sont facturés à la fois positivement et négativement.

Tout dipôle se met à tourner lors du déplacement dans le champ magnétique. Un anneau océanique recueille des millions de milliards de molécules. C'est pourquoi le mouvement en cercle géant déclenché par le mouvement vertical de l'eau peut durer des mois et des années mécaniquement. L'Ion peut également donner plus de pouvoir aux cratères. Le Natrium et le Chlorum sont ainsi facturés, et leurs mouvements dans le champ magnétique de la Terre entraîne également l'apparition du mouvement en cercle.

Il n'est pas exclu que la raison de l'apparition des tourbillons au large des côtes d'Amérique du Sud  soit la même que dans d'autres parties de l'océan mondial. Les scientifiques étudient actuellement l'influence de ces entonnoirs géants sur le climat de l'Amérique latine et en Afrique. Ces tourbillons montrent l'influence sur l'atmosphère de la masse d'air sous forme cyclonique. Ils peuvent également influer sur le mouvement de masse d'air formé dans d'autres régions. Pour l'instant, les scientifiques ne savent pas comment les cratères de l'eau nouvellement découverts peuvent affecter le climat des Amériques centrale et du Sud.

Anton Yevseyev
Pravda.Ru

Hors ligne

 

#29  13 Apr 2011 17:56:40

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Réchauffement climatique

le climat influencerait les mouvements tectoniques.           
Mercredi, 13 Avril 2011

Une équipe scientifique australienne, comprenant également des chercheurs français et allemands, a indiqué avoir découvert que l’intensification de la mousson en Inde avait accéléré de 20% le mouvement de la plaque indienne au cours des dix derniers millions d’années. Si ces recherches publiée dans la revue Earth and Planetary Science Letters s'avéraient confirmées, se serait la première fois qu'un lien entre des événements climatiques et des mouvements tectoniques serait prouvés, ce qui pourrait aider à mieux comprendre pourquoi de puissants séismes se produisent.

Selon Giampiero Iaffaldano, qui dirige cette équipe, si les scientifiques savaient depuis longtemps que les mouvements tectoniques influent sur le climat à long terme en donnant naissance à de nouvelles montagnes ou à des fosses marines, cette étude montre pour la première fois que l’inverse est également valable à des échelles de temps du même ordre.

Il ne faut cependant pas en conclure que le réchauffement climatique va entraîner une plus grande fréquence de puissants séismes, comme le récent séisme au Japon, ces évolutions se mesurant sur des "millions d’années".

M. Iaffaldano a collaboré avec Laurent Husson, de l’université française de géosciences de Rennes (ouest), et avec Hans-Peter Bunge, de l’université LMU de Munich (Allemagne).

L’équipe veut désormais tenter d’établir si le climat a eu des effets sur la tectonique des plaques dans d’autres régions du globe que l’Inde. Par exemple, on peut imaginer qu’il puisse y avoir une influence du climat dans les Andes ou dans les Rocheuses.

Source
http://www.catnat.net/gestion-des-risqu … ectoniques

+

http://levif.rnews.be/fr/news/actualite … 771234.htm


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#30  13 Apr 2011 21:01:39

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Réchauffement climatique

Entre San Francisco et Paris, les aurores boréales
mercredi 13 avril 2011

Quand il prend l'avion pour un vol de 11 heures, le photographe Nate Bolt ne dort pas. Il prend des milliers de photos de la vue que lui offre son hublot. Plus de 500 000 internautes ont déjà profité de ce vol transatlantique express. Embarquement immédiat.

http://www.youtube.com/watch?v=8j36Erxd … r_embedded


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire