Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#1  8 Aug 2010 17:45:56

Hieronymus
Administrateur
Date d'inscription: 21 Jul 2010
Messages: 142

Censure internet sous le couvert de l'anti-racisme

PROJET DE CENSURE INTERNET SOUS COUVERT DE LUTTE CONTRE LE RACISME


Grâce à une instrumentalisation méthodique et progressive de la lutte contre le « racisme » (prétexte), un projet de censure globale de l’Internet est en cours de réalisation, ce mouvement de fond qui se dessine dans les arcanes du pouvoir est symptomatique de la défiance de nos « élites » envers le peuple qu’il souhaite « surveiller » de plus près.



Jusqu’à présent encore très peu réglementé, Internet s’est généralisé depuis une dizaine d’années, c’est vraiment la nouveauté de la décennie et on y est désormais tellement habitué qu’on se demanderait presque comment on a pu vivre si longtemps sans ce média aux possibilités si riches et si libres, eh bien à ce niveau il semblerait que nous ayons quelque souci à nous faire car sur ce média jusqu’alors si prodigieusement indépendant, de sombres nuages viennent s’amonceler à une vitesse accélérée, jugez un peu :



D’abord la loi Hadopi, (mauvaise loi diront beaucoup, car sa médiocre rédaction trahit le manque de compréhension technique de l’outil par ses rédacteurs) vise à traquer le téléchargement illégal, encore cette loi n’a t elle pour but que de s’attaquer à ceux qui en contournant les procédures légales de chargement de fichiers provoqueraient un manque à gagner pour les auteurs mais ne touche a priori nullement le contenu du Web, n’empêche on pouvait craindre par la mise en place d’outils techniques de surveillance que la prochaine étape viserait la teneur des sites Internet eux-mêmes et bien cette menace n’a pas tardé à se faire jour, ô bien sur, habillée comme il se doit des meilleures intentions, il doit s’agir de moraliser le Net en le débarrassant de ses éléments subversifs, or qu’est ce qui à notre époque est considéré comme subversif par excellence ? Le racisme bien sur, véritable « peste morale » qui risque en permanence de contaminer nos concitoyens ! « Conscients » du problème les plus hautes autorités de l’état ont fissa commandé la rédaction d’un rapport sur la lutte contre le racisme (sic) sur Internet, gageons qu’après cette 1ère étape du « combat moral », la prochaine étape consistera à rechercher les moyens d’attaquer directement les sites « déviants » eux-mêmes en les interdisant purement et simplement et en poursuivant leurs hébergeurs à partir du moment où peu ou prou le contenu de ces sites risquerait de porter atteinte aux « valeurs démocratiques » de nos sociétés (toujours l’habillage sémantique) mais pour l’instant concentrons nous sur ce que signifie « lutter contre le racisme sur Internet » dans l’esprit de nos dirigeants !



Rapport au Premier Ministre/ Lutter contre le racisme sur Internet
http://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L320xH240/10293002_remise_de_rapport_0-f9bde.jpg

La photo mise en illustration montre Isabelle Falque-Pierrotin (retenez bien ce nom car cette personne va certainement jouer un rôle de plus en plus important) remettant à François Fillon le rapport « lutter contre le racisme sur internet » le 21 janvier dernier à Matignon, or qui est cette Mme Falque-Pierrotin ? Officiellement elle est Conseillère d’Etat et présidente du Forum des droits (sic) sur l’internet, diplômée HEC et ENA (cela aide à comprendre la suite) encore plus explicite elle a été nominée en 2007 au Big Brother Awards pour "sa collaboration déterminée à l’évitement de toute évaluation scientifique et contradictoire de l’utilisation du vote électronique en France, et notamment, courant 2007, des machines à voter", le Big Brother Awards est une récompense « à destination des gouvernements et entreprises … qui font le plus pour menacer la vie privée » et bien voila qq. indices de nature à alimenter notre inquiétude sur « l’orientation » éventuelle de ce rapport … mais venons en au fait c’est à dire au contenu du rapport lui-même :
Celui-ci épais de 64 pages est téléchargeable ici-lien, plutôt que d’en faire une analyse exhaustive (et ennuyeuse) tâchons d’en relever les passages les plus significatifs :
- p.5 Synthèse rapide, la conclusion est en quelque sorte au début, pratique si on n’a pas envie de lire
- p.10 Propos introductif, là c’est croustillant, les 3 tout premiers mots comme les 3 sorcières de Macbeth donnent déjà à fond l’ambiance de la suite : « Le racisme, la xénophobie et l’antisémitisme » bigre c’est du lourd !
- p.15 tous les Agoravoxiens reconnaîtront en photo la vidéo du bus francilien, un régal que le commentaire qui l’accompagne, je cite :
« Cette agression filmée, qui n’avait aucun caractère raciste du propos même de la victime, a été détournée pour attribuer à une population ou une communauté religieuse un type de comportement (raciste).  »
Or nous savons que la victime, étudiant à Sciences Po, est inféodé de facto à la pensée unique, aussi tout le monde a pu voir sur cette vidéo l’origine ethnique des agresseurs qu’il est bien sûr politiquement incorrect d’énoncer, enfin les racistes ce sont ceux qui ont le mauvais goût d’appeler un chat, un chat, la doxa prohibant l’usage de certains mots, bref par ce simple exemple on est fixé sur le type de publication d’Internet que le pouvoir a dans le collimateur !
- p.25 je cite : « les sites négationnistes ou révisionnistes sont hébergés aux États-Unis, en Russie et sont en recherche de paradis numériques » la Russie, dernier espace de liberté européen en ce qui concerne le Net ? n’est ce pas un magnifique retournement historique ? laisse songeur ..
- p.43 à lire absolument : au §3 la liste des associations « luttant » contre les 3 « maux » suprêmes, très intéressant car elle marque la philosophie du rapport en énonçant quels doivent être les relais sociaux de l’action du pouvoir dans cette « lutte », on y trouve les institutionnels avec la Halde, les confessionnels avec le CFCM et surtout le CRIF très souvent cité dans le rapport et qui doit donc être considéré à notre époque comme la référence éthique incontournable ? enfin sont énumérés les 3 mousquetaires de la vertu civique à savoir la Licra, le Mrap, la Ldh sans oublier d’Artagnan (SOS racisme) ! Si avec ça on n’a pas encore compris ceux que le pouvoir considère comme légitimes …
- p.49 « il n’apparaît pas nécessaire de renforcer le dispositif répressif actuel » fausse bonne nouvelle, voir la suite …
- p.51 « il semble utile d’encourager la poursuite d’un plus grand nombre de faits, y compris lorsqu’aucune partie civile n’est présente, et d’adresser aussi bien, les cas les plus graves que ceux qui relèvent du racisme ordinaire » nous voilà utilement rassurés ! surtout par cette merveilleuse appellation de racisme ordinaire, ça va faire du monde de concerné !
- p.53 §4 « Faire mieux connaître les condamnations liées au racisme sur internet » comprendre : semer l’effroi dans la population internaute afin de rendre à terme Internet « lisse » comme les médias traditionnels
- p.57 au §2 il est prévu d’accorder encore des subventions aux associations « bien-pensantes », décidément l’état toujours en déficit n’est pas avare quand il s’agit de se doter de délateurs !
- p.59 les hébergeurs du Web.2 (suivez mon regard) sont bien les premiers visés comme devant coopérer à la nouvelle croisade pour la sainte épuration du réseau des réseaux, amen !


Un mot encore sur l’orthodoxie morale du premier ministre en exercice qui a commandité ce rapport, gentil Fillon est on ne peut plus politiquement correct, qu’il aille au dîner du Crif ou réciter son catéchisme à Europe 1, avec lui pas de souci sur sa correction en matière de pensée !


Interview de l’auteure du rapport sur France-Info

envoyé par FranceInfo. - L’actualité du moment en vidéo.

 

Bien plus évocateur et « parlant » que ce long rapport, l’interview du 5 février dernier de Mme Falque-Pierrotin sur France Info permet d’apprécier l’état d’esprit qui anime les auteurs de ce rapport, c’est éloquent :
- elle y est interrogée par 3 gentils délégués des médias subventionnés dont on peut trouver la liste sur ce site qui met en ligne les 2 parties de l’entretien le tout coché par David Abiker fidèle gardien du Temple de la pensée unique, je me suis limité pour des raisons pratiques à ne commenter que la 1ère vidéo, d’ailleurs plus concrète et plus instructive, voici quelques propos parmi les principaux relevés au passage ;
3’58 votre rapport ne fait pas mention de l’opinion de la société civile du Net ? (question pertinente de David Abiker, suit la réponse)
4’20 bah, c’est qu’on n’a pas eu le temps de les associer (bonjour la démocratie)
7’06 mais je vous rassure, nous avons auditionné les hébergeurs (ouf !)
9’33 les Français n’ont pas encore compris ce qu’est Internet (un mauvais point madame ?)
11’22 les gens n’ont pas intégré ce qu’est cet espace médiatique (mauvais élèves ces Français)
13’15 mise en place d’une véritable éducation aux médias (retourner à l’école bientôt)
13’48 former une génération à la socialisation de l’Internet (toujours la rééducation)
16’12 on a tous les moyens pour lutter contre ce type de débordement (alors de quoi on parle ?)
16’41 le racisme ordinaire (ennemi ô combien insidieux) contre lequel il serait pédagogique (encore l’éducation) d’avoir 1 ou 2 condamnations (faire un exemple, enfin !)
18’35 il pourrait y avoir quelques poursuites dirigées contre le racisme ordinaire (la vermine à extirper)
22’38 les Etats-Unis (ont) l’abri du 1er amendement (bah mince c’est pas bien alors le 1er amendement qui garantit la liberté d’opinion ?)
23’12 la dérive de l’Internet … (il est temps que prenne fin cette absence de contrôle)
Surtout ce qui frappe à l’audition de Mme Falque-Pierrotin, c’est l’emploi répété du mot de « racisme » qui revient un nombre incessant de fois comme un leitmotiv tout au long de son discours ; pour cette personne intelligente, cultivée, d’aspect sympathique (si sincèrement) mais terriblement conformiste tout en étant persuadée d’être progressiste, qui en fait incarne parfaitement la bien-pensance officielle, donc dans l’esprit de cette personne si bien éduquée le « racisme » fait figure de véritable perversion morale qu’il convient à tout prix d’extirper comme les inquisiteurs traquant l’hérésie, bizarre qu’il n’y ait pas plus d’interrogation philosophique sur le caractère simpliste et arbitraire de cette déviance selon elle et de l’impossibilité d’en fournir une définition honnête et impartiale, non le racisme n’est au fond qu’une sorte de maladie dégénérative de la plèbe trahissant son manque d’évolution et de maturité, il ne fait nul doute dans l’esprit de ces zélites (qui n’habitent que les beaux quartiers) que toute pensée « raciste » est à mettre sur le compte d’un défaut de maturité d’esprit, à partir de là il convient de subjuguer ce nouveau fléau grâce à une sévère rééducation, tous ceux pensant différemment ont tort … ça ne vous rappelle rien ?



Par cette déclaration de guerre à toute expression de « racisme » chez nos concitoyens il s’agit :
- d’annihiler la possibilité de tout sursaut identitaire (attention dérapage !) chez les Français en instaurant une police de la pensée ;
- de prendre prétexte de la mise en place d’un système de contrôle pour censurer progressivement tout le Net, repérer et proscrire toute pensée déviante, toute information dérangeante ;
Ce rapport et cette interview trahissent en fait le mépris profond qu’ont nos « élites » vis-à-vis du peuple, si celui-ci ne pense pas comme eux, il ne peut qu’avoir tort et il convient de le rééduquer (sous entendu ils nous sont supérieurs), il y aurait en définitive une ligne de partage invisible entre le bien incarné par les pouvoirs publics, les médias officiels et les associations subventionnées et le médiocre, le vulgaire voire le mal que sont toute opinion non liftée par la pensée officielle et par extension tout média encore non contrôlé avec au 1er chef bien sûr Internet, la mise au pas s’annonce rude !



Hiéronymus, février 2010
source: Agoravox


"Trois choses demeurent: la foi, l'espérance et l'amour, mais la plus grande des trois c'est l'amour" ( I Corinthiens 13.13 )

Hors ligne

 

#2  26 Aug 2010 13:47:30

Néo Trouvetout
Modérateur
Date d'inscription: 17 Aug 2010
Messages: 110

Re: Censure internet sous le couvert de l'anti-racisme

Bien d'accord averc toi et c'est vrais qu'ils se sont donné les moyens d'attaquer d'éventuels sites hébergés à l'étranger et qui juste là restaient "impunis"

J'avais mis un petit résumé de cette affaire sur mon site à l'époque mais ton analyse est beaucoup plus approfondie et montre qu'il y a chez nos politques une habitude de plus en plus flagrante à vouloir nous faire la morale et le flicage en permanence comme si nous n'étions pas capable de penser par nous mêmes (tout en n'en ayant souvent pas eux mêmes, avoir un sens morale c'est d'abord avoir une parole et respecter ses promesses)

Selon le journal le Figaro : "L’année dernière, près de 1 350 sites ou blogs xénophobes, néonazis, révisionnistes ont été portés à la connaissance des cyberenquêteurs. Les plus structurés sont hébergés aux États-Unis, retranchés derrière le premier amendement de la Constitution garantissant une absolue liberté d’expression. Dans le cadre de la future loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (Loppsi), les fournisseurs d’accès pourraient bloquer dès le printemps un millier de sites figurant sur une liste noire. Par ailleurs, à l’initiative de la police judiciaire française, une «superplate-forme» Icros (Internet Crime Reporting Online System) verra le jour d’ici à la fin de l’année au sein d’Europol pour mieux coordonner la répression des sites illicites à travers les 27 pays de l’Union. Aujourd’hui encore nombre de sites interdits refleurissent peu après dans des pays voisins. Un rapport officiel de 64 pages remis le 21 janvier 2010 à François Fillon indiquent les types de contenu directement visés…
La dictature avance à grand pas…. Qui va décider de ce qui est licite ou non sur un site politique… sachant que le contenu de ce site n’est pas gravé dans le marbre. Il évolue au contraire à chaque minute, au gré des publications, des commentaires…
Qui decidera de ce qui est neonazi, revisioniste, xenophobe ? Ou tout simplement de ce qui n’est pas politiquement correct ?
Qui va décider de ce qui est ou pas une idéologie totalitaire ? Un état totalitaire interrogation

La liberté d’expression est attaquée de toutes parts, dans nos lois contre “l’incitation à la haine”, à l’ONU contre la diffamation des religions, voilà que maintenant ce rapport va jusqu’à remettre en cause le 1er amendement de la Constitution américaine (page 61) qui garantit la liberté d’expression à tous."

Au delà de ce folklore sur la lutte contre des sites néonazi ultra minoritaire et très peu fréquenté il y a une volonté d'éviter comme tu dis un éventuel "sursaut identitaire", choses qui fait le plus peur aux mondialistes de tout poil...


http://www.neotrouve.com/?p=538

Dernière modification par Néo Trouvetout (26 Aug 2010 13:53:59)


Hors ligne

 

#3  14 Jan 2011 00:03:29

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: Censure internet sous le couvert de l'anti-racisme

Celà va bien au delà parfois,

La censure a parfois une emprise beaucoup plus pernicieuse, car quasi invisible et ne touche bien sûr pas que le net.

Petite anecdote qui m'est arrivée aujourd'hui même... mon gamin est passionné des "Aventures de Tintin" version TV, il les as pris sur la Télé sauf 1, tout le monde sait qu'Hergé en est le créateur, voici l'intégrale des albums presse qu'il a édité pour le bonheur des petits et des plus grands :

Tintin au Congo    
Tintin en Amérique    
Les Cigares du Pharaon    
Le Lotus Bleu    
L'Oreille Cassée        
L'Île Noire
Le Sceptre d'Ottokar    
Le Crabe aux Pinces d'Or    
L'Etoile Mystérieuse        
Le Secret de la Licorne        
Le Trésor de Rackham le Rouge        
Les Sept Boules de Cristal        
Le Temple du Soleil        
Au Pays de l'Or Noir        
Au Pays de l'Or Noir    
Objectif Lune        
On a marché sur la Lune        
L'Affaire Tournesol        
Coke en Stock        
Tintin au Tibet        
Les Bijoux de la Castafiore        
Vol 714 pour Sydney        
Tintin et les Picaros    
   
Connaisseurs des albums papa s'est empressé de dire au gamin tous ceux qui existaient, ayant acquis durement par son travail les 30 bons points qui donne accès au petit + voilà ti pa' que ce bougre de garnement les voies tous à l'exception d'un que je ne peux trouver. silence
Curieux le cartho, j'appelle Cultura pour le commander
- "bien sûr monsieur, ne quittez pas.... ... t'ins c'est curieux je ne le trouve pas vous êtes sûr du titre"
j'appelle alors la Fnac:
- "Oui je cherche dans ma base de données... à tient non il n'y est pas pourtant l'intégrale des 22 est là ?
ma réponse
- "mais monsieur l'intégrale à 23 titres et non 22"
- attendez j'en ai une en magasin je regarde... non vous avez raison il manque celui que vous cherchez, ce doit être un problème chez cet éditeur, commandez le sur le net dans une ancienne collection !"

aussitôt dit aussi tôt fait j'écume le net.... mais ce DVD n'a jamais édité, connaissant le succès retentissant du personnage c'est assez incroyable n'est-ce pas !... allez vous vous dites peut-être n'ont t'il pas réalisé LE dernier... mais voilà c'est le 1er qu'il manque: TINTIN au.. CONGO.

vous voulez un début de réponse le voilà :

Contexte de colonisation

Dans les années 1930, le Congo représentait un véritable Eldorado pour la Belgique. Le Congo, quatre-vingt fois plus grand que le pays qui le colonisait, avait un sous-sol extrêmement riche. À cette époque, le territoire manquait de main-d'œuvre. La tendance de l'époque était donc de faire de la publicité pour ce pays.

Hergé affirma plus tard que lors de la création de Tintin au Congo, tout comme pour Tintin au pays de Soviets, il vivait dans un milieu plein de préjugés. C'est d'ailleurs la particularité de Tintin au Congo : l'album, bien loin des prises de positions anti-colonialistes qui apparaissent dans l’œuvre d'Hergé dès le Lotus bleu, est rempli de stéréotypes typiques de la vision qu'avaient de l'Afrique les Européens à cette époque.

Hergé déclarera ainsi à propos de l'album :

    « Pour le Congo tout comme pour Tintin au pays des Soviets, il se fait que j’étais nourri des préjugés du milieu dans lequel je vivais… C’était en 1930. Je ne connaissais de ce pays que ce que les gens en racontaient à l’époque : "Les nègres sont de grands enfants, heureusement que nous sommes là !", etc. Et je les ai dessinés, ces Africains, d’après ces critères-là, dans le pur esprit paternaliste qui était celui de l’époque en Belgique. »

Conscient de ces stéréotypes qui sont effectivement à la base de certaines condamnations de cette œuvre pour contenu raciste lorsque l'on oublie sa date de réalisation, Hergé défendait son ouvrage en disant que ses personnages étaient des noirs de fantaisie, et citait dans ce sens un article élogieux publié par la revue Zaïre en 1969, selon lequel « si certaines images caricaturales du peuple congolais données par Tintin au Congo font sourire les Blancs, elles font rire franchement les Congolais, parce que les Congolais y trouvent matière à se moquer de l’homme blanc qui les voyait comme cela ». Ainsi peut-on au contraire de nos jours trouver dans cette même œuvre une caricature de la vision simpliste des occidentaux, laquelle contient sa propre explication et condamnation du racisme.

En 2007, la controverse liée à ces stéréotypes redevient d'actualité suite à un avis de la Commission britannique pour l'égalité des races (British Commission on Racial Equality) qui juge la bande dessinée « raciste », et demande de la retirer des librairies. Le libraire Borders décida alors de ne plus vendre cet album au « rayon enfant », le déplaçant vers les « BD adultes ». Il est aujourd'hui offert à la vente chez Egmont avec une mise en garde sur le caractère « éventuellement offensant » (may find offensive) qu'il pourrait présenter pour le lecteur tant en ce qui concerne les personnages que le traitement des animaux.

La même année, un Congolais étudiant à l'Université libre de Bruxelles dépose plainte pour racisme et demande que l'album soit retiré du commerce

et pourtant nous avons tous lu Tintin, je n'y ai jamais relevé que du plaisir de lecture on est loin de l'interdiction qui frappe "Bagatelle pour un massacre, les Protocoles des sages de Sion, le livre Jaune n°5 etc... c'est Hergé que l'on censure et des enfants que l'on prive de son ravissement. Nous ne sommes pas loin de la métamorphose de la cigarette de Lucky Luke et de la disparition de la pipe de Tati.


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#4  18 Feb 2011 16:24:55

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: Censure internet sous le couvert de l'anti-racisme

Concernant internet, la censure, ou comment neutraliser internet, un bon article de Jean-Paul Baquiast. Je vous en recopie quelques lignes…

Comment neutraliser l'Internet?

Les deux “révolutions” survenues récemment en Tunisie et en Egypte ont mis en évidence aux yeux du monde entier le rôle joué par ceux que l'on a nommé des cyber-militants ou cyber-activistes. Ceux-ci, issus généralement des classes éduquées, ont su utiliser pleinement les anciens et nouveaux outils du web et du téléphone portable pour se coordonner et animer des populations moins bien informées. Ce qui a été fait avec succès dans ces deux pays par l'opposition se poursuit actuellement dans un certain nombre d'Etats autoritaires où grandissent des contestations populaires.

L'expérience de l'Egypte montre cependant que face à ces attaques, les gouvernements peuvent réagir très efficacement (voir l'article du New York Times du 16 février 2011, «Egypt Leaders Found ‘Off’ Switch for Internet»). En quelques minutes à partir du 28 janvier et pendant plusieurs jours, plus de 20 millions d'utilisateurs furent pratiquement coupés du monde. Ils ont vu également leurs communications internes fortement dégradées. Il est très probable qu'en cas de montée des revendications, les autres gouvernements de la région procèderont de même.

la suite ICI


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#5  18 Feb 2011 19:49:06

jAy-K
Missionnaire
Date d'inscription: 20 Nov 2010
Messages: 163

Re: Censure internet sous le couvert de l'anti-racisme

bonjour à tous!

débat très intéressant! Sur le sujet du contrôle d'internet et des médias de manière plus générale je vous signale cette vidéo que j'ai visionné sur le blog de P.JOVANOVIC:
http://www.youtube.com/watch?feature=pl … JeI1nRP_Vc

Je ne me lancerais pas dans de grandes explications, mais cela devrait ajouter quelques éléments à ce débat.
Je retiens, en ce qui concerne internet, le rôle que peut jouer Google et d'autres navigateurs basés aux USA pour la prise de contrôle du web.

Je terminerais par cette petite expérience personnelle mais qui me semble élargir un peu le débat à une censure beaucoup plus généralisée: depuis le début des évènements en Tunisie il est plutôt compliqué de trouver des informations sur ce qui se passe en Islande et les navigateurs tel Google ne sont pas d'une bien grande aide!.. Pourtant il y est bien question du même phénomène; la révolte des peuples contre ses gouvernants. Mais les islandais(es) ne remettent pas en question les abus de pouvoir d'un "dictateur", ils remettent en question ceux de tout un système, la mondialisation, au regard de la crise que nous venons tous de subir et qui les a plus durement touché!
Pourquoi les médias n'en font pas les grands titres et pourquoi Google a pratiquement éradiqué le sujet? France Inter a systématiquement éludé le sujet lorsque des auditeurs zélés leur ont demandé des compte en directe!!??..

La menace vient aussi des USA par le contrôle qu'ils imposent à leurs propres médias, mais cette fois sous le prétexte de la lutte contre le terrorisme.


J'espère ne pas avoir trop débordé!
Je suis vos informations avec grand intérêt! Merci à tous!applaudigrosourire


"Celui qui voit le ciel du fond d'un puits, le voit tout petit..."

Hors ligne

 

#6  21 Aug 2011 11:14:50

Crystelle
Missionnaire
Date d'inscription: 18 Jun 2010
Messages: 370

Re: Censure internet sous le couvert de l'anti-racisme

Article déplacé Ici

Dernière modification par Crystelle (21 Aug 2011 11:26:21)


Partageons, partageons les découvertes et les connaissances. Mettons nous à la place de ceux qui cherchent. Ne laissons personne dans l'ignorance.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire