Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#11  29 Jul 2011 18:11:34

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Tempêtes solaires

Comment se préparer pour la prochaine grosse tempête solaire ?
29 juillet 2011

http://nsa27.casimages.com/img/2011/07/29/110729061456111874.jpg



L'une des plus grosses tempêtes solaires jamais observées depuis des siècles a frappé la Terre en septembre 1859, à la veille d'un cycle solaire d'intensité inférieure à la moyenne(1). La destruction solaire associée est tellement atypique que les chercheurs ne savent toujours pas comme la classer. L'explosion aspergea la Terre d'un déluge de protons inédit depuis un demi-millénaire, accompagnée de courants électriques qui incendièrent les télégraphes et envahirent le ciel de Cuba et d'Hawaii d'aurores boréales.

En juin de cette année, des responsables réunis au National Press Club de Washington DC se sont posés la question : Que se passera-t-il si ça devait de nouveau arriver ?

"Un orage magnétique de cette ampleur pourrait nous mettre KO," affirme Lika Guhathakurta, spécialiste en physique solaire de la NASA. "La société moderne s'appuie sur des systèmes sophistiqués tels que les réseaux électriques intelligents, les GPS, et les communications par satellite, qui sont tous vulnérables aux tempêtes solaires." Lika était présente au cinquième forum annuel de l'espace dédié au climat, le Space Weather Enterprise Forum (SWEF) en compagnie d'une centaine de collègues. Le but de SWEF est de mettre en lumière les phénomènes climatiques de l'espace et leurs conséquences pour l'homme, pour interpeller les politiques et responsables de la prévention des catastrophes. Le forum a réuni des élus du Congrès américain, de la Federal Emergency Management Agency (FEMA), des opérateurs électriciens, des représentants des Nations Unies, de la NASA, du NOAA et de nombreuses personnalités de tous horizons.

Au cours de l'année 2011, les prévisionnistes estiment que le soleil va entamer un cycle plus court que la moyenne des cycles. En 1859 "l'événement de Carrington" (du nom de l'astronome Richard Carrington qui décrivit la destruction solaire) montre que les cycles faibles peuvent s'accompagner de fortes tempêtes magnétiques.

En 1859, tout ce que l'on pouvait craindre de pire était une mise hors service des télégraphes pendant un ou deux jours tandis que les observateurs des îles tropicales ont pu admirer des phénomènes inouïs dans le ciel.

Mais en 2011 il en irait bien autrement. Les pannes en cascade des lignes à haute tension et transformateurs électriques intercontinentaux priveraient la Terre d'électricité pendant des semaines, voire des mois avant que les ingénieurs puissent réparer les avaries. La navigation aérienne et par bateau serait privée de GPS, les réseaux bancaires et financiers s'arrêteraient de fonctionner, avec toutes les conséquences qu'on peut imaginer pour le commerce, bref : un scénario catastrophe à l'ère du tout informatique. Selon un rapport de 2008 de la National Academy of Sciences, un événement solaire exceptionnel comme il en est recensé tous les cent ans pourrait avoir un impact économique égal à l'ouragan "Katrina" puissance 20 !

Alors que les décideurs se réunissaient pour prendre conscience des risques, non loin de là, les chercheurs de la NASA tentent activement de les circonscrire : "Nous sommes désormais capables de suivre la trajectoire des tempêtes solaires et leur progression vers la Terre en 3D," rapporte Michael Hesse, intervenant au forum et directeur du GSFC Space Weather Lab. "C'est l'amorce d'un système opérationel d'alerte aux catastrophes climatiques provenant de l'espace en vue de la protection des réseaux électriques et des infrastructures de haute technologie en cas d'activité solaire intense."

Le modèle est réalisé à partir de données collectées par une flotte de satellites de la NASA en orbite autour du soleil. Les analystes du laboratoire alimentent une base de données stockée dans des super ordinateurs qui traitent les données. Quelques heures après une éruption majeure, les ordinateurs produisent un film en 3D montrant la trajectoire de la tempête, quels planètes et satellites seront touchés et quand. Ce type de "prévisions interplanétaires" est sans précédent dans la courte histoire de la climatologie spatiale.

"Nous vivons une époque privilégiée de la climatologie de l'espace," note Antti Pulkkinen, chercheur au laboratoire climatologique de l'Espace Space Weather Lab. "Le développement récent de modèles scientifiques basés sur la physique nous permet d'anticiper ces cataclysmes."

Certains de nos modèles informatiques sont tellement pointus qu'ils peuvent anticiper la pénétration dans le sol terrestre de courants électriques générés par une éruption solaire. L'enjeu est de taille pour les transformateurs électriques et le projet expérimental "Solar Shield" dirigé par le Dr Pulkkinen a pour mission d'identifier les transformateurs les plus menacés par chaque éruption solaire. "Il suffit de déconnecter pendant quelques heures tel ou tel transformateur à haut risque pour prévenir des pannes qui peuvent durer plusieurs semaines et plonger dans le noir un continent entier," souligne le Dr Pulkkinen.

Un autre intervenant au SWEF, le Dr John Allen du Directorat de la Mission opérations spatiales de la NASA, a mis en lumière les risques pris par les astronautes face aux intempéries de l'espace. "Si personne n'est à l'abri de ces risques, les astronautes sont en première ligne et sont exposés à des niveaux de radiation quatre fois plus élevés que les travailleurs du nucléaire sur Terre," a-t-il dit. "Il s'agit d'un risque professionnel très élevé."

La NASA consigne scrupuleusement les dosages accumulés par chaque astronaute au cours de sa carrière. Chaque décollage, chaque sortie dans l'espace, chaque destruction solaire sont enregistrés. Lorsqu'un astronaute atteint des niveaux proches de la limite... Il ou elle peut se voir interdire de quitter la station spatiale ! L'exactitude des alertes aux tempêtes de l'espace peut permettre de contrôler ces expositions, par exemple en reprogrammant les sorties dans l'espace lorsqu'il existe un risque d'éruption solaire.

Le Dr Allen s'est aussi prononcé pour un nouveau type de bulletin météo : "Les messages du type 'RAS'. Outre une information sur les périodes pendant lesquelles il faudrait s'abstenir de sortir, on aimerait connaître celles qui sont sans danger. Il s'agit de nouvelles perspectives pour les climatologues de l'espace : prévoir non seulement les périodes à haut risque d'éruption d'une tâche noire mais aussi les périodes sans risque."

Le SWEF a un rôle pédagogique clé dans la création des conditions d'une bonne anticipation des tempêtes solaires. C'est ce que soulignent le Dr Lika Guhathakurta et son collègue Dan Baker de l'Université du Colorado dans un édito du New York Times en date du 17 juin dernier : "Les alertes météo de l'espace c'est bien ... expliquer ce qu'elles veulent dire et comment y réagir c'est mieux"

Source et suite
http://www.notre-planete.info/actualite … olaire.php


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#12  8 Aug 2011 09:29:12

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Tempêtes solaires

Magnifique tache solaire photographiée en haute résolution
Publié le 03 août 2011 par Pyxmalion

http://nsa27.casimages.com/img/2011/08/08/110808093438572159.jpg

Tache solaire 1263, entourée de milliers de granules



Remarquable photo de la double tache solaire 1263 large de 65 000 km ! Réalisée par un astronome amateur, l’image offre une résolution extraordinaire qui permet de distinguer avec détails les granules qui couvrent le Soleil.
Non, ce n’est pas une fleur de tournesol comme on peut en rencontrer sur les bords des routes en été ! Il s’agit de deux remarquables taches solaires (sunspot). Etendues sur plus de 65 000 km, chacune d’elles pourraient allègrement engloutir deux fois la Terre ! En quelques jours, la tache 1263 a beaucoup évoluée (voir l’alignement des taches solaires d’il y a quelques jours). A l’heure actuelle, son champ magnétique présage une potentielle éruption solaire de classe X ! Située face à notre planète, le plasma propulsé dans l’espace pourrait alors déclencher de spectaculaires aurores, visibles surtout dans les régions polaires et, qui sait, jusqu’à des latitudes plus basses (Sud de l’Europe, Afrique du Nord, Amérique du Nord) !

L’image ci-dessus capturée par l’astronome amateur Emil Kraaikamp avec un télescope de 10 pouces (et un filtre solaire adéquat !) est d’une résolution remarquable, rivalisant avec les plus grands observatoires solaires. On distingue très nettement les parties centrales, plus froides, des auréoles également nommée « pénombre ». Les écailles que l’on voit autour et qui couvrent entiérement le Soleil sont des « granules ». Chacun a une taille équivalente à celle de la France (environ 1 000 km) ! Visibles dans la photosphère, ils sont semblables aux bulles formées par la convection dans une casserole d’eau en ébullition ! La température moyenne à la surface de notre étoile est de 5 900° C. Les taches, loin d’être des îlots solides ou encore des croutes, sont des régions traversées par des lignes de champ magnétique où la température descend à 3 000° C. Moins brillantes dans un environnement plus chaud et donc plus lumineux, elles nous apparaissent sombres par contraste.

Les taches solaires sont plus nombreuse quand l’activité périodique (cycle moyen de 11 ans) de notre étoile augmente. Le prochain pic est prédit pour 2013, avec un retard notable d’environ 2 ans. A la surprise des chercheurs, le Soleil s’est montré plutôt fainéant ces derniers temps, augurant peut-être une série de cycles plus longs et plus doux. Nul ne peut vraiment le savoir !

Source : Spaceweather.

Source
http://www.paperblog.fr/4740878/image-d … esolution/


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#13  10 Aug 2011 16:57:23

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Tempêtes solaires

Explosions solaires : des risques sur les télécommunications ?
Info rédaction, publiée le 09 août 2011

http://nsa28.casimages.com/img/2011/08/10/110810050325564113.jpg



Une tempête magnétique provoquée par une série d’explosions solaires laisse craindre une forte perturbation des télécommunications.

Les deux grandes explosions survenues à la surface du soleil au cours de ces derniers jours pourraient bientôt dégrader le réseau des télécommunications. Selon Joseph Kunches, scientifique au Centre de Prévision Climatique Spatiale, une division de l’Administration Atmosphérique et Océanique Nationale des Etats-Unis (NOAA), la tempête magnétique, déclenchée par ces événements, "devrait bientôt se développer à un niveau modéré à fort".

En vue d'autres tempêtes prévues dans les prochains mois, les scientifiques mettent ainsi en garde les utilisateurs de satellites, de télécommunications et d’équipements électriques contre d’éventuelles perturbations du réseau. La turbulence engendrée par le soleil peut en effet interférer dans le fonctionnement de ces appareils en particulier dans les zones proches des pôles.

Source et suite
Une série d’explosion sous haute surveillance

Des perturbations aux lourdes conséquences


http://www.maxisciences.com/soleil/expl … 16233.html


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#14  19 Aug 2011 15:46:29

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Tempêtes solaires

Impression visuelle qu’une tempête solaire secoue Vénus
Publié le 18 août 2011

http://nsa27.casimages.com/img/2011/08/19/11081903522199598.jpg

La perspective donne l’illusion sur ces images que l’éruption solaire bouscule la planète Vénus !



Difficile de voir en ce moment, la fameuse « étoile du berger », traditionnellement associée à Vénus. Celle-ci se cache en effet dans le même champ visuel que notre étoile, le Soleil (voir image ci-dessus). Impossible de l’entre-aperçevoir, hormis sur les images capturées par le satellite d’observation solaire SoHO. Pas de Vesper, le soir ni de Lucifer, le matin. Il faudra encore patienter plusieurs jours !



Quoi qu’il en soit, comme en témoigne la vidéo ci-dessus, on retrouve notre illustre déesse de l’Amour,Vénus (de taille identique à la Terre, elle est plus proche du Soleil) dans le champ du coronographe LASCO C2 du satellite SoHO. Les effets de la perspective nous donnent furieusement l’impression que la planète, distante de 100 millions de km du Soleil, est éclaboussée par l’une de ses rafales, une authentique éjection de masses coronales (CME). Or, il n’en est rien ! La planète la plus chaude du système solaire, Vénus (moyenne de 460° C à sa surface) a été épargnée par la tempête.

Sur l’image ci-dessus, le Soleil est entièrement masqué par un disque noir, un coronographe. Cela permet aux chercheurs d’étudier la couronne solaire sans être ébloui par la lumière de notre étoile. Le disque blanc marque la véritable taille du Soleil lequel, rappelons-le, a un diamètre 109 fois supérieur à celui de la Terre ou de sa jumelle (en taille), Vénus !

Pour suivre l’activité solaire au quotidien, rendez-vous sur les sites de SoHo et SDO.

Source : Spaceweather.

Source
http://www.paperblog.fr/4770678/impress … oue-venus/


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#15  19 Aug 2011 19:50:48

Apollo
Missionnaire
Lieu: Dordogne
Date d'inscription: 12 Jan 2011
Messages: 198

Re: Tempêtes solaires

Premières images d'une tempête solaire autour de la Terre

http://referentiel.nouvelobs.com/file/2308209.jpg
Image d'une éjection de masse coronale arrivant jusqu'à la Terre obtenue avec STEREO. (Southwest Researcher Institute)

Depuis l’atmosphère du Soleil jusqu’à la Terre et au-delà, le voyage d’une tempête solaire a été filmé intégralement. De quoi améliorer nos capacités de prévision de ces événements violents.

Les bulletins de météorologie solaire sont encore aujourd’hui entachés d’importantes imprécisions. Il est en effet difficile de prévoir les tempêtes solaires –ces énormes éjections de gaz qui se produisent dans l’atmosphère externe du Soleil, la couronne- et le moment précis où ces vents solaires vont atteindre la Terre, provoquant des tempêtes magnétiques dans notre atmosphère, exposant à de fortes radiations les satellites et les explorateurs spatiaux. De nouveaux travaux présentés cette semaine devraient permettre d’améliorer considérablement cette météorologie solaire.

Source,Suite et Vidéo:

http://www.sciencesetavenir.fr/actualit … terre.html

Hors ligne

 

#16  24 Aug 2011 11:18:10

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Tempêtes solaires

NASA : le voyage inédit d'une tempête solaire filmé intégralement
Info rédaction, publiée le 22 août 2011

http://nsm05.casimages.com/img/2011/08/24/1108241122211190638633035.jpg



Depuis l’atmosphère du Soleil jusqu’à la Terre et au-delà, le voyage d’une tempête solaire a été filmé intégralement. De quoi améliorer nos capacités de prévision de ces événements violents, explique SciencesetAvenir.fr.

De nouveaux travaux présentés cette semaine devraient permettre d’améliorer considérablement la météorologie solaire. Les énormes éjections de gaz qui se produisent dans l’atmosphère externe du Soleil, la couronne, sont en effet difficiles à prévoir ainsi que le moment précis où ces vents solaires vont atteindre la Terre, provoquant des tempêtes magnétiques dans notre atmosphère. Émettant de fortes radiations, celles-ci présentent alors des risques pour les satellites et les explorateurs spatiaux qui y sont exposés.

Mais les chercheurs de la mission STEREO de la Nasa ont annoncé être parvenus à réaliser la première observation complète d’une éjection de masse coronale, depuis le Soleil jusqu’à notre Planète. Après trois ans de travail, Craig DeForest (Southwest Researcher Institute, Colorado, USA) et son équipe ont ainsi réussi à rendre visible le nuage de gaz expulsé de la couronne solaire à l'aide des vidéos fournies par les deux satellites STEREO. On y voit alors l’éjection de masse coronale engouffrer la Terre avant de poursuivre sa route.

Des images de l'espace et de la sismologie stellaire

En réalité, le satellite SOHO permettait déjà d'obtenir régulièrement des images de ce qui ressemble à de gigantesques flammes s'échappant du Soleil correspondant aux éjections de masse coronale. Mais, une fois passée l’orbite de Vénus, la tempête est déjà des milliards de fois moins lumineuse que la surface de la pleine Lune, soit beaucoup moins lumineuse que la Voie lactée, explique SciencesetAvenir. Ainsi, distinguer son signal parmi d'autres est très difficile. Ce qui explique la durée des travaux de Craig DeForest et son équipe. Mais désormais, il est donc possible d'évaluer la masse de l’éjection et de déterminer précisément l’arrivée de la tempête et donc d’optimiser les prévisions.

Par ailleurs, cette découverte s'associe aux travaux d'une autre équipe de l’Université de Stanford (Californie, USA) qui a publié dans la revue Science, une nouvelle méthode de prévision de l'apparition des taches solaires. Ces points noirs qui apparaissent à la surface du Soleil sont souvent le lieu d’éruption massive, source des fameuses éjections de masse coronale.

Découvrez la vidéo de la NASA sur le voyage de cette première tempête solaire filmé intégralement



Des chercheurs de la mission STEREO de la Nasa sont parvenus à mettre au point une nouvelle méthode de prévision de la météorologie solaire. Ils ont ainsi réussi à filmer intégralement le voyage d'une tempête solaire depuis l'atmosphère du Soleil, jusqu'à la Terre puis au-delà. Les tempêtes solaires sont des énormes éjections de gaz qui se produisent dans l’atmosphère externe du Soleil. Une fois déclenchées, celles-ci provoquent à leur tour des tempêtes magnétiques qui rencontrent l’atmosphère terrestre et peuvent causer des perturbations. D'où l'importance de pouvoir mieux les prédire.

Source
http://www.maxisciences.com/temp%EAte-s … 16461.html


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#17  25 Sep 2011 10:37:06

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Tempêtes solaires

En vidéo, six éjections de masses coronales en un jour
Publié le 24 septembre 2011 par Pyxmalion


http://nsa28.casimages.com/img/2011/09/25/110925104355651483.jpg

Tache solaire 1302, à l'origine de deux puissantes éruptions solaires



Le Soleil montre une activité en hausse. En un peu plus de 24 h, six CME ont été observées. Quelques jours plus tard, la tache 1302 était à l’origine de deux violentes éruptions solaires.

L’activité solaire bat son plein ! Les instruments de la sonde spatiale SoHO ont enregistrées pas moins de six éjections de masses coronales (CME) en un peu plus de 24 heures, les 19 et 20 septembre. Les astronomes n’avaient pas cela plusieurs années.

http://www.dailymotion.com/videoxlacv5
Hormis une, aucune de ces bourrasques de particules solaires ne se dirige vraiment vers la Terre. Celle-ci pourrait heurter le champ magnétique terrestre et, comme de coutume, provoquer des aurores polaires.

Sur les vidéos, le Soleil est volontairement masqué par un disque (coronographe) afin de permettre aux chercheurs d’étudier l’activité de la couronne solaire. Dans les deux cas, les instruments C2 et C3, le cercle blanc marque la taille du Soleil.

http://www.dailymotion.com/videoxlad2q
Autre marqueur important de l’activité solaire en hausse : les éruptions majeures, classées X (catégorie la plus élevée).

La tache sombre 1302 qui s’est déjà fait remarquer le 22 septembre avec une éruption de magnitude X 1.4, a remis cela le 24 septembre. Plus puissante, elle a atteint la classe X 1.9 et provoquer un puissant flash que la sensibilité des caméras de la sonde spatiale SDO a pu capturée (voir vidéo ci-dessous). Actuellement, l’archipel de taches solaires 1302 s’étend sur plus de 100 000 km à la surface de notre étoile. Les chercheurs suivent avec attention l’évolution de cette région particulièrement active. Une forte éruption en direction de la Terre pourrait avoir des conséquences désagréables pour nombres d’appareils en orbite et même occasionner des pannes importantes sur les réseaux électriques des régions polaires.

http://www.dailymotion.com/videoxladsu
Via Spaceweather.

Crédit photo et vidéo : SoHO/SDO.

Source
http://www.paperblog.fr/4888862/en-vide … n-un-jour/


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

#18  26 Sep 2011 20:49:46

Succube
Sage
Date d'inscription: 21 Dec 2010
Messages: 748

Re: Tempêtes solaires

Ci-dessous, graphique des alertes émises par le NOAA / Space Weather Prediction Center, récupéré à cet instant :


Space Weather Alerts and Warnings Timeline

http://www.swpc.noaa.gov/alerts/graphics/warnings_timeline_7559.png

Dernière modification par Succube (26 Sep 2011 20:50:56)


La langueur porte bien plus loin l'esprit que n'importe quelle philosophie. Succube

Hors ligne

 

#19  29 Sep 2011 22:51:24

tobeor
Modérateur
Date d'inscription: 5 Nov 2010
Messages: 3818

Re: Tempêtes solaires

La tache solaire AR1302 visible à l’oeil nu !
Publié le 27 septembre 2011 par Pyxmalion


http://nsa28.casimages.com/img/2011/09/29/110929105452381834.jpg

La tache solaire AR1302 visible à l'oeil nu à la surface du Soleil - Photo de Fabiano Belisario Diniz



La tache solaire AR1302, plusieurs fois évoquée ces derniers jours est si grande qu’elle est visible à l’oeil nu à la surface du Soleil. Attention de ne pas regarder le Soleil directement sauf avec un filtre adapté ou d’attendre le coucher du Soleil !

La tache sombre AR1302 continue de croître. Déjà à l’origine de trois puissantes éruptions solaires de classe X, cette importante région active (Active Region) n’a pas finit de faire parler d’elle. Selon les prévisionnistes du National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), il y aurait 40 % de chances pour qu’une nouvelle éruption d’amplitude maximale puisse survenir dans les prochains jours.


http://nsa28.casimages.com/img/2011/09/29/11092910555793952.jpg

La tache solaire AR1302 qui s'étend sur plus de 150 000 km ! - Photo de Alan friedman



L’archipel AR1302 constitué de taches sombres de différentes tailles est devenu si grand qu’il est actuellement possible de le voir à l’oeil nu (Attention à prendre les précautions qui s’imposent !) surnager à la surface du Soleil ! Nul besoin de l’agrandir dans un instrument ! Bien entendu, il faut éviter de regarder l’astre du jour directement sous peine de lésions oculaires irréversibles ! Si vous ne possédez pas d’un instrument équipé d’un filtre solaire adéquat ni de lunettes d’éclipse en excellent état, il est préférable d’attendre le coucher du Soleil (comme sur la photo ci-dessus). Notre étoile est alors moins lumineuse, et à l’instar des observateurs dans l’antiquité grecque qui surprirent des taches solaires, vous pouvez découvrir et admirer cette grande région sombre, longue actuellement de plus 150 000 km (le diamètre du Soleil est de 1,4 millions de km soit 109 fois celui de la Terre !) !

Suite aux violentes éruptions du 24 septembre (voir vidéo), une alerte aurorale a été déclenchée le 26 septembre. L’Europe n’était, hélas, pas la région du monde la mieux placée pour admirer d’éventuelles aurores polaires ! Conséquence de la déferlante des particules solaires, les aurores furent observées dans les régions habituelles et aussi à des latitudes plus basses sur le continent nord-américain. Il a été mesuré une forte compression du champ magnétique terrestre par ce flux de vent solaire.
Si une nouvelle éruption de classe X venait à se produire, il est fort probable que de grandes draperies rouges et vertes envahiraient 24 à 48 heures plus tard le ciel de plusieurs régions du monde dont la France …


http://nsa27.casimages.com/img/2011/09/29/110929105711840553.jpg




Source et compléments
Vous pouvez suivre l’évolution et les fluctuations de l’ « ovale aurorale » émis par le NOAA.
A consulter : SolarHam, Spaceweather, SDO, SoHO.

Crédit photo et vidéo : Fabiano Belisario Diniz, Alan Friedman et SDO.

http://www.paperblog.fr/4898664/la-tach … l-oeil-nu/


"Etre dans le doute, c'est déjà être résolu." - William Shakespeare

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire