Archives et Dossiers Secrets

Devenez rédacteurs et soyez édités sur les secrets d'état, d'histoire et de géopolique

Vous n'êtes pas identifié.

Annonce

Archives et Dossiers Secrets c'est terminé. Le blog est en "lecture seule", témoignage de l'excellence de cette expérience. Toute l'équipe d'ADS remercie la Rédaction de la maison d'Edition Export Press et l'animateur radio Jean Claude Carton pour leur soutien sans faille. Nous vous invitons à éteindre vos télés, allumez vos cerveaux et prenez désormais vos informations sur CONTRE INFO.COM

MERCI ...

aux administrateurs et modérateurs : Carthoris, House, Hieronymus, Tobeor, Keats, Pégase, Meryl, Ressac, Organik, Neo Trouvetout et Jean Luc... aux rédacteurs : John Lloyds, Infomystères, Monsieur Mondialisation, Sylv1, Pégase, Hieronymus, Stefnou, Pierre Valcourt et Nolan Romy... aux membres : Apollo, Bob Rekin, Boris, Cosmos, Crystelle, Dread, Eddymdf, Fredolenray, Garf, GrandPas, Herveboy, Jay-k, Jean Claude Carton, Max, Marius, l’Hermite, Mike7917, Michel Thys, Nanouche, Non666, Phantom, Raphaël Charles, Psd503, Saint Just, Sopalin, Succube, Thx428, Tissou, Vitriol/Patrick Burensteinas, Voyageur, Adidier, Arckangel, Aries, Asse42, Logos, Nostalgeek, Rigel, Sergueï... et aux 32 sites partenaires qui nous référencent.
On évoque parfois le livre à emporter sur une île déserte... en réalité la question qu'il faudrait se poser est : " Et si je ne devais en lire qu'un ? "COMPRENDRE L'EMPIRE" d'Alain Soral est la synthèse de tout ce que l'on peut retenir de ce triste siècle... car pour savoir il faut déjà comprendre, et une fois compris c'est un devoir de faire savoir.

#1  21 Jul 2010 16:40:14

House
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 1042
Site web

Chemtrails

CHEMTRAILS

Selon une théorie, un chemtrail [kemtrel] est une trainée blanche dans le ciel ressemblant à une trainée de condensation. Contrairement à cette dernière, elle serait constituée de produits chimiques, encore appelés aérosols, et non de vapeur d'eau laissée par les réacteurs des avions. Le nom lui-même est un néologisme  construit par la contraction de l'anglais chemical trail, soit « trainée de produits chimiques », sur le modèle de et par opposition avec contrail - contraction de condensation trail. Cette théorie est communément reprise par les tenants de la théorie du complot.



http://img22.imageshack.us/img22/9434/chemdeesu.jpg


Problématique

Selon les tenants de cette théorie, le phénomène des chemtrails serait apparu en 1996 date à laquelle les observations de trainées d'avion « anormalement persistantes » auraient commencé à se généraliser. D'après eux, elles auraient des caractéristiques distinctes dont le fait qu'elles disparaitraient beaucoup plus lentement et ne se formeraient pas toujours à la « bonne » altitude pour être des trainées de condensation. Toujours d'après eux, les trainées d'avions seraient davantage persistantes depuis une quinzaine d'années, alors même que la persistance de simples trainées de condensation est un phénomène plutôt occasionnel. L'aspect du ciel aurait donc radicalement changé depuis leur présence. Si bien que selon les défenseurs de la théorie, certains scientifiques amalgameraient trainées chimiques et trainées de condensation. Néanmoins, cette théorie n'a jamais trouvé aucune crédibilité dans la communauté scientifique, car elle est dépourvue de preuves objectives. De plus, les organismes des gouvernements et les scientifiques ont à maintes reprises nié l'existence des chemtrails. Pourtant, les convaincus de l’existence, à grande échelle, des chemtrails s’opposent aux prêcheurs de la seule existence des contrails.

Divers objectifs présumés sont associés aux chemtrails, tous basés sur une hypothèse de départ qui est le fait que les chemtrails seraient constitués de produits chimiques inconnus déversés en haute altitude. Parmi ceux-ci, on trouve la modification du climat (à des fins militaires, économiques, ou pour lutter contre le réchauffement planétaire), le contrôle de la population, un moyen de communication ou de brouillage des communications pour l'armée, une arme biologique ou des intentions occultes. Les partisans de cette théorie affirment également que les chemtrails peuvent causer des problèmes respiratoires ainsi que d'autres problèmes de santé.

En 2001, aux États-Unis, le terme chemtrails se retrouvait dans un projet de loi nommé le Space Preservation Act, mentionné en tant qu'arme exotique. Ce projet présenté à l'origine devant le Congrès par le politicien Dennis Kucinich fut rejeté, si bien que les références aux chemtrails furent supprimées dans les versions suivantes. Interviewé en janvier 2002 par Bob Fitrakis du journal Columbus Alive, Bob demanda à Kucinich, pourquoi voulait-il introduire le terme chemtrails dans un projet de loi alors que le gouvernement US a sans cesse nié leur existence, Kucinich lui répondit : « la vérité est qu'il y a un programme entier, au Département de la Défense, nommé Vision pour 2020, qui développe ces armes ». Lors d´une audience publique à Santa Cruz (Californie), en juin 2003, Kucinich confirmait de nouveau l'existence et l´emploi effectif de l'arme climatique : « Chemtrails are real ! » affirmait-il.

http://img227.imageshack.us/img227/8181/denniskucinich.jpg





Rôle des chemtrails

Au sein des partisans de la théorie des chemtrails, plusieurs hypothèses ont été émises concernant le rôle de ces trainées, si bien qu'aucun consensus n'existe parmi eux à ce sujet. Néanmoins, selon certains les épandages poursuivraient simultanément plusieurs de ces objectifs.

Un des objectifs principaux concernerait le contrôle du climat à des fins militaires, généralement avec des effets néfastes pour la population et l'écosystème, notamment par l'utilisation conjointe du système HAARP. Des expériences préliminaires auraient été menées en ce sens dans certains états aux USA dans les années 1990, et lors de la Guerre du Golfe. Le contrôle du climat serait, à cet effet, un des objectifs de recherche militaire de l'US Air Force depuis de nombreuses années, cf. le rapport : « Le climat comme un multiplicateur de force: posséder le temps en 2025 »:





Parmi les objectifs, on retrouverait ainsi:

    * Des objectifs économiques : le contrôle du climat permettrait de contrôler en partie l'économie d'une nation, au niveau social ou agricole, par exemple, en sabotant de façon silencieuse les récoltes d'un pays par l'augmentation des précipitations, des orages, des tornades, ou de canicules. (cf. HAARP).
    * Le contrôle du climat en temps de guerre, conjointement avec HAARP : brouillage des communications, génération de perturbations atmosphériques.
    * Le contrôle de la population : au sens manipulation mentale et/ou contrôle démographique. Dans ce dernier cas, l'épandage de chemtrails pourraient être un moyen global plutôt discret pour affaiblir les défenses immunitaires, et épandre virus et bactéries.



Concernant la modification du climat à l'échelle mondiale, les techniques utilisées seraient celles qu'a inventé une science de contrôle climatique dénommée la Géo-ingénierie, qui fit son apparition dès les années 1950 et qui, selon les partisans, serait appliquée à l'échelle mondiale depuis presque deux décennies. Cette dernière consiste à larguer des particules réfléchissantes dans l'atmosphère via des moyens aériens (ballons, avions ou fusées). Selon les partisans, les chemtrails seraient d'ailleurs en partie à l'origine de l'assombrissement global. En terme de modification climatique, les chemtrails poursuivraient ici deux objectifs contradictoires:



   

* La lutte contre le réchauffement climatique : pour certains partisans, les chemtrails seraient un moyen de créer une sorte de bouclier chimique qui filtrerait une partie des rayons du soleil et permettrait ainsi de diminuer l'indice UV. Néanmoins, d'après d'autres partisans, cette raison officieuse serait désinformation.
      Par exemple, l’interdiction de vol de trois jours qui a suivi les attentats du 11 septembre aux États-Unis qui s'est traduite par un écart de température moyenne par rapport aux prévisions météo. Ceci aurait confirmé que les chemtrails refroidissaient localement et provisoirement le climat.
    * La création d'un effet de serre artificiel : en revanche, pour d'autres partisans, les chemtrails contribueraient au contraire à favoriser le réchauffement climatique, car les nuages artificiels provoqués par les épandages de nuit, majoritaires, bloqueraient les radiations infra-rouge dans l'atmosphère.



http://img826.imageshack.us/img826/8676/chemtrailsorcontrailsfr.jpg


Commanditaires

Les épandages seraient réalisés par les avions militaires de l'OTAN, mais pourraient également être réalisés par des avions civils, au moyen d'un dispositif permettant le mélange des produits chimiques au kérosène, et ainsi le déversement en plein vol sans tuyères additionnelles sur l'appareil.

Ces calculs avancent que la solution serait économiquement et logistiquement viable, et passerait par l'utilisation de l'infrastructure et des équipements militaires de l'OTAN (dont américains et russes) disséminés sur l'ensemble de la planète. Les commanditaires bénéficieraient ainsi d'une efficacité éprouvée maintes fois, d'une logistique sans faille et entourée du secret défense. Cela ne nécessiterait pas des centaines de milliers d'employés.

Les brevets concernant des méthodes d'épandages d'aérosols contenant des métaux lourds, et matières organiques (virus, bactéries) seraient légion. Ainsi une référence souvent citée parmi les partisans des chemtrails est le brevet Welsbach qui présente une méthode pour réduire l'effet de serre par le biais d'épandages à grande échelle de particules dans l'atmosphère.




Observations

Selon les partisans de la théorie des chemtrails, il est difficile de déchiffrer une règle stricte et routinière des épandages. Néanmoins, selon eux, une observation quotidienne et répétée du ciel que tout un chacun peut faire par temps dégagé, permet de conclure justement que les trainées observées ne peuvent uniquement provenir d'un trafic aérien "normal" régulier utilisant des couloirs statiques. Ainsi, selon eux, il est possible de constater les faits suivants qui indiqueraient qu'il puisse s'agir d'épandage :



   * 

Les chemtrails peuvent être répandus aussi bien de jour comme de nuit. Beaucoup d'entre eux se feraient d'ailleurs la nuit (bien visibles à la lumière de la lune) ou au petit matin. Ceci alors qu'il est argumenté que de simples trainées de condensation ne se forment que très rarement la nuit. Certains jours, les chemtrails seraient clairement répandus "en face le soleil" (i.e. par rapport à un point donné au sol), alors que dans la direction opposée, le ciel en serait dépourvu; ceci étant particulièrement flagrant quand le ciel est vide de nuage au départ.

http://img685.imageshack.us/img685/5818/nightchem1.jpg

    * Beaucoup de chemtrails seraient reconnaissables au fait qu'ils disparaitraient beaucoup plus lentement que les trainées de condensation d'avions, resteraient plusieurs heures en forme de trainées en s'étendant progressivement pendant un long moment, pour enfin former un voile artificiel; durant ce temps, il est possible d'observer des volutes aux formes « inhabituelles » et très diverses. Il en résulte un ciel brumeux et blanchâtre, voire éblouissant. Ceci alors que les conditions d'apparition de trainées de condensation ne seraient pas remplies la plupart du temps, contredisant ainsi la théorie selon laquelle les avions ne produisent des trainées de condensation que quand la température est très faible et le taux d'humidité très élevé. Dans certains cas, il serait également possible d'observer la formation d'une couche nuageuse en dessous ce voile.

    * Les chemtrails seraient épandus à haute et basse altitude. En particulier, certains avions dispersant les chemtrails ne suivraient pas toujours les couloirs aériens civils, voleraient assez bas avec une altitude inférieure à 4 000 m / 12 000 pieds, altitude très peu favorable à la formation de trainées de condensation, dont la probabilité d'apparition augmente à partir de 32 000 pieds (8 000 m). Les avions voleraient plus lentement, seraient plutôt silencieux, bien visibles à l'œil nu et auraient des directions « atypiques » par rapport à des avions de ligne normaux. Ces avions seraient banalisés, par exemple : blancs sans aucun marquage visible, rendant leur identification délicate. Les avions seraient la plupart du temps des ATR survolant l'espace militaire.

    * Il aurait été remarqué que les chemtrails sont souvent dispersés suivant des motifs de lignes parallèles, croix ou quadrillages; en un lieu donné, ces derniers ne seraient d'ailleurs pas toujours tournés dans le même sens, et ne pourraient ainsi être confondus avec des couloirs aériens. Notamment, il arriverait fréquemment que n avions venant de n directions différentes, se croisent à quelques secondes d'intervalle seulement.

http://img839.imageshack.us/img839/7827/sfccontrail12601.jpg

    * Il serait régulièrement possible d'observer le point de commencement et de fin de l'épandage, voire des avions commençant et arrêtant un épandage.

    * Le jour suivant un épandage, il serait possible d'observer ses retombées sous la forme de nuages grisâtres bas, s'effilochant, sans réelle consistance, restant dans certains cas, sous la forme de lignes parallèles, croix, etc. Ceci est particulièrement visible lors de journées sans vents.

    * Les chemtrails seraient dispersés aussi bien au-dessus des villes, quelle que soit leur taille, des campagnes, des montagnes, ou au large (visible sur photos satellite), et se feraient souvent région par région. Si bien que certains jours, il serait possible d'observer clairement sur les photos satellite, des régions entièrement couvertes de trainées, alors que d'autres frontalières restent immaculées. Selon Franz Weber, écologiste suisse : « Les avions paraissent souvent par groupes de 3 à 5, ou en vol parallèle très rapproché. On peut en observer parfois jusqu'à une dizaine. Il s'agit souvent aussi de passages à l´écart des couloirs aériens connus. »

    * Il serait possible de remarquer des avions laissant des trainées persistantes, et d'autres n'en laissant aucune, ceci alors que ces avions volent de front et à la même vitesse.

    * Certains chemtrails seraient reconnaissables à leur forme en "collier de perle". Selon Franz Weber, à propos de l'aspect des chemtrails : « Il arrive aussi que ces nuages se "recroquevillent" en boule jusqu'à ressembler à des colliers de perles. Malgré toute la créativité dont nos météorologistes font preuve dans leurs explications, il est clair que les traces de condensation n´ont jamais eu cette apparence-là. »

    * Les chembows : un phénomène qui serait de plus en plus fréquent est le chembow - pour chemical rainbow - pseudo arc-en-ciel qui a la singularité d'être à l'envers et qui témoignerait d'un processus d'irisation. Certains clament que cette observation, inhabituelle il y a quelques années, serait le résultat d'un épandage microparticulaire dans l'atmosphère.



http://img812.imageshack.us/img812/4097/96725713.jpg



Composition

Un américain nommé Clifford Carnicom, président d'une corporation à but non lucratif du même nom Institut Carnicom prétend avoir analysé des échantillons d'air prélevés au niveau du sol suite à des supposées opérations d'épandage. Les analyses des retombées auraient surtout révélé des métaux lourds, dont de l'aluminium  et du baryum, voire des minéraux comme du calcium, du magnésium, et d'autres éléments comme du titanium, des fibres de polymères microscopiques dans des zones supposées avoir été exposées au chemtrails. Carnicom n'a jamais mis à la disposition des institutions ces échantillons, et n'a pas dévoilé les méthodes par lesquelles il arrivait à ces conclusions.

Des recherches de Luigina Marchese, auteur d'un dossier sur les épandages chimiques publiée dans le no 3 de la revue italienne X Times, confirmeraient l'étude de Carnicom, indiquant un lien entre des épandages chimiques aériens non agricoles et des traces de baryum et d'aluminium dans des produits biologiques.

Un groupe de citoyens nommé Arizona Sky Watch a contrôlé l'air, l'eau et le sol en Arizona et a récemment rendu plusieurs rapports qui ont été vite repris par d'autres groupes dans le pays. De nombreux sites en Arizona et spécialement Phoenix ont été évalué pendant plusieurs années et les résultats auraient montré la présence de taux élevés de produits chimiques toxiques (notamment de l'aluminium) attribués pour beaucoup aux chemtrails.







Effets des chemtrails

Santé

Les adeptes de la théorie soutiennent que les chemtrails peuvent provoquer des problèmes respiratoires, voire seraient dans certains cas à l'origine de la maladie d'Alzeimer en raison de la présence d'aluminium. Le 18 novembre 1998, le porte-parole du parti d'opposition canadien Gordon Earle produisit une pétition au Parlement au nom des habitants de la ville d'Espanola au Canada. S'exprimant au nom du Nouveau Parti démocratique du Canada, Earle déclara : « Plus de 500 résidents de la région d'Espanola ont signé une pétition rapportant leurs préoccupations sur la participation possible du gouvernement dans ce qui semble être des avions dispersant des aérosols. Ils ont trouvé des traces élevées de particules d'aluminium et de quartz dans des échantillons d'eau de pluie. Ces préoccupations et les troubles respiratoires associés, ont conduit ces canadiens à agir et chercher des réponses claires. »

Certaines nouvelles maladies, notamment celle des morgellons présente dans certains États des USA, pourraient provenir de certains épandages. Dans le cas de la maladie des morgellons, les malades présentent des lésions cutanées d'aspect fibreux.

Un test de contamination aux chemtrails réalisable par tout un chacun, mettrait en évidence la présence de fibres de polymère microscopiques dans le corps.



http://img84.imageshack.us/img84/828/morgellonshand.jpg


Environnement

Les chemtrails agiraient comme un dessiccateur et assècheraient les sols.

Des observateurs ont également noté un blanchissement général du ciel, de nature à créer, au sol, des reflets très éblouissants, notamment à cause du type de particules dispersées dans l'atmosphère.





Lutte contre les chemtrails

Des associations de citoyens se sont montées un peu partout dans le monde. En France, l'association ACSEIPICA - Association Citoyenne pour le Suivi, l'Etude et l'Information sur les Programmes d'Intervention Climatique et Atmosphérique se donne les moyens d'informer le public au sujet des supposés épandages.

Dans la semaine du 12 octobre 2009, des australiens, sensibles à l’aspect de leur ciel, ont proposé le Sky awareness week pour inciter la population à lever les yeux « LOOK UP » et éveiller notre conscience sur ce qu’est devenu l’aspect quotidien du ciel mondial. D'après eux, les principales conséquences de ce changement d’aspect du ciel sont bien réels et listées dans une pétition.

Aux États-Unis, l'association CACTUS (Citizens Against Chemtrails U.S.) Modèle:LIEN MORT dédie son action à stopper les épandages.

Selon certains partisans, un des moyens de « lutter » directement contre les chemtrails, serait l'utilisation d'orgone, et notamment l'usage de chembusters.

Malgré l'absence de preuves scientifiques supportant la théorie des chemtrails et les démentis répétés des gouvernements et organismes mondiaux, en Italie et en Europe, le phénomène a fait l'objet de questions de plusieurs parlementaires. Les différentes interrogations ont reçu comme réponse un démenti de la part des gouvernements interpellés :



    * (fr)Questions au Parlement européen du 10 Mai 2007 (MEP Erik Meijer)
    * (it)Question au gouvernement italien du 05 Juin 2008 (MP Sandro Brandolini)
    * (it)Question au gouvernement italien 4-01044 Septembre 17, 2008 (MP Antonio Di Pietro)


Dans les médias

Dans quelques pays, des médias ont consacrés des reportages à la théorie des chemtrails.

    * En Allemagne, en décembre 2007, lors d'un reportage d'un journal télévisé de la chaine RTL, des météorologues allemands dont Karsten Brandt, ont affirmé l'existence de ces aérosols et qu'ils étaient en lien avec des tests militaires de manipulation du climat. Selon Karsten Brandt, météorologue ayant observé la formation de nuages dans certaines zones : « Nous pouvons affirmer avec une certitude de 97% que nous avons entre nos mains des trainées chimiques (chemtrails) composées de poussières fines de polymères et de métaux [...] L'armée fédérale manipule les cartes météorologiques ». Johannes Remmel (de), le représentant du parti des Verts en Allemagne, déclare : « Le gouvernement doit fournir des explications à la population. Quand les radars détectent un avion suspect, les militaires allemands utilisent alors des images satellites contrefaites pour masquer leurs opérations ».

http://img228.imageshack.us/img228/4108/chemtrailskarstenbrandt.jpg

      En juillet 2004, Monika Griefahn, ancienne ministre de l'Environnement de Basse-Saxe (1990-1998) et actuellement députée SPD au Bundestag, écrivait, dans une lettre aux activistes anti-chemtrails : « Je partage votre inquiétude quant à l´emploi d'alliages d´aluminium ou de baryum, qui ont des potentialités toxiques. Toutefois, à ma connaissance, ils n'ont été utilisés jusqu'à présent qu'à une échelle très limitée. »

    * En France, le 6 mai 2009, l'association partisane ACSEIPICA faisait part de ses interrogations au sujet des chemtrails dans un article du Ouest-France. Le 20 avril 2009, sur le site du Nouvel Observateur, Corinne Lepage, ex-ministre de l'environnement, a accepté de répondre aux questions des internautes portant sur divers sujets. Un internaute a soumis la question suivante : « Que pensez-vous des trainées blanches persistantes et qui confluent, laissées par les avions : est-ce une procédure anti-réchauffement par confection d'un voile microparticulaire et sur laquelle on maintient le silence, et pour cause? », « joker ! » répondit Corinne Lepage.

    * En Italie, le 25 janvier 2006, Antonio Di Pietro, député européen depuis 1999 et ancien ministre des infrastructures de l'ex-gouvernement Romano Prodi II, était invité à un JT diffusé sur Canale Italia. À la question d'un téléspectateur demandant pourquoi des avions de l'OTAN survolent l'Italie en laissant des trainées chimiques composées de métaux lourds, Di Pietro répondit : « Sur la question des avions, il s'agit d'un problème encore plus complexe. Nos espaces aéronautiques [...] mais aussi nos sites Maritimes et Terrestres sont encore aujourd'hui occupés par des réalités militaires non italiennes ».

http://img838.imageshack.us/img838/8503/68991845.jpg

    * Au Canada, le 8 décembre 2000, Terry Stewart, directeur de la planification et de l'Environnement à l'aéroport international de Victoria, a répondu à la plainte d'un appelant à propos de formes étranges de cercles et quadrillages se tissant au-dessus de la capitale de la Colombie-Britannique. Stewart laissa un message sur le répondeur automatique - message qui plus tard sera entendu par plus de 15 millions d'auditeurs, expliquant : « Ceci est un exercice militaire des forces aériennes du Canada et des Etats-Unis. Ils n'ont pas voulu donner plus de précisions. »

    * Aux États-Unis, un reportage diffusé en février 2009, sur la télévision locale de Los Angeles, USA News, a enquêté sur la composition des présumés chemtrails révélant la présence de baryum. Un autre documentaire diffusé sur la Chaîne Histoire, le 25 juillet 2009, a validé l'hypothèse de l'existence des chemtrails. Le 12 avril 2010, sur KTVL News10, une chaine locale couvrant le sud de l'Oregon et le nord de la Californie, un présentateur météo dénonçait le réalité des épandages.
      Jeff Rense, animateur d'une émission de radio et d'un site web sur les « mystères de ce monde », avance dans une de ses émissions, que « les chemtrails sont des trainées qui de prime abord peuvent sembler normales, mais elles sont plus épaisses et s'étendent dans le ciel à partir d'une forme en X ou quadrillage. Au lieu de se dissiper rapidement, elles s'élargissent. Si bien qu'en moins de 30 minutes, les différentes trainées s'assemblent pour former un mince voile de "faux nuages" de type cirrus qui persistent pendant des heures. ».




Critiques de la théorie

Les détracteurs de la théorie des chemtrails comme le Committee for the Scientific Investigation of Claims of the Paranormal, soulignent que les trainées de condensation ont, par nature, une durée de visibilité très variable et une large variation d'apparence. De plus, même par ciel dégagé, l'apport d'humidité venant de la combustion des réacteurs d'avions est suffisante pour saturer l'atmosphère de haute altitude derrière un jet. Quant au quadrillage, il est explicable par les corridors aériens dans lesquels circulent les avions de ligne. Les photos de chemtrails ne seraient donc que des trainées normales.

Le site internet de l'US Air Force a réfuté le « canular des chemtrails accusant l'Air Force d'être impliquée dans l'épandage au-dessus de la population états-unienne » avec des substances mystérieuses. Il est dit: « plusieurs auteurs citent un dossier de recherche de l'Université de l'Air intitulé: Le climat comme un multiplicateur de force: posséder le temps en 2025 qui suggère que l'US Air Force procède à des expérimentations de modification du climat. Le sujet de ce dossier faisait partie d'une thèse donnant un aperçu d'une stratégie pour l'utilisation d'un système futur de modification du climat pour atteindre des objectifs militaires et il ne reflète pas la politique, les pratiques et les capacités militaires actuelles. L'Air Force ne procède à aucune expérimentation ou programme de modification du climat et n'a pas de projets pour le faire dans le futur. »

Patrick Minnis, un scientifique des études atmosphériques du Langley Research Center de la NASA à Hampton, en Virginie, cité par USA Today, affirme que la logique n'est pas exactement le point fort de la plupart des partisans de la théorie des chemtrails, il dit : « Si vous contrariez ces gens et essayez de réfuter des choses, alors c'est que vous faites juste partie de la conspiration ».

http://img153.imageshack.us/img153/1841/351396mainminnis.jpg
D'autre part, les objections suivantes sont relevées par les détracteurs de la théorie des chemtrails :

    * il faudrait la coopération de centaines de milliers d'employés, de militaires, de scientifiques, météorologistes, etc. partout autour du monde et il est peu vraisemblable qu'un projet d'une telle ampleur puisse exister sans la mise au jour de preuves ou l'aveu de participants. Certaines autorités officielles ont uniformément dénié l'existence de ces épandages.

    * Dans quel but des produits chimiques toxiques seraient alors relâchés à plus de 10 000 m / 30 000 pieds alors qu'ainsi, ils seraient immédiatement dispersés d'une façon imprévisible par les vents de haute altitude.

    * Si on voulait empoisonner la population, il serait si simple, et beaucoup plus économique de droguer tout simplement l'eau potable, excepté pour les personnes ne consommant que de l'eau en bouteille. Le faire via les chemtrails est extrêmement couteux.

    * Les chemtrails étant dispersés par temps secs et pas ou très peu ventés, il est tout aussi rationnel de les relier à un phénomène météorologique aujourd'hui inconnu, apparaissant justement par temps sec et pas ou très peu venté.

    * Les chemtrails s'ils sont répandus en quadrillage, ne le sont pas d'est en ouest, il est de plus inconcevable que la couverture d'une surface soit plus efficace d'est en ouest que d'ouest en est, du nord au sud ou du sud au nord. D'autres part un quadrillage est inefficace puisque on couvre sur certaines parties, deux fois la même zone.

    * La dispersion des prétendus chemtrails au-dessus des villes peut-être simplement expliquée par le fait que les aéroports se situent généralement près des villes, et donc à des carrefours de circulation aérienne. Le phénomène est apparu avec l'augmentation du trafic aérien, qui lui est une réalité. Les villes représentant des surfaces très concentrées il est de plus inutile et voyant de choisir les villes plutôt que les campagnes, ou même le plein océan, ou un épandage en vue de refroidissement climatique serait tout aussi efficace et beaucoup plus discret. Les villes ont de plus tendance à générer de la chaleur, due aux habitations et aux véhicules. Augmenter la couverture nuageuse revient donc à mettre un couvercle sur une casserole, ce qui engendre un effet contraire à celui recherché.

    * Il est étonnant que des citoyens observant le ciel aient remarqué des avions inconnus alors qu'aucun contrôleur du ciel n'en a jamais fait mention. Un avion ne passant pas facilement inaperçu au radar. La théorie s'expose donc ainsi: une horde d'avions furtifs militaires aux apparences d'avions de lignes arpenteraient le ciel des villes en vue d'empêcher le rayonnement UV de les atteindre.

    * les couloirs aériens ne sont pas des lignes droites, des virages de grande envergure arrivent fréquemment. Lorsque une piste est bloquée il est courant qu'un avion tourne autour d'un aéroport en attendant l'autorisation d'atterrir. Il est donc difficile pour un observateur ne connaissant pas les directives du pilote de juger des trajectoires de l'appareil. Dans certains cas, les appareils conventionnels ne produisent pas non plus de trainées visibles (au décollage par exemple, à faible vitesse...).

    * Il est argumenté qu'un avion passant au milieu d'un trainée déjà existante doit créer une trainée. L'espace étant en trois dimensions, du sol il est difficile de savoir si un avion vole à la même altitude qu'un autre avion. Il est donc difficile de savoir si un avion est passé au milieu d'un couloir aérien d'un autre avion, ce qui est de plus fortement déconseillé voire interdit pendant un certain temps après le passage de l'avion. Les conditions météorologiques peuvent changer, on peut aussi voir des avions qui ne font pas de trainée alors qu'ils volent au milieu des nuages, l'eau devrait pourtant également se condenser si on suit le raisonnement. Il est aussi possible que l'avion vole moins vite.

    * les chembows sont bien souvent de simples parhélies provoquées par des cristaux de glace. Phénomène bien connu et rare. De plus un phénomène peut être inconnu et naturel.

    * les trainées peuvent avoir une vie de plusieurs heures et même se transformer en nuage quand les conditions d'humidité et de stabilité sont favorables.



Dans la culture populaire

Le 27 avril 2009, l'artiste musical Prince mentionna les chemtrails dans un interview avec Tavis Smiley, animateur de talk show à PBS. Dans cet interview, Prince aborde un commentaire du comédien et activiste Dick Gregory à propos d'un sujet « qui nous touche de près » et que Prince appelle « le phénomène des chemtrails ». Prince continue en disant qu'il y a une augmentation des trainées d'avion qui coïncide avec l'augmentation inexplicable de conflits et de volonté d'argumenter à ce sujet dans son quartier.

Le 3 mars 2009, la télévision australienne a diffusé un film intitulé Toxic Skies, dirigé par Andrew Erin mettant en scène Anne Heche, dans lequel Heche joue un médecin qui enquête sur une série de maladies mystérieuses. Dans le film, le personnage de Heche attribue la maladie aux chemtrails -- des substances chimiques toxiques introduites dans le carburant des avions et dispersées sur la population par l'intermédiaire d'un système d'échappement.

Le musicien americain Beck a chanté une chanson appelée Chemtrails dans son album de 2008, Modern Guilt.


Source
Sources


"Pour le sceptique, le doute est une fin; pour l’esprit méthodique, le doute est un moyen."

Hors ligne

 

#2  21 Jul 2010 17:18:44

House
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 1042
Site web

Re: Chemtrails

B y e  B y e  B l u e  S k y  d e  P a t r i c k  P a s i n


Flash non détécté


"Pour le sceptique, le doute est une fin; pour l’esprit méthodique, le doute est un moyen."

Hors ligne

 

#3  5 Sep 2010 16:52:11

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: Chemtrails

Constatant comme beaucoup la présence de Chemtrails je m'étais fait la réflexion suivante: Serait-il possible que ce soit simplement les avions qui se débarrassent de leurs eaux usées ?

Prenons l'hypothèse que des produits chimiques pourraient être distillés dans leurs eaux simplement pour en éliminer les odeurs, les rendre plus liquides... sachant qu'un avion comme tout véhicule plus il est léger moins il consomme, on pourrait facilement en déduire qu'il s'allège en se soulageant dans l'air de ces matières. Par la même occasion ces "résidus contaminés"en retombant pourraient provoquer un certain nombre de pathologies virales, gastro et autres joyeusetés ? En allant plus loin dans le raisonnement ces épandages pourraient entraîner par exemple la surconsommation de produits médicamenteux et expliquerait par exemple aussi pourquoi avant les années Chemtrails on entendaient beaucoup moins parler "d'épidemie" de gastro, ou de bronchites... Nous ne serions pas alors dans la contamination volontaire de populations mais simplement en terme d'intérêt pour les compagnies aériennes: éviter les frais de stockage d'eaux usées, éviter de payer pour s'en débarraser, s'alléger pour éviter la suconsommation de carburant... quand aux effets sur la santé on peut imaginer qu'ils ne soient pas prémédités mais qu'ils soient simplement la résultante de l'intérêt premier.



En réalité je renbondis sur ce sujet pour vous présenter cette vidéo, elle est fort bien commentée bien que trés technique, j'avoue avoir décroché à plusieurs reprises bien que le sujet semble parfaitement maitrisé... à vous de voir !



et pour le tag:

lecture d'un article d'Alain-Yan Mohr sur le site http://www.arsita.org et hypothese sur les CHEMTRAILS a voir:
- la "geo-métro-dynamique topologique" de Matti Pitkänen
- la théorie des champs morphogénétiques de Rupert Sheldrake
- les travaux de Pjotr P. Garjajaev sur l'ADN fantome...
- ceux d' Ehud Shapiro sur les bio-ordinateurs...


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#4  5 Sep 2010 20:13:05

jean-luc
Modérateur
Lieu: CAMBRAI (Nord)
Date d'inscription: 16 Jul 2010
Messages: 326
Site web

Re: Chemtrails

Où les avions sont-ils les plus polluants?

En consommant du kérosène, les moteurs d’avions entraînent de nombreux rejets atmosphériques : du dioxyde de carbone (CO2), de la vapeur d’eau (H2O), des oxydes d’azote (NOx), du monoxyde de carbone (CO), des hydrocarbures imbrûlés (HC), des oxydes de soufre  (SOx) et des particules de suie. Ni CO2 ni H2O ne sont des polluants. Ils sont naturellement présents dans l’atmosphère. Mais ils sont de puissants gaz à effet de serre, et ont donc un impact direct sur le réchauffement climatique. La concentration du CO2 est fonction de la quantité de kérosène brûlé. Les autres sont surtout réputés dégrader la qualité de l’air localement. Le CO, émis principalement lors du stationnement et du roulage au sol, est ainsi un poison pour l’hémoglobine.
Les NOx (dus à l’oxydation de l’azote de l’air à forte température), et les SOx (oxydation du soufre contenu dans le kérosène) sont des gaz irritant les voies respiratoires. Enfin les HC (rejetés en même temps que le CO) et les particules de suie (dont la production croît avec le régime du moteur) sont potentiellement cancérigènes.



http://southeastasianews.org/images/chemtrail2.jpg

Les traînées de condensation dues à la vapeur d'eau émise en altitude par les réacteurs des avions participent aussi à l'effet de serre



En Île-de-France, l’association Airparif  estime que les rejets des avions au sol et à basse altitude représentent 5 % des NOx et 2 % des HC émis dans la région.
A haute altitude, plusieurs des polluants crachés par les réacteurs interagissent avec la composition de notre atmosphère.
C’est le cas des NOx, qui augmentent la concentration atmosphérique de l’ozone (03) et diminuent celle du méthane (CH4), deux gaz à effet de serre. Leur impact est à la fois réchauffant (plus d’O3) et refroidissant (moins de CH4), tout en étant nuancé par la chimie du soufre et de la vapeur d’eau, qui à haute altitude tendent à diminuer le taux d’O3. Mais d’après les modèles, l’effet réchauffant l’emporte… Il faut néanmoins tenir compte d’un autre paramètre, sur lequel planent encore beaucoup d’incertitudes : il s’agit des traînées de condensation, dues essentiellement à la vapeur d’eau émise en altitude par les réacteurs des avions. Ces traînées, que l’on observe surtout dans les ciels européens et nord-américains (zones de trafic les plus intenses) couvrent 0,1 % de la surface du globe et ont elles aussi deux effets opposés. En faisant écran au rayonnement solaire, elles ont tendance à refroidir le climat. Mais en piégeant le rayonnement infrarouge émis par la Terre, elles participent à l’effet de serre.

Source

Article : Anne Balleydier

Hors ligne

 

#5  3 Oct 2010 00:45:20

infomysteres
Coopérateur
Date d'inscription: 26 Jun 2010
Messages: 43
Site web

Re: Chemtrails

Case Orange est le nom d’un rapport scientifique , élaboré par une équipe ‘ d’experts ‘ (internes ), qui ont estimé qu’il était temps de dévoiler au public les faits réels concernant ces traînées de condensation des avions que l’on nomme ‘ chemtrails’.

Une petite vidéo à voir sur le sujet :


Avec le fichier dont il est question dans la vidéo : CASE Orange: Résumé exposé ci dessous :

.:: RAPPORT CASE ORANGE SUR LES CHEMTRAILS ::.



CASE ORANGE: Résumé Circonstances


Case Orange est le nom d’un rapport scientifique , élaboré par une équipe ‘ d’experts ‘ (internes ), qui ont estimé qu’il était temps de dévoiler au public les faits réels concernant ces traînées de condensation des avions que l’on nomme ‘ chemtrails’. L’identité des auteurs n’est pas dévoilée mais toutes les données peuvent être contrôlées via les renvois en bas de page et toutes les affirmations sont étayées par des annexes détaillées. Ce rapport prouve essentiellement et sans démenti possible que des épandages sont réellement effectués partout dans le monde, depuis de nombreuses années et mis en action par les Etats-Unis. Case Orange a été présenté au Symposium International de Gand, organisé par le Belfort Group le 29 mai 2010. On peut écouter les orateurs sur le site suivant :
http://www.ustream.tv/channel/belfort-test



Le document comprend un texte de base de 70 p. et de 230 p. d’annexes. Il peut être téléchargé sur le site suivant :http://www.belfort-group.eu/sites/defau … Opart1.pdf

Ci-dessous, un résumé du texte de base

DEFINITION DES TERMES



Contrails (> condensation - trails = traînées de condensation) : il s’agit de la condensation de la vapeur
d’eau émise dans les gaz d’échappement des avions.


. Leur formation dépend et de l’altitude et de la température ( aussi pour les moteurs à hélice)
. Caractéristique : EPHEMERE

. Les avions actuels, équipés de moteurs plus puissants génèrent des traînées plus persistantes sur des  longueurs de 30 à 40 km.


Distrails(>dissipation – trails = dispersion) : ce sont des tunnels qui se forment lorsqu’un avion
vole à travers un nuage. Les gouttelettes d’eau se transforment en vapeur d’eau.


Chemtrails (> chemical – trails = traînées chimiques) : il s’agit de traînées d’avion délibérément
provoquées par épandage à des fins militaires ou politiques.



. Elles sont plus persistantes ( durent des heures et se déploient)
. En quadrillant, de grandes surfaces peuvent être couvertes.
. Officiellement, les Etats nient leur réalité sauf l’URSS el la Chine

. Justification : influencer le climat et plus particulièrement favoriser ou éviter les précipitations = cloudseeding (ensemencement de nuages )



CONTRAILS



Les météorologues, climatologues, météorologistes et Responsables dans le milieu de l’aviation nient
l’impact des contrails sur le climat. Il n’existe que des ciels voilés ‘ naturels ‘ . Ces traînées n’ont, selon eux, aucun effet sur le temps et ne sont que des phénomènes ‘esthétiques’.
Composition des contrails : dioxyde de carbone (CO2) – vapeur d’eau - Oxydes d’azote (NOx) - dioxyde de soufre (SO2) – suie



Composition des carburants

. Civil : +/- 50 substances chimiques dont l’éthylène, le formaldéhyde, l’acétylène et le propène.
. Militaire : Le carburant est différent et breveté parce qu’il contient des additifs en relation avec le ‘ point d’inflammabilité’ (point plus élevé) , la stabilité thermique, l’encrassement par des résidus de coke etc… Il contient un lubrifiant supplémentaire.
Ce carburant provoque plus d’émissions de gaz.
Réclamations de la part du personnel : maux de tête, nettoyage laborieux des éclaboussures.
Il existe des limitations aux émissions, mais :
. Elles s’appuient sur des rapports, établis par les firmes mêmes qui construisent les moteurs.
. L’Instance qui centralise ceci n’est pas contrôlée par les pouvoirs publics.
. Les avions militaires sont exclus des normes.
. Les recommandations ne sont pas toujours traduites en lois et sont donc non contraignantes.
. Les avions-citernes KC135 (= équivalent du Boeing 707) et les bombardiers posent problème. Leurs émissions de gaz sont 1200% supérieures pour le CO2 et 30% supérieures pour le NO si on compare ces valeurs aux normes de référence !
En d’autres mots : les contrails (normaux) sont déjà source de pollution sérieuse !



EFFET DES CONTRAILS SUR LE CLIMAT



Les cirrus = sont des formations de nuages à 26 .000 pieds /8 km ( au Pôle Nord , formation à plus haute
altitude, à l’Equateur à plus basse altitude). Ils sont constitués de vapeur d’eau transformée en cristaux de glace. Ils apparaissent comme une brume légère et immobile, pourtant ils se déplacent à 100 km/h.
Le climat = les résultat d’un bilan énergétique entre


. le réfléchissement ou non de la lumière du soleil (effet Albedo), dépendant de la nébulosité : sur terre +/- 40%, sur Venus 70%, sur la lune 7%.
. et la perte du rayonnement de la chaleur dans l’espace (effet de serre)
Il est important de souligner que l’activité humaine joue un rôle important dans cet équilibre.

Ce qui est déterminant n’est pas la couche nuageuse inférieure mais la couche nuageuse en voile (les cirrus).


. les études sur ce sujet sont TRES CONTROVERSEES !
. L’OMI (Organisation Météorologique Internationale, WMO) ne reconnaît que les cirrus.

. Il existe pourtant des cirrus causés par l’activité humaine : les gaz d’échappement des avions contiennent des aérosols = des particules microscopiques qui agissent comme des noyaux sur lesquels les molécules d’eau ou bien s’y attachent/coagulent ou bien condensent/gèlent. De ce fait, des nuages se forment. Au plus l’air contient des ‘saletés’ au plus la formation nuageuse est épaisse.


. En général, la formation de cirrus est en baisse sauf dans les régions avec un trafic aérien intense. (hémisphère nord).


. Les émissions de gaz par les avions (y compris l’aviation civile) ne sont pas repris dans le protocole de Kyoto.


. L’impact de l’aviation sur le climat n’a pas été assez étudié mais les études réalisées ont donné des résultats très significatifs avec preuves à l’appui :


- 3 jours après le 11/09/2001 , il y a eu une hausse de la t° de 1,1°C et , dans les régions à trafic intense, cette hausse a même doublé.


- En Europe, pendant les jours d’interdiction de vol lors de l’éruption de l’Eyafjallajökull, le même phénomène s’est produit (cf. étude du Kings College London ).



Conclusion : Les cirrus – naturels ou artificiels – ont un effet refroidissant sur la t°, mais ceci n’a pas
encore été suffisamment étudié .


Les aérosols ont une double action :

. d’une part, ils forment un écran/filtre de la lumière du soleil (assombrissement global- global dimming). Il fait plus froid et plus sec.


. d’autre part, ils forment des gouttelettes d’eau et donc précipitation.
Quand il y a trop de poussières dans l’atmosphère (éruption volcanique, pollution humaine) , la précipitation diminue parce que il y a trop de poussières dans l’air par rapport à l’humidité présente et la lumière du soleil est réfléchie. Autrement dit, il y a un effet de refroidissement et d’assèchement de l’air.
La même conclusion est donnée par l’éminent professeur Rosenberg (Université de Jérusalem) : si on ajoute des aérosols , il y aura dans une première phase plus de précipitation,, MAIS A PARTIR D’UNE CERTAINE CONCENTRATION, il y aura une diminution de la précipitation.



En d’autres termes :

. LA QUANTITE D’AEROSOLS INFLUENCE LE CLIMAT
. CECI DONNE LA POSSIBILITE DE MANIPULER LE CLIMAT.

La question se pose alors : Se sert-on de cette possibilité pour effectivement influencer le climat ? Ici intervient le phénomène des chemtrails , démarré à la fin des années 90 , cf. L’article de William Thomas qui a un succès phénoménal sur internet et est toujours très fortement sollicité surtout ces 5 dernières années. Les Instances Officielles nient fermement ce phénomène en argumentant que :


. Il n’y a pas de preuves ‘scientifiques’

. Ces révélations émanent de sphères où l’on parle de complot, d’OVNIS, de Nouvel Ordre mondial, d’Illuminatis, de dépopulation , de contrôle des esprits etc… Le phénomène y est donc assimilé et rabaissé comme de la stupidité ‘ ésotérique et conspirationniste. Certains sites conspirationistes sur internet ne sont pas articulés ‘scientifiquement’ et toute information émanant de ces sites est jugée d’office comme non crédible.



CONCLUSION de Case Orange : le terme ‘chemtrail’ doit être évité parce que il est associé à la ‘ théorie du complot’ et de la ‘ pseudoscience ‘
La recherche doit être de nouveau menée et basée sur :
. des programmes militaires et scientifiques existants , des études sur la modification de l’atmosphère et du climat basées sur des notions telles que ’ensemencement’, ‘géoingéniérie’ etc…
. des faits concrets comme des brevets, des licences, des contrats La suite de ce rapport est une première approche.

Question : Y a-t-il eu modification dans le passé ?

La réponse est incontestablement : oui

. Tesla : produisait au siècle passé des éclairs.
. WWI : Les avions créaient des écrans de fumée comme camouflage ou pour disperser du gaz moutarde.
. WWII : Plaquettes de brouillage (aluminium) pour servir de contre-mesure radar. (CHAFF)

. Projet ‘Cirrus’ = est le premier programme d’ensemencement de nuages par General Electric mais dès le début effectué dans un contexte militaire et donc en collaboration avec l’US Air Force, l’US Navy… C’était un essai pour provoquer ‘artificiellement’ la pluie. Ces tentatives n’étaient pas toujours couronnées de succès Cf.1947 : tentative de neutraliser un typhon par des cristaux de glace. Ceci a provoqué un déluge dans la savane. Dégâts estimés à 20 millions de dollars ( ‘ acte de Dieu’ ).


. Continuation des projets d’ensemencement via ‘Storm Fury’ 1962 et ‘Popeye’ 1967 : but : affaiblir des cyclones tropiques avec de l’iodure d’argent.
C’est ainsi que pendant la guerre du Viet-Nam, la mousson a été prolongée de 35 à 45 jours.

IMPORTANT et avec des preuves qu’on ne peut renier.
1. A partir de cette époque, divers programmes d’ensemencement ont été réalisé aux Etats- Unis.
En Russie et en Chine, ces programmes sont effectués par les autorités : beaucoup sur commandement ou commande.
Tchernobyl : Moscou a été protégé de la radioactivité par des précipitations artificiellement provoquées.
2. A partir de cette époque, la modification du climat est devenu une arme !
Conclusion : La modification du climat par manipulation de la couche de nuageuse est une technique employée depuis de longues années mais présente certains problèmes : coût élevé et succès mitigé… jusqu’au moment où des scientifiques découvrirent une technique différente :

LA SOLUTION !



En 1974, on découvre une autre possibilité pour influencer les conditions atmosphériques à savoir, modeler la magnétosphère ( la couche au dessus de la ionosphère) avec des ondes mégamétriques ( ELF – extreme low frequency, ondes inférieures à 300 Hz ou des longueurs d’ondes supérieures à 1.000 000 mètres).
. On découpe pour ainsi dire un ‘trou’ dans la ionosphère
.

Les ondes ELF génèrent un courant de particules qui sont capables de passer l’horizon et de retomber en tant qu’ondes à fréquence extrêmement haute (EHF – extreme high frequency - ondes entre 30 et 300 gigahertz ou de 1 à 10 millimètres ).


. Elles influencent les conditions atmosphériques et peuvent provoquer la pluie ou la sécheresse.

En 1995, création en Alaska, d’une entreprise commune (militaire, civile) avec la création de HAARP (High Active Auroral Research Project).
Officiellement, uniquement une entreprise pour la recherche scientifique mais en réalité HAARP est devenu une arme puissante et redoutable et fonctionne actuellement à pleine capacité :
1 gigawatt ! On peut ainsi concentrer 1 watt sur 1cm3 cf. Russie, seulement un millionième de watt…
Ceci permet de provoquer des séismes (cf. les brevets et la hausse du magnétomètre 2 jours avant le tremblement de terre à ’Haïti ).
Avec cette technologie, on peut donc aussi influencer le temps : ‘ La Guerre des Fréquences ‘. HAARP est aux mains de la Raytheon Corporation, un des principaux fournisseurs de l’armée américaine et de la NASA

CONCLUSION : LA MANIPULATION DU CLIMAT EST UN FAIT !



De plus, on en parle ouvertement : depuis 1996 , des études sont effectuées au sein de l’armée américaine sous la dénomination ‘ 2025 ‘.
Objectif : le contrôle et même le monopole de l’atmosphère et de l’espace !
Le document ‘ Owning the weather in 2025 ‘ regroupe toutes les études qui ont un rapport avec la
manipulation des conditions atmosphériques.
Nous en résumons les lignes principales :
. Ensemencement des nuages avec de l’iodure d’argent.
. Modification de la ionosphère : ‘ Space Weather ‘
. Contrôle des pluies et des tempêtes par la formation de nuages et de CONTRAILS.



Ci –dessous, 2 passages traduits :

« Les évolutions actuelles sur le plan démographique, économique et environnemental créeront , au
niveau mondial, des zones de tension qui, pour beaucoup de pays et ‘groupements ‘, rendront inévitables et effectives, l’exécution des possibilités de modifications climatiques »
« Aux Etats-Unis, la modification du climat sera une composante de la politique nationale de défense avec des applications internes et/ y compris des applications à l’étranger . Nos gouvernements mèneront les politiques à différents niveaux selon et compte tenu des intérêts.
»
Sans aucun doute, HAARP s’ajuste dans ce contexte, parce qu’il existe une feuille de route pour obtenir le contrôle climatique global d’ici 2025.
On peut donc provoquer/empêcher la pluie où on veut. Et ceci est très important. L’eau sera une ressource rare, chère et essentielle pour la survie. Celui qui contrôle l’eau , contrôlera le monde. Toute la stratégie est décrite de manière très spécifique et concrète.
Ci-dessous, les stratégies telles que décrites dans la rapport ‘ Owning the Weather in 2025 ‘ :
. Introduction de miroirs ionosphériques artificiels à partir de 2000 avec une nette hausse aux alentours de 2008. On peut supposer que le système HAARP sera complètement opérationnel à partir de 2015.



. Emploi de produits chimiques pour ensemencer l’atmosphère à partir de 2000 pour obtenir ainsi un ‘ Weather Force Support ‘ en 2015 et obtenir un climat virtuellement , complètement
contrôlable en 2025 ! Il est évident que tous les avions militaires des Etats-Unis et de l’OTAN ne sont pas en
nombre suffisant pour atteindre ces objectifs. L’aviation civile doit être intégrée pour réussir ce projet
. Introduction de ‘smart clouds’ par la nanotechnologie aux environs de 2004 avec un accroissement exponentiel après 2010. Une évolution identique est prévue pour ‘ l’Energie Dirigée ‘, ce qui est un euphémisme pour parler du réchauffement de la ionosphère.
. Une application toute particulière est la présentation du ‘ Carbon Black Dust ‘ ( poussière carbone noir), une technologie qui doit être développée par le Ministère de la Défense à partir de 2005.



Ce document contient un démenti qui déclare que ce texte n’est pas une traduction des instances officielles comme la US Air Force, DOD, ou le Gouvernement.
Cela fait penser au développement de l’énergie atomique au milieu des années 40 . C’était soi-disant pour des fins civiles et pacifiques jusqu’au moment où il est apparu opportun de l’employer à des fins militaires.
Ici aussi, on peut constater que tout y est :
. la technologie
. les personnes et les instances
. les études et les projets
. les circonstances
Et on en discute pleinement : à la conférence de l’AAAS (American Association for Advancement of Science ) Asilomar, Californie, qui a eu lieu du 18 au 22 février 2010, on parle ouvertement d’épandre annuellement jusqu’à 20 millions de tonnes d’Aluminium mais on nie dans toutes les langues qu’on serait déjà en train d’épandre……
Pour compléter le tableau, il existe au civil, un pendant au projet ‘ 2025 ‘ : la WMA ( Weather Modification Association ).
Cette organisation publie régulièrement ( au moins annuellement ), un magazine sur la modification du climat, un euphémisme pour parler de la modification du climat.
Sa mission est claire et limpide :
. Fournir de l’information aux personnes, aux politiques et autres organisations pour qu’ils puissent prendre des  écisions en ce qui concerne les technologies de modification du climat.
. Pourvoir en suffisance des réserves d’eau.
. Diminuer les catastrophes naturelles.

Cela semble très pacifique et orienté pour le bien de tous, mais la description de la mission ressemble  trangement aux possibilités opérationnelles militaires du projet ‘ 2025 ‘.

LA NECESSITE GEOINGENIERIE POUR LA SURVIE DE LA PLANETE



Le début du 21e siècle se caractérise par des changements du climat et de tout l’écosystème à la suite de l’activité humaine.
Le thème du ‘ Réchauffement Global ‘ a été, grâce à la collaboration de l’ONU ( avec le rapport IPCC )
et la campagne d’Al Gore ( ‘The Inconveniant truth’) placé en première page des agendas des politiciens mais en même temps ce thème du ‘ Réchauffement Global ‘ est sujet à de sérieuses controverses surtout après le  climate-gate’ et la condamnation du film par la Justice britannique.



Des actions semblaient indispensables pour assurer notre survie et elles ont été introduites :
. Contrôle des différents gaz à effet de serre par des restrictions.
. le système de ‘permis d’émission’ très lucratif (cap and trade system)
. La fertilisation des océans avec des particules de métaux pour favoriser la croissance des algues et ainsi diminuer le CO2.
. géoingéniérie : un néologisme pour exprimer la manipulation délibérée du climat pour contrecarrer les effets du réchauffement climatique (dû à l’émission des gaz à effet de serre) en influençant la balance énergétique et le réfléchissement de la lumière du soleil dans l’espace.
La géoingéniérie est apparue pour la première fois dans un brevet de la Hughes Aircraft Company :
. Le brevet décrit - déjà en 1991 – 18 techniques pour réduire le réchauffement global en dispersant dans la stratosphère de l’oxyde d’Aluminium, de l’oxyde de thorium et des particules de ‘ Welsbach ‘ (=des particules de métaux) pour réfléchir la lumière du soleil.
. Ces substances sont vaporisées à une altitude de 7 à 13000 m et sont de la taille de 10 à 100 microns.
La Hughes Aircraft Company est momentanément une division de la Raytheon Corporation, une entreprise avec un chiffre d’affaire annuel de 21 milliard de dollars , qui est propriétaire de HAARP et ‘fournisseur de la Cour ‘ de l’armée américaine…
Les autorités nient l’existence d’opérations d’épandages dans l’atmosphère mais le scénario proposé dans
le rapport IPCC en 2001 ressemble étrangement au brevet ‘ Welsbach ’… D’une part, ces particules réfléchissent partiellement la lumière du soleil, mais d’autre part, elles bloquent le ‘rayonnement de corps noir ‘ (black body radiation), le rayonnement thermique de la terre. La conséquence serait une hausse nette du réchauffement global !
Une étude récente montre qu’il y a 2 manières de vaporiser ce mélange qui contient 85% de particules
métalliques et 15% de Silica colloïdal (gel) (dioxyde de silicium) :


. les particules sont ajoutées au carburant des avions à réaction civils et vaporisés à l’altitude de croisière.
. Le mélange est injecté directement dans les gaz d’échappement à haute température via un dispositif dont la marine américaine détient le brevet. Ainsi, ce mélange se diffuse comme un aérosol dans la traînée que produit l’avion.
Plusieurs avions militaires dont l’avion-citerne KC135 possèdent ce dispositif d’aérosol et ceci pourrait expliquer au moins partiellement le fait que les avions militaires ont des valeurs d’émission plus élevées que les avions des lignes commerciales.
De plus, nous disposons de preuves que des Ministères Européens de la Défense font des achats en grande quantité de barium et de barytine C14 qui est employé e.a. pour la détection des courants maritimes…

Il existe des cartes météorologiques indiquant les zones d’épandage de par le monde. Elles ont même été consultables (publiquement) sur un site officiel de Californie.
Ceci indique que les hauts responsables des Etats ont connaissance de ces programmes de contrôle du climat, mais qu’ils se taisent , peut-être parce que la situation est plus sérieuse qu’on ne l’avoue publiquement. La situation de la planète deviendrait critique (surtout les zones en bord de mer) si la température augmentait de plus de 2,5°C. Et c’est exactement ceci qu’on voudrait éviter en créant artificiellement une couverture nuageuse de cirrus.
Dans un communiqué de presse du 9 septembre 2009, au cours des préambules du sommet de Copenhagen, 5 économistes ( dont des prix Nobel ) ont déclaré que la géoingéniérie du climat est considérée comme le moyen le moins coûteux pour résoudre le problème du réchauffement global.



Pour terminer encore ceci : la falsification délibérée des données par L’East Anglia Institute coïncide avec le début de l’épandage atmosphérique et l’opérabilité de HAARP.
Est-ce une pure coïncidence chronologique ?

A PROPOS DE LA LEGALITE



Aux Etats-Unis, il n’y a pas de problème : l’épandage est légal depuis 1977. le Ministère de la Défense peut faire des expérimentations biologiques sur sa propre population.
Ces mesures ont été renforcées en 2002. Initialement, il y avait une proposition de loi garantissant la sauvegarde de l’espace, d’armes à basse fréquence, la sauvegarde du milieu et du climat d’armes de nouvelles technologies destructrices et la protection de ‘chemtrails ‘.
Mais toutes ces restrictions sont tombées lors de l’approbation de la loi en 2002.
En Chine et en Russie , il n’y a pas de problèmes, parce que l’autorité est la loi.
En Europe l’épandage est une infraction par rapport à la législation sur le Droit de l’environnement et peut-être aussi sur le principe de Souveraineté des pays.

En Europe, certaines instances militaires ont déjà dû admettre qu’ils épandaient au-dessus de leur propre territoire (propre population) mais, soit ils nient les effets nocifs (p.ex. l’Allemagne), soit ils justifient cet épandage dans le cadre de l’ intérêt national ( p.ex. La Grande- Bretagne )



NOCIVITE



Les dommages sont les suivants :
. Dégâts à la couche d’ozone
. Coûts plus élevés pour introduire du soufre
. Diminution de la luminosité . Le cycle hydrologique est perturbé ce qui a comme conséquence l’apparition de sécheresses plus fréquentes.

. Le ciel bleu devient un ciel gris.
. Moins d’énergie solaire qui pourtant est essentielle à la vie.
Mais surtout : les émissions de gaz des avions ( même sans l’ajout d’aérosols ) et surtout ceux émis par les avions militaires sont une énorme menace pour l’homme, l’animal et la nature …. pour tout ce qui vit.

CONCLUSION



L’existence de programmes en vue de maîtriser le climat ne peut plus être niée. Ils sont contrôlés et coordonnés par l’establishment militaire. Ils sont approuvés par les gouvernements. Ils sont exécutés en silence pour éviter tout désastre et pour pouvoir continuer le ‘business comme d’habitude ‘ le plus longtemps possible.
Les 2 objectifs principaux sont :
. Contrôle de la température en créant des nuages artificiels via des contrails manipulés.
. Contrôle du climat par manipulation de la ionosphère par des Installations comme HAARP (ionisation, réchauffement de la ionosphère )
Les documents stratégiques existants et les études scientifiques démontrent que les cirrus ont un effet sur le climat, qu’ils peuvent être manipulés pour des objectifs civils et/ ou militaires.
Les Etats-Unis ambitionnent de contrôler le climat d’ici 2025 civilement et militairement.
La technologie d’épandage existe . le mélange de métaux et de composants chimiques est ajouté au kérosène ou vaporisé dans les gaz d’échappement .
Sur base des brevets qui sont la propriété de Raytheon et du Département de la Défense américain , il est clair que les programmes de manipulation climatique émanent et sont organisés à partir d Etats-Unis.
Que l’épandage soit légal ou non, l’effet sur la santé de la planète est très préoccupant.



Fait le 15 juin 2010-06-22
Peter Vereecke
Hooiwege, 20
9940 Evergem
09/357.33.36


Hors ligne

 

#6  6 Nov 2010 09:42:10

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: Chemtrails

Emission: What in the world are they spraying
sous-titrée par Hussard de la mort, joli et fastidieux travail de traduction bravo à son travail et merci pour son partage.









Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

#7  6 Nov 2010 19:38:30

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: Chemtrails

http://www.hebdoweb.com/wp-content/uploads/image/392ChemtrailsFrontSmoke.jpg Nous pouvons considérer, l’existence des chemtrails comme officiellement reconnue.

Au sommet international sur la biodiversité de Nagoya, plusieurs États ont rejoint les Philippines pour demander un moratoire sur les techniques de géoingénierie destinées à lutter contre l’effet de serre. Ces manipulations à grande échelle pourraient avoir des effets néfastes comme vous le savez.

Le mercredi 20 octobre 2010, à Nagoya, en cours de séance de négociation sur les liens entre la biodiversité et le réchauffement climatique, la représentante de cet Etat a invoqué le principe de précaution. Elle a été rejointe par le Costa Rica, Tuvalu, Grenade, la Suisse, les pays africains, et dix pays d’Amérique du sud (le groupe Alba dont font partie le Venezuela et Cuba).
Cette position a été saluée par nombre d’ONG qui s’opposent aux propositions d’ingénieurs pour «réparer» des déséquilibres créés par l’homme.

À la suite d’une décision par consensus sans précédent, la Conférence des 193 parties à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (CDB) à conclue sa dixième rencontre biennale avec l’adoption d’un moratoire de facto sur les projets et les expériences en géoingénierie. « Toute expérimentation, privée ou publique, ou tout aventurisme visant à manipuler le thermostat planétaire constituera une violation de ce consensus soigneusement élaboré dans le contexte des Nations Unies », a affirmé Silvia Ribeiro, directrice de l’ETC Group pour l’Amérique latine.

L’entente, conclue dans le cadre du segment ministériel de la rencontre de deux semaines, demande aux gouvernements de faire en sorte qu’aucune activité de géoingénierie ne soit réalisée tant que les risques que ces interventions présentent pour l’environnement et la biodiversité ainsi que les impacts sociaux, culturels et économiques associés n’auront pas fait l’objet d’un examen adéquat.

Le Secrétariat de la CDB a aussi été chargé de faire rapport sur diverses propositions en matière de géoingénierie et sur des mesures potentielles de réglementation intergouvernementale.



http://www.mabul.org/moe/up/10/11/08/138u29lm.jpg

Dernière modification par Max (6 Nov 2010 19:44:31)


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#8  21 Nov 2010 05:20:27

Max
Mythe
Lieu: BYEBYELAND
Date d'inscription: 24 Oct 2010
Messages: 2801

Re: Chemtrails

Comment peuvent-ils expliquer cela, de la condensation? :


Les trente premières secondes, grandioses, si je peux m'exprimer ainsi.

Dernière modification par Max (21 Nov 2010 05:24:52)


Rust never sleeps…

Hors ligne

 

#9  21 Nov 2010 09:59:08

jean-luc
Modérateur
Lieu: CAMBRAI (Nord)
Date d'inscription: 16 Jul 2010
Messages: 326
Site web

Re: Chemtrails

La première partie me fait penser à une voiture qui a des problèmes de carburateur mais je pense que ce type de comparaison n'est pas valable compte tenu du principe de fonctionnement des réacteurs. On pourrait penser aussi que l'avion a un réacteur en feu et utilise son système d'extincteur mais peu probable.
J'ai connu par le passé des personnes travaillant à la SNECMA qui auraient pu nous renseigner mais malheureusement j'ai perdu tout contact. Si quelqu'un ici a un contact avec une personne travaillant dans le domaine de la propulsion, il serait intéressant de lui soumettre ces images. En effet, nous ne faisons pour l'instant qu'extrapoler à partir de naïves suppositions ou d'informations de sources incertaines glanées sur le net.
Je réitère mes naïves questions qui sont :
- Pourquoi la mise en œuvre de cette "conspiration" se fait-elle de jour aux yeux de tous?
- Qui finance? alors que le prix du kilogramme superflu embarqué coûte un bras aux passagers?

Hors ligne

 

#10  21 Nov 2010 11:28:22

Carthoris
Administrateur
Date d'inscription: 12 May 2010
Messages: 2573

Re: Chemtrails

Citation Jean Luc:

Si quelqu'un ici a un contact avec une personne travaillant dans le domaine de la propulsion, il serait intéressant de lui soumettre ces images.

C'est l'un des futurs concepts de ce forum; recueillir l'info auprès de gens pertinents et de véritables chercheurs pour se rapprocher au plus vrai de la vérité:
- House l'a fait avec l'écrivain Patrick Gross sur un sujet de fiabilité de témoignage,
- pour ma part je l'ai fait avec le Père François Brune sur le sujet de la Fratrie du Christ.
Il serait intéressant d'envoyer copie du lien de Max à Jean Pierre Petit en matière de propulsion autant s'adresser à Dieu qu'à ses saints, si il n'a pas le temps de nous répondre vu ses activités de chercheur, ce témoignage vidéo lui fera certainement plaisir, elle est super cette vidéo.
Contact Jean Pierre Petit.. si quelqu'un veut se charger de lui faire un petit mot ?

- Pourquoi la mise en œuvre de cette "conspiration" se fait-elle de jour aux yeux de tous?

Il ne peuvent pas la cacher, mais se gardent bien de l'expliquer ou de l'évoquer. Plus c'est flagrant, plus c'est récurent, plus les gens s'y habituent. Une conspiration au grand jour est-elle encore une conspiration ! sont traités de "conspirationnistes" ceux qui demandent la vérité, le discrédit est donc unilatéral.

- Qui finance? alors que le prix du kilogramme superflu embarqué coûte un bras aux passagers?

Si ces produits sont mélangés au kérosène comme semble le sous-entendre le rapport "case Orange", avis personnel, il y a des chances pour que se soit le gouvernement US (politique et/ou militaire et/ou scientifique) qui soit au commande et que les additifs soient ajoutés au départ dans les raffineries des 2 groupes pétroliers qui alimentent en carburant... la véritable clé de l'énigme serait de savoir... Pourquoi ?
... et la pire réponse serait de réaliser que selon la théorie évoquée par certains ils sont entrain de former un bouclier solaire... car vu tous les prévisions apocalyptiques il y aurait alors matière à réflexion.


Toutes les opinions sont respectables, c'est vous qui le dites ! Moi je dis le contraire, c'est mon opinion respectez-là !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Adaptation graphique par FluxBinaire